Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Noëlle, Responsable Ressources Humaines, Rhône

Mission Dehradun,

Partie à Dehradun, j’allais effectuer ma première mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE, mais j’avais en tête une image de ce qui allait m’attendre.

Je partais sereine car j’ai l’habitude de voyager et je sais m’adapter.

La mission médicale effectuée à Dehradun, ce fut bien sûr les interventions que nous avons faites dans un monastère, une nonnery, un centre d’enfants lourdement handicapés, un centre de personnes âgées mais aussi dans un centre d’addictologie. Mon coup de cœur va cependant pour l’intervention que nous avons faite dans ce bidonville piloté localement par Jeet.

 

A un moment, vu l’affluence de patients, nous manquions de personnes pour effectuer la traduction Hindi/Anglais. Spontanément un jeune de 14 ans, qui vivait dans le bidonville, m’a aidé à renseigner les questionnaires médicaux et j’ai trouvé ce jeune formidable. Nous avons eu le temps d’échanger sur sa vie, qui n’est certes pas facile, mais lui reste humble et simple : il s’accroche. Je sais que ce jeune s’en sortira car il a la volonté et l’envie.

Voilà pour moi la belle image qui reste de cette mission effectuée à Dehradun, au Nord Est de l’Inde.

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE pour le sérieux de leur travail sur place et la pérennité de leurs actions.

De Claire, Infirmière, Lyon

Mission Pondichéry,

Depuis longtemps, je souhaitais faire une mission humanitaire, mais tout semble compliqué lorsque l’on cherche une ONG. Avec l’association MISSION HUMANITAIRE, tout est simple, agréable et sérieux. Un séminaire qui répond à toutes nos attentes et quelques mois après, nous nous retrouvons à faire une mission plus que formidable.

La mission à Pondichéry m’a procuré un bonheur total !

L’organisation sur place est parfaite, quand nous arrivons sur place, nous n’avons plus qu’à suivre les instructions de la mission. Ces quinze jours de mission nous permettent de partager des moments avec le personnel local, avec les petites filles de la maison de protection à l’enfance « Maasila Home » et avec ces personnes que nous allons soigner dans les villages. Nous n’avons pas la même langue, mais le regard et les sourires permettent de nombreux échanges. Dans leurs regards, nous pouvons voir leurs remerciements, et dans le nôtre, j’espère, qu’ils voient la même chose.

Les petites filles de la maison de protection à l’enfance « Maasila Home » sont formidables. Je n’avais pas envie de les quitter. Elles sont entourées de personnes géniales qui prennent soin d’elles. Je suis devenue la marraine d’une des petites filles : cela a été un bonheur de lui annoncer !

Durant 15 jours, nous avons formé un groupe de bénévoles parfait : des fous rires, de la joie, de l’amitié … Merci à notre chef de mission qui a su nous conduire dans cette mission.

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE pour tout le bonheur que vous apportez à la population et également aux bénévoles ! Je repartirai en mission bien volontiers …

De Enora, Étudiante, Saint Aubin sur Mer

Mission d’évaluation à Mahajanga (Madagascar),

Cette mission humanitaire d’évaluation médicale était très enrichissante. Nous avons pu travailler avec des médecins locaux qui consultent une centaine de patients par jour et nous avons eu l’opportunité d’avoir de De Enora, étudiante, St Aubin sur merformidables traducteurs.

De Enora, étudiante, St Aubin sur mer (2)La population malgache me semble se contenter de peu et je me demande même s’ils ne sont pas plus heureux que nous … Il y a eu une très bonne entente au sein de notre équipe, ce qui m’a surpris car il n’est pas toujours facile de s’accorder avec tout le monde.

Je pense que pour une première mission humanitaire, Mahajanga peut être l’endroit idéal. La population est souriante et reconnaissante des actions que l’on mène pour elle. Les malgaches nous ont répété de nombreuses fois que ce que nous faisions était formidable, et c’est agréable d’entendre que notre travail est apprécié …

Pendant les missions avec l’association MISSION HUMANITAIRE, il peut se passer des choses extraordinaires, comme l’arrivée d’un nourrisson sans prénom … qui a finalement été prénommé Enora !

C’est avec plaisir que j’aiderai, à nouveau, les différentes populations avec l’association MISSION HUMANITAIRE. Grâce à cette ONG, je sais désormais ce que je veux faire plus tard : médecin humanitaire …

De Hélène, professeur, à Perpignan

Mission Pondichéry, Août,

Deuxième mission humanitaire avec l’association MISSION HUMANITAIRE et toujours la même envie de repartir, sitôt revenue.

A Pondichéry, Abou est un manager attentionné et efficace tout comme l’ensemble de l’équipe locale (Murugan, les cuisinières, les traducteurs, les chauffeurs et les médecins).

De Hélène, professeur, PerpignanNous sommes intervenus dans 8 villages et un dispensaire (pour soigner les personnes atteintes de la lèpre), toujours dans la bonne humeur et guidés d’une main de maître par Sylvie, notre chef de mission.

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE de nous donner la possibilité d’êtres utiles et efficaces sur le terrain.

Je conseille cette association humanitaire à tous ceux qui veulent partir en mission humanitaire : c’est une association sérieuse.

De Daniel, Médecin, Avignon

Mission Gopalpur, Inde

Je viens de finaliser une nouvelle mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE, cette fois-ci à Gopalpur, en Inde. Et comme les fois précédentes, je me suis éclaté.

De Daniel, médecin, Avignon (1)Un groupe extraordinaire formé de bénévoles d’horizons très différents mais tous avec un objectif commun : donner, chacun selon ses compétences, et surtout, recevoir beaucoup de la part des populations locales.

Nous apprenons toujours des autres et de soi-même : que du bonheur ! Très bonne ambiance et une chef de mission 20/20.

Les consultations dans les villages,  la vie des enfants à la maison de protection à l’enfance « Asanta et Tinou », la création d’un potager, les travaux de plomberie chez les Tibétains ou encore le soutien scolaire : tellement de choses simples qui apportent un autre regard sur la vie d’aujourd’hui, auprès de cultures différentes de la nôtre.

De Daniel, médecin, Avignon (2)Une mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE est à faire et à refaire sans limite. Cela rend « malade » …de vouloir faire du bénévolat en continu. Par les actions concrètes menées auprès des populations, nous voyons où va l’argent que nous donnons à l’association. Tout est très sérieux avec l’association MISSION HUMANITAIRE.

Le retour à la vie occidentale est toujours difficile, nous voudrions le retarder, mais l’espoir est en même temps présent pour repartir en mission lors de prochaines vacances.

De Annaëlle, étudiante en sciences sociales, Bagneux (92)

Ma mission humanitaire au Bénin

Je viens de revenir du Bénin … Mon esprit et mon cœur sont toujours sur cette terre magnifique, à la culture vraiment très enrichissante et chaleureuse. Les mots me manquent pour essayer de décrire tout ce que je ressens, car c’est une aventure humanitaire unique et indescriptible. Vous ne pouvez pas vous en rendre compte tant que vous n’y êtes pas allés !

Lors du séminaire de formation, l’association MISSION HUMANITAIRE nous apprend qu’il faut faire une mission pour les autres évidemment, mais avant tout pour soi. Nous prenons beaucoup de plaisir à aider les autres lors des missions humanitaires médicales (très bien organisées avec une équipe locale MH attachante) et lors des visites à la maison de protection à l’enfance « UN TOIT POUR LA VIE », accueillant des enfants extraordinaires qui nous apprennent beaucoup …

Au sein de la mission humanitaire, sont également organisées des journées d’immersion culturelle qui sont nécessaires pour se ressourcer et mieux comprendre l’histoire du pays, et donc des populations.

J’avais quelques craintes avant de partir concernant la partie médicale – étant donné que je n’ai aucune compétence dans ce domaine – mais finalement, ce que l’association MISSION HUMANITAIRE attend de nous n’est pas compliqué. La chose la plus dure que nous avons dû affronter, c’est finalement le retour en France !

Pour participer à une mission humanitaire, il suffit juste d’avoir un cœur, du temps (12 jours sur toute une vie, ce n’est pas grand chose), et un peu d’argent (mais finalement, avec la déduction des impôts, cela revient à payer pratiquement que le prix du billet d’avion).

A vous de franchir le pas maintenant, n’attendez pas que les choses arrivent comme vous le souhaitez, mais décidez ce qui arrive !

Personnellement j’y retourne l’été prochain avec l’association MISSION HUMANITAIRE

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE et à cette merveilleuse équipe (aussi bien française que locale) !

De Maïwenn, gestionnaire de paye, Poissy

Une mission humanitaire en Afrique : destination Bénin

Je n’étais pas encore partie pour mon 1er voyage humanitaire, que j’avais déjà hâte de refaire mes valises pour un 2nd séjour humanitaire.

Je suis rentrée de ma première mission, j’ai déjà fait ma demande pour la 2ème mission humanitaire.

On est constamment transporté par l’émotion, on a le sourire accroché aux lèvres du matin au soir, et on est bercé par les chants et la musique sans arrêt.

Si je devais décrire la population en quelques mots…gaie, chaleureuse et courageuse.

Leur rencontre que ce soit par le biais de l’immersion culturelle, en médical humanitaire ou en soutien scolaire est riche en émotion.

Tout au long du séjour humanitaire, on reçoit beaucoup plus qu’on ne donne et les échanges sont chargés de générosité.

Quant à l’orphelinat, rien qu’à son évocation et son souvenir…non seulement j’ai un grand et large sourire qui s’affiche, mais j’en ai les larmes aux yeux…ils sont juste fabuleux.

Une grande leçon d’humilité et de modestie.

Et si j’avais une crainte à quitter la France pour l’inconnu, une chose est sûre, je ne voulais plus quitter l’Afrique au moment du départ.

Merci à l’association « MISSION HUMANITAIRE » pour cette aventure humaine.

Et à ce jour, l’Afrique me manque plus que jamais…

Maïwenn

De Véronique, Déléguée générale

2 missions en 2014 avec l’association « MISSION HUMANITAIRE »

1er témoignage !

J’ai participé en févier dernier à une mission humanitaire au Bénin.

Pilotées par notre chef de mission, les missions médicales dans les écoles privées et les villages de pêcheurs ont été une véritable révélation !

Coup de cœur pour le poste de la régulation, puis assister Noël, le médecin béninois, dans ses consultations et Hassan dans les soins d’urgence, fut un vrai plaisir très enrichissant !

Cette mission ponctuée aussi par nos présences à l’orphelinat « AMOUR et MANON » fut une opportunité de rencontres chaleureuses et riches en émotion …

Bravo à l’association « MISSION HUMANITAIRE » pour la bonne tenue de l’orphelinat.

Conquise, dès mon retour, je me suis inscrite à une deuxième mission humanitaire, avec l’association sérieuse « MISSION HUMANITAIRE« .

Voir mon 2ème témoignage à suivre …

Une mention spéciale et un grand merci à l’équipe locale : Thomas, Hugues, Hot, Noël, Hassan, Jean l’instit poète traducteur.

Véronique

Daphné, 22 ans, étudiante en sciences politiques et sociales, Padoue (Italie)

Mission humanitaire à Pondichéry (août 2014)

Je suis partie en mission humanitaire à Pondichéry, en Inde du Sud, cet été, une immersion dans la vie quotidienne indienne, je recommande cela à tout le monde !

C’est la première mission avec MH (l’association MISSION HUMANITAIRE), pour ma mère Chantal et moi.

Nous avions décidé de nous engager ensemble dans cette aventure indienne et de partager notre passion commune du voyage et du contact humain ; cela a été pour nous deux une expérience incroyable.

Nous étions donc que des filles et des femmes en mission humanitaire (14 !), d’âges disparates et de formations différentes.

La mission humanitaire est pourtant « médicale », et nous avions que deux infirmières dans l’équipe, et bien cela n’a pas été du tout un handicap !

Notre équipe était dynamique, enthousiaste et enjouée, on s’est bien entendu au fil des jours que ce soit sur le terrain ou à la maison MH.

Nous sommes d’ailleurs encore en contact grâce aux réseaux sociaux et au travail de Mathilda, qui s’est chargée de récupérer toutes nos photos afin que nous puissions les partager par Internet.

Il est vrai que lorsqu’on part en mission humanitaire, c’est « à la rencontre de l’autre », et on ne pense pas forcément que « l’autre » peut-être tout simplement une personne du groupe ou bien un membre de l’équipe locale. Lire la suite de cette entrée »

De Christelle, Conseillère C.A.F, Meriel

Mission humanitaire au Bénin en 2014

La mission au Bénin a été très positive pour moi.

Nous étions hébergés dans de bonnes conditions. Merci à Thomas pour ses délicieux repas.

L’équipe locale a été accueillante et soutenant. Nous avons passé de très bon moments.

Les journées étaient assez denses. Nous n’avions pas le temps de nous ennuyer.

La première journée nous a permis de découvrir l’histoire de la ville de Ouidah et les croyances de la population.

Nous avons fait des missions médicales dans les villages et les écoles.

Cela nous a permis de découvrir une population accueillante et d’une culture, bien différente de la notre mais d’une grande richesse.

Nous sommes également allés à l’orphelinat « Amour et Manon », où nous avons partagé des moments agréables avec les enfants, notamment lors du soutien scolaire, des jeux et de la sortie au musée.

Cette mission humanitaire a été très riche pour moi.

Je suis travailleur social et aujourd’hui je suis en capacité de mieux comprendre la population que j’accompagne dans mon travail.

Cela m’a vraiment permis d’enrichir mes pratiques et mes connaissances pour mieux accompagner les familles, içi en France.

MERCI à l’association MH (MISSION HUMANITAIRE)

Connexion Tribu MH
:
: