Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Samuel, Gestionnaire à ERDF, La Roche sur Yon

Mission à Pondichéry du 2 au 16 juillet 2014

Pour tous les 5, c’était notre première mission d’aide humanitaire.

Nous sommes partis avec un handicap, notre effectif, 6 avec notre chef de mission, Serge.

Du jamais vu chez MH ! (association MISSION HUMANITAIRE).

Mais très vite, cet handicap s’est transformé en un atout.

Nous formions une équipe solidaire, pleine d’énergie, de bonne humeur, avec des compétences différentes qui nous ont été très utiles.  » Une équipe qui déchire » comme disait Julien.

Nous avons vécu dans un autre monde. Nous avons apprécié l’accueil chaleureux dans les villages, de travailler avec les locaux, les days off.

Prévoir son aspirine pour l’inventaire des médicaments !

Cette mission humanitaire a été pour chacun d’entre nous une formidable aventure humaine.

Nous sommes fiers d’y avoir participé.

Samuel, Julien, Isabelle, Hélène et Jeff

De Camille, Etudiante en prévention

Partir en mission humanitaire : première expérience au Bénin

Pour ma première mission humanitaire, j’ai adoré le principe de la mission mixte (Bénin / Togo) c’est juste TOP ! J’ai pris conscience de beaucoup de choses là-bas…

Ma mission humanitaire m’a permis une découverte extraordinaire de deux pays, deux cultures différentes, de personnes superbes et aussi de moi-même !

Là-bas, les valeurs humaines telles que l’amitié, la famille et le partage prennent vraiment tous leur sens.

Que ce soit au service médical ou à l’orphelinat « AMOUR et MANON », les journées passent toujours trop vite.

De retour en France depuis quelques jours maintenant, j’ai pris un peu du recul sur  la vie en général et j’essaie de relativiser.

Je souhaite même changer d’orientation professionnelle ; puisque maintenant je vais rechercher une activité dans le domaine de l’humanitaire.

Cette mission humanitaire avec l’association « MISSION HUMANITAIRE » restera une expérience inoubliable et bénéfique pour moi.

Aujourd’hui, je n’ai qu’une hâte : repartir pour une nouvelle mission humanitaire.

Je recommande ! Aussi, je tiens à remercier toute l’équipe de l’Association « Mission Humanitaire » pour leur sérieux et bien sûr tous les bénévoles qui m’ont accompagné cette première fois !

Camille

De Amélie, Etudiante

Bénévolat humanitaire à Madagascar (été 2014)

Une aventure humanitaire au-delà de ce que je pouvais m’imaginer avant de partir.

Madagascar et sa nature unique, paradis de la biodiversité. Des paysages variés, la senteur des épices et une population accueillante.

L’association « Mission Humanitaire » ouvre les yeux sur ces pays qui ont besoin d’une aide médicale.

Être au contact des habitants, leur apporter une aide médicale humanitaire, jouer avec les enfants, donner des vêtements, expliquer comment se laver les mains et se brosser les dents … sont des moments magiques que l’on découvre grâce à M.H. (l’association MISSION HUMANITAIRE).

Je tenais à dire un grand merci à Jean-Luc pour son efficacité et à toute l’équipe sur place (médecins, traducteurs, cuisinières, chef …..) pour leur gentillesse et leur professionnalisme.

C’est l’expérience la plus incroyable de ma vie, la première d’une longue série j’en suis sûr.

Merci à mission humanitaire (MH) et à très vite !

Amélie

*****

(note de la rédaction de MH : un grand merci à Amélie qui a réalisé de superbes photos de la mission et un beau reportage)

De Claude, Contremaître

Mission humanitaire pour les tibétains en Inde

De retour en France et déjà reprise du travail mais j’ai encore l’esprit là-bas, en Inde !

Près des Tibétains  de Dehradun et des enfants de la N’Gonga School.

Une mission humanitaire avec une équipe « resserrée » pour de la réhabilitation de bâtiment de l’école, de l’animation auprès des enfants lourdement handicapés et une partie d’évaluation pour les prochaines mission là-bas.

Très vite l’équipe c’est soudée autour de notre chef de mission Bertrand.

Nous avons été merveilleusement accueillis par le staff de l’école, et accompagnés tout au long de la mission par Sonam et Namdol, grand merci a eux !

Du travail de peinture dans le réfectoire et dans les 5 chambres des enfants, dans la bonne humeur et au son de la musique indienne.

Nous avons aussi travaillé avec de la présence et des animations auprès de ces enfants si attachants, si pleins de vie malgré les handicaps.

Je suis parti pour donner (un peu) de mon temps … ils nous ont donné tant de sourires, tant de reconnaissance.

Nous avons vécu des moments « riches » et je n’oublierai pas Pempa,  jeune fille de 18 ans, ne parlant pas, se déplaçant avec difficulté mais nous apprenant le langages des signes avec sa seule main valide.

Je n’oublierai pas non plus Shema qui aime tant  poser pour les photos et tous les autres dont je n’ai pas retenu le nom.

Une équipe formidable (je vous embrasse Alexia, Laura, Clémence !) Bertrand, un chef de mission très pro et si sympathique.

Une organisation parfaite qui nous a permis de vraiment nous imprégner de la culture Tibétaine et de nous sentir utiles à cette communauté.

C’est motivant de savoir que l’action va continuer à Dehradun avec les prochaines missions.

Cette mission humanitaire a été pour moi une expérience formidable et je suis fière de faire maintenant partie de la tribut MH !

Merci à l’association « MISSION HUMANITAIRE ».

Claude

De Philippe, Médecin

Bénévolat humanitaire au Bénin

La cinquantaine, et l’envie de faire autre chose, d’exercer différemment, de donner du temps aux autres.

Ma première mission humanitaire médicale, quelques appréhensions suite aux récits souvent exagérés entendus par ci par là (« Ma médecine générale » un peu loin..).

Ce fut une mission pleine de bonheur et d’émotions auprès des enfants de l’orphelinat « Amour et Manon », mais aussi avec les populations que nous avons rencontrées dans les villages lors de nos consultations médicales (le rythme était parfois soutenu).

L’équipe était jeune et très motivée et tout s’est bien passé, grâce aussi à une organisation « parfaite » de nos chefs de mission.

Le caractère mixte de cette mission me parait très approprié pour une 1ère fois .

Un grand Merci à toute l’équipe de MH (association MISSION HUMANITAIRE) et aux bénévoles qui ont participé à la réussite de cette mission.

De Marion, Manipulatrice Radio, Paris

Une aventure humanitaire au Bénin

Une très belle aventure …

Ce lundi matin nous nous apprêtons à nous envoler pour Cotonou … Rencontre avec les bénévoles à l’aéroport, le lien se tisse très rapidement.

La mission est lancée !

Cette belle aventure humanitaire commence, nous faisons la rencontre de notre chef de mission qui nous accueille à la maison MH (Association MISSION HUMANITAIRE) de Ouidah.

Les jours défilent à grande vitesse mais ne se ressemblent pas. Séjour très dépaysant. Nous allons dans différents villages, de brousses mais aussi de pécheurs.

Grand moment d’excitation lorsque nous allons à la rencontre des habitants de Ahouandji et que nous devons charger notre matériel sur une pirogue pour partir en mission humanitaire médicale dans le village qui nécessite ce mode de transport.

Leur accueil est exceptionnel danse, chant, sourire et rire à foison … !

De grands moments de partage également avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon », soutien scolaire en journée mais aussi journée piscine et plage !

Mission très enrichissante et très forte en émotion.

Il me tarde de repartir en mission humanitaire …

Merci beaucoup à nos deux chefs de mission qui nous ont accueillis avec grande gentillesse et humanité, merci à eux d’avoir géré toute l’organisation pour que la mission se passe extrêmement bien.

Merci également à toute l’équipe MH (association MISSION HUMANITAIRE).

Marion

De Michèle, Fonctionnaire de l’aviation civile

Ma mission humanitaire au Bénin

De retour du Bénin depuis quelques jours, j’ai encore un peu de mal à réaliser ce que j’ai vécu là-bas.

Superbe mission humanitaire,  sans aucune déception car très proche de ce que j’avais imaginé en consultant le site MH (association MISSION HUMANITAIRE) et en participant au séminaire.

La découverte est pourtant bien au rendez-vous, dans les émotions, les lieux, les échanges avec les enfants de l’orphelinat Amour et Manon, le travail en parfaite harmonie avec l’équipe locale qui est constituée de personnes adorables.

Nous avons effectué une partie de la mission humanitaire dans des villages de brousse, des villages de pêcheurs, des écoles pour la partie médicale. J’ai vraiment aimé cette partie de la mission car elle m’a permis de faire certaines choses que je n’aurai jamais imaginé possible, « régulation » des personnes qui arrivent pour bénéficier d’une consultation médicale, assistance aux médecins béninois, Hassan et Noël, distribution des médicaments aux patients.

Cela a été vraiment très fort de rencontrer les villageois et leurs enfants. Nous avons eu la chance d’être invités à passer une soirée dans le village de Sikilé, c’était hors du temps et vraiment formidable.

Je garde pour la fin les émotions ressenties avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon »  qui nous ont apporté leur confiance, leurs envies, leurs sourires, leurs danses ….  cela a été une vraie bouffée d’énergie à chaque rencontre.

Je ne sais pas encore trop mesurer ce que nous avons pu apporter mais je mesure chaque jour un peu plus ce que j’ai reçu, ce que toutes ces rencontres continuent de m’apporter.

Merci à tous ceux qui ont fait partie de cette mission humanitaire, avec qui j’ai aimé partager tous ces moments et bien sûr à notre chef de mission Léa, sans qui c’est sûr ça n’aurait pas pu être aussi bien.

De Camille, Etudiante, Bordeaux

Ma mission humanitaire au Bénin

Étudiante en école de commerce, j’ai décidé de donner 2 semaines de mon été 2014 (juin) pour aller aider et vivre une expérience humanitaire inoubliable au Bénin.

A peine rentrée, qu’une chose en tête : repartir !

Entre consultations médicales dans différents villages et dans une école, soutien scolaire a l’orphelinat « AMOUR et MANON », piscine avec les enfants, plage et jeux avec les enfants d’Amour et Manon, nous n’avons pas vu le temps passer.

Avec une super équipe de 10 bénévoles, accompagnée d’une chef de mission extra, expérience humainement et culturellement très très enrichissante.

De Valérie, Manipulatrice en radiologie, VALREAS

Partir en mission humanitaire au Cambodge

Valerie2Avant de partir en mission humanitaire, j’ai ressenti quelques appréhensions.

En quoi puis-je être utile en n’étant pas médecin, partir avec 12 inconnus dans un pays que l’on ne connait pas.

Finalement, tous mes doutes se sont vite envolés.

L’organisation MH (association MISSION HUMANITAIRE) est au point, chacun sait ce qu’il a à faire et comment se rendre utile.

On part avec des inconnus et on revient avec des amis aussi bien parmi les bénévoles que parmi l’équipe des traducteurs.

L’accueil a été très chaleureux, les gens sont toujours souriants malgré leurs conditions de vie assez rudes.

Les stigmates de la guerre sont toujours présents.

Consulter dans des lieux aussi typiques, tels que des pagodes ou sur les villages flottants est merveilleux.

Le seul point négatif est ce sentiment d’impuissance de ne pas pouvoir faire plus pour les gens.

Lorsque l’on revient, la seule envie est de repartir.

Valérie

De Delphine, Conseiller en gestion de patrimoine, Chateauroux

Mission humanitaire au Cambodge

J’ai souvent pour habitude de dire que rien arrive par hasard … Depuis longtemps, je souhaitais, sans le réaliser, partir en mission humanitaire.

Et puis un soir, je clique, re clique … et je tombe sur un site … LE SITE  de MH (MISSION HUMANITAIRE) !!

On en discute entre amies, et bingo inscription pour le séminaire .. et … départ vers le Cambodge le 23 mars 2014 !

J’ai beau chercher et retourner mes phrases et mes mots je crois que rien ne pourra exprimer ce que j’ai ressenti et vu là bas .. IL FAUT LE VIVRE.

La mission humanitaire au Cambodge a la particularité d’être itinérante, les consultations ont eu lieu dans plusieurs villages, différents les uns des autres,  mais le moment le plus fort  sera sans conteste le passage de 3 jours sur les villages flottants où, en étant loin de tout, on se sent au plus près de la population et du groupe.

Immersion et dépaysement complets !

Les appréhensions des 1ères heures laissent place a des souvenirs et des anecdotes aujourd’hui, uniques.

L’organisation bien ficelée de MH  (l’association MISSION HUMANITAIRE) permet de se sentir efficace sur chacun des postes même lorsque l’on ne vient pas du milieu médical, on peut aussi bien être « l’assistant du médecin », que recevoir les patients, préparer les médicaments  ou occuper les enfants.

On peut rire à 11h05, et avoir le cœur serré a 11h15, préparer un traitement pour l’hypertension le jeudi et jouer à « 1 2 3 soleil » avec les enfants le vendredi.

Je garderai longtemps en mémoire la patience et la sérénité de la population, le sourire et la curiosité des enfants, la première matinée à l’orphelinat « Enzo et Tina » pour préparer la mission.

Et puis, il y a les bénévoles … au fil des jours on apprend chacun à se connaître et à agir ensemble.

Merci à MH (MISSION HUMANITAIRE), à l’équipe sur place (médecins, traducteurs), à Marine, notre chef de mission, de m’avoir permis de vivre cette première, mais certainement pas dernière, mission, telle que je l’avais imaginé.

Delphine

Connexion Tribu MH
:
: