Ensemble, pour un monde plus solidaire 
Autres témoignages

De Céline, Chirurgien-dentiste, Mulhouse

Mission en Inde, Orissa, 3 au 19 mai 2013

J’ai découvert l’ONG Mission Humanitaire par l’intermédiaire d’un ami parti déjà deux fois avec eux. De retour de ma première mission, qui s’est passée en Orissa (Inde), je ne me vois plus voyager autrementMH est une association extraordinaire, bien ficelée et sécurisée. Merci de m’avoir donné l’opportunité de réaliser ce voyage, d’allier dépaysement, découverte, partage, bonne humeur…. et de découvrir la principale richesse d’un pays, ses habitants.

celineMon rôle était de compléter la formation du dentiste tibétain présent à l’hôpital, notre principal lieu d’activité lors de cette mission. J’ai travaillé avec lui avec plaisir, c’était un vrai échange. Je lui ai transmis une partie de mes connaissances, il me parlait de la philosophie de vie tibétaine, pleine de partage et d’attention envers autrui. Il m’a montré qu’on pouvait faire beaucoup avec peu !

Mon équipe était géniale, les chefs d’équipe  au top…..très très bonne entente et ambiance !!

Mais…. j’ai aussi participé à des travaux de nettoyage et de peinture à la maison de retraite, fait des mini conférences parlant hygiène dentaire et prévention dans les villages, joué avec les petits moines et les enfants de l’orphelinat indien. C’est merveilleux de les voir oublier le temps d’une après-midi toute la souffrance qu’ils ont en eux, de voir leur visage s’ouvrir peu à peu.

Je n’ai qu’une envie c’est de repartir. Je ne peux que vous encourager à y aller… vous ne le regretterez sûrement pas !

Céline

De Anne-Laure, Dentiste, Granville

Petit témoignage de ma mission humanitaire en Orissa

En résumé, magnifique mission dans ces camps de réfugiés tibétains : que du bonheur, du bonheur et encore du bonheur.

Première mission et certainement pas la dernière : on ne sort pas indemne d’une telle expérience. On en revient plus éclatant plein de joie et d’amour.

annelaure1La mission médicale m’a permis avec Patricia, mon assistante dentaire, de soigner des Tibétains des 5 camps de réfugiés et quelques indiens. Nous avons également checké tous les enfants des écoles et les moines des deux monastères. Nous sommes allés faire de la prévention buccodentaire dans les camps devant les villageois et les maîtres de camps et aider les populations avec toute l’équipe et avec nos moyens mis à disposition.

Quel accueil ! Ces tibétains sont vraiment des personnes merveilleuses. Je suis heureuse d’avoir pu exercer mon métier là-bas et d’avoir apporté mon aide à ce peuple extraordinaire. Merci à eux qui nous ont tous émus par leur accueil, leur sourire, leur grande bonté malgré leur fragilité économique.

annelaure4Concernant notre rencontre avec les enfants de l’orphelinat, ce fut également un très grand moment. Une journée passée avec ces 23 petits loulous âgés de 6 à 13 ans, moments de partage ponctués par des jeux, des fous rires, des câlins et de l’amour partagé. Ce fut un grand honneur que ce soit notre mission qui décida du nom de cet orphelinat Asanta et Tinu, d’après les noms de deux des orphelins.

Et pour la petite histoire, à ce jour, nous sommes parrain et marraine d’Asanta. Que du bonheur.

La guest house où nous résidions nous permettait depuis le toit de dominer le grand monastère ainsi que l’immensité des vallées nous entourant et d’observer chaque soir un magnifique ciel étoilé. Un calme bienfaisant régnait partout en ces moments-là. Nous parlions que peu et toujours à voix basse. Le silence ne se rompait que lorsque jaillissaient en cascade nos rires bienveillants.

Ce fut donc une très grande aventure humaine partagée avec toute notre petite tribu fabuleuse ainsi que notre chef de mission Thierry. Merci à toute la tribu qui fut ma famille tout au long de cette mission et avec laquelle nous avons partagé tant de bons moments, de joies, d’émotions, de fous rires. Une très très grande complicité que nous avons tissée dès l’aéroport.

Un merci tout particulier à notre chef de mission Thierry. Sa sincérité, sa sensibilité, son grand cœur, son amour du monde et des autres, sa faculté de cultiver une attitude altruiste, de donner sans attendre en retour, de ne considérer que le bien d’autrui. Merci à lui de ne pas penser qu’à court terme (dons financiers) mais d’essayer de bâtir des solutions à long terme qui nécessitent plus d’investissement mais qui seules pourront aider ces populations dans le besoin. Et surtout merci à lui d’avoir essayer de nous transmettre toutes ces qualités.

Un grand merci à tous ceux qui m’ont écrit et aussi à ceux qui m’ont accompagnée en pensée.

Lire la suite de cette entrée »

De Anne Laure, Infirmière

Une mission de bénévolat en ORISSA (Inde)

Une mission humanitaire ? J’en rêvais depuis ma sortie d’école d’infirmière, mais la vie m’avait tracé un autre chemin, un mariage, un bébé… une installation dans ma vie, donc un rêve mis de côté.A la rencontre d'un peuple

Et puis l’année dernière un ami m’a dit qu’il partait en mission médicale 15 jours au Cambodge…. 15 jours ?

Et puis j’ai visité le site MH… et je me suis inscrite pour la mission en Inde. Avant de partir un gros doute. Je laisse ma famille, et puis est -ce une ONG sérieuse ?

Voilà maintenant presque 3 semaines que nous sommes rentrés et OUI MISSION HUMANITAIRE est extraordinaire… Notre mission d’évaluation a débuté avec beaucoup de péripéties mais nous sommes enfin parvenus à destination en sécurité. Il me faudrait des pages entières pour décrire tout ce que je ressens mais je sors « grandie » de cette aventure. La rencontre avec le peuple Tibétain a été magique. Les échanges Humains extraordinairement simples, sincères. Il y aurait tellement à faire pour les aider, que ce soit sur le plan médical, technique…mais surtout sur leur lien avec l’Inde

On pourrait presque dire que j’ai vécu une retraite spirituelle…Le retour à la vie occidentale est un peu dur : Le manque se fait ressentir d’autant plus que nous étions un groupe de 17 personnes complètement différents mais tellement complémentaire avec la même optique de soins. Des gens sincères, « grands ». Des gens qui aujourd’hui sont des amis… Alors je n’ai qu’une chose à dire : MERCI, MERCI de m’avoir permis de vivre cette aventure… Je prépare déjà ma prochaine aventure car c’est sûr je repartirais !!!!

PS : CHIN CHIN BOUDHA !!!!!!!!!!!!

De Eric, Infirmier (Vic en Bigorre)

Mission Inde (ORISSA)

Encore une aventure hors du commun avec MISSION HUMANITAIRE. Une experience extraordinaire, un enrichissement personnel,culturel et humain au quotidien ; de super collaborateurs devenus amis et que dire de cette culture tibetaine et de son peuple !Une équipe en ORISSA

Cette premiere mission d’évaluation permettra de compléter et solidifier  le projet  initial, afin que cette mission en Orissa soit un rendez vous tant humanitaire que culturel !!!!!!

La premiere pierre a été posée,continuons ensemble et ainsi soulager la souffrance de chacun.

 

Merci pour l’accueil !!!!  Je sors une nouvelle foi grandi de cette expérience.

ERIC ( Vic en Bigorre) 

Remplissez un passeport de mission

Pour partir en mission humanitaire, inscrivez-vous dès maintenant !

Cliquez sur le pays de votre choix Passeport BurkinaPasseport CambodgePasseport BéninPasseport SénégalPasseport MauritaniePasseport BanguiPasseport MarocPasseport EgyptePasseport MadagascarPasseport HaïtiPasseport EthiopiePasseport IndePasseport Mali

Le mariage forcé des enfants en Inde

Pour ne pas avoir à nourrir leurs petites filles, des parents préfèrent les marier dès leur plus jeune âge…

Cela se passe en Inde … Ne pas ignorer cela, c’est déjà commencer à agir

Il est facile de dire que le malheur est partout et que l’on ne peut pas tout sauver … cela permet de ne rien faire et de garder bonne conscience…
Arrêtons de vivre pour nous même uniquement.

REPORTAGE de FRANCE 24 : Au Rajasthan, une fillette est souvent considérée comme un fardeau, une bouche de trop à nourrir. Les familles préfèrent donc les marier très jeunes.
Connexion Tribu MH
:
: