Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Nathalie, Cadre socio-éducatif, Paris

Mission humanitaire en aide aux Tibétains

Quelle aventure, une fois de plus avec MH !

Après une première mission à Madagascar axée médicale, j’ai « rempilé » pour une mission médicale, éducative, en Inde au sein des camps tibétains de Jeerang !

nathalieorissaUne aventure humaine fabuleuse qui a apporté son lot de jolies rencontres tant au sein de la team MH que des locaux indiens et tibétains.

École, Hôpital, maison des personnes âgées, monastère, tout autant de lieux, où l’aventure s’est écrite en couleurs, en  émotions et en partage.

Sur un temps court et malgré les différences, de croyances, couleurs, langue, codes, etc … Rien n’a résisté à l’envie de se rencontrer, de s’identifier, se connaitre, tant pour les accompagnés que pour nous accompagnants pour écrire ensemble un modeste  pan de nos vies respectives.

Reste imprimés en moi, les prières matinales des moines, les rires des enfants, les sourires des personnes âgées, les fous rires de la team et aussi  les silences, et  les regards qui en disent long …

nathalie2orissaJe suis revenue le cœur emplit avec la conviction d’avoir participé à des actions utiles et caresse à nouveau le vœu de repartir.

Merci à toutes les girls de la team, Lilou, Doc, les pointers sisters, miss papillon, et les autres pour la dimension de cohésion et d’efficacité dans une ambiance du tonnerre.

Un grand Merci à Chantal et Geoffrey (Doudou chef et petit gana) , nos chefs de Mission qui ont encadré sans s’imposer, avec respect, écoute et humouuuuur !

De Virginie, Infirmière

Ma mission humanitaire au bénin

Comment décrire cette expérience unique en quelques lignes …. Dés notre arrivée nous avons été très bien accueillis, la découverte des lieux, la rencontre avec le roi du vaudou, le premier contact avec les enfants de l’orphelinat, c’est la découverte d’un autre monde, une autre culture …

virginiecNous avons ensuite débuté les missions médicales, en tant qu’infirmière il a fallu s’adapter aux lieux, aux moyens qui sont bien différents de ce qu’on a l’habitude d’utiliser en France. Au fur et à mesure de la journée, nous avons vu défiler les gens du village et tous nous remerciaient de ce qu’on pouvait leur apporter …

Nous avons bien sûr été confrontés quelques fois  à des situations plus difficiles, où face au manque de moyens, nous étions dans l’incapacité d’aider certaines personnes … En effet il est quasiment impossible dans ces pays de mettre en place un traitement à long terme, de soigner des plaies chroniques …

Il faut donc sensibiliser les gens à se prendre en charge, car nous ne sommes là que pour quelques jours …. Comme tous, je me suis posée cette question : suis-je vraiment utile ? C’est quand on revoit certains villageois quelques jours plus tard qui viennent nous remercier que l’on se dit que ça en vaut vraiment la peine.

Et c’est grâce à des missions comme celle-ci que ces personnes pourront s’en sortir… Alors n’hésitez plus, rejoignez nous !!

Un grand merci à toute mon équipe, à Léa notre chef de mission et mes camarades de chambres avec qui j’ai passé de très bon moments …

Merci à tous pour cette aventure magique….

De Chantal, Comptable

Mission au Bénin mars 2013

OUIDAH c’est LA mission 3 en 1.

Tout d’abord l’orphelinat Amour et Manon. Les enfants nous accueillent avec beaucoup de chaleur et nous sollicitent pour la lecture d’un livre, des dessins, des jeux et des câlins.

Ensuite les missions médicales dans les villages environnants, où nous sommes accueillis comme des sauveurs, même si malheureusement on ne peut pas guérir les maux les plus graves.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAEt pour finir le soutien scolaire dans une école. Imaginez que vous rentrez en CP sans jamais avoir vu un livre et que l’instituteur vous parle en espagnol et vous demande de le lire et de l’écrire. Voilà à quoi sont confrontés les petits béninois et il y a forcément de l’échec scolaire. Notre aide, si petite soit-elle leur est précieuse car ils reprennent confiance en eux.

Toute la mission a été rythmée par le djembé, les chants et les danses qui font ressortir la joie de vivre, dans un pays certes, pauvre, mais dont la population sait profiter de l’instant présent, ce que nous, occidentaux ne savons pas toujours faire.

Chantal (c’était ma 7ème mission humanitaire et la 8ème est en projet)

De Anne-Laure, Dentiste, Granville

Petit témoignage de ma mission humanitaire en Orissa

En résumé, magnifique mission dans ces camps de réfugiés tibétains : que du bonheur, du bonheur et encore du bonheur.

Première mission et certainement pas la dernière : on ne sort pas indemne d’une telle expérience. On en revient plus éclatant plein de joie et d’amour.

annelaure1La mission médicale m’a permis avec Patricia, mon assistante dentaire, de soigner des Tibétains des 5 camps de réfugiés et quelques indiens. Nous avons également checké tous les enfants des écoles et les moines des deux monastères. Nous sommes allés faire de la prévention buccodentaire dans les camps devant les villageois et les maîtres de camps et aider les populations avec toute l’équipe et avec nos moyens mis à disposition.

Quel accueil ! Ces tibétains sont vraiment des personnes merveilleuses. Je suis heureuse d’avoir pu exercer mon métier là-bas et d’avoir apporté mon aide à ce peuple extraordinaire. Merci à eux qui nous ont tous émus par leur accueil, leur sourire, leur grande bonté malgré leur fragilité économique.

annelaure4Concernant notre rencontre avec les enfants de l’orphelinat, ce fut également un très grand moment. Une journée passée avec ces 23 petits loulous âgés de 6 à 13 ans, moments de partage ponctués par des jeux, des fous rires, des câlins et de l’amour partagé. Ce fut un grand honneur que ce soit notre mission qui décida du nom de cet orphelinat Asanta et Tinu, d’après les noms de deux des orphelins.

Et pour la petite histoire, à ce jour, nous sommes parrain et marraine d’Asanta. Que du bonheur.

La guest house où nous résidions nous permettait depuis le toit de dominer le grand monastère ainsi que l’immensité des vallées nous entourant et d’observer chaque soir un magnifique ciel étoilé. Un calme bienfaisant régnait partout en ces moments-là. Nous parlions que peu et toujours à voix basse. Le silence ne se rompait que lorsque jaillissaient en cascade nos rires bienveillants.

Ce fut donc une très grande aventure humaine partagée avec toute notre petite tribu fabuleuse ainsi que notre chef de mission Thierry. Merci à toute la tribu qui fut ma famille tout au long de cette mission et avec laquelle nous avons partagé tant de bons moments, de joies, d’émotions, de fous rires. Une très très grande complicité que nous avons tissée dès l’aéroport.

Un merci tout particulier à notre chef de mission Thierry. Sa sincérité, sa sensibilité, son grand cœur, son amour du monde et des autres, sa faculté de cultiver une attitude altruiste, de donner sans attendre en retour, de ne considérer que le bien d’autrui. Merci à lui de ne pas penser qu’à court terme (dons financiers) mais d’essayer de bâtir des solutions à long terme qui nécessitent plus d’investissement mais qui seules pourront aider ces populations dans le besoin. Et surtout merci à lui d’avoir essayer de nous transmettre toutes ces qualités.

Un grand merci à tous ceux qui m’ont écrit et aussi à ceux qui m’ont accompagnée en pensée.

Lire la suite de cette entrée »

De Florence, auxiliaire de vie scolaire

Mission du 10 au 21 Aout 2012 au Bénin (témoignage)

florence2Le Bénin, l’orphelinat Amour et Manon. C’était un voyage plus qu’extraordinaire. Les enfants nous donnent et nous font partager tout ce qu’ils ont. Les Béninois sont très accueillants. L’équipe était géniale, nous ne nous sommes pas ennuyés avec tout ce que Léa, notre chef de mission, nous avait préparé !

Le paysage est splendide, tout est réunit pour passer un agréable séjour. Je tiens d’ailleurs à remercier Léa, Thierry ainsi que tous ceux qui s’occupent de cette merveilleuse association MH, sans qui je n’aurais pu aller au bout de ce rêve éveillé.

Plus les jours passent et plus l’Afrique me manque et il est certain pour moi que j’y retournerais un jour.

Merci encore mille fois à vous tous, je n’oublierais jamais.

Florence

De Pierre, médecin à NARBONNE

Une mission médicale

Une découverte d’une mission humanitaire, du Cambodge et des gens très attachants, cela avec une équipe formidable.

Pour moi, médecin spécialiste dans une discipline très technique, la redécouverte d’une « médecine à mains nues » mais avec laquelle on peut cependant apporter beaucoup à ces populations très démunies.

J’ai vécu des moments très forts, partagés avec mon épouse et toute l’équipe.

MISSION HUMANITAIRE est à féliciter pour son organisation, ses chefs de missions font un excellant travail, réunissant à la fois compétence et une grande chaleur humaine.

Cette expérience, bien sûr, m’a complètement convaincu de repartir pour d’autres missions.

Pierre

De Benjamin, Etudiant en médecine, NANTES

Un étudiant de NANTES en mission au Cambodge

consultation-dun-moine-avec-le-traducteur-2Partir avec le département santé de l’ONG en mission fut une expérience enrichissante mais aussi utile dans le cadre de mes études médicales.

En effet, la proximité avec les populations et le contact avec d’autres médecins permettent une pratique très instructive de la médecine tropicale et infectieuse.praparation-de-la-plate-forme-de-consultation-sur-les-villages-flottants-2

Et ce grâce à une organisation bien rodée qui, après une journée de travail en équipe, sait laisser place à la décontraction !

Benjamin, Étudiant en médecine

Un mois passé au Bénin

Une expérience de vie exceptionnelle !!!

« Ce mois passé au Bénin restera à jamais gravé en moi »

(ONG MISSION HUMANITAIRE)

Un mois au BéninMa mission ? Essayer de réaliser un « livre blanc » recensant un maximum de structures de santé afin de permettre aux missions médicales de s’inscrire dans une logique efficace de longue durée. Certains patients nécessitent en effet un traitement spécifique de long terme et ont besoin d’être pris en charge par une structure locale. J’ai pu rencontrer les différents acteurs sur le terrain dans les régions de Ouidah, Cotonou et Comé.

Les personnes indigentes ont énormément de mal à intégrer le système de santé ; essayer de comprendre les véritables tenants et aboutissants de cette problématique m’a passionnée !

Une autre expérience m’a bouleversée : Lire la suite de cette entrée »

De Martine, médecin

Une mission humanitaire au Cambodge

MISSION SANTE 2010

Une fois de plus la mission médicale au Cambodge était pour moi pleine d’émotion, de satisfaction de pouvoir aider les pauvres  en exerçant mon métier, mais aussi de plaisir de revoir ce beau pays et ses habitants si attachants par leur gentillesse.
Je souhaite aussi remercier Thierry et Corinne pour l’excellente préparation du voyage et pour la parfaite organisation de tous les jours. IL est un chef de mission idéal !
Bravo aussi à tous les participants de mon groupe pour leur entraide et disponibilités à toute « épreuve » face aux demandes des médecins et aussi pour leur bonne humeur et capacités d’adaptation  dans des conditions pas toujours faciles. Nous avons pu ainsi créer une ambiance « du tonnerre » ensemble !
Tout cela a donné à cette mission cet éclat merveilleux.
Encore une fois je vous remercie toutes et tous du fond du cœur  et espère vous retrouver pour d’autres missions.
Martine

De Romain, professeur des écoles (Pau)

Mission au Maroc

ONG : MISSION HUMANITAIRE

Bonjour à tous,

Avant de partir en mission humanitaire au Maroc, je pensais que ce pays n’était qu’une destination touristique de plus dans les catalogues de voyages.

L’association Mission-humanitaire m’a donné l’occasion de partir 3 semaines de mes congés d’été, afin de suivre une mission médicale sur le terrain. D’abord, j’ai découvert que derrière les grands hôtels à touristes, il y avait aussi un Maroc pauvre.Maroc

Ensuite, j’ai pu aider sur le terrain une équipe qui venait pour soigner les enfants. Mon rôle a été de faire des cours de prévention pour les populations. Les médecins de l’équipe avaient préparé un topo sur l’hygiène bucco-dentaire et l’hygiène en général. J’ai donc passé plusieurs jours à enseigner aux enfants et aux adultes du pays.

N’étant pas du milieu médical, je ne pensais pas que je pouvais aider dans ce domaine. La mission m’a donnée l’occasion dêtre utile aux autres. Je suis sûr de revenir bientôt pour découvrir d’autres pays.

Tous mes encouragement aux équipes de Mission-humanitaire, qui font de l’excellent travail pour les autres. De retour en France, j’aurais l’occasion de parler de cette aventure à mes élèves.

Sincèrement,

Romain

Connexion Tribu MH
:
: