Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

Participez à une Mission Humanitaire

Transformer votre passion en actions, en toute confiance, quelle que soit votre formation.

Vous souhaitez donner 8 à 15 jours de votre temps, de vos vacances et participer à une mission humanitaire ou réaliser votre stage dans un cadre humanitaire sérieux, alors votre candidature nous intéresse.

 

MISSION HUMANITAIRE est une Organisation de Solidarité Internationale, déclarée, qui vous propose de partir pour des missions humanitaires en Asie, en Afrique et sur plusieurs destinations.

bénévolat Bénin 2011

Vous intègrerez alors des équipes bénévoles (médicales, para médicales ou citoyennes) pour un stage ou une mission humanitaire pouvant aller d’une semaine à plusieurs mois.

Cette expérience unique vous donnera une autre dimension dans vos relations humaines et votre vie de tous les jours.

bénévolat Cambodge 2011Si vous étiez venus chercher un voyage humanitaire, vous repartirez avec une mission concrète à effectuer au sein d’une association, pour le bien des populations que nous soutenons.

Des milliers de bénévoles ont déjà fait le pas … alors n’attendez plus et venez découvrir le bonheur de faire des actions utiles et responsables. Votre action ne sera pas une « goutte d’eau » et notre séminaire de formation est là pour vous y préparer.

Cliquez ici pour la liste des missions 2018

Cliquez ici pour poser votre candidature

De Denis, Formateur en bureautique, Le Mée-Sur-Seine

Mission Madagascar

Nouvelle mission… Pas d’hésitation, pour cette aventure. Mes peurs de la première mission (ne pas être à la hauteur, ne pas trouver ma place dans le groupe …), se sont évaporées, et ont laissé place à la soif d’aventures et de rencontres.

Nouveau pays : Madagascar. Ile dans l’océan indien, couleur, partage pendant un instant la vie de ces personnes, le temps d’une rencontre, un regard, un sourire. Cela vous apporte plus que vous ne pouvez leur donner…

Cette fois encore, je rentre avec pleins de clichés dans les yeux et dans le cœur. Avoir franchi le seuil de l’association MISSION HUMANITAIRE, me renforce dans ma vie, m’encourage à propager l’envie de collaborer encore et encore, avec cette formidable équipe de l’association.

Merci encore pour ce moment partagé avec toute l’équipe de cette mission. La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter et une aventure à tenter. Il faut vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie.

De Michèle

Mission humanitaire avec MH

Cela faisait longtemps que je voulais faire une action humanitaire sans trop savoir comment et surtout avec qui… Après avoir regardé sur internet, j’ai fini par envoyer ma candidature à l’association MISSION HUMANITAIRE.

Pourquoi MH ? Le sérieux du site, une présence obligatoire à un séminaire pour savoir qui est MH, et comment travaille cette association. Rendez-vous est pris, et me voilà avec 50 autres personnes toutes aussi intimidées que moi à un séminaire du mois de Septembre 2016.

L’ambiance est tout de suite conviviale, sympathique, chaude. Toutes les personnes présentes se sentent déjà rassurées et sont animées de la même envie que moi. Le fondateur de l’association nous parle de l’histoire de MH, nous explique ce qu’ils font dans chaque pays, pourquoi ils le font. Toutes ces paroles me font chaud au cœur et enfin je sais que je suis au bon endroit, et la fièvre de mon histoire me prend aux tripes.

Le responsable de la Sécurité pour l’association, vient également nous expliquer que toutes les missions sont sécurisées, encadrées et qu’il ne laisse pas partir de bénévoles sans avoir tout vérifié avant le départ.

Corinne s’occupe de toute la logistique et son accueil, sa gentillesse, sa disponibilité sont immenses, nous sommes « chouchoutés » comme des enfants !

C’est décidé, JE PARS en mission humanitaire…

Et me voici, en décembre dans l’avion qui m’emmène à en Inde. Je suis avec une équipe de 8 personnes qui ont toutes la même motivation que moi : aidez les populations et surtout se faire plaisir. Inutile de dire que cette première mission avec notre Chef de mission fut vraiment le début d’une aventure qui continue et qui j’espère continuera longtemps.

En revenant je n’ai pas pu me « séparer » de MH, je me suis inscrite à la formation Chef de Mission qui comporte plusieurs niveaux. Aujourd’hui, je suis au niveau 3 que j’espère valider en Septembre.

Depuis 2016, je suis repartie avec MH, j’ai emmené des équipes de bénévoles et le ressenti des bénévoles est le même que celui que j’ai ressenti à ma première mission.

Rejoignez l’association Mission Humanitaire pour votre première expérience, vous en redemanderez.

De Duc, Chirurgien Dentiste, Lille

Mission Cambodge, Mars 2018

Après une petite trentaine d’années d’exercice, il m’est apparu le désir d’apporter mes compétences dans l’humanitaire.

L’association MISSION HUMANITAIRE est arrivée tout d’abord par défaut car je m’apprêtais à partir avec une autre association, mais la mission a été annulée à la dernière minute. Après le séminaire, je n’avais plus de doute sur le sérieux de l’association MISSION HUMANITAIRE et j’ai décidé de partir au Cambodge, où il y avait un peu de matériel dentaire. C’était là, ma première mission humanitaire.

Cependant, c’était sans appréhension que je suis arrivé à Phnom Penh, car j’avais eu contact avec une ancienne dentiste bénévole partie deux mois plus tôt, et qui m’avait déjà « briefé » sur ma fonction lors de la mission.

La mission itinérante, s’est déroulée sur 4 sites différents dans le sud du pays. J’ai eu la chance d’avoir une assistante bénévole en plus d’une traductrice qui se prêtait aussi à l’assistance, quand l’assistante bénévole assurait le nettoyage de l’instrumentation, un luxe que je n’ai même pas dans mon quotidien !

Plus de 1 100 patients ont été vus (pour 3 médecins et un dentiste). Pour ma part, environ 200 dents ont été soignées ou extraites. Chaque patient repartait avec son échantillon de dentifrice et sa brosse à dent. Notre équipe était une petite équipe qui n’a pas permis de détacher un bénévole pour la prévention. Cependant j’ai pu faire une pause fauteuil pour une petite séance auprès de quelques enfants.

La population locale a un besoin de soins dentaires énorme, et j’ai pu améliorer un peu leur quotidien, même si parfois la frustration par manque de moyens techniques s’est fait ressentir. Mais celle-ci disparaissait rapidement devant leur reconnaissance après les soins prodigués. Nous pourrions prendre de la graine, devant cette population docile et si patiente lors des soins.

La mission médicale était dense (soins sur 10 jours), mais heureusement coupée d’une agréable journée off passée sur Koh Tonsay ou l’île du Lapin, petite île située au large de Kep. Malgré un confort très sommaire, cette invitation à la paresse nous a tous permis de recharger les batteries.

Merci à tous les bénévoles de l’équipe, très motivés, à l’équipe locale pour leur bonne humeur, et à notre chef de mission, pour sa gentillesse et son professionnalisme.

Merci à MISSION HUMANITAIRE pour cette belle aventure, si riche en émotions.

De Mathilde, Étudiante en droit, Nantes

Mission Inde du Sud

Cela fait un mois que je suis rentrée de ma mission en Inde, avec l’association MISSION HUMANITAIRE. C’était pour moi la première fois que je partais aussi loin toute seule et que je prenais l’avion. Autant vous dire qu’à la veille du départ je n’étais pas trop rassurée mais j’avais aussi très hâte de découvrir ce pays sur lequel on m’avait dit tant de bien.

A mon arrivée à l’aéroport, nous avons tout de suite fait connaissance avec les autres bénévoles ainsi qu’avec Fabrice, notre super chef de mission. Après un long voyage de 11 heures, nous avons découvert ce pays magnifique. Nous étions très bien installés sur notre lieu d’hébergement avec tout le nécessaire pour passer un bon séjour.

Puis, nous avons commencé les visites des villages pour soigner les personnes qui en avaient le plus besoin. Juste avant de partir en Inde, on me disait que j’allais voir des choses difficiles et tristes. Mais finalement, ces personnes sont loin d’être tristes. Malgré les problèmes de santé récurrents et leur pauvreté ils sont toujours souriants et très accueillants.

L’Inde est un pays magique. Ce voyage m’a fait mûrir et découvrir plein de belles choses. J’en garde un excellent souvenir et j’attends avec impatience ma prochaine mission.

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE pour ce magnifique voyage, à Fabrice notre super chef de mission et à toute l’équipe.

De Aurélia et Florian, Banquiers, Lille

Mission mixte Bénin-Togo

Nous sommes partis en mission au Bénin et au Togo. Il s’agissait d’une mission mixte permettant de découvrir deux pays différents d’un point de vue humanitaire. Cette aventure était pour nous un projet de couple qui s’est avérée être une très belle expérience.

Au Bénin, nous avons découvert un pays où l’association MISSION HUMANITAIRE est très bien implantée depuis plusieurs années. Notre action sur place a été de deux natures : médicale et éducative.

Nous avons réalisé des consultations médicales au sein de différents villages. Nous avons également réalisé du soutien scolaire le matin et des activités diverses avec les enfants d’une maison de protection à l’enfance. Nous avons pu réaliser des activités manuelles comme de la peinture, la confection de bracelets ou des activités sportives.

 

Au Togo, nous avons mené les mêmes actions au sein de deux villages : consultations médicales et animation pour les enfants des villages. Nous avons également réalisé de l’évaluation pour les prochaines missions.

Cette première expérience dans l’humanitaire a vraiment été enrichissante pour nous, tant en terme de dépaysement que de rencontres et d’apprentissage. En effet, venant du domaine de la finance, nous étions totalement novices pour mener les actions éducatives ou médicales.

C’est pourquoi l’association MISSION HUMANITAIRE est l’ONG à choisir pour une première mission. D’abord elle permet d’intervenir dans ces domaines sans expérience préalable, mais surtout son encadrement et son sérieux sont rassurants à l’étranger.

Nous avons particulièrement apprécié la mission mixte, qui nous a permis de découvrir deux pays, avec leurs spécificités et des besoins différents. Nous avons pu évaluer l’impact de l’association sur le développement local de par son implantation depuis plusieurs années au Bénin.

Ce qui nous a particulièrement plu, c’est d’avoir pu être au contact direct des populations,  découvrir leur culture et leur mode de vie.  Nous avons pu rencontrer de belles personnes et créer de beaux échanges notamment avec les enfants des villages et de la maison de protection à l’enfance.

De Juliette, Étudiante, Toulouse

Mission Inde du sud

Cette première mission humanitaire en Inde du sud a été pour moi une réelle expérience humaine et spirituelle. Je garde encore en mémoire ces humbles visages, ces senteurs épicées, ces refrains Bollywoodiens, ces voyages épiques en bus et en rickshaw…

Les journées rythmées ne m’ont pas laissé le temps de m’ennuyer, on s’y habitue très vite et cela devient un vrai plaisir. L’harmonie qui régnait dans notre groupe a vraiment été un atout pour mener à bien nos objectifs de manière agréable, efficace et nos impressions sur le déroulement des journées étaient, chaque soir, soigneusement notées.

Le besoin d’aider prend une place de plus en plus grande chaque jour. Comme j’aime à le dire, je pense que tout le monde devrait partir au moins une fois dans sa vie pour découvrir de nouveaux horizons. Si vous hésitez encore à vous lancer dans l’aventure… Foncez !

Je félicite, avec beaucoup d’admiration, toutes ces personnes mobilisées autour de beaux projets comme  les missions médicales ou les maisons de protection à l’enfance, synonymes d’entraide et symboles d’espoir. Encore bravo et merci à notre chef de mission et notre guide qui ont su chapeauter cette aventure à merveille.

De Laura, Étudiante infirmière, Vendée

Mission Mahajanga

Les mots « magique » et « inoubliable » sont les premiers mots qui me viennent à l’esprit pour parler de cette mission humanitaire.

Madagascar est un pays très accueillant, attachant et chaleureux. La population que l’on a rencontrée lors de cette mission est extraordinaire. Je me souviens de leur sourire mais aussi de leur patience à attendre que nous les prenions en charge.

Le sourire des enfants lorsque l’on prend le temps de s’occuper d’eux, de jouer. Tous ces moments magiques que l’on ne peut oublier, les entendre rire, s’amuser, chanter, danser…

Je souhaite remercier notre chef de mission, et toutes les personnes que j’ai pu rencontrer (bénévoles, interprètes, chef de village…) car sans eux la mission n’aurait pas été aussi enrichissante.

Merci pour votre bonne humeur et votre gentillesse !

De Fanny, étudiante, à Tours

Mission Bénin

Quand j’étais petite, mon papa me disait tout le temps que pour être heureuse, il fallait voyager avec deux sacs : l’un pour donner, l’autre pour recevoir. Et puis un jour, j’ai écouté mon papa plus attentivement et je me suis dit qu’il serait peut-être temps de remplir mon sac à dos et de partir aider ces personnes à l’autre bout du monde.

C’est ainsi que je me suis retrouvée au Bénin, avec l’envie de compléter la belle et grande chaîne de l’association MISSION HUMANITAIRE.

Là-bas, à 6 heures d’avion de la Tour Eiffel, j’ai croisé la route de personnes chaleureuses et accueillantes, j’ai échangé des sourires, des poignées de main, des regards. J’ai dansé, chanté et j’ai grandi aussi. J’ai été émue par les « merci » des anciens et le courage des plus petits. J’ai partagé le quotidien d’un autre peuple, riche d’une autre fortune que celle de nos portes monnaies occidentaux.

Un grand Merci à l’équipe locale pour tous les souvenirs que vous m’avez laissé.

Merci aussi à notre chef de mission qui a su nous épauler, nous écouter, et parfois même nous supporter, tout en assurant notre sécurité.

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE pour ces actions que vous réalisez aux quatre coins du monde.

Je repars en France avec le cœur grandi et la foi en la vie. Et ça, mon papa avait raison, elle est là, la véritable clé du Bonheur.

« Car on ne fait jamais de grandes choses, seulement de petites, mais avec un grand Amour », Mère Teresa

De Virginie, Professeur, Paris

Mission Bénin/Togo

Partir en mission, c’était un rêve de petite fille.  « Ne rêve pas ta vie, vis tes rêves », à 28 ans j’étais enfin prête.  Globe-trotteuse, je souhaitais voyager autrement, me rendre utile auprès des populations indigentes.

J’ai tapé « mission humanitaire » sur internet et je suis tombée sur le site de l’association MISSION HUMANITAIRE. Me voici partie quelques semaines après pour le séminaire à Azay-Le-Rideau. C’était totalement l’idée que je me faisais d’une mission humanitaire : communication transparente sur la répartition des dons, organisation vraiment bien réfléchie, aider et travailler en équipe avec des associations locales pour mieux cibler les besoins, témoignages d’anciens bénévoles captivants…

A la fin du séminaire,  à 100 % convaincue par le discours passionné de toute l’équipe MH, je me suis décidée (choix difficile, on a envie de faire toute les missions), ce sera le Bénin/Togo.

Jusqu’au départ, pas de stress, MH nous tient au courant de toutes les démarches à suivre et des documents à remplir (Visa, billets d’avions, dons, contact avec les autres bénévoles et chef de mission, cahier de mission…).

Retour en France et je reviens de deux semaines de mission mixte au Bénin/Togo. C’est une expérience magique, inoubliable et une très belle aventure humaine grâce à notre chef de mission, aux équipes de traducteurs locales (La fraiche rosée et SOSVOL) et à une équipe de bénévoles au top, bienveillante et solidaire. Un grand bravo à Léa qui a su partager son amour pour l’Afrique et gérer d’une main de maître l’organisation de cette mission.

Des activités très variées et enrichissantes au contact des populations : séances de prévention pour les enfants (paludisme, hygiène, …), prévention hygiène et santé auprès des adultes (maladies hydro-fécales, consultations pré-natales, etc), consultations médicales, soutien scolaire et animation dans une école auprès des CP, CE et CM, et enfin construction de latrines dans un collège.

Nous avons aussi pu découvrir la culture locale : visite de la maison de protection à l’enfance « Amour et Manon », du temple des pythons, de la route des esclaves et du marché local à Ouidah au Bénin, soirée avec les équipes locales, repas au bord de l’océan et marché à Lomé, immersion culturelle (tissage de panier, récolte de maïs, fabrication de l’huile de palme…), visite de Kpalimé et de sa cascade…

Je n’oublierai pas les échanges avec les populations de Wonougba, de Aïdohoué, de Kodjè, le sourire des enfants… On donne un peu de soi et l’on reçoit tellement.

A peine deux semaines et des liens se sont déjà tissés avec les autres bénévoles et les traducteurs sur place. Quelle chance d’avoir vécu cette aventure, elle restera gravée dans ma mémoire. Je repars l’été prochain pour une autre mission.

« Tchoko, Tchoko ça va aller, ça va aller … »

Connexion Tribu MH
:
: