Transformer la passion en actions 
Autres témoignages

Participez à une mission humanitaire

partir-en-mission_0

Vous souhaitez donner 8 à 15 jours de votre temps, de vos vacances et participer à une mission humanitaire ou réaliser votre stage dans un cadre humanitaire sérieux, alors votre candidature nous intéresse.

MISSION HUMANITAIRE est une association Loi 1901 sérieuse qui vous propose de partir pour des missions humanitaires en Asie, en Afrique et sur plusieurs destinations.

bénévolat Bénin 2011

Vous intègrerez alors des équipes bénévoles (médicales, para médicales ou citoyennes) pour un stage ou une mission humanitaire pouvant aller d’une semaine à plusieurs mois.

Cette expérience unique vous donnera une autre dimension dans vos relations humaines et votre vie de tous les jours.

bénévolat Cambodge 2011Si vous étiez venus chercher un voyage humanitaire, vous repartirez avec une mission concrète à effectuer au sein d’une association, pour le bien des populations que nous soutenons.

Des milliers de bénévoles ont déjà fait le pas … alors n’attendez plus et venez découvrir le bonheur de faire des actions utiles et responsables. Votre action ne sera pas une « goutte d’eau » et notre séminaire de formation est là pour vous y préparer.

Cliquez ici pour la liste des missions 2016

Mission humanitaire à Madagascar

Témoignages de mission humanitaire

Cliquez pour voir le film

Une mission humanitaire à Madagascar from mission humanitaire on Vimeo.

De Linda, Orthophoniste, Bordeaux

Mission d’évaluation à Mahajanga, Madagascar

J’ai participé à une mission humanitaire d’évaluation à Mahajanga, à Madagascar, dont l’objectif était d’identifier les besoins médicaux des populations. Nous formions une équipe de 11 bénévoles entourés par notre chef de mission, par un stagiaire, ainsi que par 5 interprètes et 2 médecins locaux.

De Linda, orthophoniste, BordeauxEnsemble, nous avons sillonné en bus les routes aux paysages variés, les chemins parfois chaotiques, pour intervenir médicalement dans 4 villages de brousse. Une entraide et une bonne humeur sont nées très rapidement. Nous avons toujours été accueillis avec les sourires, la gentillesse et la patience des populations malgaches malgré leurs conditions de vie difficiles.

Quelques moments forts : l’accueil d’un nourrisson de 3 heures qui a finalement porté le prénom d’une des bénévoles, les mots touchants de la responsable de l’église d’un village visité ou encore les rires, les chants et les danses des enfants …

Je me souviendrai aussi de certaines consultations qui remettent en question nos perceptions occidentales. En mission, nous sommes confrontés aux croyances et aux modes de vie locaux. Cela amène à réfléchir et agir autrement dans le respect de la culture du pays qui nous accueille.

Je réintègre ma vie française avec de belles images, des rencontres riches et un attachement aux habitants de cette magnifique île.

L’envie de refaire ma valise pour une autre mission est déjà bien présente… Merci à toute l’équipe de bénévoles et merci à l’encadrement de l’association MISSION HUMANITAIRE.

De Daniel, Médecin, Avignon

Mission Gopalpur, Inde

Je viens de finaliser une nouvelle mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE, cette fois-ci à Gopalpur, en Inde. Et comme les fois précédentes, je me suis éclaté.

De Daniel, médecin, Avignon (1)Un groupe extraordinaire formé de bénévoles d’horizons très différents mais tous avec un objectif commun : donner, chacun selon ses compétences, et surtout, recevoir beaucoup de la part des populations locales.

Nous apprenons toujours des autres et de soi-même : que du bonheur ! Très bonne ambiance et une chef de mission 20/20.

Les consultations dans les villages,  la vie des enfants à la maison de protection à l’enfance « Asanta et Tinou », la création d’un potager, les travaux de plomberie chez les Tibétains ou encore le soutien scolaire : tellement de choses simples qui apportent un autre regard sur la vie d’aujourd’hui, auprès de cultures différentes de la nôtre.

De Daniel, médecin, Avignon (2)Une mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE est à faire et à refaire sans limite. Cela rend « malade » …de vouloir faire du bénévolat en continu. Par les actions concrètes menées auprès des populations, nous voyons où va l’argent que nous donnons à l’association. Tout est très sérieux avec l’association MISSION HUMANITAIRE.

Le retour à la vie occidentale est toujours difficile, nous voudrions le retarder, mais l’espoir est en même temps présent pour repartir en mission lors de prochaines vacances.

De Alexia, Assistante comptabilité, Pordic

Humanitaire au Cambodge, 5 semaines de mission,

Me voici de retour d’une formidable expérience en mission humanitaire pendant cinq semaines au Cambodge. J’ai souhaité cumuler deux missions afin de prendre le temps de m’immerger dans la culture khmère, de m’imprégner de l’esprit humanitaire et de contribuer d’autant plus à aider les populations dans le besoin.

J’ai donc successivement pris part à deux équipes de bénévoles. Le caractère itinérant de chaque mission nous a permis d’étendre nos actions médicales sur une vaste superficie : périphérie de Phnom Penh, Battambang, Siem Reap…

La mobilité permet vraiment de prendre conscience de la diversité et de la richesse de chaque province khmère. Je retiendrai particulièrement nos consultations sur le Tonlé Sap – l’immersion culturelle y atteint son paroxysme avec les nuits passées sur les villages flottants !

Cette mission humanitaire a été une expérience humaine hors du commun.

De Alexia, Assistante Comptabilité, PordicS’il est parfois difficile d’être confronté à des situations d’injustice et de dénuement total – je pense à cette fratrie de cinq enfants livrés à eux-mêmes, à la charge d’une grand-mère alitée et dont l’aînée de 12 ans assure la garde – les journées de consultations ne manquent pas d’assurer leur lot de bonheur et de partage avec les populations locales.

En somme, ce que nous fournissons en matière d’aide et de soutien, les populations nous le rendent en termes de sourires et de regards bienveillants. Je n’oublierai jamais la gratitude de ces patients qui, une fois leurs médicaments en main, tiennent à remercier individuellement chaque membre de l’équipe humanitaire.

L’association MISSION HUMANITAIRE, c’est une véritable école de la vie où l’on se nourrit autant de l’expérience des autres – bénévoles comme traducteurs et médecins locaux – qu’on en apprend sur soi-même. Un grand merci à l’ensemble des deux équipes, avec lesquelles j’ai passé des moments de partage et de complicité inoubliables.

Je recommande vivement l’association MISSION HUMANITAIRE pour la qualité de son organisation, la sécurité qu’elle nous assure sur place, et, surtout, pour les valeurs d’entraide, de partage et de solidarité qu’elle dégage.

L’expérience que j’ai vécue au Cambodge me suit désormais dans mon quotidien. Je me sens guidée par une petite flamme qui me rappelle à quel point cette expérience a changé ma vie.

Des actions humanitaires portées par des lycéens

Très belle initiative d’un Lycée de Pornic en France

Un lycée, des élèves et une équipe pédagogique s’investissent dans l’action humanitaire, auprès notre association MISSION HUMANITAIRE

Bravo et félicitations pour cette initiative. Nous vous invitons à lire l’article joint.

Le réseau MH en action !

Article Courrier du Pays de Retz 8 avril 2016

Article Courrier du Pays de Retz 8 avril 2016

De Stéphane, Agriculteur, Brest

Mission Cambodge, juillet 2015,

Voici déjà quatre mois que nous sommes rentrés avec beaucoup de souvenirs : une mission très enrichissante à la rencontre d’une population accueillante et souriante.

Notre mission s’est déroulée sur différents sites du Cambodge. Nous sommes d’abord allés dans la province de Takéo, ensuite, sur l’ile de la soie à la découverte du Mékong. Enfin, nous avons terminé notre mission à Snol dans la province de Katrie.

De Stéphane, agriculteur, BrestNous avons rencontré des populations très différentes, parfois âgées, d’autres fois assez jeunes, vivant dans une pauvreté plus ou moins grande. La présence de l’association MISSION HUMANITAIRE au Cambodge est vraiment indispensable.

Les autorités locales nous ont d’ailleurs remerciés pendant notre mission et nous ont bien accompagnés. Par le biais de MISSION HUMANITAIRE, nous avons pu apporter des soins aux populations éloignées des grandes villes et aussi beaucoup de réconfort. Malgré la barrière de la langue, leurs regards en disaient long.

Nous avons également pu rencontrer et jouer avec les enfants de la Maison de Protection à l’enfance « Enzo et Tina ». Nous avons passé un très bon moment avec eux : dessins, scoubidou, ballons, foot … des enfants pleins de vie.

Merci à Véro, qui a assuré sa mission et validé son statut de chef de mission. Merci à Marine qui a tout fait pour que l’on se sente bien ; aux médecins Khmers, avec qui nous nous sommes très bien entendus, comme avec les traducteurs et le chauffeur du bus.

Et je n’oublie pas tout le groupe qui s’est très bien entendu et a été solidaire dans les moments parfois difficiles, notamment avec le choc des cultures dont Thierry nous avait tant parlé lors du séminaire.

Inoubliable, et vivement la prochaine mission !

De Annaëlle, étudiante en sciences sociales, Bagneux (92)

Ma mission humanitaire au Bénin

Je viens de revenir du Bénin … Mon esprit et mon cœur sont toujours sur cette terre magnifique, à la culture vraiment très enrichissante et chaleureuse. Les mots me manquent pour essayer de décrire tout ce que je ressens, car c’est une aventure humanitaire unique et indescriptible. Vous ne pouvez pas vous en rendre compte tant que vous n’y êtes pas allés !

Lors du séminaire de formation, l’association MISSION HUMANITAIRE nous apprend qu’il faut faire une mission pour les autres évidemment, mais avant tout pour soi. Nous prenons beaucoup de plaisir à aider les autres lors des missions humanitaires médicales (très bien organisées avec une équipe locale MH attachante) et lors des visites à la maison de protection à l’enfance « UN TOIT POUR LA VIE », accueillant des enfants extraordinaires qui nous apprennent beaucoup …

Au sein de la mission humanitaire, sont également organisées des journées d’immersion culturelle qui sont nécessaires pour se ressourcer et mieux comprendre l’histoire du pays, et donc des populations.

J’avais quelques craintes avant de partir concernant la partie médicale – étant donné que je n’ai aucune compétence dans ce domaine – mais finalement, ce que l’association MISSION HUMANITAIRE attend de nous n’est pas compliqué. La chose la plus dure que nous avons dû affronter, c’est finalement le retour en France !

Pour participer à une mission humanitaire, il suffit juste d’avoir un cœur, du temps (12 jours sur toute une vie, ce n’est pas grand chose), et un peu d’argent (mais finalement, avec la déduction des impôts, cela revient à payer pratiquement que le prix du billet d’avion).

A vous de franchir le pas maintenant, n’attendez pas que les choses arrivent comme vous le souhaitez, mais décidez ce qui arrive !

Personnellement j’y retourne l’été prochain avec l’association MISSION HUMANITAIRE

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE et à cette merveilleuse équipe (aussi bien française que locale) !

De Armelle, Professeur de sciences économiques et sociales

Mission humanitaire Cambodge, du 24 Avril au 10 Mai 2015

Cela fait maintenant plus d’un mois que nous sommes rentrés du Cambodge.

Ces 15 jours de mission humanitaire ont été pour moi des moments hors du commun à tous points de vue.

J’ai beaucoup apprécié l’accueil de la population locale, les échanges avec les médecins et interprètes cambodgiens et avec notre équipe de bénévoles.

Cette mission humanitaire itinérante était parfaitement organisée, je suis prête à repartir l’année prochaine, avec l’ONG « MISSION HUMANITAIRE« .

Armelle

De Elise, Réceptionniste d’Hôtel, Biarritz

Ma mission humanitaire au Cambodge

Fraîchement rentrée de ma deuxième Mission Humanitaire au Cambodge, les mots me manquent un peu pour décrire la belle aventure que nous venons de vivre…

Notre Mission était principalement médicale. Nous sommes allés à la rencontre des habitants des provinces de Takeo, Prey Veng, Kampong Cham et Siem Reap, dans lesquelles nous avons rencontré des populations très différentes mais toutes aussi chaleureuses.

J’ai été touchée par la douceur de ce peuple toujours prêt à rigoler avec nous malgré leur situation difficile, par leurs sourires, leur reconnaissance, la curiosité des enfants, leurs éclats de rire et tous ces moments partagés. Une belle leçon de vie qui nous permet de relativiser sur beaucoup de choses !

Nous avons également eu la chance de passer du temps avec les enfants de la Maison de protection à l’enfance « ENZO ET TINA » que j’avais déjà rencontré l’année dernière et à qui je suis très attachée. J’y parraine un enfant et les retrouvailles avec mon filleul et sa maman ont été formidables.

Cerise sur le gâteau : Un Anniversaire Surprise organisé par les enfants et notre équipe pour mes 29 ans !

J’ai eu le plaisir de partager cette expérience humanitaire avec une équipe de bénévoles français exclusivement féminine, encadrée par Jean-Luc et accompagnée d’une joyeuse bande de traducteurs et de médecins locaux.

Un beau mélange pour deux semaines inoubliables !

Tous ces moments de partage, ces échanges, ces sourires, ces populations, les enfants de « ENZO ET TINA », notre belle équipe franco-cambodgienne (et même les fameuses malles en fer !) vont me manquer…

Cette deuxième mission humanitaire au Cambodge n’a fait que renforcer l’attachement que j’ai pour ce pays et l’envie de venir en aide aux plus démunis.

Merci à l’Association « MISSION HUMANITAIRE », à Jean-Luc (notre Chef de Mission) et à toute notre équipe !

Connexion Tribu MH
:
: