Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Corinne, Technicienne Laboratoire

Être solidaire et partir sur ses congés au Cambodge

Il était venu pour moi le temps de ne plus voyager en simple touriste mais d’essayer d’améliorer, même très modestement  un moment de la vie des plus démunis, les malchanceux qui ne figurent pas sur les cartes postales de ces pays de « rêve ».

J’ai eu la chance de découvrir MISSION HUMANITAIRE et suis partie au Cambodge pour une première expérience.

La mission était remarquablement organisée , tant pour les bénévoles que pour l’infrastructure cambodgienne, y compris les liens avec les associations locales par lesquelles notre action devient pérenne.

corinne-cambodgeLe groupe de bénévoles et d’intervenants khmers a rapidement formé une joyeuse équipe.

Je suis rentrée enrichie et heureuse des échanges avec les villageois, les enfants des orphelinats et des écoles que nous avons visités.

Outre leur sourire, leur dignité, ils m’ont appris le plus beau geste qui soit : celui de donner, les mains jointes comme pour une offrande, pour rappeler que dans donner , il y a don .

Merci aux Docteurs Vuthi, Kagnia, Piko, aux interprètes Nat et la délicieuse Soda.

Le Cambodge est rentré dans mon cœur.
Corinne

De Angelique, Professeur de Lycée, Bourges

Cambodge – Juillet 2012

J’ai trouvé cette mission accessible malgré mon ignorance à l’égard du domaine médical. Le travail effectué sur trois sites différents nous a permis d’autre part de mieux découvrir le pays et de partir à la rencontre de diverses populations.

cambodge-315A chaque étape, l’accueil s’est avéré chaleureux et notre arrivée attendue. La visite de l’orphelinat de Sihanoukville n’était cela dit peut-être pas nécessaire, compte-tenu de la bonne santé des enfants résidant à cet endroit. Les tâches m’ont semblé beaucoup plus importantes à Kep et les journées plus longues.

La bonne ambiance générale du groupe a permis un travail efficace et concluant.

La solidarité entre bénévoles a également contribué à la réussite de la mission. L’échange avec les cambodgiens m’a semblé fructueux et la présence des trois médecins fort utile pour mieux comprendre les coutumes du pays et les modes de vie et de pensée de ses habitants.

Les talents d’organisatrice de notre chef de mission, Chantal, a pour finir, largement participé au bilan positif de cette aventure joyeusement partagée.

De Sophie, comptable, Lille

En mission au Bénin

C’est difficile de trouver les mots justes pour décrire ces 3 semaines passées au Bénin, en compagnie des populations pauvres.

Des sourires, des échanges, beaucoup de travail … et dire que je pensais que je ne serais pas utile (comptable… pensez donc, je me demandais bien ce que j’allais pouvoir faire d’utile sur place).

Exif_JPEG_PICTURELe séminaire nous avait bien préparé à ce que j’allais rencontrer sur le terrain … mais la réalité était encore plus vraie et pragmatique.

Je ne regrette pas d’avoir pris mes congés pour aider les autres et d’avoir été solidaire envers les populations pauvres.

Je rêvais de faire une mission humanitaire ; c’est fait !

Je reviens à la fin de l’année, c’est sûr … et je vous invite tous à faire la même chose … même si vous vous demandez à quoi vous allez servir.

Bises

De Antoine, informaticien, Itteville

Prendre des congés pour une action solidaire en Inde

Découverte du village de réfugiés Tibétains en Orissa :

Bonjour j’ai 24 ans je suis informaticien et je travaille depuis quelques années. Je souhaitais depuis plusieurs mois changer d’air,  je suis parti en mission humanitaire du 3 au 18 Février 2012 en Orissa à la rencontre des réfugiés Tibétains.

antoine-inde-2Je souhaitais partager mon expérience, qui fut enrichissante sur beaucoup d’aspects (humains, culturels, …). En effet ce voyage m’a donné l’occasion de découvrir un monastère Tibétain avec ses règles et ses coutumes et plus largement la religion Bouddhiste.

Nous avons durant les deux semaines de mission travaillé au sein du grand monastère de Jeerang, avec l’aide d’une bénévole motivé. Nous avons donné des cours d’anglais, c’était pour nous une excellente occasion de découvrir le monastère et son fonctionnement. Tout ceci n’aurait pas été réalisable dans d’autres circonstances et sans l’association MH.

antoine-inde-1

Ce voyage m’aura permis de découvrir des choses incroyables tout en travaillant dans un cadre idyllique, sans aucun doute un des plus beaux voyages que j’ai été amené à faire.

Merci pour cette aventure

Antoine

De Léa, Educatrice jeunes enfants, LARCAY

Premier Noël à Amour et Manon

Organiser la fête de Noël des enfants de l’orphelinat Amour & Manon : telle était la mission fixée.

Exif_JPEG_PICTUREVivre au sein de l’orphelinat, participer à l’éveil, l’éducation et au bonheur de 36 enfants à l’autre bout du monde lors des fêtes de Noël fût un réel plaisir.

Noël, au Bénin, n’a pas eu la même saveur qu’en France … Voir les yeux écarquillés des enfants devant leur premier cadeau, leur énergie à danser et à faire la fête, leur bonheur tout simplement de se sentir existé, reconnu et aimé par quelqu’un.

Cette mission fût intense autant par le travail que cela a demandé que par les émotions vécues. Chaque jour, une nouvelle activité (jeux, ateliers manuels, soutien scolaire, …) était proposée ou une sortie (piscine, plage, terrain de jeux). Les journées étaient remplies de partage et d’échanges autour d’activités ou de sorties.

Exif_JPEG_PICTURELeurs conditions de vie ne sont pas faciles, mais ces enfants se lèvent tous les matins avec l’envie de se battre et de prouver qu’ils peuvent arriver à devenir quelqu’un. A nous alors, de les aider dans la conquête de ce bel avenir …

Léa (Éducatrice de Jeunes Enfants)

De Stéphanie, Conseillère insertion, LILLE

Ma mission humanitaire chez les Tibétains

Du temps est passé depuis ma participation en septembre à la mission en Orissa mais les souvenirs restent très présents tout comme l’émotion qu’ils suscitent.

En partant en mission humanitaire, je souhaitais effectuer des actions concrètes sur le terrain et ainsi être au contact direct avec la population locale. Ce fut vraiment le cas et cela m’a permis de découvrir la communauté des réfugiés tibétains, leur mode de vie, leur extrême gentillesse …

staphanie-2

En participant à l’enquête sur la nutrition puis en me rendant aux domiciles des personnes âgées, j’ai été touchée par l’accueil qui m’a été réservé, la confiance accordée, et la simplicité des rapports que nous avons établis.

J’ai également été sensible à la solidarité qui est très présente au sein des familles et au respect accordé aux personnes âgées.staphanie-1

Cette expérience m’a permis de donner une aide ponctuelle et de recevoir énormément de la part de ces personnes. Je suis très heureuse de cet enrichissement mutuel et reste très émue par cette expérience humaine.

De Catherine, comptable

De retour de ma mission en Inde

catherine-inde-1Le temps du recul est là … les images reviennent, chargées de leurs couleurs et de leurs odeurs. Le silence recueillant du lieu manque et les sourires de ses habitants hantent les pensées.

catherine-inde-2Dans ce bout du monde où le dénuement n’a d’égal que l’abondance des cœurs, l’échange et le partage furent notre quotidien de quinze jours.

catherine-inde-3

catherine-inde-5catherine-inde-4Leur foi en l’avenir, leur avenir, eux qui n’ont plus de racines, vous submerge d’admiration. Le respect s’impose de lui-même et vous porte à tout donner.

Donner de son temps, de son énergie, de ses compétences, mais avant tout et surtout, donner de l’Amour …. et le nôtre n’est rien, comparé au leur …

De Nelly, Infirmière

Le Bénin en mission en juillet 2011

Voilà plus d’un mois que je suis rentrée du Bénin et je suis encore dans l’émotion de ce que j’ai vécu : une formidable expérience !

le-banin-en-missionDes rencontres, la découverte d’une autre culture, des coutumes surprenantes comme le vaudou… ! Un travail au quotidien pas toujours évident beaucoup de demandes, on aimerait être plus nombreux pour y répondre, on se sent parfois démunis…mais l’équipe est  soudée motivée pour avancer ensemble, échanger et commencer des projets pour la suite !

J’en reviens avec des souvenirs plein la tête, des étoiles dans les yeux et une envie de repartir pour continuer les projets mis en place !

Vivement la prochaine mission !!

De Lydia, étudiante en pharmacie, GARAT

Bénin juillet 2011

J’ai toujours voulu faire de l’humanitaire, et j’ai réussi à me lancer cette année, en trouvant le site de MISSION HUMANITAIRE sur internet.

15 jours pour un début c’est déjà bien. D’autant plus qu’on est très bien encadré, la maison MH est tout à fait confortable. Les enfants de l’orphelinat sont tellement attachants, et j’ai eu la chance d’avoir une bonne équipe de missionnaires, donc sam_04601cela a été pour moi une très bonne expérience, que je renouvellerai dès que je le pourrai.

Moi qui n’avais fait que du tourisme jusqu’ici, on se retrouve en immersion quasi totale, et c’est génial.

Les weekends sont réservés aux visites de la ville et de la capitale, et le reste du temps on est à l’orphelinat pour s’occuper des enfants, améliorer leur milieu de vie et les aider à s’épanouir. Pour le coté médical, j’ai bien aimé mon rôle en temps que « pharmacienne » mais les débuts ont été difficiles par rapport à l’affluence des personnes voulant voir le médecin. Cela fait bizarre de voir combien les cultures sont différentes. En tout cas, la grosse claque c’est au retour qu’on se la prend, et on a qu’une envie, c’est d’y retourner !

De Julie, LORIENT

Bénévolat humanitaire au Cambodge

Lorsque j’ai appris que les compétences médicales n’étaient pas nécessaires pour s’engager à MH , j’ai su que je pourrais enfin réaliser mon rêve.

Après un séminaire fort motivant, j’ai signé pour me rendre au CAMBODGE , où j’ai vécu une magnifique aventure.

Riche en partage , notre groupe était fabuleux, et en émotions, auprès du peuple Khmer, qui nous a tant apporté en leçons de vie et désir de donner encore.

Les souvenirs du Tonlésap au lever du jour, des regards et sourires des villageois, des petites mains des enfants dans la mienne, des fous rires avec le groupe, resteront gravés à jamais en moi.

On repart quand ?

Merci à Michel , notre chef de mission , toujours attentif  et prévenant, à Corinne pour l’organisation de notre voyage et à Thierry pour nous avoir donné envie de partir sans hésitation.

Un spécial guest au « vénérable » Dr Vuhti , pour sa générosité , son humour ,sa sagesse.

Julie

Connexion Tribu MH
:
: