Les actualités MH

Accueil » Connaître MH » Les actualités MH

Partir en mission humanitaire en toute sécurité

enfants afrique securiteDepuis plusieurs semaines, les gestes barrières font de plus en plus partie de notre quotidien. Mais ce n’est pas facile de changer ses habitudes quotidiennes. Des habitudes aussi liées à notre mode de vie, à notre héritage culturel. Vivre en toute sécurité n’a pas la même signification, selon le pays dans lequel on vit.

Les bénévoles qui partent en mission humanitaire chaque année, ont l’habitude de ces mesures de sécurité. Que ce soit la sécurité des biens et des personnes, la sécurité sanitaire ou la sécurité des transports, MH met tout en place pour que votre mission se passe dans les meilleures conditions.

Une mission humanitaire à l’extérieur de nos frontières, c’est avant tout l’anticipation des risques

infirmieres masque securiteLe port du masque, les gestes barrières ainsi que la prévention à l’hygiène, font partie des nos programmes, lors des missions humanitaires médicales. En effet, depuis des années, nous rencontrons régulièrement des pathologies qui nécessitent ces précautions. Nos équipes ont donc l’habitude de ces protocoles de sécurité. Le Covid-19 représente un risque, au même titre que ceux que nous rencontrons habituellement en mission sur le terrain.

Partir en mission humanitaire en toute sécurité, nécessite une organisation sérieuse, une préparation en amont de la mission mais aussi des protocoles suivis sur le terrain.

Une équipe MH sérieuse et compétente au service des populations et des bénévoles, en toute sécurité

Les Chefs de Missions MH sont formés à la sécurité et suivent une formation continue. Cette formation pratique est offerte gratuitement à nos Chefs de Missions bénévoles.

En effet, conduire et diriger une équipe sur le terrain, nécessite des compétences particulières et des acquis, qui ne s’inventent pas. C’est la raison pour laquelle, tous nos Chefs de Missions bénévoles doivent respecter et faire respecter des protocoles de sécurité.

Ces protocoles sont établis en amont de la mission, par une équipe bénévole constituée de spécialistes (médecins, infirmières, logisticiens, enseignants, juristes). Ces commissions bénévoles travaillent en permanence sur l’amélioration de nos protocoles et process. Cela passe aussi par l’observation et la veille documentaire sur la géopolitique de nos pays de missions. Mais pas seulement ; comprendre les enjeux stratégiques des nos pays de missions, passe aussi par l’observation, l’analyse et la compréhension de ce qui se passe au niveau mondial.

Une mission humanitaire ne s’improvise pas sur un « coup de cœur »

Vous l’aurez compris : partir en mission humanitaire et surtout organiser des missions humanitaires ne s’improvise pas avec simplement de la bonne volonté. Cela passe aussi par de la méthodologie, des process, des suivis et de la rigueur.

En bout de chaine, c’est la satisfaction et la certitude d’avoir été utile aux populations que nous venons aider.

 

La solidarité en faveur des Ehpad

« C’est avec émotion que j’ai reçu ta lettre. Je me présente, je m’appelle Jean-Louis. Je suis à la retraite et je suis actuellement en Ehpad et j’ai 72 ans. Je n’ai plus de famille, malgré tout je me bats et je suis toujours debout. Je souhaite te remercier pour ta gentille lettre, qui rappelle le temps où j’étais jeune moi aussi, comme toi et j’avais des copains ».

mains homme solidariteMi-avril, une des animatrices d’un Ehpad dans l’Est de la France, nous contacte par téléphone pour une demande qui nous a tous bouleversés. En effet, dans son établissement, un résident très seul, isolé, pas seulement à cause du confinement, mais qui n’a plus aucune famille, rêve chaque jour avec une profonde émotion, de recevoir des lettres.

Dans le cadre d’une action de solidarité mise en place en France par notre OSI MISSION HUMANITAIRE, nos bénévoles s’empressent alors de chercher une réponse à la détresse de ce monsieur. La chaine de solidarité se met alors en place.

La solidarité au service des personnes isolées en France mais aussi à l’autre bout du monde

Pour certains d’entre nous, les valises bouclées, pleines à craquer de nos dons et du matériel habituel, les projets étaient bien en place. L’envie d’aller à la rencontre des populations, la joie de retrouver nos équipes locales, en Inde, au Bénin, au Togo, à Madagascar, au Cambodge. 3 missions humanitaires devaient décoller le 18 mars 2020.

aeroport videMi-mars, la sidération, la déception, la tristesse puis la résignation, avec déjà, un plan d’action à trouver pour aider les associations qui nous attendraient là-bas.

Une Organisation de Solidarité Internationale habituée depuis près de 20 ans à aider à l’étranger pour des missions. Tout s’organise alors pour agir en France, mais aussi depuis la France.

Le lancement de l’étape 1 d’une action de solidarité en faveur des résidents des Ehpad en France

Tatiana, bénévole active au sein de l’association raconte :

« J’ai pensé, comme beaucoup, à ma famille, à mes proches, et à ma maman résidente en Ehpad. Une maman loin de nous, à qui je n’avais pu faire qu’un signe derrière une vitre, après avoir déposé quelques douceurs et des jacinthes par l’intermédiaire du personnel soignant. Je venais de l’Oise, un des départements les premiers touchés et déjà, les visites étaient déconseillées avant d’être, plus tard interdites ». « Là, ce fut une évidence, le mot mission et le mot humanitaire allaient prendre un sens complémentaire. Les personnes en EHPAD étaient là, confinées…. Les enfants, nos enfants …. Confinés à la maison …. Alors de cet inconvénient majeur, nous allions en tirer un meilleur, créer un lien intergénérationnel, où nos ainés et nos enfants pourraient échanger ».

enfants ecrire solidariteNotre équipe de bénévoles actifs a réfléchi sur les actions qu’il faudrait mener en France. L’idée que nos séniors se retrouvent confinés dans leurs chambres, avec juste un contact visuel avec leur famille était insoutenable. Cette opération lancée en faveur des EHPADs par le biais d’envois de dessins, lettres et vidéos d’enfants a débuté dès le confinement.

Notre action EHPAD MISSION HUMANITAIRE était lancée.

 

L’efficacité d’une opération lancée avec le cœur et menée avec le sérieux et la méthodologie de bénévoles habitués à l’aide humanitaire

Cette action nous permet d’aller à la rencontre de personnes fragilisées avec lesquelles nous développons actuellement de nouveaux liens. Des liens intergénérationnels de solidarité.

A ce jour, nous avons envoyé des dessins, des lettres, des petites vidéos, de la part des enfants, à plus de 207 EHPAD répartis sur 96 départements en France. Cette action de solidarité a permis de donner de la joie et de la gaité à 15 005 résidents.

Il est touchant de voir qu’avec une simple lettre mail et la bonne volonté d’une animatrice, on peut rendre quelqu’un heureux et lui éclairer son quotidien.

Nina, une jeune fille de 14 ans, fait partie des nombreux enfants en France qui ont participé à cette opération en faveur des personnes isolées pendant le confinement, dans les Ehpad.

À la suite de notre appel dans notre réseau de bénévoles, les parents de Nina nous contactent pour nous dire que leur fille accepte avec émotion et bonheur, d’écrire à Jean-Louis.

La lettre lui sera envoyée rapidement et l’animatrice nous confiera combien il était heureux et souhaitait répondre. Nina a donc reçu à son tour une lettre de ce monsieur, qui n’a plus de famille, mais qui sait qu’il compte maintenant pour quelqu’un.

Émue par cette histoire, Tatiana, bénévole chez MH, prend à son tour son stylo et envoie une lettre accompagnée de photos de paysages familiers à Jean-Louis qui s’empresse de lui répondre à son tour.

L’histoire ne fait que commencer et Jean-Louis recevra dorénavant régulièrement du courrier.

L’étape 2 de cette opération en faveur des Ehpad ne fait que commencer

Solitude et isolement sont deux mots compréhensibles et admis dans la vie courante. Mais à l’occasion de notre opération EHPAD et grâce à l’intervention d’une animatrice pétillante et bienveillante, ces deux mots ont pris tout leur sens.

Une autre opération vient de se mettre en place, afin de permettre à des résidents des Ehpad en France, de pouvoir correspondre avec des résidents que notre organisation prend en charge à Madagascar. Les autres pays habitués à nos interventions médicales vont suivre.

D’autres actions seront menées prochainement dans les Ehpad en France, afin d’aller rencontrer les résidents et de leur proposer notre écoute, notre bienveillance et notre réseau de solidarité.

L’histoire ne fait que commencer …

Vivre au cœur d’une mission à Madagascar

Pascal est bénévole actif chez MH et il souhaite nous raconter une mission de l’intérieur. Une expérience humanitaire à Madagascar, qui mêle efficacité, émotion, respect et pérennité.

Comment se passe une mission sur le terrain à Madagascar

On ne décide pas de partir en mission humanitaire comme on choisit un voyage sur Internet. C’est une démarche réfléchie pour venir en aide aux populations démunies et isolées. Cette action doit s’inscrire dans un plan d’action bien défini, permettant d’aider les populations à améliorer leurs conditions de vie, sur le long terme.

maison madagascarLoin des reportages à sensation, loin des images idylliques faisant rêver les aventuriers en quête d’idéal, une mission humanitaire médicale c’est du sérieux. C’est une équipe constituée de 10 à 15 bénévoles, qui vont passer 15 jours sur le terrain, parfois dans des conditions difficiles, afin d’aider ceux qui n’ont pas la chance d’avoir nos systèmes de santé.

Madagascar fait partie aujourd’hui des pays classés dans les plus pauvres au monde. Et même si les institutions du pays travaillent avec efficacité, pour améliorer les choses, la population est d’heureuse de recevoir l’aide de nos équipes bénévoles.

Des missions efficaces afin d’aider les populations isolées et démunies à accéder aux soins et aux consultations médicales

Une mission humanitaire médicale permet de prendre en charge médicalement, environ 1000 personnes en 15 jours. Nous nous déplaçons dans des villages avec l’accord des autorités locales, afin d’apporter les consultations médicales gratuites.

populations madagascarL’équipe de bénévole venue de France, vient en renfort de l’équipe médicale Malgache qui connait particulièrement bien le terrain et les pathologies. Les bénévoles vont alors intervenir dans plusieurs postes pendant la mission et en fonction de leurs compétences. Une mission c’est avant tout une équipe constituée de profils professionnels divers et différents. Les postes d’intervention sont nombreux au cours d’une mission (accueil – régulation – consultation – soins infirmiers – pharmacie – préparation des ordonnances – animation et prévention auprès des enfants).

L’aide humanitaire n’est efficace et utile, que si elle intervient sur le long terme et dans une notion de pérennité

Toutes les missions à Madagascar sont organisées en fonction d’un planning à l’année bien définit. Ces missions sont organisées conjointement avec nos équipes locales (en relation avec les autorités du pays). Ainsi cela nous permet de connaitre les vrais besoins de la population.

femme homme prise de tensionNotre OSI MISSION HUMANITAIRE, intervient à Madagascar depuis près de 10 ans sur plusieurs sites d’actions médicales. Ces actions sont reconnues d’utilité publique par les autorités et la population Malgache.

La pérennité d’une organisation ou d’une action humanitaire nécessite le fait de suivre les actions mises en place avec un passage au minimum 9 à 10 fois par an dans le pays. Peu d’actions sont utiles, si elles ne sont pas suivies et pérennes dans le temps.

L’aide humanitaire est nécessaire à la solidarité et à la construction d’un futur plus équitable pour tous les pays

On ne décrète pas une intervention humanitaire dans un pays, simplement car on y a passé des vacances et que l’on envie d’aider. On ne peut pas intervenir dans les pays de missions, si l’aide apportée vient contre la culture et les coutumes locales.

Une action humanitaire doit se faire dans le respect de la population et en concertation avec les acteurs locaux de solidarité. Car il est utile de rappeler que l’aide humanitaire n’est pas le monopole du cœur de certains pays.

marche population madagascarNos actions humanitaires médicales à Madagascar sont utiles et efficaces, car elles sont décidées et demandées par la population. Nous apportons nos compétences dans un profond respect des populations que nous venons aider. De plus, chaque bénévole a l’assurance que nos missions se font avec toutes les autorisations légales du pays dans lequel nous intervenons. A noter que notre OSI est déposée et enregistrée auprès des autorités Malgaches.

La solidarité commence à la porte de chacune et chacun. S’engager dans une action humanitaire, c’est avant tout un esprit de solidarité qui commence déjà dans son propre quartier, avec ses propres voisins. Dans cet esprit, nous pourrons espérer construite un futur plus solidaire.

Venir aider les populations à Madagascar, c’est recevoir plus qu’on va donner

Quel bonheur que d’échanger avec des populations qui ne demandent rien, qui n’ont rien mais qui ont leur sourire et leur gentillesse à nous apporter. Quelle belle leçon d’humilité nous recevons à chaque fois que nous intervenons dans des villages très pauvres.

homme age madagascarIl est vrai que lorsqu’on réserve notre repas sur Internet, pour équilibre notre menu dans l’avion, nous sommes bien loin d’imaginer ce que nous allons rencontrer. Nous sommes bien loin d’imaginer que les enfants que nous allons consulter lors de la mission, ne prennent qu’un seul repas par jour vue la précarité de leurs conditions de vie. Madagascar est en effet, l’un des 5 pays au monde, les plus touchés par la malnutrition des enfants.

Nous pouvons partir en mission pour la première fois ou nous pouvons être des habitués de l’aide humanitaire. Ces rencontres changent notre façon de voir la vie et nous rentrons en France à chaque fois avec des souvenirs chargés d’émotion.

La préparation de nos missions sur le terrain

Comment sont préparées nos missions sur le terrain.

Michèle est chef de missions bénévole. Elle nous explique comment elle gère les préparatifs de sa future mission, 1 mois avant de partir. Elle doit contacter son équipe de bénévoles, se présenter et leur expliquer les grandes lignes des actions qui seront menées.

Une mission humanitaire sérieuse, c’est une mission dirigée et accompagnée par un Chef de Mission

bateau maisons missionDepuis près de 18 ans, MISSION HUMANITAIRE mène des actions médicales sur le terrain en faveur des populations démunies et isolées. Ces actions sont possibles, efficaces et pérennes grâce à nos bénévoles, à nos équipes locales et à nos Chefs de Missions.

Une action humanitaire ne peut pas se faire sans la participation active de la population aidée et l’interaction entre nos bénévoles et la réalité du terrain.

Le Chef de Mission : un capitaine d’équipe

Le Chef de Mission bénévole est tout d’abord le « capitaine » d’une équipe, d’un équipage qui embarque pour une intervention médicale de 15 jours sur le terrain.

Elle se doit de comprendre la situation politique, économique et sociale du pays d’intervention. En amont du départ sur le terrain, le Siège de MH lui communique les objectifs de la mission médicale ainsi que le planning. Elle va diriger une équipe de 10 à 15 bénévoles venus donner de leur temps sur le terrain et apporter leurs compétences. Cette équipe va souvent travailler dans des conditions difficiles, car MH intervient là où les populations ont vraiment besoin.

Le Chef de Missions MH est le lien actif et indispensable, entre les bénévoles et la population à aider

Le Chef de mission va ainsi faire le lien entre l’équipe locale dans le pays de mission et l’équipe de bénévoles venue de France. C’est elle qui motive les bénévoles malgré les difficultés que l’équipe va rencontrer sur le terrain. Il prend les mesures pour garantir la sécurité de tous.

Le Chef de mission sera aussi parfois, le représentant officiel de MH auprès des autorités locales et les partenaires institutionnels. Elle supervise aussi la comptabilité et le budget de la mission. Elle travaille en cohésion avec le Directeur MH local et son équipe.

Une formation gratuite offerte aux bénévoles MH souhaitant s’investir au sein de l’organisation

carteToutes les interventions de MH sur le terrain, sont organisées avec une gestion accrue de la sécurité. Stress interdit pour le Chef de Missions ! Elle doit faire face au choc culturel, aux changements de dernière minute, aux urgences et aux aléas du terrain.

Sa formation se fera en interne à MH sur plusieurs modules et sur plusieurs mois. Elle sera régulièrement évalué par les équipes locales mais aussi en interne.

Pour devenir Chef de Mission bénévole, renseignez-vous auprès du secrétariat.

Le lien intergénérationnel face au Covid-19

Aider les plus fragiles, ceux qui en ont besoin, ceux qui sont isolés, ceux qui sont démunis : c’est dans notre ADN ! Solidarité, entraide, missions humanitaires, sont nos 3 principes actifs !

mains pictogramme SolidariteEn ces temps de confinement, de crainte, de fausses nouvelles, de désespoir pour certains, la solidarité est mise à rude épreuve. Seul un « militantisme humanitaire » de fond peut résister à cette vague mondiale inédite.

L’opération que nous avons lancée en faveur des Ehpad en France est un bel exemple de solidarité active et humaine.

Comment apporter son aide en France tout en conservant un axe international de solidarité

En effet, depuis le début du confinement, les équipes de bénévoles de notre Organisation de Solidarité Internationale, ont été contraintes de repenser la solidarité, de repenser comment aider à distance.

personnes assises consultation medicaleIl est vrai que depuis près de 20 ans, nos équipes bénévoles se rendent dans plusieurs pays afin d’apporter l’aide humanitaire médicale, directement aux populations démunis et isolées. L’Inde, le Togo, Madagascar, le Cambodge, le Bénin et bien d’autres pays, se retrouvent à vivre cette pandémie et le confinement, avec beaucoup plus de difficultés. Difficultés économiques et sanitaires qui laissent prévoir un après confinement catastrophique.

En conclusion, ce confinement, même s’il nous empêche provisoirement de continuer à intervenir dans nos pays de missions, nous permet de réfléchir. Réfléchir à comment aider à distance. Se poser la question : comment aider ceux qui sont autour de nous. Réfléchir à comment mettre nos volontaires au service des personnes seules et isolées en France.

Apporter notre soutien actif et bénévole aux personnes privées de famille et de visite dans les Ehpad

carte de france operation ehpadNotre équipe de bénévoles actifs a réfléchit sur les actions qu’il faudrait mener en France. L’idée que nos séniors se retrouvent confinés dans leurs chambres, avec juste un contact visuel avec leur famille était insoutenable. Cette opération lancée envers les EHPADs par le biais d’envois de dessins, lettres et vidéos d’enfants a débuté dès le confinement.

Cette action nous permet d’aller à la rencontre de personnes fragilisées avec lesquelles nous développons actuellement de nouveaux liens. Des liens intergénérationnels de solidarité.

A ce jour, nous avons envoyé des dessins, des lettres, des petites vidéos, de la part des enfants, à plus de 200 EHPAD répartis sur 92 départements en France. Cette action de solidarité a permis de donner de la joie et de la gaité à 14 618 résidents.

Le retour de cette action en faveur des Ehpad est très positif, l’objectif est atteint : apporter le sourire sur le visage de nos ainés.

Nous avons été toujours accueillis avec beaucoup d’enthousiasme par les directrices-directeurs, animatrices-animateurs des EHPAD. Les résidents ont apprécié ces attentions qui leur ont été réservées et de nombreux messages de remerciement nous sont parvenus.

mains sur les genouxDans ce parcours de rencontres et d’échanges avec les EHPADs, il nous a été rapporté à plusieurs reprises la grande solitude de certains résidents. C’est pourquoi nous projetons de continuer notre mission en créant du lien plus particulièrement avec ces personnes isolées. Cette belle action va se poursuivre après le déconfinement.

Et pourquoi pas une action de solidarité entre les résidents en France et les résidents dans nos pays de mission ?

repas personnes agees solidariteNous réfléchissons à mettre en place un nouveau projet. Celui de créer une correspondance entre des résidents des EHPADS et des personnes âgées de nos différents pays de mission. La mise en place est déjà en train de se faire vers Madagascar. Donc, action à suivre …

Plus qu’une récompense, plus qu’un remerciement : Les résidents ont répondu aux enfants et à MH

Une réponse parmi tant d’autres, qui nous vient de l’Ehpad de Chabrignac

« Nous vous remercions énormément pour tous ces magnifiques dessins et toutes vos lettres de soutien. Vous nous avez fait très plaisir ! Cela nous a fait du bien et cela nous a permis de nous évader quelques instants avec vous ».

« Vos courriers sont remplis de bonheur et vos dessins plein de couleurs et de gaité. Cela nous a rappelé des souvenirs lointains mais, qui tout compte fait, sont bien présents et encrés dans nos mémoires. Nous pensons que nous ne sommes pas « vieux » mais que l’on a un excès de « jeunesse ».

« Nous ne sommes pas si doués que vous pour les dessins. Alors nous voulions partager avec vous nos connaissances et nos souvenirs. Beaucoup d’entre nous étions agriculteurs. Autrefois, la météo n’était pas aussi précise qu’aujourd’hui et afin de pouvoir cultiver nos champs nous étions attentifs à ce qu’on appelle des dictons. Chaque jour du mois de Mai à son dicton ».

« Eh bien souvent les papis et les mamies ne se trompent pas beaucoup. Alors bonne lecture à vous les enfants. N’hésitez pas à utiliser ces petits conseils et à les utiliser avec vos parents quand vous ferez votre jardin ».

« Nous pensons bien à vous.

Et une nouvelle fois, merci beaucoup, merci infiniment, merci pour tout.

Nous vous embrassons affectueusement »

Les mamies et les papis de Ehpad de Chabrignac

Parrainer un enfant en Asie ou en Afrique

Dominique, un parrain nous raconte pourquoi il est important de faire un parrainage

Parrainer un enfant à l’autre bout du monde … être parrain ou marraine … envoyer de l’argent … nous l’avons tous entendu.

Mais concrètement ?

enfant cambodge parrainerConcrètement je suis moi-même parrain d’un enfant et bien sûr je pourrais me dire qu’avec les 25€ que je verse chaque mois à Mission humanitaire (MH) je pourrais mettre 20 litres d’essence dans mon réservoir ou fumer 3 paquets de cigarette, ou acheter une baguette de pain chaque jour … que sais-je encore.

Concrètement je pourrais me demander si réellement ces 25 € que je ne dépense pas, peuvent vraiment changer toute la misère du monde ?

Mais aussi concrètement, je pourrais me demander si ces 25 € de plus dans mon porte-monnaie me rendront plus heureux ?

Je sais que mon parrainage est important et qu’il va directement aux enfants

De façon concrète, j’ai vu ces enfants dans une des maisons de protection à l’enfance MH, lors de l’une mission humanitaire à laquelle j’ai participé. Je les ai vu rire, danser, s’amuser, ranger avec grand soin leur tenue pour aller à l’école.

Grâce à l’équipe locale, j’ai pu concrètement parler à distance avec eux de ce qu’ils voulaient faire quand ils seront grands, je sais qu’ils peuvent s’endormir dans une maison paisiblement et surtout en sécurité…

Concrètement je les ai vus loin de la RUE.

Parrainer un enfant, permet d’aider concrètement sur le terrain et à distance, sans faire d’ingérence culturelle

Parrainer un enfant dans l’un de nos pays de missions, c’est donner 25 euros par mois (déductible des impôts à 66%).

Une fois déduit de vos impôts, c’est 8,50 euros par mois.

8.50 euros par mois qui vont nous permettre d’héberger, de nourrir, de soigner et de scolariser un enfant.

8.50 euros par mois pour sortir un enfant de la rue et le protéger, lui donner un espoir pour son futur.

La crise mondiale générée par le Coronavirus nous montre l’urgence à aider des enfants qui n’ont pas la possibilité de choisir d’aller à l’école

enfant madagascar parrainerLa crise mondiale engendrée par le Coronavirus, impacte directement les économies et en particulier les économies des plus démunis. La fermeture des frontières nous limite dans nos possibilités d’action sur le terrain.

Plus que jamais, nous avons donc besoin de vous, afin de trouver des futurs parrains et marraines autour de vous. Trouver une nouvelle marraine ou un nouveau parrain, c’est embellir sa journée d’une action utile mais c’est surtout automatiquement un enfant qui va démarrer une nouvelle vie.

Des programmes de parrainage, simple et efficaces

Nos programmes de parrainages ne sont pas nombreux, mais sont efficaces et utiles.

4 programmes de parrainages :

  • Parrainer une maison de protection à l’enfance au Cambodge
  • Faire un parrainage pour une maison de protection à l’enfance au Bénin
  • Parrainer une école d’enfants issus des basses castes en Inde
  • Parrainer un programme pour les enfants dénutris à Madagascar

En conclusion, parrainer c’est simple, cela se fait en 5 minutes :

Afin de récupérer le bulletin de parrainage, vous pouvez le télécharger sur notre site internet :

https://www.mission-humanitaire.fr/wp-content/uploads/2020/05/MH_Bulletinparrainage2020_1105.pdf
Mais aussi, vous pouvez récupérer le bulletin de parrainage en contactant le secrétariat à l’adresse : [email protected]

Il suffit de nous retourner le bulletin de parrainage remplit, accompagné d’un RIB de votre banque. Dès réception, l’argent est déposé pour le programme choisit.

Propulsé par HelloAsso

Mission Humanitaire : Quel sens donner à ces deux mots associés ?

Mardi 17 Mars 2020 : « Alors que nous étions déjà engagés pour nos missions à l’étranger, et que la question ne semblait plus se poser, tout s’est d’un coup arrêté ».

valises pour partir en mission aeroportTatiana, une des bénévoles très engagée au sein de l’OSI MISSION HUMANITAIRE, en tant que Responsable des opérations pour la zone Afrique – Madagascar, explique à la Rédaction de MH, quel a été le cheminement qui a conduit à la création d’une opération nationale en faveur des EHPAD.

« Pour certains d’entre nous, les valises bouclées, pleines à craquer de nos dons et du matériel habituel, les projets bien en place, l’envie d’aller à la rencontre des populations, la joie de retrouver nos équipes locales, en Inde, au Bénin, au Togo, à Madagascar, au Cambodge. 3 missions humanitaires devaient décoller le 18 mars 2020 ».

Mi-mars, la sidération, la déception, la tristesse puis la résignation, avec déjà, un plan d’action à trouver pour aider les associations qui nous attendraient là-bas.

planete réseaux missions humanitairesPendant que de nombreuses personnes se ruent dans les magasins, afin de faire face au confinement, l’équipe bénévole de MH créé une cellule de crise. Ce groupe de crise est constitué de bénévoles engagés pour l’association et dont les compétences se complètent pour réfléchir à la situation sanitaire et économique inédite.

« Oui, mais nous étions là, sur place, en France, pas encore en confinement mais tout près. Que faire ? Attendre ? Combien de temps ? … »

« Les populations esseulées, fragilisées, isolées, où étaient-elles ? »

Une Organisation de Solidarité Internationale habituée depuis près de 20 ans à aider à l’étranger pour des missions. Tout s’organise pour agir en France.

mains personne assise missions dans les ehpad« J’ai pensé, comme beaucoup, à ma famille, à mes proches, et à ma maman résidente en ehpad. Une maman loin de nous, à qui je n’avais pu faire qu’un signe derrière une vitre, après avoir déposé quelques douceurs et des jacinthes par l’intermédiaire du personnel soignant. Je venais de l’Oise, un des départements les premiers touchés et déjà, les visites étaient déconseillées avant d’être, plus tard interdites ».

enfant assis sans missions« Là, ce fut une évidence, le mot missions et le mot humanitaire allaient prendre un sens complémentaire. Les personnes en EHPAD étaient là, confinées…. Les enfants, nos enfants …. Confinés à la maison …. Alors de cet inconvénient majeur, nous allions en tirer un meilleur, créer un lien intergénérationnel, où nos ainés et nos enfants pourraient échanger ».

« Les idées ne manqueraient pas d’arriver et le mot solidarité, humanité, sont devenus autre chose que de simples mots mais une réalité » ….

Notre action EHPAD MISSION HUMANITAIRE a commencé.

Après 3 semaines de lancement, cette opération de solidarité nationale en faveur des EHPAD donne déjà des résultats très prometteurs.

dessins personnes agees missions ehpadUne équipe s’est constitué au sein de MH, regroupant plusieurs bénévoles engagés et habitués à la solidarité internationale.

A ce jour (rédaction de l’article), MISSION HUMANTAIRE couvre 56 départements en France pour la bonne marche de l’opération, 127 EHPAD concernés, 8 900 résidents et des milliers de dessins, lettres, messages vocaux, messages vidéo. Dans cette ambiance de morosité et de peur générale face au Covid-19, les mots humanité, solidarité, mission solidaire, prennent tout leur sens, au sein même de notre pays.

Un retour positif et encourageant de la part des résidents, des personnels soignants et des équipes confinées dans les EHPADs.

De nombreux EHPADs nous écrivent chaque jour afin de nous encourager dans cette opération solidaire. De nombreux témoignages arrivent chaque jour à la rédaction de MISSION HUMANITAIRE.

Une directrice d’EHPAD nous exprime un témoignage à chaud :

« Juste un mot : WHAOUUUU »

enfants devant ordinateur« C’est magnifique ! Merci beaucoup pour tout ce que vous avez fait pour nos résidents. Je suis certaine qu’ils vont être très touchés et heureux de ces beaux dessins et messages. Ils sont plein de vie, de couleurs et de joie, c’est exactement ce dont ont besoin nos pensionnaires actuellement. Ils en conserveront tous une trace dans leurs chambres avec émotion.

Je vous remercie d’ores et déjà en leurs noms et vous adresse dès que possible leurs messages en retour.

Je tiens aussi à vous remercier pour les petits mots à l’intention du personnel de l’EHPAD. Ces quelques phrases nous ont beaucoup touchés et j’avoue qu’à titre personnel j’ai même versé une petite larme. Ça fait chaud au cœur. Milles mercis pour cela vraiment. »

« Une nouvelle fois merci beaucoup pour votre action. Merci également aussi pour toutes celles que vous avez déjà faites en France et les missions à l’étranger et celles que vous ferez une fois le confinement levé »…

MH mobilisé dans les pays de mission, face au virus

La solidarité internationale face au COVID-19

Le Covid-19 a commencé à se répandre en Chine et s’est rapidement diffusé dans plusieurs pays du monde entier. Il est responsable de centaines de milliers de morts et de personnes contaminées. Les scientifiques du monde entier étudient actuellement ce coronavirus, particulièrement dangereux. De plus, les scientifiques et le corps médical, ont pour objectif de parvenir à établir un vaccin.

Les équipes de l’OSI MISSION HUMANITAIRE, sont mobilisées dans chaque pays de mission afin de faire face au Covid-19 mais aussi à la crise sanitaire et économique qui en découle.

En Inde, la deuxième population mondiale est entrée dans un confinement très difficile, depuis le 25 mars 2020, pour faire face au virus.

Avant que le pays ne soit confiné, notre équipe en Inde a mis en place des actions afin d’aider les populations à faire face à ce virus et à cette pandémie.

Premièrement, ils ont distribué des masques, du gel hydroalcoolique ainsi que des savons. Ensuite, dépistage par prise de température aux points de péage importants. Distribution de dépliants pour enseigner et rappeler les gestes barrières.

Toute l’équipe MH India, sous la direction de notre Directeur pays, s’est mobilisée pour apporter un soutien à la population. Différents professionnels de santé (médecins, infirmières) se sont joints bénévolement à notre équipe afin de les aider sur le terrain.

groupe infirmieres pour faire face au virus
distribution de masques pour faire face au virus
Prevention pour faire face au virus
prise de temperature et depistage pour faire face au virus
article de presse pour faire face au virus

A Madagascar, le 23 mars, en prévention du virus, les mesures de confinement et de limitation de la circulation ont été décrétées.

Afin de mieux préparer l’arrivée du virus, la direction du CHU de Mahajanga, a demandé de l’aide à notre équipe MH Madagascar.

Notre directrice pays a donc mobilisé toute son équipe, afin de peindre le bâtiment du service des maladies infectieuses. Cette zone du CHU a été préparée afin d’accueillir de futurs patients atteints du Covid-19 et qui seront en quarantaine.

Cette aide bénévole a été réalisée par l’équipe MH mais également par des infirmières bénévoles qui étaient en stage sur place, grâce à l’un de nos partenaires Malgache (HOPIGO). Ces étudiantes infirmières sont rentrées en France avant la fermeture des frontières de Madagascar.

peindre les batiments du chu pour faire face au virus
equipes de peinture pour repeindre chu afin de faire face au virus
piece de confinement afin de faire face au virus

Au Cambodge, depuis le 17 et le 30 Mars, le pays a émis des nouvelles restrictions de voyage, afin de réduire et de contenir la transmission du virus (COVID-19).

Notre équipe MH Cambodge a fermé provisoirement la Maison de Protection à l’enfance. Ceci afin de respecter les normes de sécurité sanitaires imposées. Certains enfants ont été placés en toute sécurité dans des familles d’accueil. Ils vont bien et nous avons des nouvelles régulièrement.

L’équipe de MH Cambodge assure le suivi de ces enfants. Notre directrice pays et son équipe ont beaucoup de travail et de responsabilités afin de s’assurer que chacun des enfants soit en sécurité.

Concernant les enfants qui n’ont plus de familles, ils sont confinés ensemble et en toute sécurité. Notre Directrice pays gère la situation et s’occupe des enfants.
Activités pour les plus jeunes : Travail scolaire le matin. L’après-midi sport et jardinage. Les enfants organisent également une chasse aux poux, une fois par semaine.L’hygiène sanitaire est une priorité.

Notre équipe attend avec impatience la reprise des missions médicales.

enfants cambodgiens avec un masque pour faire face au virus
enfants confinés qui édudient afin de faire face au virus
activite physique des enfants en confinement pour faire face au virus
activites de jardinage en confinement pour faire face au virus

Au Bénin, depuis le 30 mars, le pays établi un cordon sanitaire autour des communes les plus exposées. Une réduction des déplacements est mise en place sur toute l’étendue du territoire national.

Étant donné que les écoles sont pour l’instant fermées, les enfants de la Maison de protection à l’enfance sont confinés tous ensemble. MH assure toujours l’envoi de fonds sur place, afin de pourvoir aux besoins des enfants. Nous avons régulièrement des nouvelles.

Coté missions médicales, l’équipe de notre partenaire « La Fraiche Rosée » met en place des dispositifs de lavage des mains ainsi que de la prévention sanitaire auprès des populations. Notre partenaire est très actif sur le terrain et auprès de la population.

Au Togo, depuis début avril, le pays a déclaré l’état d’urgence sanitaire pour une période de 3 mois. Un couvre-feu est également en place de 20h00 à 06h00 du matin.

Notre équipe sur place installe des dispositifs de lavage de mains, des affiches de prévention ainsi que des banderoles géantes incitant la population à appliquer les gestes barrières. Tout le monde est mobilisé pour faire face au virus.

LA SOLIDARITÉ POUR LES EHPAD EN FRANCE

La Solidarité pour les EHPAD au cœur de l’actualité en France

dessin enfant EHPADL’OSI MISSION HUMANITAIRE, met en place une action de solidarité en faveur des EHPAD.

Juste au moment de la mise en place du confinement en France, trois équipes de bénévoles s’apprêtaient à partir en mission humanitaire. Nous devions partir dans 3 pays : Le Togo, le Bénin et l’Inde.
En effet, depuis près de 18 ans, nos missions apportent aide humanitaire, consultations médicales, dépistage et prévention aux populations isolées et démunies dans 5 pays.

La fermeture des frontières impose à nos équipes de rester confinées en France.

Clouée au sol, confinée, ne pouvant plus apporter physiquement son aide humanitaire dans nos pays de mission, l’équipe MH a alors réfléchi à la façon de pouvoir aider et être utile, aussi en France.

Chacun peut apporter son aide, près de chez soi aux personnes isolées.

fille dessiner EHPADC’est ainsi que l’idée d’apporter un peu de bonheur aux personnes âgées dans les EHPAD, par le biais de dessins, de lettres, de poèmes, des petites vidéos, de petites attentions réalisés par les enfants, nous est apparue.
Mission Humanitaire a donc mis en place une opération nationale en faveur des EHPAD de France. Plusieurs bénévoles actifs se sont mis au travail et contactent au quotidien ces établissements. Les EHPAD reçoivent tous notre projet avec beaucoup d’intérêt.
Ce sont les enfants (de nos proches, des écoles, des crèches…) de partout en France qui participent avec grand intérêt à cette opération. Des dessins, des lettres pour les résidents, des lettres pour le personnel des EHPAD nous parviennent chaque jour.
Nous faisons ensuite parvenir par mail et de façon sécurisée, cette correspondance aux EHPAD.

Action EHPAD : Un bilan provisoire très satisfaisant, pour une action de solidarité nationale.

A ce jour ce sont 70 EHPAD qui ont été contactés et 4 867 résidents qui ont reçu un message chaleureux (dessins, vidéos et lettres).
Cette action de solidarité s’intensifie chaque jour afin de permettre à toutes les générations de rester en contact. Merci à tous les bénévoles qui sont une fois de plus, au cœur de l’action.

Les populations âgées dans le monde, sont aussi au cœur des objectifs humanitaires de MH.

personnes assises madagascar EHPADEn effet, nos actions humanitaires offrent chaque année, plus de 25 000 consultations médicales gratuites aux populations de 5 pays. Ces consultations médicales et actions humanitaires sont réalisées souvent en priorité en faveur des personnes âgées qui n’ont pas accès aux soins.

Urgence humanitaire face au Covid-19

La planète entière s’installe dans le confinement, les jours s’écoulent et le Covid-19 continue sa progression …

UN CONSTAT : L’URGENCE HUMANITAIRE EST A NOS PORTES

Le directeur général de l’OMS et le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires de l’ONU insistent, dans une tribune au « Monde », sur la nécessité pour les États de se montrer solidaires face au coronavirus (Publiée le 25 mars 2020).

« Pour arrêter la pandémie de Covid-19, les pays doivent regarder au-delà de leurs propres frontières. Le virus atteint maintenant des zones, où les populations ne peuvent pas facilement se laver les mains avec de l’eau propre et du savon. Ces populations n’ont aucun espoir d’avoir un lit d’hôpital si elles tombent gravement malades. Si les pays riches, dotés de systèmes de santé solides, s’écroulent sous la pression de la pandémie de Covid-19, imaginez ce qui se passera dans les pays en proie à des crises humanitaires profondes causées par la guerre, les catastrophes naturelles et le changement climatique ».

En laissant le coronavirus se propager librement dans ces endroits, des millions de personnes seront en danger

« Si nous laissons le coronavirus se propager librement dans ces endroits, des millions de personnes seront en danger. Des régions entières seront plongées dans le chaos. Le virus aura la possibilité de continuer à faire le tour du monde. Les pays qui luttent contre la pandémie chez eux accordent à juste titre la priorité à leurs citoyens. Mais la dure réalité est qu’ils ne parviendront pas à protéger leur propre peuple s’ils n’agissent pas pour aider les pays les plus pauvres à se protéger contre le Covid-19. Ce virus ne connaît pas de frontières et nous ne sommes pas plus forts que le système de santé le plus fragile. »

En conclusion : les pays comme la France, ne sortiront pas du cauchemar si le virus continue de prospérer à leurs portes faute d’une solide coopération internationale.

NOS ACTIONS : AGIR PLUS VITE QUE LE VIRUS

Pendant ce temps depuis des semaines, la grande famille MH est entrée en action. Au départ constitué des bénévoles déjà partis en mission, le réseau MH se structure en France et accueille chaque jour de nouveaux volontaires pour Agir.

Ensemble nous avons constitué un groupe Facebook. Ce groupe privé a pour objectif de créer un lieu de communication, d’entraide et d’action. Nous souhaitons agir pour faire face à la situation sanitaire actuelle https://www.facebook.com/groups/missioncolibri/.

Ensuite, nous avons lancé une opération nationale d’entraide à destination des personnes résidant en EHPAD. Un enfant écrit un courrier à une Mamie ou un Papi.
Depuis le début de l’opération, des centaines de courriers ont été réalisés et acheminés. Les résidants apprécient et sont très heureux de cette opération. Nous allons la prolonger sous différentes formes dans la durée.

Nous mobilisons nos équipes pour prévenir au mieux la propagation du virus, dans chacun de nos pays de missions. Nos équipes ont mis en place différentes actions locales. Nous constatons que nos équipes locales souffrent déjà. En effet, nos équipes et leurs familles, n’ont pas accès aux aides, comme celles qui sont proposées en France et en Europe. Nos équipes et leurs familles sont fragilisées par cette pandémie et entrent très vite dans une crise humanitaire.

De plus, nous avons organisé une collecte afin d’aider nos équipes que vous connaissez tous. Nous souhaitons maintenir notre soutien et ne pas rester inactifs. Nous avons organisé une collecte en leur faveur via la plateforme sécurisée HelloAsso. Cette collecte va leur permettre de survivre, ainsi qu’à leurs familles et leurs proches.

Vous aussi, aidez-nous à agir. En relayant nos actions via les réseaux sociaux. Participez à l’opération en faveur des EHPAD et rejoignez nos équipes départementales. ([email protected]), Nous vous remercions de soutenir notre collecte de fonds pour l’urgence humanitaire.

Nous avons besoin de Vous,

Tout en respectant les gestes barrières, ensemble nous pouvons Agir et multiplier les gestes solidaires que ce soit en France ou dans nos pays de missions.

Vous aussi, partez en voyage
en mission humanitaire …