Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Amélie, Etudiante

Bénévolat humanitaire à Madagascar (été 2014)

Une aventure humanitaire au-delà de ce que je pouvais m’imaginer avant de partir.

Madagascar et sa nature unique, paradis de la biodiversité. Des paysages variés, la senteur des épices et une population accueillante.

L’association « Mission Humanitaire » ouvre les yeux sur ces pays qui ont besoin d’une aide médicale.

Être au contact des habitants, leur apporter une aide médicale humanitaire, jouer avec les enfants, donner des vêtements, expliquer comment se laver les mains et se brosser les dents … sont des moments magiques que l’on découvre grâce à M.H. (l’association MISSION HUMANITAIRE).

Je tenais à dire un grand merci à Jean-Luc pour son efficacité et à toute l’équipe sur place (médecins, traducteurs, cuisinières, chef …..) pour leur gentillesse et leur professionnalisme.

C’est l’expérience la plus incroyable de ma vie, la première d’une longue série j’en suis sûr.

Merci à mission humanitaire (MH) et à très vite !

Amélie

*****

(note de la rédaction de MH : un grand merci à Amélie qui a réalisé de superbes photos de la mission et un beau reportage)

De Dorine, Etudiante en droit, Bordeaux

Expérience humanitaire en Afrique

J’ai trouvé cette expérience humanitaire très enrichissante.

Cette mission humanitaire au Bénin a le grand mérite d’offrir un emploi du temps varié, en effet, au cours des deux semaines, nous avons pu à la fois passer du temps avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon » et aussi organiser des consultations médicales au sein de villages en faveur des populations indigentes.

Aucune nécessité de compétences médicales, la preuve, étudiante en droit, j’ai tout à fait su prendre place au sein du groupe.

Tous différents, notre seul point commun étant l’envie de donner, de partager et d’aider.

Belle mission

De Pauline, Infirmière, Tours

Expérience humanitaire au Bénin

J’ai participé à une mission humanitaire de 12 jours au Bénin et ce fut une très belle expérience.

J’ai  découvert un pays coloré, à la population souriante et accueillante.

Sur place nous formions une équipe de 9 bénévoles, encadrés par Léa notre chef de mission.

L’organisation de la mission a été parfaite, ce qui a garanti une bonne ambiance sur place et des bons moments de rire et de joie au sein de l’équipe.

Je retiens de ces 12 jours, les moments passés avec les enfants de l’orphelinat « AMOUR et MANON« , des instants simples de partage, de joie, de rire, de jeux, de danse et de travail aussi car nous avions du soutien scolaire à effectuer.

Les journées de consultations médicales dans les écoles et les villages où nous étions encadrés par les deux médecins béninois et le staff de traducteurs : encore une fois de grands moments de partage et de découverte au contact d’une population chaleureuse.

Et bien d’autres moments passés à la découverte de ce pays généreux.

Un grand merci à l’équipe de l’association « mission humanitaire » pour toute l’organisation et aux locaux pour leur gentillesse et leur accueil.

De Robert, Ingénieur, Bordeaux

Ma première mission humanitaire en Afrique

Et voilà, je viens de faire ma première mission avec MH (l’association MISSION HUMANITAIRE), et c’était à Ouidah, au Bénin avec Léa en chef de mission.

Un grand merci à elle, qui a organisé de main de maitre cette mission.

Tout était parfait, à part peut être la durée, je serais bien resté quelques jours de plus !

Merci à Hugues, le cuisinier qui a varié les plats dans une cuisine simple et locale.

Merci aussi à Thomas, l’homme de la maison MH, pour, entres autres, les nombreux démarrages du groupe électrogène.

Merci à Hot, le chauffeur, pour sa conduite et ses commentaires touristiques, il en connait des choses sur son pays !

Merci à Hassan et Noel, les médecins locaux, et tous les traducteurs pour leur contact et leur travail efficace.

Merci aussi à tous les autres bénévoles, pour leur entrain et leur bonne humeur.

Et merci, bien sûr, à tous les béninois que nous avons rencontrés, et certains (nombreux tout de même) soignés, pour leur chaleur et leur gentillesse.

J’ai passé des moments inoubliables en la compagnie de tout ce monde là, dans un Bénin très attachant.

Une magnifique et très enrichissante expérience, qui, j’espère pourra se renouveler avec le professionnalisme de l’organisation MH (association MISSION HUMANITAIRE).

Robert

De Aurélie, Infirmière

Mission humanitaire Madagascar, du 3 au 19 mai 2014

Tout a commencé le jour de mes 25 ans …

Ça y est je m’envole pour Madagascar … c’est partie pour l’aventure.

On commence fort avec un voyage de plus de 12h mais qui passe tout seul devant l’excitation de cette première mission avec l’association « Mission Humanitaire » (MH).

Première rencontre avec le groupe à l’aéroport et c’est partie pour 15 jours en « colocation » tous ensembles ….

Cette mission humanitaire était purement médicale et c’était ce que je recherchais d’ailleurs. Étant infirmière, j’étais heureuse de faire une mission médicale.

Pendant 15 jours nous nous sommes déplacés dans les villages de brousse et aussi à l’hôpital d’Ambanja, à la rencontre des Malgaches pour leur apporter un peu d’aide médicale, leur permettre de voir un médecin, notre soutien et de leur fournir les médicaments nécessaire ainsi que les soins dont ils peuvent avoir besoin.

Mes premiers jours ont été impressionnants … Dès notre première journée à l’hôpital d’Ambanja, j’enchainais pansement sur pansement (tous les jours n’ont pas été surbooké en pansement mais le premier oui).

Je me suis vite dit que je venais d’apprendre en quelques jours ici, plus qu’en 2 ans à l’hôpital en France…. et ça me plaisait énormément.

En tant qu’infirmière je n’ai pas occupé que le poste d’infirmière mais j’ai aussi assisté les médecins (j’ai beaucoup appris à leurs cotés) j’étais aussi à l’accueil des personnes et à la pharmacie.

Les jours se sont enchainés avec en moyenne 130 consultations, avec de très belles rencontres (dont l’équipe Malgache et notre directrice pays qui est unique et vraiment géniale) et parfois des soins impressionnants.

Ce fut une expérience humanitaire très enrichissante et très intéressante.

Madagascar est un pays magnifique, coloré, accueillant et à découvrir. Dès mon arrivée sur cette île, j’en suis tombée amoureuse et c’est pourquoi j’y reste jusqu’en septembre …

De Michèle, Fonctionnaire aviation civile, de Eguilles

Ma première mission humanitaire, destination Bénin 2014

De retour du Bénin depuis quelques jours, j’ai encore un peu de mal à réaliser ce que j’ai vécu là-bas.

micheles1Superbe mission humanitaire,  sans aucune déception car très proche de ce que j’avais imaginé en consultant le site MISSION HUMANITAIRE (MH) et en participant au séminaire.

La découverte est pourtant bien au rendez-vous, dans les émotions, les lieux, les échanges avec les enfants de l’orphelinat AMOUR et MANON, le travail en parfaite harmonie avec l’équipe locale qui est constituée de personnes adorables.

micheles2Nous avons effectué une partie de cette mission humanitaire dans des villages de brousse, des villages de pêcheurs, des écoles pour la partie mission médicale. J’ai vraiment aimé cette partie de la mission car elle m’a permis de faire certaines choses que je n’aurais jamais imaginé possibles, « régulation » des personnes qui arrivent pour bénéficier d’une consultation médicale, assistance aux médecins béninois, Hassan et Noel, distribution des médicaments aux patients.

Ça a été vraiment très fort de rencontrer les villageois et leurs enfants. Nous avons eu la chance d’être invités à passer une soirée dans le  village de Sikilé. C’était hors du temps et vraiment formidable.

micheles3Je garde pour la fin les émotions ressenties avec les enfants de l’orphelinat AMOUR et MANON qui nous ont apporté leur confiance, leurs envies, leurs sourires, leurs danses …  ça a été une vraie bouffée d’énergie à chaque rencontre.

Je ne sais pas mesurer encore ce que nous avons pu apporter mais je mesure chaque jour un peu plus ce que j’ai reçu, ce que toutes ces rencontres continuent de m’apporter.

Merci à tous ceux qui ont fait partie de cette mission humanitaire avec qui j’ai aimé partager tous ces moments et bien sûr à notre chef de mission Léa, sans qui c’est sûr ça n’aurait pas pu être aussi bien.

De Serge, Retraité du Ministère de la Défense

Mission Humanitaire au TOGO (23 novembre 2013)

Évaluer les possibilités d’installer une antenne de MISSION HUMANITAIRE (MH) au Togo c’est étudier les possibilités d’héberger une équipe de  quinze bénévoles, de leur permettre de travailler dans un environnement sécurisé, de leur permettre de se déplacer. Il faut également tester les circuits d’approvisionnement notamment celui des médicaments.

En bref il faut travailler sur une logistique précise qu’il est nécessaire d’étudier avec les  correspondants locaux. C’est la tâche qui, supervisée par Le Boss de MH, a été réalisée à Amoussoukopé et dans sa région du 23 novembre au 4 décembre 2013.

sergetogoCette mission n’aurait pas pu se faire sans une étude préalable réalisée sur le terrain en septembre 2012 par Annick et Françoise.

Après une courte étape à Lomé où nous avons été accueillis par une équipe de MH venue du Bénin , nous avons fait la connaissance de deux présidents d’associations togolaises à savoir Edmond, président de SOSVOL-TOGO et Espoir, président d’A2VA-TOGO.

Arrivés à Amoussoukopé, l’étape principale de notre mission, la population ainsi que les autorités locales nous ont réservé un accueil chaleureux. Nous garderons  tous en mémoire le bruit des tambours, les danses, les palabres, sans oublier la boisson traditionnelle « le sodabi ».

Pendant sept jours, bénévoles français et médecins béninois ont apporté une aide médicale humanitaire à la population. Population digne dont la gentillesse a fait l’unanimité auprès des bénévoles.

Si parfois les conditions ont semblé difficiles, à cause notamment de la chaleur et du nombre important de patients, les deux naissances qui ont eu lieu au cours de notre séjour ont eu pour conséquence de remettre tout le monde en forme en nous  faisant oublier nos petits soucis du moment.

Une mission d’évaluation, comme toute aventure humaine, se construit à partir de rencontres  et celles que nous avons faites au Togo, en particulier avec Edmond et Espoir, nous laissent à penser qu’une collaboration durable pourra s’établir entre MH d’une part et SOSVOL-TOGO et A2VA-TOGO d’autre part.

De Caroline, Puéricultrice, Palaiseau

Ma mission humanitaire au Bénin -juillet 2013

Pour une première expérience dans la mission humanitaire, celle-ci est pleinement réussie : l’association « MISSION HUMANITAIRE » est très sérieuse et véhicule des valeurs fortes, ainsi j’ai été fière de la représenter lors de ma mission au Bénin.

J’y ai découvert un pays, une région, une population, une façon de vivre, tout ceci dans le partage du groupe de bénévoles qui étaient tous plus impliqués les uns que les autres, et de notre chef de mission, Léa, qui nous a poussé chaque jour à prendre conscience que ce qui nous semble être un petit rien, leur apporte beaucoup au fil des missions.caroline

Les enfants de l’Orphelinat Amour et Manon nous ont offert un accueil chaleureux et leurs nombreux sourires et échanges m’ont donné chaud au cœur.

J’ai appris ma grossesse au moment de partir là-bas; aujourd’hui, j’aime à penser que j’ai transmis à mon futur garçon cette envie de vivre à son tour un jour, cette folle expérience MH. Peut-être le referons-nous ensemble ?! …

De Stéphanie, Professeur des écoles, Saint Hilaire du harcouet

Mon séjour à Ouidah, au Bénin

Enrichissement, sourires, découvertes, échanges, ouverture, émotions …

Voici quelques uns des mots qui me viennent à l’esprit quand je pense à ces 2 semaines passées aux côtés des béninois.

On a beau s’y préparer, l’attendre, l’imaginer, tant qu’on n’y est pas, on ne se rend pas compte de ce qu’est une mission humanitaire.

Tout n’est pas rose bien sûr, mais c’est une expérience formidable, dont on rentre enrichi et un peu changé je crois.Orphelinat AMOUR et MANON

Ce que j’ai fait  là bas est une goutte d’eau mais qui n’est pas inutile. Et les échanges avec les béninois mais aussi avec les autres volontaires m’ont beaucoup apporté.

C’était ma première mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE mais j’espère sincèrement qu’il y en aura d’autres.

J’espère que les enfants de l’orphelinat AMOUR et MANON se portent bien, ainsi que tous les gens qui s’occupent d’eux.

A bientôt,

Stéphanie

De Clélia, agent de service hospitalier, Saint broladre

Témoignage d’une mission au Bénin   23/09/13 – 05/10/13

Quand je suis allée au séminaire au mois de juin, je ne pensais pas que fin septembre, je serais du voyage pour une mission au Bénin.

J’y allais avec plein de questions, de doutes, qui ce sont envolés à la fin du week-end à Azay le Rideau. Je n’avais plus qu’une envie « PARTIR » !

cleliaLe 23 septembre, le jour du départ, commençait pour moi, une nouvelle aventure humaine. C’est pleine de motivations mais aussi d’appréhensions que je suis arrivée à OUIDAH. Je suis repartie cependant avec pleins de beaux souvenirs, remplie de joie et d’amour et l’envie de repartir dés que possible.

Cette mission avec mes 3 collègues ( Élodie, Mickaël, François -Régis), et avec Léa notre CHEF DE MISSION a été des plus formatrices. Pouvoir à la fois apprendre le fonctionnement des BÉNINOIS à travers leur culture, tout en aidant dans les villages est très constructeur.

Être auprès des enfants de l’orphelinat, aussi bien pour du soutien scolaire que pour des jeux, était également enrichissant. J’ai découvert en côtoyant les villageois et les enfants de « Amour et Manon » une force qui les habitent, qui leur permet de continuer à aller de l’avant, malgré tous les obstacles qui embûche leur chemin. Ils vont à l’essentiel et se montrent vis à vis de nous, toujours chaleureux, en passant par dessus leur tristesse. Ils ont une volonté de s’en sortir et d’avancer. Lire la suite de cette entrée »

Connexion Tribu MH
:
: