Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

Mission humanitaire à Madagascar

Témoignages de mission humanitaire

Cliquez pour voir le film

Une mission humanitaire à Madagascar from mission humanitaire on Vimeo.

De Daïna (47 ans, Créateur d’entreprise, Paris)

Mission humanitaire à Madagascar

Mon voyage à Mahajanga à Madagascar a été ma première expérience en termes de mission humanitaire.

C’est l’expérience humaine la plus enrichissante qu’il m’a été donné de vivre et ce, malgré près de 30 ans de bénévolat.

Madagascar est un pays très attachant de par la beauté et la diversité de ses paysages mais surtout de par l’accueil et l’hospitalité qui nous ont été réservés par les équipes de MISSION HUMANITAIRE en local ainsi que par les personnes que nous avons rencontrées dans les différents villages lors de nos interventions.

Les journées sont bien rythmées et séquencées afin de s’assurer de la qualité de la prestation à rendre aux villageois via des process bien normés.

 

Les missions sont variées entre l’accueil, le poste d’assistant médecin et celui de la pharmacie. Le travail avec les bénévoles et les équipes locales favorise un échange et un partage culturel des plus riches dans chacun des 4 villages dans lesquels nous nous sommes rendus. Nous sommes au plus près des populations pour bien comprendre leurs préoccupations.

Nous sommes encadrés par un chef de mission et accompagnés par des médecins locaux et des traducteurs afin de faciliter le lien avec les populations locales. L’équipe d’accueil à la maison est aux petits soins pour rendre notre séjour des plus agréables en termes de repas, de tenue de la maison et du linge, de visites de la région et de découvertes de ses richesses et de son artisanat.

Tout a été mis en œuvre par MISSION HUMANITAIRE, pour rendre cette expérience authentique, unique et inoubliable.

Merci à Hélène, à Roselyne et à ses équipes de MISSION HUMANITAIRE sur le terrain.

Daïna

De Clélia, Agent de service hospitalier, Saint Broladre

Mission humanitaire Bénin – Togo

Une mission humanitaire pour moi, c’est comme un « don du sang ».

On donne une partie de son temps, de soi, pour essayer d’aider des inconnus.

Quand je me rends en mission humanitaire, je n’y suis pas pour dormir dans des hôtels 4 étoiles.

Mais j’y suis pour toutes ces personnes qui nous attendent, le sourire aux lèvres, parce qu’elles savent que l’on fera de notre mieux pour les aider.

J’y vais pour des rencontres, des partages qui resteront graver (qu’ils soient positifs ou négatifs), aussi bien, avec tous les autres bénévoles qui viennent dans le même but que moi, qu’avec toutes les populations locales que l’on rencontre durant notre séjour humanitaire.

C’est un échange avant tout, l’égocentrisme et la solitude n’y ont pas leurs places !

Cette fois encore, en retournant au Bénin, en découvrant le Togo, j’ai pu apprécier, découvrir, partager, avec des personnes que je connaissais et avec celles que je ne connaissais pas.

Après ma première mission humanitaire, c’est ce qui m’avait donné envie de repartir, je n’ai pas regretté un seul instant. J’y ai trouvé ce que j’y étais venue rechercher. Lire la suite de cette entrée »

De Samuel, Gestionnaire à ERDF, La Roche sur Yon

Mission à Pondichéry du 2 au 16 juillet 2014

Pour tous les 5, c’était notre première mission d’aide humanitaire.

Nous sommes partis avec un handicap, notre effectif, 6 avec notre chef de mission, Serge.

Du jamais vu chez MH ! (association MISSION HUMANITAIRE).

Mais très vite, cet handicap s’est transformé en un atout.

Nous formions une équipe solidaire, pleine d’énergie, de bonne humeur, avec des compétences différentes qui nous ont été très utiles.  » Une équipe qui déchire » comme disait Julien.

Nous avons vécu dans un autre monde. Nous avons apprécié l’accueil chaleureux dans les villages, de travailler avec les locaux, les days off.

Prévoir son aspirine pour l’inventaire des médicaments !

Cette mission humanitaire a été pour chacun d’entre nous une formidable aventure humaine.

Nous sommes fiers d’y avoir participé.

Samuel, Julien, Isabelle, Hélène et Jeff

De Laury, 19 ans, Etudiante en prépa commerciale

Mission humanitaire Bénin – Togo

En juillet 2014, je suis partie en mission humanitaire mixte c’est à dire une semaine au Bénin puis une semaine au Togo.

Autant vous dire, que dès la première semaine au Bénin, je voulais retourner en France, tant je me sentais inutile : En effet, beaucoup de missions étaient passées avant nous et avaient déjà réalisé beaucoup de choses à l’orphelinat Amour et Manon ainsi que dans le cadre des consultations médicales, ce qui ne nous laissait pas beaucoup d’initiatives à prendre.

Cependant, le contact avec ce peuple africain, si souriant et chaleureux m’a convaincue d’y rester. Nous avons même eu la chance d’être conviés le soir, dans un village très reconnaissant envers l’action de MH (association MISSION HUMANITAIRE), nous montrant ainsi l’aide nécessaire que MH doit continuer à donner dans cette région car ce n’est que sur le long terme que les bénéfices sont visibles.

Mais tout cela, je ne l’ai compris que, lors de la mission au Togo où nous étions en partenariat avec plusieurs associations locales.

L’orphelinat  du Togo « Dieu est Grand » était très loin de ressembler à celui du Bénin exemplaire « AMOUR et MANON » tant au niveau sanitaire qu’éducatif : Ces 70 enfants dont les tout-petits étaient majoritairement en malnutrition avaient besoin de soutien scolaire comme de contacts affectifs ce que nous faisions en passant notre temps à jouer avec eux.

Ayant passé 2 jours dans cet orphelinat, j’ai pu aussi aider à la rénovation des chambres et d’un grand panneau indiquant l’emplacement de l’orphelinat.

Ce qui m’a fait me rendre compte de la nécessité pour MH d’accroître le nombre de missions vers ce pays qui n’attend que notre aide, tant les choses à faire et à apporter y sont nombreuses.

C’est au cours de cette mission que je me suis sentis vraiment utile.

Mais ceci n’aura de profit que si notre action est relayée régulièrement, c’est pourquoi je vous recommande vivement de partir en mission au Togo avec MH (MISSION HUMANITAIRE), vous ne serez pas déçu.

N’ayant pas de résidence fixe comme au Bénin, nous étions logés dans divers hôtels toujours dans un cadre très charmant au fur et à mesure que nous changions de villages, je pense que c’est un petit plus, qui ne vous déplaira pas.

Bon voyage à tous !

Laury

De Brieuc, Etudiant, Loperhet (dpt 29)

Une expérience humanitaire au Bénin

Partir en Afrique était pour moi un rêve d’enfant !

J’ai toujours été fasciné par ce continent que je rêvais de découvrir. Pour autant avant de fouler le continent noir à l’aéroport de Cotonou, je n’arrivais aucunement à m’imaginer ce qui m’attendais. Maintenant que ça fait plusieurs semaines que je suis rentré, je peux enfin me dire honnêtement que cette expérience était une très belle aventure dont je ne sors pas déçu.

Mes motivations de départ pour le Bénin étaient diverses, évidemment l’envie de découvrir d’une manière plus humaine une culture différente, la volonté de connaître par moi-même le travail d’une ONG sur le terrain avec une mission humanitaire, mais aussi la volonté de me confronter à la réalité du quotidien des autochtones.

Cette mission humanitaire à Ouidah fut principalement tournée vers l’aide scolaire.

phottemNous avons fait du soutien scolaire et de l’animation à l’école de Sagace et à l’orphelinat Amour et Manon.

Mis à part le choc culturel auquel nous avons tous été confronté, c’est surtout la joie des enfants, que ça soit à Sagace ou à l’orphelinat, qui m’a émerveillé. Ces derniers sont naturellement ouverts au dialogue et au partage de moments simples. Cette simplicité des relations m’a réellement donné un bol d’air frais pour ré-aborder ma vie française. Chaque journée était une invitation à découvrir et à s’émerveiller de cette culture béninoise si intéressante et belle.

Au delà de ces aspects touristiques, cette mission humanitaire fut également l’occasion de rencontrer des personnes d’horizons totalement différents dans une ambiance particulièrement propice au partage de ses ressentis, expériences et avis sur l’aventure unique que nous vivions tous. J’ai donc pu faire la connaissance d’un groupe très ouvert et très intéressant, ainsi que celle de Léa notre chef de mission qui nous a guidé durant l’ensemble du séjour. Très à l’écoute des différents questionnements ou attentes des membres du groupe, ce fut un plaisir d’agir à ses côtés.

Je sors donc évidemment grandi de cette aventure humaine et de cette expérience humanitaire qui m’ont réellement permis d’ouvrir mon esprit sur d’autres réalités que la mienne.

Cependant je crois avoir chopé un certain virus là-bas … En effet je suis très impatient de repartir de nouveau pour une mission humanitaire !

De Michèle, Fonctionnaire aviation civile, de Eguilles

Ma première mission humanitaire, destination Bénin 2014

De retour du Bénin depuis quelques jours, j’ai encore un peu de mal à réaliser ce que j’ai vécu là-bas.

micheles1Superbe mission humanitaire,  sans aucune déception car très proche de ce que j’avais imaginé en consultant le site MISSION HUMANITAIRE (MH) et en participant au séminaire.

La découverte est pourtant bien au rendez-vous, dans les émotions, les lieux, les échanges avec les enfants de l’orphelinat AMOUR et MANON, le travail en parfaite harmonie avec l’équipe locale qui est constituée de personnes adorables.

micheles2Nous avons effectué une partie de cette mission humanitaire dans des villages de brousse, des villages de pêcheurs, des écoles pour la partie mission médicale. J’ai vraiment aimé cette partie de la mission car elle m’a permis de faire certaines choses que je n’aurais jamais imaginé possibles, « régulation » des personnes qui arrivent pour bénéficier d’une consultation médicale, assistance aux médecins béninois, Hassan et Noel, distribution des médicaments aux patients.

Ça a été vraiment très fort de rencontrer les villageois et leurs enfants. Nous avons eu la chance d’être invités à passer une soirée dans le  village de Sikilé. C’était hors du temps et vraiment formidable.

micheles3Je garde pour la fin les émotions ressenties avec les enfants de l’orphelinat AMOUR et MANON qui nous ont apporté leur confiance, leurs envies, leurs sourires, leurs danses …  ça a été une vraie bouffée d’énergie à chaque rencontre.

Je ne sais pas mesurer encore ce que nous avons pu apporter mais je mesure chaque jour un peu plus ce que j’ai reçu, ce que toutes ces rencontres continuent de m’apporter.

Merci à tous ceux qui ont fait partie de cette mission humanitaire avec qui j’ai aimé partager tous ces moments et bien sûr à notre chef de mission Léa, sans qui c’est sûr ça n’aurait pas pu être aussi bien.

De Martine, éducatrice retraitée

Ma mission humanitaire au Togo

Le Togo est un pays magnifique, verdoyant où les cultures de fruits et légumes prédominent. Les populations sont très accueillantes, disciplinées et reconnaissantes de l’aide que nous leur avons apportée si courte et si minime soit-elle.

Cette mission d’évaluation s’est déroulée essentiellement sous forme d’une mission humanitaire médicale de masse, effective sur 7 jours, et de l’évaluation d’éventuels soutien et aide à un orphelinat.

martinetogoL’équipe intervenante auprès des populations était composée : de deux associations togolaises à l’origine de notre intervention, d’une équipe béninoise et d’une équipe de 11 bénévoles humanitaires français.

Merci aux deux associations SOSVOL-TOGO  et A2VA pour votre accueil, votre accompagnement tout au long de la mission, de votre investissement et des grands projets en faveur de vos concitoyens, de l’intérêt que vous portez à votre pays et à l’aide que vous apportez aux plus démunis …

Partager avec vous votre enthousiasme, vos actions et vos projets est une grande leçon d’humilité.

Une part de moi-même est restée là bas et j’ai ramené énormément de chaleur (au sens propre et au figuré). Il me restera en mémoire cette équipe cosmopolite  qui répond à une valeur profonde chez moi : « Nous nous construisons des rencontres et des choses qui ne font pas partie de notre quotidien. C’est la particularité de l’Autre qui nous enrichi ».

Martine

De Karine, Médecin généraliste, La Chaussée Saint Victor

Ma première expérience humanitaire au Togo

Quelle joie ce fut de réaliser le rêve de partir faire de l’humanitaire !

Quitter mon cabinet médical, les problèmes d’une société codifiée, enfermée où les patients me répètent que c’est de plus en plus difficile de se soigner en France … alors, allons voir ailleurs ce qu’il se passe, allons témoigner de ce que c’est, de ne RIEN avoir, si ce n’est son sourire, son cœur et sa générosité.

karinetogoJ’ai été accueillie par une population, douce, respectueuse, souriante, pudique qui m’a apportée énormément de chaleur humaine, alors que l’on enchainait les consultations, j’avais l’impression de leur apporter si peu d’espoir, moi qui ne suis là que quelques jours. Mais les médecins Béninois me rassuraient et me disaient que notre présence est une bénédiction pour eux.

J’ai également rencontré Edmond et Espoir, les responsables des associations Togolaises, SOSVOL et A2VA, avec qui  MH (MISSION HUMANITAIRE) va désormais travailler ; ils sont formidables, professionnels et nous avons tous liés de belles amitiés avec eux.

Un grand merci aussi à Stella, Aicha, Léontine, Paul … nos traducteurs, Pauline, sage-femme qui m’a accueillie à bras ouverts et avec qui j’ai fais deux accouchements.  Nous avons rendu visite aux enfants de l’orphelinat d’Amoussoukopé  où tout est à faire et où le combat continue pour nourrir et s’occuper des 70 enfants .

J’ai vécu une belle aventure humaine avec mes compagnons de voyage, car partir en mission humanitaire, c’est aussi vivre et découvrir une équipe de bénévoles, tous aussi passionnés et volontaires que moi.

Je ne suis qu’au début de mon aventure humanitaire, je souhaite aller plus loin et grandir avec l’humanitaire car cette mission m’a confirmée que j’avais ma place ici et … là-bas …

De Emilie, Infirmière, ALBI (81)

Ma mission humanitaire à Pondichéry (Inde)

Rentrée du district du tamil nadu en Inde du sud depuis 3 semaines maintenant.

Mes pensées et mon cœur sont encore là-bas. Les photos sont là pour me rappeler tous les bons moments passés avec la population locale, la « chapateam », les traducteurs.emipondy2

Résumer une belle aventure de 15 jours en quelques lignes n’est pas chose simple !

L’aventure humaine humanitaire a débuté ce fameux jeudi 17 octobre à l’aéroport avec la découvertes de mes acolytes venus tous pour la même chose : donner un peu de son temps pour apporter un peu de notre aide à une population locale défavorisée.

Un voyage fait de belles rencontres, de découvertes locales … des collègues simples toujours prêts pour rigoler, pour échanger dans la bonne humeur.

Notre travail s’est vite mis en place et la complicité avec ce peuple s’est vite installée malgré la barrière de la langue. Un simple sourire et le contact est établi … un peuple simple, heureux, souriant.

emipondy3J’ai vécu des moments extraordinaires qui resteront gravés dans ma mémoire … tous ces sourires, les échanges avec les enfants, le transport en rickshaw, la nourriture épicée, les moments de rigolades entre nous …

J’ai donné un peu de mon temps, et je suis rentré en France enrichie humainement.

J’ai retrouvé le pourquoi de mon choix professionnel en faisant cette mission. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi utile.

Bref, 15 jours magiques, en immersion totale dans cette ambiance si particulière à l’Inde.

Repartir ? Surement !

Merci à MH d’exister, merci à notre chef de mission, Marine mais aussi à Laurence, Philippe, les traducteurs et cette fabuleuse équipe la « chapateam » !!!

Connexion Tribu MH
:
: