Transformer la passion en actions 
Autres témoignages

Participez à une mission humanitaire

partir-en-mission_0

Vous souhaitez donner 8 à 15 jours de votre temps, de vos vacances et participer à une mission humanitaire ou réaliser votre stage dans un cadre humanitaire sérieux, alors votre candidature nous intéresse.

MISSION HUMANITAIRE est une association Loi 1901 sérieuse qui vous propose de partir pour des missions humanitaires en Asie, en Afrique et sur plusieurs destinations.

bénévolat Bénin 2011

Vous intègrerez alors des équipes bénévoles (médicales, para médicales ou citoyennes) pour un stage ou une mission humanitaire pouvant aller d’une semaine à plusieurs mois.

Cette expérience unique vous donnera une autre dimension dans vos relations humaines et votre vie de tous les jours.

bénévolat Cambodge 2011Si vous étiez venus chercher un voyage humanitaire, vous repartirez avec une mission concrète à effectuer au sein d’une association, pour le bien des populations que nous soutenons.

Des milliers de bénévoles ont déjà fait le pas … alors n’attendez plus et venez découvrir le bonheur de faire des actions utiles et responsables. Votre action ne sera pas une « goutte d’eau » et notre séminaire de formation est là pour vous y préparer.

Cliquez ici pour la liste des missions 2014

Mission humanitaire à Madagascar

Témoignages de mission humanitaire

Cliquez pour voir le film

Une mission humanitaire à Madagascar from mission humanitaire on Vimeo.

De Michèle, Fonctionnaire de l’aviation civile

Ma mission humanitaire au Bénin

De retour du Bénin depuis quelques jours, j’ai encore un peu de mal à réaliser ce que j’ai vécu là-bas.

Superbe mission humanitaire,  sans aucune déception car très proche de ce que j’avais imaginé en consultant le site MH (association MISSION HUMANITAIRE) et en participant au séminaire.

La découverte est pourtant bien au rendez-vous, dans les émotions, les lieux, les échanges avec les enfants de l’orphelinat Amour et Manon, le travail en parfaite harmonie avec l’équipe locale qui est constituée de personnes adorables.

Nous avons effectué une partie de la mission humanitaire dans des villages de brousse, des villages de pêcheurs, des écoles pour la partie médicale. J’ai vraiment aimé cette partie de la mission car elle m’a permis de faire certaines choses que je n’aurai jamais imaginé possible, « régulation » des personnes qui arrivent pour bénéficier d’une consultation médicale, assistance aux médecins béninois, Hassan et Noël, distribution des médicaments aux patients.

Cela a été vraiment très fort de rencontrer les villageois et leurs enfants. Nous avons eu la chance d’être invités à passer une soirée dans le village de Sikilé, c’était hors du temps et vraiment formidable.

Je garde pour la fin les émotions ressenties avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon »  qui nous ont apporté leur confiance, leurs envies, leurs sourires, leurs danses ….  cela a été une vraie bouffée d’énergie à chaque rencontre.

Je ne sais pas encore trop mesurer ce que nous avons pu apporter mais je mesure chaque jour un peu plus ce que j’ai reçu, ce que toutes ces rencontres continuent de m’apporter.

Merci à tous ceux qui ont fait partie de cette mission humanitaire, avec qui j’ai aimé partager tous ces moments et bien sûr à notre chef de mission Léa, sans qui c’est sûr ça n’aurait pas pu être aussi bien.

De Camille, Etudiante, Bordeaux

Ma mission humanitaire au Bénin

Étudiante en école de commerce, j’ai décidé de donner 2 semaines de mon été 2014 (juin) pour aller aider et vivre une expérience humanitaire inoubliable au Bénin.

A peine rentrée, qu’une chose en tête : repartir !

Entre consultations médicales dans différents villages et dans une école, soutien scolaire a l’orphelinat « AMOUR et MANON », piscine avec les enfants, plage et jeux avec les enfants d’Amour et Manon, nous n’avons pas vu le temps passer.

Avec une super équipe de 10 bénévoles, accompagnée d’une chef de mission extra, expérience humainement et culturellement très très enrichissante.

De Valérie, Manipulatrice en radiologie, VALREAS

Partir en mission humanitaire au Cambodge

Valerie2Avant de partir en mission humanitaire, j’ai ressenti quelques appréhensions.

En quoi puis-je être utile en n’étant pas médecin, partir avec 12 inconnus dans un pays que l’on ne connait pas.

Finalement, tous mes doutes se sont vite envolés.

L’organisation MH (association MISSION HUMANITAIRE) est au point, chacun sait ce qu’il a à faire et comment se rendre utile.

On part avec des inconnus et on revient avec des amis aussi bien parmi les bénévoles que parmi l’équipe des traducteurs.

L’accueil a été très chaleureux, les gens sont toujours souriants malgré leurs conditions de vie assez rudes.

Les stigmates de la guerre sont toujours présents.

Consulter dans des lieux aussi typiques, tels que des pagodes ou sur les villages flottants est merveilleux.

Le seul point négatif est ce sentiment d’impuissance de ne pas pouvoir faire plus pour les gens.

Lorsque l’on revient, la seule envie est de repartir.

Valérie

De Delphine, Conseiller en gestion de patrimoine, Chateauroux

Mission humanitaire au Cambodge

J’ai souvent pour habitude de dire que rien arrive par hasard … Depuis longtemps, je souhaitais, sans le réaliser, partir en mission humanitaire.

Et puis un soir, je clique, re clique … et je tombe sur un site … LE SITE  de MH (MISSION HUMANITAIRE) !!

On en discute entre amies, et bingo inscription pour le séminaire .. et … départ vers le Cambodge le 23 mars 2014 !

J’ai beau chercher et retourner mes phrases et mes mots je crois que rien ne pourra exprimer ce que j’ai ressenti et vu là bas .. IL FAUT LE VIVRE.

La mission humanitaire au Cambodge a la particularité d’être itinérante, les consultations ont eu lieu dans plusieurs villages, différents les uns des autres,  mais le moment le plus fort  sera sans conteste le passage de 3 jours sur les villages flottants où, en étant loin de tout, on se sent au plus près de la population et du groupe.

Immersion et dépaysement complets !

Les appréhensions des 1ères heures laissent place a des souvenirs et des anecdotes aujourd’hui, uniques.

L’organisation bien ficelée de MH  (l’association MISSION HUMANITAIRE) permet de se sentir efficace sur chacun des postes même lorsque l’on ne vient pas du milieu médical, on peut aussi bien être « l’assistant du médecin », que recevoir les patients, préparer les médicaments  ou occuper les enfants.

On peut rire à 11h05, et avoir le cœur serré a 11h15, préparer un traitement pour l’hypertension le jeudi et jouer à « 1 2 3 soleil » avec les enfants le vendredi.

Je garderai longtemps en mémoire la patience et la sérénité de la population, le sourire et la curiosité des enfants, la première matinée à l’orphelinat « Enzo et Tina » pour préparer la mission.

Et puis, il y a les bénévoles … au fil des jours on apprend chacun à se connaître et à agir ensemble.

Merci à MH (MISSION HUMANITAIRE), à l’équipe sur place (médecins, traducteurs), à Marine, notre chef de mission, de m’avoir permis de vivre cette première, mais certainement pas dernière, mission, telle que je l’avais imaginé.

Delphine

De Alisée, Etudiante, 18 ans

Mission Humanitaire au Bénin, 9 au 21 juin 2014

Une expérience inoubliable

Cela faisait un moment que j’avais envie de partir en mission humanitaire, alors une fois ma majorité acquise, j’ai contacté l’association Mission Humanitaire.

On s’imagine beaucoup de choses avant de partir, et les questions fusent ; et une fois sur place, je n’ai pas été déçue, loin de là, je n’aurais pas imaginé mieux.

La vie en communauté avec les autres bénévoles s’est vraiment bien passée, nous étions un bon groupe qui fonctionnait plutôt bien je pense.

Les missions médicales étaient très intéressantes bien que je n’ai pas de compétences particulières dans le domaine, et la rencontre avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon », ainsi que tous les moments passés avec eux, sont à jamais gravés dans ma mémoire.

Beaucoup d’émotions durant cette mission qui fut enrichissante, bouleversante et surtout extraordinaire.

Merci à l’équipe de Mission Humanitaire pour tout, et j’espère repartir très bientôt avec l’association.

Alisée

De Martine, Cadre informatique, Crosne

Mission humanitaire Madagascar, du 3 au 19 mai 2014

03 mai 2014 : un an jour pour jour après ma première mission humanitaire avec MH (l’association « MISSION HUMANITAIRE« ), me voilà de nouveau dans les airs, 11 heures de vol pour rejoindre Madagascar.

Couleurs, lumière et chaleur sont les premiers mots qui me viennent à l’esprit quand nous débarquons.

Les deux semaines passeront très vite, journées à l’ hôpital d’Ambanja ou consultations dans les villages de brousse, entre l’accueil des patients, l’assistance aux médecins ou la distribution de médicaments, nous apprenons à connaitre les malgaches et tentons de les soigner ou au moins de les soulager avec les moyens mis à notre disposition

… ablation d’un kyste ou arrachage de dents en plein air … Les échanges ne sont pas toujours simples et les mots que nous essayons de retenir pas toujours convaincants mais en tout cas, cela les amuse, et nous aussi.

Et puis, il y a cette visite à la prison, « quartier » des femmes, enfin plus exactement un coin de l’établissement avec une petite cour de quelques mètres carrés où elles font à manger et une pièce dans laquelle elles tiennent à quinze, allongées sur des nattes.

Une mère est là, prostrée, un bébé dans les bras, toute la détresse du monde dans le regard … Elle a été arrêtée la veille , et deux de ses enfants de 8 et 12 ans sont complètement seuls chez elle sans argent.

Nous devons faire quelque chose … MH est là, ainsi qu’Angela, la directrice pays pour MISSION HUMANITAIRE, une femme formidable, et en une semaine, la mère est sortie de prison, a retrouvé ses Martinemadaenfants et va prendre un nouveau départ toujours grâce à Angela et à MH.

Je n’oublierai ni son regard quand nous l’avons rencontrée, ni son visage quand nous sommes revenues lui annoncer que ses enfants étaient en sécurité et que nous allions nous occuper d’elle.

C’est cela et toutes les belles rencontres de bénévoles ou de malgaches qui me donne envie de repartir en mission humanitaire avec MH, encore et encore …

Merci à Chantal et à Annick nos 2 chefs de mission, merci à tous et à très bientôt !

Vèlouma !

Martine

De Aurélie, Infirmière

Mission humanitaire Madagascar, du 3 au 19 mai 2014

Tout a commencé le jour de mes 25 ans …

Ça y est je m’envole pour Madagascar … c’est partie pour l’aventure.

On commence fort avec un voyage de plus de 12h mais qui passe tout seul devant l’excitation de cette première mission avec l’association « Mission Humanitaire » (MH).

Première rencontre avec le groupe à l’aéroport et c’est partie pour 15 jours en « colocation » tous ensembles ….

Cette mission humanitaire était purement médicale et c’était ce que je recherchais d’ailleurs. Étant infirmière, j’étais heureuse de faire une mission médicale.

Pendant 15 jours nous nous sommes déplacés dans les villages de brousse et aussi à l’hôpital d’Ambanja, à la rencontre des Malgaches pour leur apporter un peu d’aide médicale, leur permettre de voir un médecin, notre soutien et de leur fournir les médicaments nécessaire ainsi que les soins dont ils peuvent avoir besoin.

Mes premiers jours ont été impressionnants … Dès notre première journée à l’hôpital d’Ambanja, j’enchainais pansement sur pansement (tous les jours n’ont pas été surbooké en pansement mais le premier oui).

Je me suis vite dit que je venais d’apprendre en quelques jours ici, plus qu’en 2 ans à l’hôpital en France…. et ça me plaisait énormément.

En tant qu’infirmière je n’ai pas occupé que le poste d’infirmière mais j’ai aussi assisté les médecins (j’ai beaucoup appris à leurs cotés) j’étais aussi à l’accueil des personnes et à la pharmacie.

Les jours se sont enchainés avec en moyenne 130 consultations, avec de très belles rencontres (dont l’équipe Malgache et notre directrice pays qui est unique et vraiment géniale) et parfois des soins impressionnants.

Ce fut une expérience humanitaire très enrichissante et très intéressante.

Madagascar est un pays magnifique, coloré, accueillant et à découvrir. Dès mon arrivée sur cette île, j’en suis tombée amoureuse et c’est pourquoi j’y reste jusqu’en septembre …

Une naissance en mission humanitaire au Cambodge

Une expérience humanitaire inoubliable

Toute l’équipe MH Cambodge (MISSION HUMANITAIRE) en mission à SVEY REANG en février 2014, a eu le grand plaisir d’assister à la naissance d’une petite Cambodgienne Laura, 2.800 kilos, durant nos consultations médicales à SVEY REANG.

Notre infirmière pédiatrique bénévole, Laura, a assisté la sage femme locale lors de cet heureux événement.

La maman qui a souhaité donner le prénom de notre infirmière à son bébé, se porte bien et la petite fille aussi.

Bravo à toute l’équipe bénévole qui était sur place.

Un beau souvenir humanitaire dans les mémoires.

C’est aussi cela la magie des missions humanitaires !

Connexion Tribu MH
:
: