Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

Participez à une Mission Humanitaire

Transformer votre passion en actions, en toute confiance, quelle que soit votre formation.

Vous souhaitez donner 8 à 15 jours de votre temps, de vos vacances et participer à une mission humanitaire ou réaliser votre stage dans un cadre humanitaire sérieux, alors votre candidature nous intéresse.

 

MISSION HUMANITAIRE est une Organisation de Solidarité Internationale, déclarée, qui vous propose de partir pour des missions humanitaires en Asie, en Afrique et sur plusieurs destinations.

bénévolat Bénin 2011

Vous intègrerez alors des équipes bénévoles (médicales, para médicales ou citoyennes) pour un stage ou une mission humanitaire pouvant aller d’une semaine à plusieurs mois.

Cette expérience unique vous donnera une autre dimension dans vos relations humaines et votre vie de tous les jours.

bénévolat Cambodge 2011Si vous étiez venus chercher un voyage humanitaire, vous repartirez avec une mission concrète à effectuer au sein d’une association, pour le bien des populations que nous soutenons.

Des milliers de bénévoles ont déjà fait le pas … alors n’attendez plus et venez découvrir le bonheur de faire des actions utiles et responsables. Votre action ne sera pas une « goutte d’eau » et notre séminaire de formation est là pour vous y préparer.

Cliquez ici pour la liste des missions 2018

Cliquez ici pour poser votre candidature

Maillons humanitaires

Une très belle vidéo sur nos missions humanitaires chez MH

Cliquez sur le logo afin de voir la vidéo

 

 

De Maïwenn

Mission Togo

Je suis rentrée, il y a un mois et demi du Togo, une expérience fabuleuse avec l’association MISSION HUMANITAIRE, un pays magnifique, une population sensationnelle.

Être remerciée pour apporter de l’eau potable à des villages a été un des moments les plus touchants de cette mission. Partager avec la population, échanger, rigoler et voir les sourires, entendre leurs chants … Ce sont de merveilleux moments époustouflants et enrichissants.

Je repars en Juin avec MISSION HUMANITAIRE et j’ai hâte ! Partir et m’investir avec cette Organisation de Solidarité Internationale a été l’une des plus belles démarches que j’ai pu faire depuis 4 ans.

De Caroline, Psychomotricienne, Crépand

Mission Cambodge

Après une première mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE, il y a deux ans au Bénin, il était évident pour moi que je repartirai ! Cette année, cela a été le Cambodge.

15 jours de mission humanitaire, c’est 15 jours d’immersion dans un pays au plus proche de la population, c’est 15 jours de partage …

Quand nous arrivons le matin dans le village prévu pour la consultation médicale du jour, il y a déjà 40 personnes installées qui nous attendent : hommes, femmes, vieillards, enfants. Et toute la journée, cela ne désemplit pas. Une chose est certaine, ces gens comptent sur nous !

Quand nous le pouvons, en parallèle des consultations auprès des médecins, nous organisons des ateliers d’apprentissage à l’hygiène, des jeux avec les enfants, des distributions de vêtements. Et le soir, habitant ou bénévole, chacun repart avec des sourires plein le cœur …

En résumé, Afrique ou Asie, pour moi, avec l’association MISSION HUMANITAIRE, je n’ai qu’un mot : encore !

Caroline

De Denis, Ingénieur Réseau Sécurité, Toulouse

Mission au Cambodge

Quelques mois ont passé depuis mon retour de mission mais tout est encore parfaitement inscrit dans ma mémoire : les échanges, les rencontres, les actes, les sourires et ma décision très rapide d’y retourner.

Tout a démarré avant le départ de France par des échanges de mails entre notre chef de mission et les bénévoles. Le souvenir le plus fort qui me restera est la volonté de tous de laisser en France nos préoccupations et de remplir la mission sans grain de sable et dans l’efficacité totale. Pour cela, chacun s’est rendu utile et a pris la mesure des responsabilités confiées par notre chef de mission chaque soir pour le lendemain.

Au Cambodge, j’ai assisté les médecins dans leurs soins aux populations visitées et me suis émerveillé du professionnalisme des infirmières bénévoles. Elles ne se séparent jamais de leurs sourires et de leur générosité, même dans les moments difficiles.

J’ai apprécié les extraordinaires échanges avec les patients et avec les orphelins cambodgiens. A chacun de leur merci, je me disais que c’était moi qui devais le faire. Les distributions de vêtements, de jouets, de crayons, de produits de toilette déclenchent des moments souvent émouvants, parfois hilarants. Quelle merveilleuse idée de les avoir collectés avant la mission et d’en avoir rempli nos bagages !

Bien avant la date de retour, nous avons tous convenus de nous revoir en mission et de donner encore de notre enthousiasme pour recevoir comme jamais ailleurs. Marine, Véro, Claudia, Delphine, Sousou, Pascaline, à très bientôt avec d’autres bénévoles qui voudront partager cela.

Pour terminer, je transmets un grand bonjour à nos amis médecins, notre sympathique chauffeur et à nos infatigables interprètes qui ont fait avec nous une équipe vraiment géniale.

De Rolande, Infirmière

Mission à Mahajanga, Madagascar,

Il s’agit de ma première mission humanitaire avec l’association MISSION HUMANITAIRE.

Mahajanga me semble idéale pour une première mission.

Nous avons effectué une mission dans les villages proches de Mahajanga, pour la plupart situés en pleine brousse. Nous consultions chaque jour plus d’une centaine de patients, avec deux médecins locaux, tous très aimables, souriants et reconnaissants de notre passage.

La population malgache est véritablement pauvre, mais pas malheureuse pour autant ! Sur le plan médical, les pathologies étaient très variées, j’ai même effectué certains gestes de petite chirurgie.

L’équipe locale était très accueillante et sympathique, aussi bien les traducteurs, les médecins, les cuisinières… Une mention spéciale à notre Directrice MISSION HUMANITAIRE Madagascar qui nous a permis de consulter dans les meilleures conditions.

La maison MH était très confortable. Nous nous sommes tous très bien entendus dans le groupe de bénévoles, dès le début de la mission, cela étant plus facile vu le petit nombre de personnes que nous étions. Le chef de mission était formidable, très compétent et vraiment réactif face aux difficultés rencontrées. L’ambiance de travail (et en dehors du travail !) était excellente. Les deux journées de repos étaient très appréciables avec un guide passionné et des paysages magnifiques incontournables.

Au total, malgré les trajets extrêmement longs et les quelques couacs administratifs du début, mon ressenti de cette mission est globalement positif et je pense déjà à repartir avec MISSION HUMANITAIRE à Mahajanga ou ailleurs.

De Cathy, Secrétaire

Mission Bénin-Togo,

Que pourrai-je dire, sinon que cela était au-delà de mes espérances ?

L’ambiance dans l’équipe était formidable, Fabrice, notre chef de mission a veillé à ce que tout se passe bien pour chacun d’entre nous et pour que la mission soit efficace.

Je n’ai aucune compétence dans le domaine médical et j’avais peur de ne pas être utile. Mais finalement, tout le monde a sa place et chaque poste a son importance.

Je reviens de cette mission la tête et le cœur remplis de beaux souvenirs et de moments forts en émotion. Que de belles rencontres !
La prévention hygiène et santé avec les enfants était un grand plaisir à chaque fois, leurs sourires et leur bonne humeur me manquent déjà.

J’ai été très étonnée par le système Sodis (purification de l’eau) qui est une invention géniale et qui améliore la vie des villageois qui en bénéficient. Je suis heureuse d’avoir participé à son installation.

J’espère avoir la possibilité de repartir en mission avec MH et je voudrais dire à ceux qui hésitent encore à partir : « Allez-y ! Sautez le pas ! Les missions avec MH sont bien organisées, on se sent en sécurité et surtout c’est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie ».

Manon, Infirmière en Pédiatrie, Levallois-Perret

MADAGASCAR 2017

Aéroport de Paris, je m’apprête à décoller pour Madagascar pour la première fois.

Un peu d’appréhension, mais surtout une grande excitation.

Je découvre le groupe de personnes qui constitue notre équipe, beaucoup de personnalités différentes venant d’horizons différents mais qui s’avéreront être des personnes plus enrichissantes les unes que les autres.

 

Après un long voyage, agrémenté de paysages magnifiques, c’est une immersion totale dans la culture Malgache. Une adaptation presque naturelle accompagnée par notre chef de mission, les traducteurs et les représentants de l’association MISSION HUMANITAIRE sur place.

 

 

Une seule hâte : être au milieu de la population.

Premier jour de consultation : je me prends une vague de plein fouet de bonheur, de sourires, de rires d’enfants et d’émotions diverses. Malgré l’extrême pauvreté de ce peuple, chaque village nous accueille en nous offrant une disponibilité maximale.

Les jours de consultations se suivent et ne se ressemblent pas. Chaque village, chacune des personnes rencontrées ont une histoire différente et ils me touchent chacun à leur manière.

En tant qu’infirmière, je me suis sentie utile dans chacune des prises en charge. Je me suis remise en question dans les diverses situations rencontrées afin d’abandonner mes habitudes occidentales et à la fois, de les utiliser à bon escient pour les rendre utiles sur place.

C’est une petite goutte que nous avons apporté à cet océan de besoins, mais notre utilité n’est pas vaine et s’inscrit dans un cercle bien rodé par l’association MISSION HUMANITAIRE. Quel plaisir de recevoir des patients ramenant leur carnet de santé mis en place les années précédentes.

L’organisation rassurante et efficace de l’association MISSION HUMANITAIRE m’a mise en confiance et bien accompagnée tout au long de la mission. Je n’ai qu’une seule hâte c’est repartir à nouveau.

C’est difficile de mettre des mots sur ce que j’ai vécu, il faut le vivre pour comprendre.

De Christine, Commerciale, Bordeaux et Florence, Professeur des Écoles à Courseulles sur Mer,

Mission Cambodge,

Nous nous sommes rencontrées lors d’un séminaire de l’Organisation de Solidarité Internationale MISSION HUMANITAIRE, à Azay-le-Rideau, en Juin 2016. Après avoir participé à une première mission en juillet 2016 en Inde du Sud, nous sommes parties tenter une nouvelle aventure au Cambodge.

Cette mission, tout comme la précédente, nous a permis de vivre des moments riches en émotions, en rencontres et en échanges avec les bénévoles présents, l’équipe cambodgienne et notre chef de mission Abou, fédérateur du groupe.

Nous avons beaucoup aimé le côté itinérant de la mission, les rapports avec l’équipe cambodgienne (le référent sur place, les médecins, les interprètes et le chauffeur). Nous avons eu le sentiment de former une véritable famille franco-cambodgienne tout au long de notre séjour.

Nous sommes conscientes que notre action reste une goutte d’eau dans l’océan mais nous savons aussi, l’une et l’autre, à quel point ces expériences apportent aux personnes des villages que nous rencontrons et à nous-mêmes !

Déjà prêtes pour un nouveau départ en 2018 avec MH !

De Maryse, ingénieur commercial, Paris

Mission Inde du Sud, décembre 2017

Je suis rentrée d’une mission humanitaire dans le sud de l’Inde, ma deuxième mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE.

Une aventure inoubliable avec une équipe de 7 autres bénévoles avec qui j’ai passé des moments extraordinaires et qui, pour certains, resteront des amis.

Arrivant de milieux professionnels différents, chacun a su trouver sa place et apporter sa pierre à l’édifice.
Effectuer une mission humanitaire est pour moi bien plus qu’une façon de voyager autrement.
Il s’agit avant tout de pouvoir partager une expérience humaine, apporter de la joie, de l’espoir mais aussi, découvrir une autre culture et s’enrichir des différentes rencontres.

Consciente de n’avoir aucune expérience dans le domaine médical, mon principal objectif était de pouvoir aider et me rendre utile quel que soit le domaine d’activité.

Après des journées bien remplies, les débriefings du soir sont indispensables au bon déroulement d’une mission, permettant à chacun d’exprimer ses émotions sans jugement de valeur, voire même de verser quelques larmes.
Ils nous permettent de rebondir et de se sentir plus fort face à des situations qui nous semblent insurmontables.

Je n’oublierai jamais le sourire et l’accueil des populations, leur humilité et leurs remerciements. Ils n’ont rien, ils vous donneraient tout.

Le retour à Paris est toujours compliqué, surtout en période de fêtes et son lot de consommation à outrance.

Revenir de mission durant cette période permet de se sentir au-dessus de toute cette excitation commerciale, et remet les choses à leur juste valeur.

Vous l’avez compris je suis accro, je rempile pour cette année, et aussi les prochaines certainement.

Connexion Tribu MH
:
: