Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Fanny, étudiante, à Tours

Mission Bénin

Quand j’étais petite, mon papa me disait tout le temps que pour être heureuse, il fallait voyager avec deux sacs : l’un pour donner, l’autre pour recevoir. Et puis un jour, j’ai écouté mon papa plus attentivement et je me suis dit qu’il serait peut-être temps de remplir mon sac à dos et de partir aider ces personnes à l’autre bout du monde.

C’est ainsi que je me suis retrouvée au Bénin, avec l’envie de compléter la belle et grande chaîne de l’association MISSION HUMANITAIRE.

Là-bas, à 6 heures d’avion de la Tour Eiffel, j’ai croisé la route de personnes chaleureuses et accueillantes, j’ai échangé des sourires, des poignées de main, des regards. J’ai dansé, chanté et j’ai grandi aussi. J’ai été émue par les « merci » des anciens et le courage des plus petits. J’ai partagé le quotidien d’un autre peuple, riche d’une autre fortune que celle de nos portes monnaies occidentaux.

Un grand Merci à l’équipe locale pour tous les souvenirs que vous m’avez laissé.

Merci aussi à notre chef de mission qui a su nous épauler, nous écouter, et parfois même nous supporter, tout en assurant notre sécurité.

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE pour ces actions que vous réalisez aux quatre coins du monde.

Je repars en France avec le cœur grandi et la foi en la vie. Et ça, mon papa avait raison, elle est là, la véritable clé du Bonheur.

« Car on ne fait jamais de grandes choses, seulement de petites, mais avec un grand Amour », Mère Teresa

Connexion Tribu MH
:
: