Transformer la passion en actions 
Autres témoignages

Participez à une mission humanitaire

partir-en-mission_0

Vous souhaitez donner 8 à 15 jours de votre temps, de vos vacances et participer à une mission humanitaire ou réaliser votre stage dans un cadre humanitaire sérieux, alors votre candidature nous intéresse.

 

MISSION HUMANITAIRE est une association Loi 1901 sérieuse qui vous propose de partir pour des missions humanitaires en Asie, en Afrique et sur plusieurs destinations.

bénévolat Bénin 2011

Vous intègrerez alors des équipes bénévoles (médicales, para médicales ou citoyennes) pour un stage ou une mission humanitaire pouvant aller d’une semaine à plusieurs mois.

Cette expérience unique vous donnera une autre dimension dans vos relations humaines et votre vie de tous les jours.

bénévolat Cambodge 2011Si vous étiez venus chercher un voyage humanitaire, vous repartirez avec une mission concrète à effectuer au sein d’une association, pour le bien des populations que nous soutenons.

Des milliers de bénévoles ont déjà fait le pas … alors n’attendez plus et venez découvrir le bonheur de faire des actions utiles et responsables. Votre action ne sera pas une « goutte d’eau » et notre séminaire de formation est là pour vous y préparer.

Cliquez ici pour la liste des missions 2016

De Annaëlle, étudiante en sciences sociales, Bagneux (92)

Ma mission humanitaire au Bénin

Je viens de revenir du Bénin … Mon esprit et mon cœur sont toujours sur cette terre magnifique, à la culture vraiment très enrichissante et chaleureuse. Les mots me manquent pour essayer de décrire tout ce que je ressens, car c’est une aventure humanitaire unique et indescriptible. Vous ne pouvez pas vous en rendre compte tant que vous n’y êtes pas allés !

Lors du séminaire de formation, l’association MISSION HUMANITAIRE nous apprend qu’il faut faire une mission pour les autres évidemment, mais avant tout pour soi. Nous prenons beaucoup de plaisir à aider les autres lors des missions humanitaires médicales (très bien organisées avec une équipe locale MH attachante) et lors des visites à la maison de protection à l’enfance « UN TOIT POUR LA VIE », accueillant des enfants extraordinaires qui nous apprennent beaucoup …

Au sein de la mission humanitaire, sont également organisées des journées d’immersion culturelle qui sont nécessaires pour se ressourcer et mieux comprendre l’histoire du pays, et donc des populations.

J’avais quelques craintes avant de partir concernant la partie médicale – étant donné que je n’ai aucune compétence dans ce domaine – mais finalement, ce que l’association MISSION HUMANITAIRE attend de nous n’est pas compliqué. La chose la plus dure que nous avons dû affronter, c’est finalement le retour en France !

Pour participer à une mission humanitaire, il suffit juste d’avoir un cœur, du temps (12 jours sur toute une vie, ce n’est pas grand chose), et un peu d’argent (mais finalement, avec la déduction des impôts, cela revient à payer pratiquement que le prix du billet d’avion).

A vous de franchir le pas maintenant, n’attendez pas que les choses arrivent comme vous le souhaitez, mais décidez ce qui arrive !

Personnellement j’y retourne l’été prochain avec l’association MISSION HUMANITAIRE

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE et à cette merveilleuse équipe (aussi bien française que locale) !

De Lisa, Etudiante

Ma mission humanitaire au Bénin

Je suis partie il y a quelques mois, en mission humanitaire au Bénin.

J’ai vécu une expérience inoubliable. Je n’ai pas vraiment de mots pour exprimer tout ce que j’ai pu vivre et ressentir là-bas, mais une chose est sûre ; j’y retournerais.

J’ai bien l’intention de faire d’autres missions humanitaires avec l’association « MISSION HUMANITAIRE ».

La mission est très bien organisée, nous avons pu faire énormément de choses différentes en peu de temps. Le fait de passer aussi des moments avec les enfants de l’orphelinat Amour et Manon a permis d’être plus proche de la population et de sa culture, et c’est impressionnant comment on peut s’attacher vite à eux !…

Nous avons été très bien accueillis par le personnel local, par sa gentillesse, sa bonne humeur, sa générosité, ça a été un réel plaisir de travailler avec eux.

Pour finir, cette expérience a été très enrichissante sur tous les plans.

Plusieurs mois après le retour, j’ai encore, des images, des sensations, des rythmes, des chants, et des rires pleins la tête.

En bref, une expérience humaine et humanitaire pleine de bonne humeur et d’émotions !

Lisa

De Caroline, Puéricultrice, Palaiseau

Ma mission humanitaire au Bénin -juillet 2013

Pour une première expérience dans la mission humanitaire, celle-ci est pleinement réussie : l’association « MISSION HUMANITAIRE » est très sérieuse et véhicule des valeurs fortes, ainsi j’ai été fière de la représenter lors de ma mission au Bénin.

J’y ai découvert un pays, une région, une population, une façon de vivre, tout ceci dans le partage du groupe de bénévoles qui étaient tous plus impliqués les uns que les autres, et de notre chef de mission, Léa, qui nous a poussé chaque jour à prendre conscience que ce qui nous semble être un petit rien, leur apporte beaucoup au fil des missions.caroline

Les enfants de l’Orphelinat Amour et Manon nous ont offert un accueil chaleureux et leurs nombreux sourires et échanges m’ont donné chaud au cœur.

J’ai appris ma grossesse au moment de partir là-bas; aujourd’hui, j’aime à penser que j’ai transmis à mon futur garçon cette envie de vivre à son tour un jour, cette folle expérience MH. Peut-être le referons-nous ensemble ?! …

De Laurence, chargée de communication

MON AVENTURE AU BÉNIN – AOUT 2013

Comment résumer en quelques lignes une 1ère mission humanitaire !

Se faire plaisir, se sentir utile, un rêve, un besoin… Quelques soient nos motivations pour partir, ce voyage est une aventure unique qui va au-delà de tout ce que j’ai pu imaginer tant ce que j’ai vécu sur place est à mille lieux de mon quotidien.

Ce voyage à OUIDAH m’a fait découvrir un peuple, une culture, un mode de vie encore inconnus pour moi et aux travers desquels j’ai beaucoup appris.

laurencebeninJe me suis enrichie de cette population que ce soit avec les enfants de l’école Bon Berger, de l’orphelinat Amour et Manon ou avec les villageois rencontrés lors des missions médicales. Les futilités n’existent pas, on va à l’essentiel. Leur joie de vivre, leur sens de l’accueil, leur gentillesse, leur solidarité est une vraie leçon de vie. « En aide scolaire… En animatrice… En pharmacienne… En infirmière/masseuse… » J’ai profité de chaque instant parmi eux, je me sentais à ma place en accord avec mes valeurs et ma personnalité.

Un regard, un sourire, une main tendue, des éclats de rires, des chants, des danses, des câlins… tous ces moments de partage et d’émotions intenses restent gravés au fond du cœur plus que les paroles.

SANYO DIGITAL CAMERAJ’ai partagé 2 semaines magiques avec une « famille formidable » de 14 personnes, une belle entente entre nous faite de respect, d’écoute et d’entraide. Personne ne se prenait au sérieux et tout était prétexte pour la blague et le rire. MERCI à mes camarades de mission. MERCI également au personnel Béninois, à Léa pour son investissement auprès des enfants d’Amour et Manon et bien sûr à Didier, notre CHEF de mission, qui nous a fait partager son amour de l’Afrique, toujours à l’écoute et près à se dépasser pour nous faire plaisir et répondre à nos attentes. Je vous garde toutes et tous dans mon cœur.

Merci à Mission Humanitaire de m’avoir permis de vivre ces moments uniques et inoubliables.

C’était ma 1ère mission humanitaire…. et je pense déjà à la prochaine !

De Joséphine, Etudiante en psychologie

Ma première mission humanitaire

Première mission au Bénin, pas seulement de l’immersion plutôt une révélation !

josephineJe suis rentrée en France depuis presque un mois et il ne se passe pas une journée sans que je pense aux personnes que j’ai rencontré là-bas.

Même si les mots me manquent parfois pour décrire ce que j’ai vécu, je suis chanceuse d’avoir croisé la route de ces personnes qui malgré la pauvreté matérielle qu’on leur attribue m’ont beaucoup apporté (un geste, une regard ou tout simplement leur sourire), surement bien plus que je ne l’ai fait.

Cette mission au Bénin demeure la plus belle leçon de vie que j’ai reçue jusqu’à présent.

De Christine, assistante ressources humaines

Ma première mission humanitaire – Bénin Mars 2013

Au Bénin, j’ai découvert « un autre monde ».

christine_2Entre soutien scolaire et consultations médicales, j’ai rencontré des enfants, des hommes et des femmes qui vivent dans une extrême pauvreté, dont la culture est très éloignée de celle du monde occidental, et j’ai parfois été confrontée à des situations difficiles. La population est démunie, elle a besoin d’aide, ne serait-ce qu’en terme d’éducation, les écoles ne possédant pas de livres adaptés pour l’enseignement.

J’ai aussi partagé des moments privilégiés avec des enfants attachants, curieux, qui ont envie d’apprendre et de s’ouvrir au monde extérieur, et des moments de convivialité avec les traducteurs, l’équipe de bénévoles et les encadrants.

christine_3Par ailleurs, je tiens à préciser que les actions menées par Mission Humanitaire s’inscrivent dans la durée. L’orphelinat Amour et Manon en est un bel exemple ; les enfants bénéficient d’un répétiteur pour leurs devoirs scolaires, ils jouent, chantent et dansent.

Voici quelques mots pour illustrer mon ressenti : découverte, partage, émotions fortes, convivialité, rencontres, étonnement, tristesse, gaieté.

J’ai 55 ans, ce fut ma première mission et ma plus belle aventure humaine.

Christine

De Chantal, Comptable

Mission au Bénin mars 2013

OUIDAH c’est LA mission 3 en 1.

Tout d’abord l’orphelinat Amour et Manon. Les enfants nous accueillent avec beaucoup de chaleur et nous sollicitent pour la lecture d’un livre, des dessins, des jeux et des câlins.

Ensuite les missions médicales dans les villages environnants, où nous sommes accueillis comme des sauveurs, même si malheureusement on ne peut pas guérir les maux les plus graves.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAEt pour finir le soutien scolaire dans une école. Imaginez que vous rentrez en CP sans jamais avoir vu un livre et que l’instituteur vous parle en espagnol et vous demande de le lire et de l’écrire. Voilà à quoi sont confrontés les petits béninois et il y a forcément de l’échec scolaire. Notre aide, si petite soit-elle leur est précieuse car ils reprennent confiance en eux.

Toute la mission a été rythmée par le djembé, les chants et les danses qui font ressortir la joie de vivre, dans un pays certes, pauvre, mais dont la population sait profiter de l’instant présent, ce que nous, occidentaux ne savons pas toujours faire.

Chantal (c’était ma 7ème mission humanitaire et la 8ème est en projet)

De Boris, project manager

Mission Bénin Décembre 2012 : Que du bonheur !!!

Je suis parti pour ma première mission au Bénin en ce mois de décembre 2012.

En résumé cela n’a été que du bonheur !!! Une mission humanitaire c’est flirter en permanence avec les émotions, belles comme les paysages grandioses du Bénin, belles comme les contacts humains que nous établissons, mauvaises quand on voit des choses qui ne correspondent pas à nos valeurs ou lorsqu’on rencontre des gens malheureux.

boris1Je ne connaissais personne et ai eu la chance d’être avec une équipe formidable. Il y avait seulement deux médecins et aucun infirmiers et je me suis découvert une nouvelle passion, « bobologue » et assistant des médecins. Intéressant de voir les cas particuliers en fonction des écoles, des villages de quoi faire des statistiques !!!

Enfin les missions au Bénin ne seraient rien sans Amour et Manon, l’orphelinat. Quelle leçon de vie que nous donnent ces enfants. Un amour, non feint et partagé. Je me souviens de la piscine et la première distribution de cadeaux de Noël, des petits qui jouent au Théâtre et des grands qui dansent. De leur solidarité aussi.

Huit jours après mon retour, je ne sais quoi mais je sais que quelque chose a changé en moi et c’est grâce à eux et à ce voyage.

Amandine, chargée d’accueil

Ma mission humanitaire au Bénin, novembre 2012

Comment résumer en quelques lignes ma mission du 19 au 30 novembre tellement les images se bousculent dans ma tête.

amandineMes premières pensées vont aux enfants de l’orphelinat. Ce sont des enfants pleins de vie, tous avec leur petit caractère bien à eux qui ne demandent qu’une chose, de l’affection. Ça a été un réel plaisir de passer des moments avec eux. Seul petit regret, de ne pas avoir eu le temps de faire connaissance avec tous.

Nos interventions dans les écoles  ont été très enrichissantes, d’un point de vue culturel (nos méthodes d’enseignements sont radicalement opposées) et d’un point de vue humain (la rencontre avec les enfants mais aussi avec les enseignants).

Et comme beaucoup d’autres missionnaires qui sont partis avant moi, je ne rêve d’une chose c’est de repartir le plus rapidement possible.

Connexion Tribu MH
:
: