Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

Mission humanitaire à Madagascar

Témoignages de mission humanitaire

Cliquez pour voir le film

Une mission humanitaire à Madagascar from mission humanitaire on Vimeo.

De Alexia, Assistante comptabilité, Pordic

Humanitaire au Cambodge, 5 semaines de mission,

Me voici de retour d’une formidable expérience en mission humanitaire pendant cinq semaines au Cambodge. J’ai souhaité cumuler deux missions afin de prendre le temps de m’immerger dans la culture khmère, de m’imprégner de l’esprit humanitaire et de contribuer d’autant plus à aider les populations dans le besoin.

J’ai donc successivement pris part à deux équipes de bénévoles. Le caractère itinérant de chaque mission nous a permis d’étendre nos actions médicales sur une vaste superficie : périphérie de Phnom Penh, Battambang, Siem Reap…

La mobilité permet vraiment de prendre conscience de la diversité et de la richesse de chaque province khmère. Je retiendrai particulièrement nos consultations sur le Tonlé Sap – l’immersion culturelle y atteint son paroxysme avec les nuits passées sur les villages flottants !

Cette mission humanitaire a été une expérience humaine hors du commun.

De Alexia, Assistante Comptabilité, PordicS’il est parfois difficile d’être confronté à des situations d’injustice et de dénuement total – je pense à cette fratrie de cinq enfants livrés à eux-mêmes, à la charge d’une grand-mère alitée et dont l’aînée de 12 ans assure la garde – les journées de consultations ne manquent pas d’assurer leur lot de bonheur et de partage avec les populations locales.

En somme, ce que nous fournissons en matière d’aide et de soutien, les populations nous le rendent en termes de sourires et de regards bienveillants. Je n’oublierai jamais la gratitude de ces patients qui, une fois leurs médicaments en main, tiennent à remercier individuellement chaque membre de l’équipe humanitaire.

L’association MISSION HUMANITAIRE, c’est une véritable école de la vie où l’on se nourrit autant de l’expérience des autres – bénévoles comme traducteurs et médecins locaux – qu’on en apprend sur soi-même. Un grand merci à l’ensemble des deux équipes, avec lesquelles j’ai passé des moments de partage et de complicité inoubliables.

Je recommande vivement l’association MISSION HUMANITAIRE pour la qualité de son organisation, la sécurité qu’elle nous assure sur place, et, surtout, pour les valeurs d’entraide, de partage et de solidarité qu’elle dégage.

L’expérience que j’ai vécue au Cambodge me suit désormais dans mon quotidien. Je me sens guidée par une petite flamme qui me rappelle à quel point cette expérience a changé ma vie.

De Annaëlle, étudiante en sciences sociales, Bagneux (92)

Ma mission humanitaire au Bénin

Je viens de revenir du Bénin … Mon esprit et mon cœur sont toujours sur cette terre magnifique, à la culture vraiment très enrichissante et chaleureuse. Les mots me manquent pour essayer de décrire tout ce que je ressens, car c’est une aventure humanitaire unique et indescriptible. Vous ne pouvez pas vous en rendre compte tant que vous n’y êtes pas allés !

Lors du séminaire de formation, l’association MISSION HUMANITAIRE nous apprend qu’il faut faire une mission pour les autres évidemment, mais avant tout pour soi. Nous prenons beaucoup de plaisir à aider les autres lors des missions humanitaires médicales (très bien organisées avec une équipe locale MH attachante) et lors des visites à la maison de protection à l’enfance « UN TOIT POUR LA VIE », accueillant des enfants extraordinaires qui nous apprennent beaucoup …

Au sein de la mission humanitaire, sont également organisées des journées d’immersion culturelle qui sont nécessaires pour se ressourcer et mieux comprendre l’histoire du pays, et donc des populations.

J’avais quelques craintes avant de partir concernant la partie médicale – étant donné que je n’ai aucune compétence dans ce domaine – mais finalement, ce que l’association MISSION HUMANITAIRE attend de nous n’est pas compliqué. La chose la plus dure que nous avons dû affronter, c’est finalement le retour en France !

Pour participer à une mission humanitaire, il suffit juste d’avoir un cœur, du temps (12 jours sur toute une vie, ce n’est pas grand chose), et un peu d’argent (mais finalement, avec la déduction des impôts, cela revient à payer pratiquement que le prix du billet d’avion).

A vous de franchir le pas maintenant, n’attendez pas que les choses arrivent comme vous le souhaitez, mais décidez ce qui arrive !

Personnellement j’y retourne l’été prochain avec l’association MISSION HUMANITAIRE

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE et à cette merveilleuse équipe (aussi bien française que locale) !

De Ninon, Etudiante

Mission humanitaire au Bénin

Magique, intense, exceptionnelle, riche, hors du temps …

Voici les premiers mots qui me viennent en tête lorsque je repense à l’expérience que j’ai vécu au Bénin, en mission humanitaire bénévole.

12 jours au cœur de l’Afrique, auprès d’une population chaleureuse, souriante, et tellement accueillante.

Le Bénin, son histoire, ses couleurs, ses odeurs, sa musique, ses danses, sa joie de vivre, ses pistes, ses beignets, sa pâte rouge et sans oublier l’orphelinat « Amour et Manon » Une grande bouffée d’oxygène dans notre quotidien rythmé, stressant et matérialiste.

Parce que donner le sourire à un enfant en l’emmenant à la piscine, se cotiser pour offrir un vélo à un adolescent qui marche 5h par jour pour étudier, ou encore se rendre en pirogue dans un village pour réaliser des consultations médicales humanitaires, ça n’a pas de prix !

12 jours de mission humanitaire, qui, grâce au professionnalisme de MH, l’ONG « MISSION HUMANITAIRE », aux compétences des employés locaux et à la motivation et à la bonne humeur quotidienne du groupe de bénévoles, nous a permis de consulter plus de 650 personnes isolées et de suivre une quarantaine d’enfants en soutien scolaire.

Une expérience inoubliable !

Il faut vraiment le vivre pour prendre conscience de l’intensité de l’aventure humaine que représente une mission humanitaire.

Je remercie MH « MISSION HUMANITAIRE » de m’avoir permis de réaliser mon rêve et félicite Jean Philippe pour sa mission en tant que chef de mission.

Ninon

De Véronique, Déléguée générale

2ème mission humanitaire en 2014 avec la même association

21 Juillet 2014 : départ, 15 jours pour découvrir la culture tibétaine : une sacré belle opportunité de rencontres de 18 mois à 80 ans !

Objectif peinture : réfection de la maison des prières de la maison de retraite OPH. Pas question de mollir !

Si les pensionnaires tibétains rencontrés ne parlaient pas l’anglais, leurs regards, leurs sourires et leur présence de chaque instant (!) attentive et bienveillante fut un réel soutien indispensable pour mener à bien ces travaux pendant la mousson.

Quant à nos autres expériences de rencontres avec les enfants de la crèche, à l’école, ou avec les jeunes moines du Monastère furent tout au autant de beaux et intenses souvenirs gravés pour longtemps dans ma mémoire.

Cette mission humanitaire fut aussi un beau succès grâce à l’implication et à la sensibilité de Bertrand, notre Chef de mission qui nous a sacrément guidés, et à une équipe de bénévoles enthousiaste et pleine de dynamisme.

Mais aussi grâce à Ama et Sonam, qui respectivement veillaient attentivement sur notre quotidien et notre bel accueil dans les camps.

Nous avons ensuite quittés les camps de réfugiés tibétains pour l’orphelinat indien de Gopalpur.

26 adorables chérubins indiens pleins de joie, de respect et de bienveillance entre eux, et qui apprenaient avec envie tout ce qu’ils pouvaient.

Quelle leçon de vie ! Que d’émotion …

La maison leur offre un toit et des repas.

Le dévouement du directeur et de sa famille leur apporte une belle éducation, et très souvent des rires dans la complicité.

Mais ce n’est pas suffisant. Alors, si vous souhaitez les aider, n’attendez pas, ils ont besoin de notre soutien et de parrains ….  🙂

Merci à l’association « MISSION HUMANITAIRE » avec qui je compte bien repartir en mission !

Véronique

De Clélia, Agent de service hospitalier, Saint Broladre

Mission humanitaire Bénin – Togo

Une mission humanitaire pour moi, c’est comme un « don du sang ».

On donne une partie de son temps, de soi, pour essayer d’aider des inconnus.

Quand je me rends en mission humanitaire, je n’y suis pas pour dormir dans des hôtels 4 étoiles.

Mais j’y suis pour toutes ces personnes qui nous attendent, le sourire aux lèvres, parce qu’elles savent que l’on fera de notre mieux pour les aider.

J’y vais pour des rencontres, des partages qui resteront graver (qu’ils soient positifs ou négatifs), aussi bien, avec tous les autres bénévoles qui viennent dans le même but que moi, qu’avec toutes les populations locales que l’on rencontre durant notre séjour humanitaire.

C’est un échange avant tout, l’égocentrisme et la solitude n’y ont pas leurs places !

Cette fois encore, en retournant au Bénin, en découvrant le Togo, j’ai pu apprécier, découvrir, partager, avec des personnes que je connaissais et avec celles que je ne connaissais pas.

Après ma première mission humanitaire, c’est ce qui m’avait donné envie de repartir, je n’ai pas regretté un seul instant. J’y ai trouvé ce que j’y étais venue rechercher. Lire la suite de cette entrée »

De Daniel, Médecin, Avignon

Témoignage de mission au Bénin

Je suis de retour de ma troisième mission humanitaire avec l’association « MISSION HUMANITAIRE » (MH).

Ma seule envie est de repartir avec Mission Humanitaire.

Chaque année, mes congés sont différents grâce à MH.

Quelle belle expérience encore une fois.

Très belle équipe de bénévoles, âgés entre 17 ans la plus jeune et 62 le doyen, venus de tous les horizons, mais avec un objectif commun pendant quelques jours : aider les populations locales du Bénin.

Mais comme cela arrive à la fin de chaque mission, ce sont finalement les populations locales qui nous on aidé.

Et oui, au retour de chaque mission on revient transformés de l’intérieur.

Chaque mission c’est une bouffée d’oxygène et de vie dans ce monde à l’envers, où les valeurs de nos ancêtres ont du mal à survivre, alors qu’en mission, ces valeurs sont toutes présentes, naturellement.

Ouf que ça fait du bien !! Très bon chef de mission ainsi que la chef qui était en formation avec nous.

Côté mission médicale humanitaire, elle-même, nous avons collaboré avec les populations des villages de communautés locales, autour de Ouidah.

Là-bas, j’ai la chance de pouvoir exercer la médecine autrement. C’est la clinique à l’état pur. Ça demande la musculation de neurones au maximum. C’est un bon défi.

Ça nous ramène aux sources de la médecine et le pourquoi de ma vocation. Et c’est très beau !!

Et que dire des enfants de l’orphelinat « Amour et Manon ». Ces 28 enfants sont souriants, bien éduqués, travailleurs à l’école, plein de joie et en très bonne santé mentale et physique.

Bravo à son Directeur Pierre Paul et à l’association « Mission Humanitaire » qui soutient intégralement l’orphelinat.

Grâce à eux et aux bénévoles comme nous, leur avenir sera bien différent dans un pays où les besoins sont partout.

Comme j’ai dit, ma seule envie est de repartir en mission avec l’association « Mission Humanitaire » lors de mes prochaines vacances.

Alors, vive les prochaines vacances, vite, vite !!!

Daniel

De Inès, Etudiante en sciences du langage

Notre mission humanitaire à Madagascar

Nous sommes partis le 3 juillet 2014 pour une expérience humanitaire inoubliable.

Les longues heures de voyage, en avion puis en bus étaient fatigantes mais les paysages en valaient la peine.

Nous avons été accueillis à bras ouverts par Rosa, Steffie et Adeline, le personnel de la maison de bénévoles.

Les premières journées à l’hôpital ont permis de se familiariser avec les habitudes malgaches et avec l’organisation de l’accueil et de la pharmacie. Les trois stagiaires qui nous ont accompagnés nous ont aussi beaucoup aidé par leur travail en amont pour la mission.

Les journées suivantes en village ont été les plus éprouvantes mais les plus enrichissantes.

On a pu voir un grand nombre de patients tout en jouant avec les enfants qui sont très demandeurs.

Les contacts avec les malgaches ont été facilités par leur bienveillance, leur gentillesse et leurs sourires.

Merci à Angela et Abdou pour leur dévouement sans faille à MH (association MISSION HUMANITAIRE).

L’expérience terrain de Jean-Luc a permis le bon déroulement de notre mission. Les rencontres tant avec les malgaches qu’entre bénévoles ont été formidables.

Notre super équipe s’est retrouvée un mois plus tard en France pour écrire ce témoignage ensemble.

Christophe, Emmanuel, Amélie, Lucie, Camille, Inès

De Philippe, Médecin

Bénévolat humanitaire au Bénin

La cinquantaine, et l’envie de faire autre chose, d’exercer différemment, de donner du temps aux autres.

Ma première mission humanitaire médicale, quelques appréhensions suite aux récits souvent exagérés entendus par ci par là (« Ma médecine générale » un peu loin..).

Ce fut une mission pleine de bonheur et d’émotions auprès des enfants de l’orphelinat « Amour et Manon », mais aussi avec les populations que nous avons rencontrées dans les villages lors de nos consultations médicales (le rythme était parfois soutenu).

L’équipe était jeune et très motivée et tout s’est bien passé, grâce aussi à une organisation « parfaite » de nos chefs de mission.

Le caractère mixte de cette mission me parait très approprié pour une 1ère fois .

Un grand Merci à toute l’équipe de MH (association MISSION HUMANITAIRE) et aux bénévoles qui ont participé à la réussite de cette mission.

De Marion, Manipulatrice Radio, Paris

Une aventure humanitaire au Bénin

Une très belle aventure …

Ce lundi matin nous nous apprêtons à nous envoler pour Cotonou … Rencontre avec les bénévoles à l’aéroport, le lien se tisse très rapidement.

La mission est lancée !

Cette belle aventure humanitaire commence, nous faisons la rencontre de notre chef de mission qui nous accueille à la maison MH (Association MISSION HUMANITAIRE) de Ouidah.

Les jours défilent à grande vitesse mais ne se ressemblent pas. Séjour très dépaysant. Nous allons dans différents villages, de brousses mais aussi de pécheurs.

Grand moment d’excitation lorsque nous allons à la rencontre des habitants de Ahouandji et que nous devons charger notre matériel sur une pirogue pour partir en mission humanitaire médicale dans le village qui nécessite ce mode de transport.

Leur accueil est exceptionnel danse, chant, sourire et rire à foison … !

De grands moments de partage également avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon », soutien scolaire en journée mais aussi journée piscine et plage !

Mission très enrichissante et très forte en émotion.

Il me tarde de repartir en mission humanitaire …

Merci beaucoup à nos deux chefs de mission qui nous ont accueillis avec grande gentillesse et humanité, merci à eux d’avoir géré toute l’organisation pour que la mission se passe extrêmement bien.

Merci également à toute l’équipe MH (association MISSION HUMANITAIRE).

Marion

Connexion Tribu MH
:
: