Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

Mission humanitaire à Madagascar

Témoignages de mission humanitaire

Cliquez pour voir le film

Une mission humanitaire à Madagascar from mission humanitaire on Vimeo.

De Annaëlle, étudiante en sciences sociales, Bagneux (92)

Ma mission humanitaire au Bénin

Je viens de revenir du Bénin … Mon esprit et mon cœur sont toujours sur cette terre magnifique, à la culture vraiment très enrichissante et chaleureuse. Les mots me manquent pour essayer de décrire tout ce que je ressens, car c’est une aventure humanitaire unique et indescriptible. Vous ne pouvez pas vous en rendre compte tant que vous n’y êtes pas allés !

Lors du séminaire de formation, l’association MISSION HUMANITAIRE nous apprend qu’il faut faire une mission pour les autres évidemment, mais avant tout pour soi. Nous prenons beaucoup de plaisir à aider les autres lors des missions humanitaires médicales (très bien organisées avec une équipe locale MH attachante) et lors des visites à la maison de protection à l’enfance « UN TOIT POUR LA VIE », accueillant des enfants extraordinaires qui nous apprennent beaucoup …

Au sein de la mission humanitaire, sont également organisées des journées d’immersion culturelle qui sont nécessaires pour se ressourcer et mieux comprendre l’histoire du pays, et donc des populations.

J’avais quelques craintes avant de partir concernant la partie médicale – étant donné que je n’ai aucune compétence dans ce domaine – mais finalement, ce que l’association MISSION HUMANITAIRE attend de nous n’est pas compliqué. La chose la plus dure que nous avons dû affronter, c’est finalement le retour en France !

Pour participer à une mission humanitaire, il suffit juste d’avoir un cœur, du temps (12 jours sur toute une vie, ce n’est pas grand chose), et un peu d’argent (mais finalement, avec la déduction des impôts, cela revient à payer pratiquement que le prix du billet d’avion).

A vous de franchir le pas maintenant, n’attendez pas que les choses arrivent comme vous le souhaitez, mais décidez ce qui arrive !

Personnellement j’y retourne l’été prochain avec l’association MISSION HUMANITAIRE

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE et à cette merveilleuse équipe (aussi bien française que locale) !

Daphné, 22 ans, étudiante en sciences politiques et sociales, Padoue (Italie)

Mission humanitaire à Pondichéry (août 2014)

Je suis partie en mission humanitaire à Pondichéry, en Inde du Sud, cet été, une immersion dans la vie quotidienne indienne, je recommande cela à tout le monde !

C’est la première mission avec MH (l’association MISSION HUMANITAIRE), pour ma mère Chantal et moi.

Nous avions décidé de nous engager ensemble dans cette aventure indienne et de partager notre passion commune du voyage et du contact humain ; cela a été pour nous deux une expérience incroyable.

Nous étions donc que des filles et des femmes en mission humanitaire (14 !), d’âges disparates et de formations différentes.

La mission humanitaire est pourtant « médicale », et nous avions que deux infirmières dans l’équipe, et bien cela n’a pas été du tout un handicap !

Notre équipe était dynamique, enthousiaste et enjouée, on s’est bien entendu au fil des jours que ce soit sur le terrain ou à la maison MH.

Nous sommes d’ailleurs encore en contact grâce aux réseaux sociaux et au travail de Mathilda, qui s’est chargée de récupérer toutes nos photos afin que nous puissions les partager par Internet.

Il est vrai que lorsqu’on part en mission humanitaire, c’est « à la rencontre de l’autre », et on ne pense pas forcément que « l’autre » peut-être tout simplement une personne du groupe ou bien un membre de l’équipe locale. Lire la suite de cette entrée »

De Marion, Manipulatrice Radio, Paris

Une aventure humanitaire au Bénin

Une très belle aventure …

Ce lundi matin nous nous apprêtons à nous envoler pour Cotonou … Rencontre avec les bénévoles à l’aéroport, le lien se tisse très rapidement.

La mission est lancée !

Cette belle aventure humanitaire commence, nous faisons la rencontre de notre chef de mission qui nous accueille à la maison MH (Association MISSION HUMANITAIRE) de Ouidah.

Les jours défilent à grande vitesse mais ne se ressemblent pas. Séjour très dépaysant. Nous allons dans différents villages, de brousses mais aussi de pécheurs.

Grand moment d’excitation lorsque nous allons à la rencontre des habitants de Ahouandji et que nous devons charger notre matériel sur une pirogue pour partir en mission humanitaire médicale dans le village qui nécessite ce mode de transport.

Leur accueil est exceptionnel danse, chant, sourire et rire à foison … !

De grands moments de partage également avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon », soutien scolaire en journée mais aussi journée piscine et plage !

Mission très enrichissante et très forte en émotion.

Il me tarde de repartir en mission humanitaire …

Merci beaucoup à nos deux chefs de mission qui nous ont accueillis avec grande gentillesse et humanité, merci à eux d’avoir géré toute l’organisation pour que la mission se passe extrêmement bien.

Merci également à toute l’équipe MH (association MISSION HUMANITAIRE).

Marion

De Martine, Cadre informatique, Crosne

Mission humanitaire Madagascar, du 3 au 19 mai 2014

03 mai 2014 : un an jour pour jour après ma première mission humanitaire avec MH (l’association « MISSION HUMANITAIRE« ), me voilà de nouveau dans les airs, 11 heures de vol pour rejoindre Madagascar.

Couleurs, lumière et chaleur sont les premiers mots qui me viennent à l’esprit quand nous débarquons.

Les deux semaines passeront très vite, journées à l’ hôpital d’Ambanja ou consultations dans les villages de brousse, entre l’accueil des patients, l’assistance aux médecins ou la distribution de médicaments, nous apprenons à connaitre les malgaches et tentons de les soigner ou au moins de les soulager avec les moyens mis à notre disposition

… ablation d’un kyste ou arrachage de dents en plein air … Les échanges ne sont pas toujours simples et les mots que nous essayons de retenir pas toujours convaincants mais en tout cas, cela les amuse, et nous aussi.

Et puis, il y a cette visite à la prison, « quartier » des femmes, enfin plus exactement un coin de l’établissement avec une petite cour de quelques mètres carrés où elles font à manger et une pièce dans laquelle elles tiennent à quinze, allongées sur des nattes.

Une mère est là, prostrée, un bébé dans les bras, toute la détresse du monde dans le regard … Elle a été arrêtée la veille , et deux de ses enfants de 8 et 12 ans sont complètement seuls chez elle sans argent.

Nous devons faire quelque chose … MH est là, ainsi qu’Angela, la directrice pays pour MISSION HUMANITAIRE, une femme formidable, et en une semaine, la mère est sortie de prison, a retrouvé ses Martinemadaenfants et va prendre un nouveau départ toujours grâce à Angela et à MH.

Je n’oublierai ni son regard quand nous l’avons rencontrée, ni son visage quand nous sommes revenues lui annoncer que ses enfants étaient en sécurité et que nous allions nous occuper d’elle.

C’est cela et toutes les belles rencontres de bénévoles ou de malgaches qui me donne envie de repartir en mission humanitaire avec MH, encore et encore …

Merci à Chantal et à Annick nos 2 chefs de mission, merci à tous et à très bientôt !

Vèlouma !

Martine

De Michèle, Fonctionnaire aviation civile, de Eguilles

Ma première mission humanitaire, destination Bénin 2014

De retour du Bénin depuis quelques jours, j’ai encore un peu de mal à réaliser ce que j’ai vécu là-bas.

micheles1Superbe mission humanitaire,  sans aucune déception car très proche de ce que j’avais imaginé en consultant le site MISSION HUMANITAIRE (MH) et en participant au séminaire.

La découverte est pourtant bien au rendez-vous, dans les émotions, les lieux, les échanges avec les enfants de l’orphelinat AMOUR et MANON, le travail en parfaite harmonie avec l’équipe locale qui est constituée de personnes adorables.

micheles2Nous avons effectué une partie de cette mission humanitaire dans des villages de brousse, des villages de pêcheurs, des écoles pour la partie mission médicale. J’ai vraiment aimé cette partie de la mission car elle m’a permis de faire certaines choses que je n’aurais jamais imaginé possibles, « régulation » des personnes qui arrivent pour bénéficier d’une consultation médicale, assistance aux médecins béninois, Hassan et Noel, distribution des médicaments aux patients.

Ça a été vraiment très fort de rencontrer les villageois et leurs enfants. Nous avons eu la chance d’être invités à passer une soirée dans le  village de Sikilé. C’était hors du temps et vraiment formidable.

micheles3Je garde pour la fin les émotions ressenties avec les enfants de l’orphelinat AMOUR et MANON qui nous ont apporté leur confiance, leurs envies, leurs sourires, leurs danses …  ça a été une vraie bouffée d’énergie à chaque rencontre.

Je ne sais pas mesurer encore ce que nous avons pu apporter mais je mesure chaque jour un peu plus ce que j’ai reçu, ce que toutes ces rencontres continuent de m’apporter.

Merci à tous ceux qui ont fait partie de cette mission humanitaire avec qui j’ai aimé partager tous ces moments et bien sûr à notre chef de mission Léa, sans qui c’est sûr ça n’aurait pas pu être aussi bien.

De Caroline, Puéricultrice, Palaiseau

Ma mission humanitaire au Bénin -juillet 2013

Pour une première expérience dans la mission humanitaire, celle-ci est pleinement réussie : l’association « MISSION HUMANITAIRE » est très sérieuse et véhicule des valeurs fortes, ainsi j’ai été fière de la représenter lors de ma mission au Bénin.

J’y ai découvert un pays, une région, une population, une façon de vivre, tout ceci dans le partage du groupe de bénévoles qui étaient tous plus impliqués les uns que les autres, et de notre chef de mission, Léa, qui nous a poussé chaque jour à prendre conscience que ce qui nous semble être un petit rien, leur apporte beaucoup au fil des missions.caroline

Les enfants de l’Orphelinat Amour et Manon nous ont offert un accueil chaleureux et leurs nombreux sourires et échanges m’ont donné chaud au cœur.

J’ai appris ma grossesse au moment de partir là-bas; aujourd’hui, j’aime à penser que j’ai transmis à mon futur garçon cette envie de vivre à son tour un jour, cette folle expérience MH. Peut-être le referons-nous ensemble ?! …

De Virginie, 28 ans, Infirmière

Une mission humanitaire au Bénin

Bonjour a tous,

Je suis revenue de 15 jours du Bénin, avec un chef équipe passionné et une équipe de missionnaires au top !!

Je garderais un très bon souvenir de cette expérience. Elle était passionnante, humaine, mais aussi très intensive !

La deuxième semaine la fatigue commence a se faire sentir, mais toutes les personnes que l’on rencontre nous rappellent pourquoi nous sommes la !

Nous avons intervenus dans une école pour de l’animation, grâce aux bénévoles les parents laissent leur enfant a l’école mais aussi dans un orphelinat ou nous avons fait du soutien scolaire, des activités, du sport et pleins de câlins…

Et aussi sur des missions médicales au plus proche de la population car nous allons dans les villages.

Et cette photo c’est une petite que j’ai trouvée dans la foule du village et en enlevant le linge mouillé de son bras, il était cassé suite a une chute depuis une semaine !

Et là nous voyons que nous sommes utiles, comme vous pouvez voir elle a été plâtrée. Et l équipe actuellement sur place prend de ses nouvelles.

Je vous encourage tous et toutes à vivre cette expérience !

Peut-être à bientôt car c’est sûr que je referais une mission … A Madagascar…

De Corinne, technicienne de laboratoire, TOURS

Une mission humanitaire chez les Tibétains

Me voilà de retour de la mission ORISSA auprès des réfugiés Tibétains.

N’étant pas de profession médicale, j’ai passé beaucoup de temps chez les personnes âgées , au Old People Home.corinne1

C’est avec bonheur et énergie que nous avons redonné un petit air de propre et de neuf à leur très très modeste logis !

Et nous avons reçu tant en retour !

De ces « petits vieux » , le cœur et le corps meurtris par une vide rude, par l’exil, souvent sans famille, démunis émanent une grande dignité et une grande paix.

C’est une expérience précieuse qui se raconte difficilement .

corinne2Et je n ‘oublie pas les moines, ni les 23 petits indiens de l’orphelinat ASANTA et TINOU (en quête de parrainages) qui nous  ont séduits sur des airs de Bollywood, sur une piste de danse improbable.

Je rentre riche d’émotions, partagées avec une équipe géniale, et partante pour une nouvelle mission.

De Mathilde, puéricultrice, Angers

Mission Février-Mars 2013

Cela fait maintenant deux mois que je suis rentrée du Cambodge, après deux missions effectuées, deux mois nécessaire pour prendre du recul sur cette merveilleuse aventure.

C’était un projet que j’avais depuis plusieurs années, à la fin de mes études, je me suis lancée !

mathilde2Au fur et à mesure des consultations itinérantes nous avons découvert une population tellement attachante et accueillante.

En tant qu’infirmière, les soins étaient parfois difficiles. A cause du manque de moyens, nous n’étions pas toujours satisfaits du travail effectué mais les remerciements et sourires de tout ces gens aident à oublier.

mathilde1Outre la partie médicale qui était très intéressante, je me suis vraiment amusée lors des activités coloriage, les 1 2 3 soleil géants ou encore l’apprentissage du brossage des dents.

Et les paysages, quels paysages !! C’était une vraie chance de partir consulter au fin fond d’un village à 1h de piste malgré la place « tape cul » du fond du bus ! C’est grâce à cela que nous avons découvert un Cambodge authentique.

J’ai hâte de repartir à la découverte d’une nouvelle population !! Quand on a le virus, il ne nous quitte plus !

De Mathilde, puéricultrice à Angers

Mission Février-Mars 2013

Connexion Tribu MH
:
: