Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Natacha, Assistante sociale

Mission humanitaire au Bénin en 2014

Tout commença lors d’un séminaire à Azay le rideau en mars 2014.

J’avais depuis plusieurs années pour projet de partir en mission humanitaire en Afrique.

Beaucoup de questionnement : je suis assistante sociale. Quelle aide vais-je pouvoir apporter, vais-je être utile, etc. ?

Un séminaire qui s’est alors déroulé sur un weekend où les échanges avec l’équipe de l’association « mission humanitaire », les autres potentiels bénévoles et la présentation par Thierry de l’Association, de son fonctionnement, des diverses missions m’ont rassurée et m’ont permis enfin de me lancer sereinement dans ce projet qui me tenait tant à cœur.

Et hop ! Juin 2014, me voilà dans l’avion direction Cotonou pour 15 jours de mission humanitaire au Bénin, accompagnée d’une Team MH bénévoles exceptionnelle venant de tous milieux, corps de métiers, âges, etc.

Un pied déposé sur le sol du Bénin … Je ne savais pas encore que ce pays, Ouidah, la Team MH, l’équipe locale, la population, les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon », seraient une expérience unique qui m’apporterait autant d’enrichissement sur le plan humain.

Une mission humanitaire plus que complète à la fois humainement, culturellement, des missions médicales et de soutien scolaire, de l’animation et du plaisir tout simplement à partager. Lire la suite de cette entrée »

De Vanessa, Analyste bancaire, Lyon

Mission humanitaire à Pondichéry

J’ai eu la chance de participer à la mission humanitaire de Pondichéry en janvier 2014.

C’était vraiment un beau voyage et une expérience humanitaire enrichissante. Je n’aurai pas pensé voir et vivre autant de choses en quinze jours.

Nous étions un groupe de 10 personnes et vivions à Pondichéry dans une maison très confortable. Deux cuisinières nous préparaient de très bons repas.

Notre mission était itinérante , nous traversions des villes, des champs de riz, de cacahuètes et découvrions chaque jour un nouveau village avec son charme et sa population toujours très accueillante et souriante.

img_2398Chaque jour nous installions l’équipe accueil, les médecins, et la  pharmacie dans des endroits ombragés et faciles d’accès pour les patients. Nous changions de poste tous les jours : accueil des patients, accompagnement entre les médecins et la pharmacie, préparation des prescriptions. Chaque soir nous échangions sur ce qui avait bien fonctionné, ce qu’il fallait améliorer, la relation avec les médecins Indiens, les interprètes …

On découvre un autre monde, une autre culture, autre façon de travailler : une expérience inoubliable. Lire la suite de cette entrée »

De Valérie, Approvisionneuse en jouets, Nantes

Mission en Inde – Odisha : 24/09/2013 – 10/10/2013

Comment résumer une expérience si forte ?

Il s’agit de ma deuxième mission avec MH, mais la tâche reste difficile …

Partir en mission humanitaire, c’est mettre son égoïsme au service des autres (intelligent selfishness comme l’exprime les bouddhistes : la seule voie vers un monde plus pacifique mais aussi vers un cœur plus heureux).

Et il s’agit bien de cela je crois. Donner de son temps et de ses compétences pour un projet humanitaire, c’est rechercher une satisfaction personnelle.

valerie_odishaLa satisfaction est à nouveau au rendez-vous avec cette mission en Odisha. Plus que jamais, je me suis sentie utile en apportant mes compétences, ma volonté et mes mains à un projet bien concret dont on mesure pleinement, au jour le jour, l’avancé et la nécessité.

Partir en mission humanitaire, c’est aussi plonger dans une aventure où chaque instant, chaque rencontre nous enrichit.

A commencer par la rencontre avec les bénévoles. J’ai eu la chance de faire partie d’une équipe extraordinaire composée de personnalités dynamiques, volontaires, drôles et touchantes. Merci à chacun pour ces beaux moments partagés ensemble.

La rencontre avec le peuple Tibétain restera également un des moments forts de cette aventure. Quelle leçon de sagesse, de sérénité et de partage.

Je suis partie en Inde pour les aider et je rentre avec la forte impression d’avoir reçu bien plus que ce que je n’ai apporté. Cette mission fut un échange extraordinaire, riche en émotions.

Conclusion : Je signe dès demain pour repartir  !

De Michel, Chef de mission, France

Hommage aux bénévoles

Au fil des missions que j’encadre  pour Mission Humanitaire ce qui me surprend toujours, c’est moins l’évolution des pays et des populations  que nous soutenons que l’engagement des bénévoles pour nos actions humanitaires.

Que ce soit au Cambodge, au Bénin, à Madagascar, ou en Inde en mission de courte durée, mission médicale ou de soutien à un orphelinat, qu’ils viennent de tous horizons, de couches sociales différentes, et quelque soit leur âge, je retrouve toujours auprès de chacun d’eux une même motivation : la volonté de donner, d’être utile, de partager

Au-delà de grands mots qui pourraient marquer cet engagement : solidarité, humanisme…. c’est le plus souvent le cœur qui parle.

Mais ce projet individuel devient très vite un projet collectif et là encore j’admire cette  capacité  à  intégrer  une équipe, à se frotter aux autres !! Exigence de partage, de tolérance…

michelcEnfin il y a la rencontre avec ceux qui  souffrent ou qui ont besoin d’aide. L’affec alors l’emporte. Les moments d’immenses bonheurs sont parfois ternis par le sentiment d’être inutiles mais là encore, votre investissement, votre disponibilité  viennent compléter les actions médicales et les sourires que vous recueillez, les dessins qui vous sont remis sont bien la preuve que vous avez réussi à donner un peu de réconfort et de bonheur. Souvenez vous des fous rire des enfants et le regard des adultes pendant une partie de un, deux, trois soleil.

Une tribu ? Oui nous faisons parti d’un clan de ceux qui aident, qui donnent, qui espèrent……… mais sans vous Mission Humanitaire ne pourrait survivre.

Un grand merci à  vous médecins, infirmières, bénévoles à Barbara, Jean, Karine, Malika…. et à vous tou(te)s avec qui j’ai partagé des expériences exceptionnelles.

A bientôt

Michel

De Mathilde, puéricultrice, Angers

Mission Février-Mars 2013

Cela fait maintenant deux mois que je suis rentrée du Cambodge, après deux missions effectuées, deux mois nécessaire pour prendre du recul sur cette merveilleuse aventure.

C’était un projet que j’avais depuis plusieurs années, à la fin de mes études, je me suis lancée !

mathilde2Au fur et à mesure des consultations itinérantes nous avons découvert une population tellement attachante et accueillante.

En tant qu’infirmière, les soins étaient parfois difficiles. A cause du manque de moyens, nous n’étions pas toujours satisfaits du travail effectué mais les remerciements et sourires de tout ces gens aident à oublier.

mathilde1Outre la partie médicale qui était très intéressante, je me suis vraiment amusée lors des activités coloriage, les 1 2 3 soleil géants ou encore l’apprentissage du brossage des dents.

Et les paysages, quels paysages !! C’était une vraie chance de partir consulter au fin fond d’un village à 1h de piste malgré la place « tape cul » du fond du bus ! C’est grâce à cela que nous avons découvert un Cambodge authentique.

J’ai hâte de repartir à la découverte d’une nouvelle population !! Quand on a le virus, il ne nous quitte plus !

De Mathilde, puéricultrice à Angers

Mission Février-Mars 2013

De Peggy, auxiliaire de puériculture, Dordogne

Mission humanitaire au Bénin, avril 2013

Pour moi l’humanitaire était un projet réfléchi depuis plusieurs années. Suite à une recherche sur internet, je me suis inscrite au séminaire de l’ONG MISSION HUMANITAIRE pour y participer en octobre 2012. Celui ci  m’a donné encore plus l’envie d’aboutir à mon projet de parcourir un pays d’Afrique en tant que bénévole.

Je suis donc partie avec l’équipe en avril 2013 au Bénin. J’y ai donc trouvé une solidarité entre missionnaires. Nous avons regroupé cette solidarité pour accomplir nos actions de manière efficace et dans une sérénité la plus totale. Notre travail en équipe a été très fructueux sur le terrain.

Aussi, prendre connaissance des différences culturelles est primordial pour accomplir nos actions de manière plus objective.

Mission humanitaire au BéninC’est le but de l’immersion culturelle organisée en début de mission.

Même si nous avons l’impression d’apporter une goutte d’eau dans l’océan, nous prenons conscience de jour en jour que le résultat est visible sur du long terme. C’est plutôt rassurant. Chaque équipe apporte son grain de sable pour finaliser les objectifs.

Nous avons apporté des soins auprès de la population,  nous y avons investi toute notre énergie auprès de ces civilisations défavorisées. Mais les plus beaux moments vécus en mission, c’est le bonheur aux enfants que l’on apporte en tant que bénévole…

Le plus beau des cadeaux est le sourire qui apparait sur le visage des enfants dans les villages et dans les écoles, par notre disponibilité  que nous leur offrons …

On prend conscience également que la fondation Pierrefond sauve certains de ces enfants de cette misère des rues par l’intermédiaire de l’orphelinat « Amour et Manon ». Lire la suite de cette entrée »

De Véronique, Infirmière

Ma mission humanitaire dans les camps de réfugiés Tibétains

« Si l’envie de donner un peu de vous, de votre temps, de votre confiance, de votre tendresse, de votre savoir, vous enivre, rejoignez la mission humanitaire où vous découvrirez sans qu’aucun mot ne puisse d’écrire le bonheur à l’état pur, le rire d’enfant, le regard d’une personne âgée, le sourire d’une femme, le remerciement d’un homme, la culture d’un peuple qui reste souriant aimant accueillant malgré sa fragilité.

Une expérience comme celle-ci est une expérience hors du commun ou chacun donne ce qu’il peut, ce qu’il connait, ce qu’il ressent, vous en reviendrez plus grand, plus fort.

Mille merci également à la Tribu Gagner qui reste en coulisse mais où tout est pensé, organisé dans le moindre détail. Alors n’hésitez pas, ce n’est que du bonheur, une pure merveille, une P… d’expérience. »

Des bisous à volonté

Véro

De Joëlle, Infirmière

Ma mission humanitaire à Madagascar

Troisième mission médicale avec MISSION HUMANITAIRE et troisième aventure humaine toujours aussi riche de tout, en mélange d’émotions qui marquent à jamais.

Cette mission à Madagascar, au sein d’un hôpital local quasi désaffecté, moi qui suis une infirmière issue de l’hôpital public, m’a permis de mesurer, s’il en était besoin, une fois encore, le fossé existant entre nos installations et nos pratiques, et celles de Madagascar, et par là même l’étendue de la tâche à accomplir.

joelle_madagascarAinsi au rythme de l’Afrique, j’ai partagé avec toute l’équipe composée d’êtres engagés et humanistes, un quotidien de soignant, accompagnant, écoutant … J’ai ressenti tout au long de cette mission toute une palette de sentiments au fur et à mesure des actions engagées et des rencontres humaines. La communication, le partage avec les locaux furent riches et rapidement naturels et évidents ainsi que les gestes médicaux soutenant un regard, un sourire, un échange.

Je me suis tout de suite sentie à ma place au milieu d’un paysage bigarré et des coutumes locales. Ces images restent encore très vives dans ma tête  et dans mon cœur et cette mission motivée par un désir d’empathie et de don de soi m’a apporté davantage encore.

Je rentre riche, de couleurs, d’odeurs, d’une autre culture, mais aussi de rencontres tant au sein de l’équipe que de la population locale que j’ai d’ores et déjà envie de retrouver en 2013 pour mesurer le chemin parcouru et continuer.

Au total une grande aventure humaine, humanitaire, engagée et finalement bouleversante.

De Carole, médecin généraliste

Volontaire humanitaire au Bénin

J’ai toujours voulu faire partie d’un projet humanitaire en tant que médecin bien sûr  mais aussi  en tant que « maillon d’une chaîne » humanitaire et je dois avouer que MISSION HUMANITAIRE remplit tout à fait ce désir de participer à un beau projet humain auprès des enfants de l’orphelinat et aussi auprès de la population béninoise.

carole-benin_1La rencontre avec une équipe qui est là pour le même projet, avec la même envie d’aider sans rien attendre en retour, apporter du temps, de l’attention, mettre nos connaissances au service des enfants et de la population… rien que ça, c’est une aventure !!!! à noter que les debriefings le soir ont été de grands moments de rigolade avec les autres bénévoles…rigolade aussi avec les quelques personnes qui nous encadrent sur place (en plus de notre super tata Léa…. !!!! il y a le directeur de l’orphelinat, Didier, Joël et personnellement je voulais remercier Patrice, le traducteur  qui m’a sortie de situations coquasses…).

Je peux résumer ma mission comme étant «  Une belle aventure humaine et de cœur », elle était certes essentiellement médicale, mais partager ses compétences avec une équipe dont la plupart des personnes n’ont rien à voir avec la filière médicale est un grand enrichissement pour ma part et sans mes « collègues » je n’aurai  rien pu faire.

carole-benin_2La rencontre avec les enfants de l’orphelinat a été forte en émotion, avec pour ma part la rencontre de ma « filleule » dont je suis très fière… tous les enfants sont extraordinairement volontaires : il faut les imaginer travailler toute la journée, à faire des devoirs, revoir des leçons… le tout ponctué de fous rires, jeux, câlins et bien sûr aussi quelques  petites querelles !!!

En résumé, je souhaite à tout ceux qui le veulent, de vivre un jour une expérience pareille… en tout cas, moi c’est sûr, je n’ai qu’une seule envie ,c’est de continuer ces aventures !!!

De Daniel, médecin, Châteaurenard (13)

Ma première expérience médicale avec Mission Humanitaire

Je garderai un excellent souvenir pour plusieurs raisons.

Sur le plan personnel, c’est une expérience merveilleuse qu’il faut vivre pour bien la comprendre.

Le contact rapproché de médecin avec la population native a été très riche. J’ai vu certaines pathologies dont j’avais presque oublié qu’elles pouvaient exister encore aujourd’hui. Un travail de médecin généraliste comme dans la ville, mais adapté aux conditions particulières de l’environnement local des populations. Un suivi de patients par fiche sanitaire de MH, ce que permet à un prochain médecin missionnaire de connaître le dossier médical du patient.

daniel-beninLa logistique et l’organisation bien rodées de MH qui témoignent de plus de 25 ans d’expérience humanitaire. L’existence de vrais projets de développement pour les communautés natives  sur le terrain et la constations de résultats. On sait où va notre argent (et là bas, je n’ai eu besoin de rien dépenser, même pas pour une bouteille d’eau).

L’équipe de missionnaires a été très sympathique. Chacun dans son métier, multiple et varié, avec ses capacités, et indépendamment de son âge, a su donner le meilleur de soi, aussi bien pour les enfants de l’orphelinat Amour et Manon, comme pour les visites médicales dans les villages et bien sûr, pour la vie au quotidien entre nous tous.

Une chef de mission superbe à qui on ne donne pas son âge par rapport à ses responsabilités. Bravo Léa !

Après quelques missions humanitaires avec d’autres organisations, j’ai choisi mon camp pour les prochaines : Mission Humanitaire le meilleur compromis entre vie personnelle, vacances autrement, travail professionnel et humanitaire !

Un grand MERCI !!!

Connexion Tribu MH
:
: