Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Samia, auxiliaire de puériculture, 24 ans

Mission humanitaire au Cambodge, décembre 2018

Ma toute première mission humanitaire au Cambodge et certainement pas la dernière ! Ce fut une très belle expérience pour moi, très enrichissante.

Je me suis sentie en sécurité dans ce pays, et d’une part grâce à l’association MH, à notre chef de mission qui nous à donné toutes les informations nécessaires, et à l’équipe locale qui nous a permis de nous sentir à l’aise dans ce pays.

Évidemment le plus beau restera l’aide qu’on a pu leur apporter et le fait de se sentir utile et pouvoir partager avec eux.

Que dire à part que c’est un pays juste magnifique, et la population ? Magique !! Chaleureuse, respectueuse, adorable et toujours souriante. Quel dommage que ce soit si court.

Bien sûr je n’oublie pas notre équipe de bénévoles, juste formidable, très bonne entente et beaucoup d’entraide ! Entre rire pleurs, joie, nous avons passé de bons moments tous ensemble. De belle rencontre également avec l’équipe locale.

Des souvenirs qui resterons longtemps dans ma mémoire, à bientôt le Cambodge.

De Hélène, Responsable en communication

Mission Inde, novembre 2018

Partir en mission humanitaire me trottait dans la tête depuis quelques années.

Début 2018, je me suis décidée. J’ai envoyé ma demande d’inscription à l’association MISSION HUMANITAIRE. J’ai participé au séminaire.

La présentation de l’Organisation de Solidarité Internationale m’a définitivement convaincue de concrétiser mon projet, également de partir avec MH.

Indépendamment de cette décision personnelle, je tenais à sensibiliser mon entourage. Ainsi, des sponsors (entreprises) et mécènes (particuliers) ont soutenu le projet. Suite à l’organisation de plusieurs collectes, ce sont 45 kgs de dons (sous vêtements et produits d’hygiène) qui ont transité jusqu’en Inde.

Merci encore à eux !

Début novembre, ce fut le grand départ pour Dehradun dans le Nord du pays. Un mélange d’excitation et d’appréhension. Le cœur ouvert et le soutien de mes proches (dont mes 2 enfants), comme grande motivation. L’expérience est allée au-delà de mes attentes.

Nous étions un groupe de 5 bénévoles auquel s’ajoutait Michèle, notre « extraordinaire » cheffe de mission.

Immersion totale au cœur du pays, de sa population. Les tuks tuks, la musique indienne, les couleurs, les épices, la circulation urbaine dense et rythmée par les coups de klaxons… Le contact avec la population fut chaleureux. J’ai mémorisé une multitude de visages, où se dessinaient des sourires spontanés et sincères. La barrière de la langue fut un frein. Pour autant, les regards, les mains tendues, l’expression des visages font que la communication est partagée.

Chaque journée fut différente, unique. Nous avons participé à l’organisation de consultations médicales, de travaux au sein d’une école et d’une maison de l’enfance. Partager le quotidien de ces enfants tout en améliorant leur environnement nous a procuré un immense plaisir. Nous sommes aussi intervenus quelques jours en montagne. Les paysages étaient à couper le souffle malgré le froid H24. Les habitants étaient réservés, reconnaissants aussi.

Le lieu des missions variait, ainsi que les tâches. Malgré mon manque de compétences dans le domaine médical, je me suis sentie à ma place.

L’organisation est pensée pour que l’on puisse vivre l’expérience dans les meilleures conditions, sans stress parasitaire. Ce fut enrichissant et motivant.

Que d’émotions vécues en l’espace de 2 semaines. Des situations parfois difficiles, des moments de joie aussi. On ne rentre pas en France en étant la même. Une partie de mon cœur est resté en Inde. J’y retournerai, c’est une certitude !

 

Témoignage de la population

Mission Bénin / Togo, Août 2018

Nous avons toujours beaucoup de plaisir à lire les témoignages de nos volontaires après une mission humanitaire.

Mais quand c’est un papa qui vient nous remercier, quand la population nous témoigne directement sa joie de nous voir et de nous revoir, alors nous savons à ce moment là, que notre mission en faveur des populations a été plus que bénéfique.

La pérennité des actions humanitaires réside dans le fait de suivre ces populations au fur et à mesure des années, afin de constater que notre travail commun porte ses fruits.

Lors de cette mission, un papa très ému (nous aussi d’ailleurs) est venu avec sa fillette pour nous remercier pour la mission de décembre 2017, durant laquelle on a soigné la petite. Elle était extrêmement malade de paludisme et c’est grâce à la mission qu’elle a été soignée.

Pas besoin de grands discours : simplement le merci de ce papa pour MISSION HUMANITAIRE et pour ses actions utiles en faveur des populations.

Merci à tous nos volontaires pour leur dévouement.

De Didier, Cadre administratif, Toulouse

Mission Inde du sud

Après avoir vu la plupart des plus beaux monuments de la planète, je souhaitais voyager autrement en étant plus proche des peuples que je rencontrais. L’association MISSION HUMANITAIRE a parfaitement répondu à mon attente.

N’ayant aucune connaissance médicale, j’étais un brin angoissé en prenant l’avion pour l’Inde. Crainte sans fondement car entouré d’une équipe extrêmement motivée, d’un chef de mission efficace et d’un responsable local admirable, j’ai pu aider des villageois qui, parfois, voyaient un médecin pour la première fois.

Constituer un dossier médical, aider le médecin local, fournir les médicaments : tout un lot d’activités variées et un sentiment d’avoir été utile en fin de journée. Quelle plus belle récompense que le sourire d’un enfant ou d’une maman, heureuse qu’une équipe ait pu prendre soin d’elle ou de son enfant.

En se séparant, toute l’équipe était unanime pour dire : vivement la prochaine mission !

Pour plagier ce voyageur qu’est Nicolas BOUVIER, je dirais « On croit qu’on va faire une mission, mais bientôt c’est la mission qui vous fait (autre) ».

Partez avec l’association MISSION HUMANITAIRE, c’est l’assurance d’une expérience inoubliable en matière d’aide humanitaire …

Mission humanitaire à Madagascar

Témoignages de mission humanitaire

Cliquez pour voir le film

Une mission humanitaire à Madagascar from mission humanitaire on Vimeo.

De Daïna (47 ans, Créateur d’entreprise, Paris)

Mission humanitaire à Madagascar

Mon voyage à Mahajanga à Madagascar a été ma première expérience en termes de mission humanitaire.

C’est l’expérience humaine la plus enrichissante qu’il m’a été donné de vivre et ce, malgré près de 30 ans de bénévolat.

Madagascar est un pays très attachant de par la beauté et la diversité de ses paysages mais surtout de par l’accueil et l’hospitalité qui nous ont été réservés par les équipes de MISSION HUMANITAIRE en local ainsi que par les personnes que nous avons rencontrées dans les différents villages lors de nos interventions.

Les journées sont bien rythmées et séquencées afin de s’assurer de la qualité de la prestation à rendre aux villageois via des process bien normés.

 

Les missions sont variées entre l’accueil, le poste d’assistant médecin et celui de la pharmacie. Le travail avec les bénévoles et les équipes locales favorise un échange et un partage culturel des plus riches dans chacun des 4 villages dans lesquels nous nous sommes rendus. Nous sommes au plus près des populations pour bien comprendre leurs préoccupations.

Nous sommes encadrés par un chef de mission et accompagnés par des médecins locaux et des traducteurs afin de faciliter le lien avec les populations locales. L’équipe d’accueil à la maison est aux petits soins pour rendre notre séjour des plus agréables en termes de repas, de tenue de la maison et du linge, de visites de la région et de découvertes de ses richesses et de son artisanat.

Tout a été mis en œuvre par MISSION HUMANITAIRE, pour rendre cette expérience authentique, unique et inoubliable.

Merci à Hélène, à Roselyne et à ses équipes de MISSION HUMANITAIRE sur le terrain.

Daïna

De Clélia, Agent de service hospitalier, Saint Broladre

Mission humanitaire Bénin – Togo

Une mission humanitaire pour moi, c’est comme un « don du sang ».

On donne une partie de son temps, de soi, pour essayer d’aider des inconnus.

Quand je me rends en mission humanitaire, je n’y suis pas pour dormir dans des hôtels 4 étoiles.

Mais j’y suis pour toutes ces personnes qui nous attendent, le sourire aux lèvres, parce qu’elles savent que l’on fera de notre mieux pour les aider.

J’y vais pour des rencontres, des partages qui resteront graver (qu’ils soient positifs ou négatifs), aussi bien, avec tous les autres bénévoles qui viennent dans le même but que moi, qu’avec toutes les populations locales que l’on rencontre durant notre séjour humanitaire.

C’est un échange avant tout, l’égocentrisme et la solitude n’y ont pas leurs places !

Cette fois encore, en retournant au Bénin, en découvrant le Togo, j’ai pu apprécier, découvrir, partager, avec des personnes que je connaissais et avec celles que je ne connaissais pas.

Après ma première mission humanitaire, c’est ce qui m’avait donné envie de repartir, je n’ai pas regretté un seul instant. J’y ai trouvé ce que j’y étais venue rechercher. Lire la suite de cette entrée »

De Samuel, Gestionnaire à ERDF, La Roche sur Yon

Mission à Pondichéry du 2 au 16 juillet 2014

Pour tous les 5, c’était notre première mission d’aide humanitaire.

Nous sommes partis avec un handicap, notre effectif, 6 avec notre chef de mission, Serge.

Du jamais vu chez MH ! (association MISSION HUMANITAIRE).

Mais très vite, cet handicap s’est transformé en un atout.

Nous formions une équipe solidaire, pleine d’énergie, de bonne humeur, avec des compétences différentes qui nous ont été très utiles.  » Une équipe qui déchire » comme disait Julien.

Nous avons vécu dans un autre monde. Nous avons apprécié l’accueil chaleureux dans les villages, de travailler avec les locaux, les days off.

Prévoir son aspirine pour l’inventaire des médicaments !

Cette mission humanitaire a été pour chacun d’entre nous une formidable aventure humaine.

Nous sommes fiers d’y avoir participé.

Samuel, Julien, Isabelle, Hélène et Jeff

De Laury, 19 ans, Etudiante en prépa commerciale

Mission humanitaire Bénin – Togo

En juillet 2014, je suis partie en mission humanitaire mixte c’est à dire une semaine au Bénin puis une semaine au Togo.

Autant vous dire, que dès la première semaine au Bénin, je voulais retourner en France, tant je me sentais inutile : En effet, beaucoup de missions étaient passées avant nous et avaient déjà réalisé beaucoup de choses à l’orphelinat Amour et Manon ainsi que dans le cadre des consultations médicales, ce qui ne nous laissait pas beaucoup d’initiatives à prendre.

Cependant, le contact avec ce peuple africain, si souriant et chaleureux m’a convaincue d’y rester. Nous avons même eu la chance d’être conviés le soir, dans un village très reconnaissant envers l’action de MH (association MISSION HUMANITAIRE), nous montrant ainsi l’aide nécessaire que MH doit continuer à donner dans cette région car ce n’est que sur le long terme que les bénéfices sont visibles.

Mais tout cela, je ne l’ai compris que, lors de la mission au Togo où nous étions en partenariat avec plusieurs associations locales.

L’orphelinat  du Togo « Dieu est Grand » était très loin de ressembler à celui du Bénin exemplaire « AMOUR et MANON » tant au niveau sanitaire qu’éducatif : Ces 70 enfants dont les tout-petits étaient majoritairement en malnutrition avaient besoin de soutien scolaire comme de contacts affectifs ce que nous faisions en passant notre temps à jouer avec eux.

Ayant passé 2 jours dans cet orphelinat, j’ai pu aussi aider à la rénovation des chambres et d’un grand panneau indiquant l’emplacement de l’orphelinat.

Ce qui m’a fait me rendre compte de la nécessité pour MH d’accroître le nombre de missions vers ce pays qui n’attend que notre aide, tant les choses à faire et à apporter y sont nombreuses.

C’est au cours de cette mission que je me suis sentis vraiment utile.

Mais ceci n’aura de profit que si notre action est relayée régulièrement, c’est pourquoi je vous recommande vivement de partir en mission au Togo avec MH (MISSION HUMANITAIRE), vous ne serez pas déçu.

N’ayant pas de résidence fixe comme au Bénin, nous étions logés dans divers hôtels toujours dans un cadre très charmant au fur et à mesure que nous changions de villages, je pense que c’est un petit plus, qui ne vous déplaira pas.

Bon voyage à tous !

Laury

De Brieuc, Etudiant, Loperhet (dpt 29)

Une expérience humanitaire au Bénin

Partir en Afrique était pour moi un rêve d’enfant !

J’ai toujours été fasciné par ce continent que je rêvais de découvrir. Pour autant avant de fouler le continent noir à l’aéroport de Cotonou, je n’arrivais aucunement à m’imaginer ce qui m’attendais. Maintenant que ça fait plusieurs semaines que je suis rentré, je peux enfin me dire honnêtement que cette expérience était une très belle aventure dont je ne sors pas déçu.

Mes motivations de départ pour le Bénin étaient diverses, évidemment l’envie de découvrir d’une manière plus humaine une culture différente, la volonté de connaître par moi-même le travail d’une ONG sur le terrain avec une mission humanitaire, mais aussi la volonté de me confronter à la réalité du quotidien des autochtones.

Cette mission humanitaire à Ouidah fut principalement tournée vers l’aide scolaire.

phottemNous avons fait du soutien scolaire et de l’animation à l’école de Sagace et à l’orphelinat Amour et Manon.

Mis à part le choc culturel auquel nous avons tous été confronté, c’est surtout la joie des enfants, que ça soit à Sagace ou à l’orphelinat, qui m’a émerveillé. Ces derniers sont naturellement ouverts au dialogue et au partage de moments simples. Cette simplicité des relations m’a réellement donné un bol d’air frais pour ré-aborder ma vie française. Chaque journée était une invitation à découvrir et à s’émerveiller de cette culture béninoise si intéressante et belle.

Au delà de ces aspects touristiques, cette mission humanitaire fut également l’occasion de rencontrer des personnes d’horizons totalement différents dans une ambiance particulièrement propice au partage de ses ressentis, expériences et avis sur l’aventure unique que nous vivions tous. J’ai donc pu faire la connaissance d’un groupe très ouvert et très intéressant, ainsi que celle de Léa notre chef de mission qui nous a guidé durant l’ensemble du séjour. Très à l’écoute des différents questionnements ou attentes des membres du groupe, ce fut un plaisir d’agir à ses côtés.

Je sors donc évidemment grandi de cette aventure humaine et de cette expérience humanitaire qui m’ont réellement permis d’ouvrir mon esprit sur d’autres réalités que la mienne.

Cependant je crois avoir chopé un certain virus là-bas … En effet je suis très impatient de repartir de nouveau pour une mission humanitaire !

Connexion Tribu MH
:
: