Transformer la passion en actions 
Autres témoignages

De Armelle, Professeur de sciences économiques et sociales

Mission humanitaire Cambodge, du 24 Avril au 10 Mai 2015

Cela fait maintenant plus d’un mois que nous sommes rentrés du Cambodge.

Ces 15 jours de mission humanitaire ont été pour moi des moments hors du commun à tous points de vue.

J’ai beaucoup apprécié l’accueil de la population locale, les échanges avec les médecins et interprètes cambodgiens et avec notre équipe de bénévoles.

Cette mission humanitaire itinérante était parfaitement organisée, je suis prête à repartir l’année prochaine, avec l’ONG « MISSION HUMANITAIRE« .

Armelle

De Julien, Assistant site internet, Montmerle sur Saône

Ma mission humanitaire en Inde

2 mois ont passé depuis mon retour de mission humanitaire à Pondichéry, mon corps est ici mais mon esprit est encore là-bas.

Ce fût une expérience humanitaire inoubliable.

Je m’y étais préparé mais rien ne vaut le terrain, une expérience tellement magique qu’elle continue de changer ma vie au quotidien.

Aller à la rencontre du peuple Indien nous donne une belle leçon d’humilité, nous avons rencontré des personnes humbles, souriantes et attachantes, des moments magiques !!!!!

Lors de mon arrivée à l’aéroport, Serge m’a annoncé que nous n’étions que 5 volontaires à partir au lieu de 7 … sur le coup j’ai été quelque peu inquiet, est-ce que nous allions pouvoir remplir notre mission en étant si peu nombreux (il me semble que dans l’histoire de MH, c’était la première fois qu’une mission partait avec un effectif aussi restreint).

Une fois sur place, après avoir fait plus ample connaissance avec mes compagnons de mission, j’ai vite été rassuré, nous n’étions effectivement que 5 bénévoles, mais 5 personnes avec la même envie, nous étions tous là pour faire au mieux pour aider la population indigente. Le fait d’être aussi peu nombreux était à la fois notre faiblesse mais aussi notre force, un groupe soudé, motivé et prêt à relever le défi.

De plus, les personnes qui partaient avec nous dans les villages ont été très efficaces, nous avons eu un petit temps d’adaptation pour apprendre à tous travailler ensemble.

Une petite pensée à Abou, qui a été très présent pour nous aider en mission, partager sa culture, nous guider lors des sorties sur nos journée Off.

La maison MH (MISSION HUMANITAIRE) était pleine de vie, c’était génial avec des moments de partage, des moments de vie magiques !!!

Je n’ai pas les mots pour qualifier ce que cette mission m’a apporté, au départ on part pour aider les autres mais au final on finit par recevoir autant et plus que ce que l’on donne.

J’espère sincèrement pouvoir repartir l’année prochaine en mission (Cambodge) avec MH (l’association MISSION HUMANITAIRE).

Dommage que MH soit basé aussi loin de chez moi, à quand une antenne de MH sur Lyon ou sa région ?

Je demande cela car faire le séminaire, partir en mission c’est déjà génial !!!!!! mais s’investir dans MH serait le petit plus ^^

Bonne journée,

Julien

De Peggy, auxiliaire de puériculture, Dordogne

Mission humanitaire au Bénin, avril 2013

Pour moi l’humanitaire était un projet réfléchi depuis plusieurs années. Suite à une recherche sur internet, je me suis inscrite au séminaire de l’ONG MISSION HUMANITAIRE pour y participer en octobre 2012. Celui ci  m’a donné encore plus l’envie d’aboutir à mon projet de parcourir un pays d’Afrique en tant que bénévole.

Je suis donc partie avec l’équipe en avril 2013 au Bénin. J’y ai donc trouvé une solidarité entre missionnaires. Nous avons regroupé cette solidarité pour accomplir nos actions de manière efficace et dans une sérénité la plus totale. Notre travail en équipe a été très fructueux sur le terrain.

Aussi, prendre connaissance des différences culturelles est primordial pour accomplir nos actions de manière plus objective.

Mission humanitaire au BéninC’est le but de l’immersion culturelle organisée en début de mission.

Même si nous avons l’impression d’apporter une goutte d’eau dans l’océan, nous prenons conscience de jour en jour que le résultat est visible sur du long terme. C’est plutôt rassurant. Chaque équipe apporte son grain de sable pour finaliser les objectifs.

Nous avons apporté des soins auprès de la population,  nous y avons investi toute notre énergie auprès de ces civilisations défavorisées. Mais les plus beaux moments vécus en mission, c’est le bonheur aux enfants que l’on apporte en tant que bénévole…

Le plus beau des cadeaux est le sourire qui apparait sur le visage des enfants dans les villages et dans les écoles, par notre disponibilité  que nous leur offrons …

On prend conscience également que la fondation Pierrefond sauve certains de ces enfants de cette misère des rues par l’intermédiaire de l’orphelinat « Amour et Manon ». Lire la suite de cette entrée »

De Anastasia, Infirmière, Lille

Mission humanitaire à l’orphelinat

Après deux missions effectuées au Bénin cette année avec Mission Humanitaire, mon cœur s’est emballé pour l’orphelinat Amour et Manon. En effet, les enfants y sont trop attachants. Les journées passées à s’occuper d’eux m’ont tellement appris… Les fous rires, les chamailleries, les moments câlins, les devoirs, quelle leçon de vie !!

anastasia_benin-2Les journées médicales ont été aussi très intéressantes pour moi. En tant qu’infirmière j’ai appris énormément de chose : la débrouille mais aussi le partage, le travail en équipe est souvent très important pour être efficace. La population sur place nous attend souvent avec impatience et même si tout le monde ne vient pas pour se faire soigner les moments de partage passés avec eux sont riches en émotions. On découvre leur culture, leur façon de voir les choses et souvent cela nous amène  à réfléchir sur propre mode de vie et notre société.

anastisia-benin_1Au départ partir seule me faisait un peu peur j’avoue, mais l’association mission humanitaire à été à la hauteur des attentes. Une organisation irréprochable, un cadre rassurant et une écoute attentive de chacun d’entre nous. Idéal pour se lancer dans l’humanitaire quand on n’a aucune expérience.

Donc n’hésitez plus une seule seconde !

De Carole, médecin généraliste

Volontaire humanitaire au Bénin

J’ai toujours voulu faire partie d’un projet humanitaire en tant que médecin bien sûr  mais aussi  en tant que « maillon d’une chaîne » humanitaire et je dois avouer que MISSION HUMANITAIRE remplit tout à fait ce désir de participer à un beau projet humain auprès des enfants de l’orphelinat et aussi auprès de la population béninoise.

carole-benin_1La rencontre avec une équipe qui est là pour le même projet, avec la même envie d’aider sans rien attendre en retour, apporter du temps, de l’attention, mettre nos connaissances au service des enfants et de la population… rien que ça, c’est une aventure !!!! à noter que les debriefings le soir ont été de grands moments de rigolade avec les autres bénévoles…rigolade aussi avec les quelques personnes qui nous encadrent sur place (en plus de notre super tata Léa…. !!!! il y a le directeur de l’orphelinat, Didier, Joël et personnellement je voulais remercier Patrice, le traducteur  qui m’a sortie de situations coquasses…).

Je peux résumer ma mission comme étant «  Une belle aventure humaine et de cœur », elle était certes essentiellement médicale, mais partager ses compétences avec une équipe dont la plupart des personnes n’ont rien à voir avec la filière médicale est un grand enrichissement pour ma part et sans mes « collègues » je n’aurai  rien pu faire.

carole-benin_2La rencontre avec les enfants de l’orphelinat a été forte en émotion, avec pour ma part la rencontre de ma « filleule » dont je suis très fière… tous les enfants sont extraordinairement volontaires : il faut les imaginer travailler toute la journée, à faire des devoirs, revoir des leçons… le tout ponctué de fous rires, jeux, câlins et bien sûr aussi quelques  petites querelles !!!

En résumé, je souhaite à tout ceux qui le veulent, de vivre un jour une expérience pareille… en tout cas, moi c’est sûr, je n’ai qu’une seule envie ,c’est de continuer ces aventures !!!

De Elodie, gestionnaire RH, Habsheim

Une volontaire en mission humanitaire au Bénin

« Partir en mission a été pour moi comme un accomplissement puisque cette idée me trottait dans la tête depuis quelques années ».

Avant le départ on se demande comment on va vivre ces quelques jours, si vraiment on est fait pour ça … pour ma part la réponse est sans hésitations « oui » et je souhaite renouveler l’expérience dès que possible.

elodie-benin_2MH est effectivement une grande famille, pas une seule fois je me suis sentie perdue ou pas à ma place, l’organisation et le cadre sont tels que ça doit arriver très rarement ! L’équipe locale ainsi que l’équipe des bénévoles et la super Chef de mission Tata Léa ont fait de cette mission un pur bonheur, MERCI !!

La rencontre avec les enfants a été intense en émotions, ils donnent tant … je ne m’attendais pas à des échanges si forts et pourtant c’est mille émotions à la minute, énormément de partage en tous genres, même dans les moments plus difficiles.  Je n’avais jamais vécu une aventure humaine si forte !

Les missions médicales dans les villages ont également été riches en échanges et rencontres, cela nous a permis de comprendre encore mieux le mode de vie et les différentes traditions du pays.

elodie-benin_1Cette mission a énormément changé mon état d’esprit, et m’a profondément bouleversé, on peut le dire : quand on rentre on est plus tout à fait la même personne !

C’est une leçon de vie de voir avec quelle force les enfants vivent malgré leur histoire et le peu de moyens, ils partagent, s’aiment, s’entraident, dansent et rient ensemble (malgré quelques « querelles » sans gravité), on ne peut que se remettre en question !

12 jours c’est à la fois trop court et en même juste le temps qu’il faut pour une 1ère mission, en tous cas je suis partie le cœur lourd car les enfants me manquent beaucoup et j’ai l’impression d’avoir encore plein de choses à partager avec eux …Alors vivement  la prochaine mission au Bénin …

Il faut continuer la chaîne on peut faire de grandes et belles choses tous ensemble grâce à MH.

Merci encore. »

Élodie

De Julia, Etudiante 19 ans, Lille

Témoignage Bénin

julia-beninMa première mission au Bénin a été à la hauteur de mes attentes : les activités sont variées, les enfants de l’orphelinat sont adorables, on rencontre la population grâce aux missions médicales dans les villages des alentours, tout cela dans une ambiance chaleureuse !

On a vraiment l’impression de faire partie d’une nouvelle famille, et je repartirais sans hésiter avec MISSION HUMANITAIRE pour une prochaine mission !

De Pierre, médecin à NARBONNE

Une mission médicale

Une découverte d’une mission humanitaire, du Cambodge et des gens très attachants, cela avec une équipe formidable.

Pour moi, médecin spécialiste dans une discipline très technique, la redécouverte d’une « médecine à mains nues » mais avec laquelle on peut cependant apporter beaucoup à ces populations très démunies.

J’ai vécu des moments très forts, partagés avec mon épouse et toute l’équipe.

MISSION HUMANITAIRE est à féliciter pour son organisation, ses chefs de missions font un excellant travail, réunissant à la fois compétence et une grande chaleur humaine.

Cette expérience, bien sûr, m’a complètement convaincu de repartir pour d’autres missions.

Pierre

De Julie, LORIENT

Bénévolat humanitaire au Cambodge

Lorsque j’ai appris que les compétences médicales n’étaient pas nécessaires pour s’engager à MH , j’ai su que je pourrais enfin réaliser mon rêve.

Après un séminaire fort motivant, j’ai signé pour me rendre au CAMBODGE , où j’ai vécu une magnifique aventure.

Riche en partage , notre groupe était fabuleux, et en émotions, auprès du peuple Khmer, qui nous a tant apporté en leçons de vie et désir de donner encore.

Les souvenirs du Tonlésap au lever du jour, des regards et sourires des villageois, des petites mains des enfants dans la mienne, des fous rires avec le groupe, resteront gravés à jamais en moi.

On repart quand ?

Merci à Michel , notre chef de mission , toujours attentif  et prévenant, à Corinne pour l’organisation de notre voyage et à Thierry pour nous avoir donné envie de partir sans hésitation.

Un spécial guest au « vénérable » Dr Vuhti , pour sa générosité , son humour ,sa sagesse.

Julie

De Carine, Paris

Mission exploratoire dans le Ratanakiri (Cambodge, Nov.-Déc. 2010)

Le temps est vite passé depuis mon retour du Cambodge, mais les souvenirs que je garde de cette mission restent intenses.

J’étais allée en vacances au Cambodge il y a quelques années, et ce pays m’avait touchée par son extrême pauvreté, son histoire tourmentée et surtout ses gens. J’ai donc été ravie de pouvoir faire partie de l’équipe qui est partie dans le Ratanakiri en novembre-décembre 2010.

ratanakiri nov 2010Dans le cadre de cette mission « exploratoire », nous avons eu l’opportunité d’intervenir sur trois sites différents : une école près de Siem Reap et deux villages situés dans la région reculée du Ratanakiri. Malgré nos interrogations initiales, chaque « bénévole » (sans compétence médicale) a su trouver sa place : qui à la distribution de médicaments ou de lunettes, qui à l’aide aux soins. Nous avons également eu l’occasion de faire de la prévention (brossage des dents par exemple) auprès des enfants, fascinés par notre présence. Lire la suite de cette entrée »

Connexion Tribu MH
:
: