Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Lucie, Pédicure-podologue, Lille

Mission Cambodge

Je suis partie pour ma première mission humanitaire au Cambodge avec l’association MISSION HUMANITAIRE. Seule, avec une certaine appréhension et la peur de l’inconnu. Vais-je être utile? Trouver ma place ? Plein de questions me traversaient l’esprit … Mais une fois sur place, les doutes s’envolent. Tout est très bien organisé et je ne regretterai qu’une chose … ne pas avoir franchi le pas avant !

Tout d’abord, quelques chiffres, assez révélateurs de notre action :

17 jours de mission, 13 bénévoles, 922 patients soignés !

Cette mission était itinérante et à 80% médicale. Nous travaillions de village en village, certains étaient très reculés. Nous assistions les médecins, faisions la régulation des patients et de la prévention. J’ai pu tenir un premier poste de régulation des patients, avec un traducteur qui nous « immerge » dans la population. Le second poste fut celui d’assistant du médecin. Le patient était ensuite emmené dans un endroit un peu retiré, où quelques tables, des tréteaux et de nombreuses caisses métalliques servaient de pharmacie.

Chaque matin, après avoir roulé sur des routes peu accessibles, nous arrivions dans les villages. Une fois sur place, nous installions nos postes. Les patients étaient bien souvent déjà arrivés. Je me souviens être passée dans cette foule d’habitants le premier jour, ils nous applaudissaient, nous saluaient. Notre émotion était à son comble … La population était reconnaissante, courageuse, attachante. Ce fut une belle leçon de vie.

Nous pouvions voir jusqu’à une centaine de patients par jour. Et malgré l’attente pour la consultation, jamais je n’ai entendu quelqu’un se plaindre. Des hommes et des femmes marqués par la pauvreté, se révèlent riches par leur grandeur d’âme, leur dignité, leur sensibilité, leur gentillesse, leur simplicité. Ils ont si peu de choses et sont prêts à les partager… Sans le savoir, ils nous donnent des leçons de vie magistrales, ils nous permettent de relativiser nos propres maux. J’ai découvert le « vrai » Cambodge, le contact direct avec la population. Vivre avec eux, partager leurs repas, leur culture, leurs traditions, rire avec eux, jouer avec les enfants : les choses simples de la vie.

Nous avons vécu des moments avec les enfants de la maison de protection à l’enfance « Enzo et Tina ». Bien que nous ne connaissions pas leur langue, je me souviens de cette partie de cartes avec un enfant, il était rieur et très taquin.

Enfin, le dernier jour, nous avons visité les temples d’Angkor, récompense ultime après 15 jours de travail. C’était incroyable et grandiose. Et avant de reprendre l’avion pour rentrer en France, nous nous sommes promenés à travers quelques marchés locaux pour ramener des petits souvenirs même si tout est gravé à vie dans nos mémoires …

Aujourd’hui, je suis déterminée à renouveler cette expérience dès que possible. Maintenant que j’y ai goûté, je ne pourrai plus m’en passer … Et si j’ai pu vous transmettre émotionnellement cette formidable aventure, si j’ai pu vous convaincre du bien-fondé de ce genre d’actions, et si à l’avenir vous souhaitiez vous engager, je n’ai qu’une chose à dire : FONCEZ, et ce, quelle que soit votre profession.

Oui, 2 semaines de mobilisation comptent et je vous garantis que vous en reviendrez grandis !

De Cécile

Mission Cambodge

Je suis partie de Normandie pour rejoindre Roissy ; la découverte du groupe et du Chef de mission français se fait avec enthousiasme. Nos premiers échanges se font entre 16 bénévoles d’âges différents (de 25 à 68 ans), d’horizons professionnels et géographiques différents.

Nous étions loin d’imaginer à quel point nous formions un super groupe où on retient les qualités de chacun, avec un chef qui nous encourage et nous écoute attentivement en nous tirant vers le haut. Cet élan nous a permis de réaliser plus de 1 000 consultations dans différents villages avec sérénité.

Les cambodgiens avec leurs sourires, leurs remerciements, leurs regards profonds nous ont communiqué leur calme et leur zénitude qui m’ont tant marquée. Tout le monde a sa place et participe activement. Cette chaleur humaine aide à surpasser le choc culturel que chacun traverse différemment. Les au revoir tant redoutés se font avec beaucoup d’émotions.

La mission s’est bien déroulée, l’organisation MISSION HUMANITAIRE y est sûrement pour quelque chose et le travail en amont de la mission, fait par l’assistante chef de mission cambodgienne aussi, alors merci à eux.

Je n’ai qu’une chose à dire à ceux qui hésitent, n’attendez pas, contactez l’association MISSION HUMANITAIRE, organisez-vous, c’est une aventure humaine inoubliable, un don de 15 jours de votre temps, une belle action …

De Christine, Commerciale, Bordeaux et Florence, Professeur des Écoles à Courseulles sur Mer,

Mission Cambodge,

Nous nous sommes rencontrées lors d’un séminaire de l’Organisation de Solidarité Internationale MISSION HUMANITAIRE, à Azay-le-Rideau, en Juin 2016. Après avoir participé à une première mission en juillet 2016 en Inde du Sud, nous sommes parties tenter une nouvelle aventure au Cambodge.

Cette mission, tout comme la précédente, nous a permis de vivre des moments riches en émotions, en rencontres et en échanges avec les bénévoles présents, l’équipe cambodgienne et notre chef de mission Abou, fédérateur du groupe.

Nous avons beaucoup aimé le côté itinérant de la mission, les rapports avec l’équipe cambodgienne (le référent sur place, les médecins, les interprètes et le chauffeur). Nous avons eu le sentiment de former une véritable famille franco-cambodgienne tout au long de notre séjour.

Nous sommes conscientes que notre action reste une goutte d’eau dans l’océan mais nous savons aussi, l’une et l’autre, à quel point ces expériences apportent aux personnes des villages que nous rencontrons et à nous-mêmes !

Déjà prêtes pour un nouveau départ en 2018 avec MH !

De Maryse, ingénieur commercial, Paris

Mission Inde du Sud, décembre 2017

Je suis rentrée d’une mission humanitaire dans le sud de l’Inde, ma deuxième mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE.

Une aventure inoubliable avec une équipe de 7 autres bénévoles avec qui j’ai passé des moments extraordinaires et qui, pour certains, resteront des amis.

Arrivant de milieux professionnels différents, chacun a su trouver sa place et apporter sa pierre à l’édifice.
Effectuer une mission humanitaire est pour moi bien plus qu’une façon de voyager autrement.
Il s’agit avant tout de pouvoir partager une expérience humaine, apporter de la joie, de l’espoir mais aussi, découvrir une autre culture et s’enrichir des différentes rencontres.

Consciente de n’avoir aucune expérience dans le domaine médical, mon principal objectif était de pouvoir aider et me rendre utile quel que soit le domaine d’activité.

Après des journées bien remplies, les débriefings du soir sont indispensables au bon déroulement d’une mission, permettant à chacun d’exprimer ses émotions sans jugement de valeur, voire même de verser quelques larmes.
Ils nous permettent de rebondir et de se sentir plus fort face à des situations qui nous semblent insurmontables.

Je n’oublierai jamais le sourire et l’accueil des populations, leur humilité et leurs remerciements. Ils n’ont rien, ils vous donneraient tout.

Le retour à Paris est toujours compliqué, surtout en période de fêtes et son lot de consommation à outrance.

Revenir de mission durant cette période permet de se sentir au-dessus de toute cette excitation commerciale, et remet les choses à leur juste valeur.

Vous l’avez compris je suis accro, je rempile pour cette année, et aussi les prochaines certainement.

De Catherine, médecin radiologue, Tours

Mission itinérante Bénin,

Une aventure inoubliable avec une équipe de 4 bénévoles avec qui l’alchimie s’est faite dès la rencontre à l’aéroport.

Une aventure inoubliable avec Léa, notre chef de mission, très professionnelle et humaine, toujours disponible, à l’écoute et de bonne humeur. Merci pour tout !

Une aventure inoubliable avec 3 équipes locales qui se sont succédé au fil de notre mission itinérante. De très belles rencontres avec des Béninois très impliqués dans un meilleur avenir pour leur pays, que ce soit dans le domaine médical ou nutritionnel.

Le contact émouvant avec la population de tous ces villages où pauvreté voire misère n’empêchent pas les enfants de chanter et de danser. Une très belle leçon de vie …

Un emploi du temps très chargé pour assurer au mieux l’objectif médical de cette mission.

Une organisation très structurée traduisant le professionnalisme et le sérieux de l’association MISSION HUMANITAIRE.

Quelques breaks détente bien appréciés Et tous les jours de très belles rencontres et des échanges très enrichissants.

Une seule envie : repartir au plus vite en mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE et revivre une expérience humaine extraordinaire.

De Annaëlle, étudiante en sciences sociales, Bagneux (92)

Ma mission humanitaire au Bénin

Je viens de revenir du Bénin … Mon esprit et mon cœur sont toujours sur cette terre magnifique, à la culture vraiment très enrichissante et chaleureuse. Les mots me manquent pour essayer de décrire tout ce que je ressens, car c’est une aventure humanitaire unique et indescriptible. Vous ne pouvez pas vous en rendre compte tant que vous n’y êtes pas allés !

Lors du séminaire de formation, l’association MISSION HUMANITAIRE nous apprend qu’il faut faire une mission pour les autres évidemment, mais avant tout pour soi. Nous prenons beaucoup de plaisir à aider les autres lors des missions humanitaires médicales (très bien organisées avec une équipe locale MH attachante) et lors des visites à la maison de protection à l’enfance « UN TOIT POUR LA VIE », accueillant des enfants extraordinaires qui nous apprennent beaucoup …

Au sein de la mission humanitaire, sont également organisées des journées d’immersion culturelle qui sont nécessaires pour se ressourcer et mieux comprendre l’histoire du pays, et donc des populations.

J’avais quelques craintes avant de partir concernant la partie médicale – étant donné que je n’ai aucune compétence dans ce domaine – mais finalement, ce que l’association MISSION HUMANITAIRE attend de nous n’est pas compliqué. La chose la plus dure que nous avons dû affronter, c’est finalement le retour en France !

Pour participer à une mission humanitaire, il suffit juste d’avoir un cœur, du temps (12 jours sur toute une vie, ce n’est pas grand chose), et un peu d’argent (mais finalement, avec la déduction des impôts, cela revient à payer pratiquement que le prix du billet d’avion).

A vous de franchir le pas maintenant, n’attendez pas que les choses arrivent comme vous le souhaitez, mais décidez ce qui arrive !

Personnellement j’y retourne l’été prochain avec l’association MISSION HUMANITAIRE

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE et à cette merveilleuse équipe (aussi bien française que locale) !

De Elise, Réceptionniste d’Hôtel, Biarritz

Ma mission humanitaire au Cambodge

Fraîchement rentrée de ma deuxième Mission Humanitaire au Cambodge, les mots me manquent un peu pour décrire la belle aventure que nous venons de vivre…

Notre Mission était principalement médicale. Nous sommes allés à la rencontre des habitants des provinces de Takeo, Prey Veng, Kampong Cham et Siem Reap, dans lesquelles nous avons rencontré des populations très différentes mais toutes aussi chaleureuses.

J’ai été touchée par la douceur de ce peuple toujours prêt à rigoler avec nous malgré leur situation difficile, par leurs sourires, leur reconnaissance, la curiosité des enfants, leurs éclats de rire et tous ces moments partagés. Une belle leçon de vie qui nous permet de relativiser sur beaucoup de choses !

Nous avons également eu la chance de passer du temps avec les enfants de la Maison de protection à l’enfance « ENZO ET TINA » que j’avais déjà rencontré l’année dernière et à qui je suis très attachée. J’y parraine un enfant et les retrouvailles avec mon filleul et sa maman ont été formidables.

Cerise sur le gâteau : Un Anniversaire Surprise organisé par les enfants et notre équipe pour mes 29 ans !

J’ai eu le plaisir de partager cette expérience humanitaire avec une équipe de bénévoles français exclusivement féminine, encadrée par Jean-Luc et accompagnée d’une joyeuse bande de traducteurs et de médecins locaux.

Un beau mélange pour deux semaines inoubliables !

Tous ces moments de partage, ces échanges, ces sourires, ces populations, les enfants de « ENZO ET TINA », notre belle équipe franco-cambodgienne (et même les fameuses malles en fer !) vont me manquer…

Cette deuxième mission humanitaire au Cambodge n’a fait que renforcer l’attachement que j’ai pour ce pays et l’envie de venir en aide aux plus démunis.

Merci à l’Association « MISSION HUMANITAIRE », à Jean-Luc (notre Chef de Mission) et à toute notre équipe !

De Véronique, Chimiste, Isle Adam (dpt 95)

Expérience humanitaire au Bénin

Me voilà revenue de ma mission humanitaire au Bénin et je ne suis vraiment pas déçue d’avoir osé franchir le pas.

L’aventure humanitaire commence dès l’aéroport de Roissy où nous faisons connaissance avec les autres bénévoles, puis arrivée à l’aéroport de Cotonou.

Le dépaysement est total. Nous sommes accueillis par notre chef de mission et notre chauffeur MH, nous voilà parti pour deux heures de route direction la maison MH (MISSION HUMANITAIRE) où nous attend un repas préparé par nos cuisinières, Tata Salomé et Chantal.

Le lendemain matin, nous plongeons dans la culture béninoise en visitant des lieux symboliques et nous finissons par l’orphelinat Amour et Manon.

Les enfants nous ont réservé un accueil chaleureux, rythmé par de la musique et des danses. Nous tissons alors nos premiers liens avec ces enfants merveilleux et si attachants.

Suivrons ensuite des journées inoubliables de partage et de divertissement à la piscine et à la plage.

Les jours alors s’enchainent et nous sommes soit affectés à des journées éducatives soit médicales.

Les journées éducatives humanitaires se déroulent à l’école « Bon berger » où nous devons faire du soutien scolaire. Les enfants sont attachants et contents de partager des moments d’apprentissage mais aussi de loisirs avec nous.

Concernant les journées médicales humanitaires, nous sommes accompagnés par du personnel local MH qui sont des gens professionnels et d’une grande gentillesse.

Nous allons à la rencontre de populations locales afin de leur prodiguer des soins. Nous avons eu la chance d’être invité par un chef de village et d’avoir pu ainsi passer une soirée exceptionnelle avec cette population ayant une grande joie de vivre.

Tous ces merveilleux moments j’ai pu les partager avec une équipe de bénévole solidaire, dynamique et formidable.

Merci beaucoup à notre chef de mission, qui a vécu sa première mission en tant que chef, il a su gérer son organisation afin que tout se passe pour le mieux.

Merci aux personnels locaux de MH (association MISSION HUMANITAIRE) qui nous ont accueillis avec de grands sourires et humanité.

Donc à ceux qui hésitent, foncez !! Partez en mission humanitaire !

Véronique

De Ninon, Etudiante

Mission humanitaire au Bénin

Magique, intense, exceptionnelle, riche, hors du temps …

Voici les premiers mots qui me viennent en tête lorsque je repense à l’expérience que j’ai vécu au Bénin, en mission humanitaire bénévole.

12 jours au cœur de l’Afrique, auprès d’une population chaleureuse, souriante, et tellement accueillante.

Le Bénin, son histoire, ses couleurs, ses odeurs, sa musique, ses danses, sa joie de vivre, ses pistes, ses beignets, sa pâte rouge et sans oublier l’orphelinat « Amour et Manon » Une grande bouffée d’oxygène dans notre quotidien rythmé, stressant et matérialiste.

Parce que donner le sourire à un enfant en l’emmenant à la piscine, se cotiser pour offrir un vélo à un adolescent qui marche 5h par jour pour étudier, ou encore se rendre en pirogue dans un village pour réaliser des consultations médicales humanitaires, ça n’a pas de prix !

12 jours de mission humanitaire, qui, grâce au professionnalisme de MH, l’ONG « MISSION HUMANITAIRE », aux compétences des employés locaux et à la motivation et à la bonne humeur quotidienne du groupe de bénévoles, nous a permis de consulter plus de 650 personnes isolées et de suivre une quarantaine d’enfants en soutien scolaire.

Une expérience inoubliable !

Il faut vraiment le vivre pour prendre conscience de l’intensité de l’aventure humaine que représente une mission humanitaire.

Je remercie MH « MISSION HUMANITAIRE » de m’avoir permis de réaliser mon rêve et félicite Jean Philippe pour sa mission en tant que chef de mission.

Ninon

De Soumaya, manipulatrice en électroradiologie

Mission humanitaire au Cambodge

Excellente première expérience humanitaire avec l’association « Mission Humanitaire » !

Je suis partie seule, avec un peu d’appréhension pour ma première fois dans une mission humanitaire, mais une fois dans l’aventure, toutes les craintes ont laissé place à l’action.

C’est un sentiment unique que de se sentir utile auprès des populations démunies, et tellement enrichissant que de recevoir un sourire, d’échanger des regards à défaut de pouvoir dialoguer dans une même langue …

Je retenterai l’aventure dès que je pourrai, et avec MH (l’association MISSION HUMANITAIRE) !!
J’ai été bluffée par l’organisation et le bilan de notre mission : encadrement sérieux et bonne humeur étaient au programme …

Un grand merci à notre chefette de mission Marine, ainsi qu’à toute l’équipe locale 🙂

Soumaya

Connexion Tribu MH
:
: