Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Mylène, 42 ans, Responsable communication, Hyères

Mission humanitaire au Cambodge, juillet 2014

Sans connaissance médicale particulière, partir avec l’association « MISSION HUMANITAIRE » (MH) a été une grande chance d’être utile et de vivre des rencontres authentiques !

Une équipe à taille humaine, une organisation rodée, la motivation et la convivialité des équipes sur place et un super chef de file, Eric …

Tout cela fait que cette expérience humanitaire risque bien de « faire des petits ».

Cette mission itinérante m’a fait découvrir des populations de coins reculés du Cambodge, et a créé des liens avec les khmers, qui m’ont touchée au cœur… »,

Mylène

De Camille, Etudiante en prévention

Partir en mission humanitaire : première expérience au Bénin

Pour ma première mission humanitaire, j’ai adoré le principe de la mission mixte (Bénin / Togo) c’est juste TOP ! J’ai pris conscience de beaucoup de choses là-bas…

Ma mission humanitaire m’a permis une découverte extraordinaire de deux pays, deux cultures différentes, de personnes superbes et aussi de moi-même !

Là-bas, les valeurs humaines telles que l’amitié, la famille et le partage prennent vraiment tous leur sens.

Que ce soit au service médical ou à l’orphelinat « AMOUR et MANON », les journées passent toujours trop vite.

De retour en France depuis quelques jours maintenant, j’ai pris un peu du recul sur  la vie en général et j’essaie de relativiser.

Je souhaite même changer d’orientation professionnelle ; puisque maintenant je vais rechercher une activité dans le domaine de l’humanitaire.

Cette mission humanitaire avec l’association « MISSION HUMANITAIRE » restera une expérience inoubliable et bénéfique pour moi.

Aujourd’hui, je n’ai qu’une hâte : repartir pour une nouvelle mission humanitaire.

Je recommande ! Aussi, je tiens à remercier toute l’équipe de l’Association « Mission Humanitaire » pour leur sérieux et bien sûr tous les bénévoles qui m’ont accompagné cette première fois !

Camille

De Laury, 19 ans, Etudiante en prépa commerciale

Mission humanitaire Bénin – Togo

En juillet 2014, je suis partie en mission humanitaire mixte c’est à dire une semaine au Bénin puis une semaine au Togo.

Autant vous dire, que dès la première semaine au Bénin, je voulais retourner en France, tant je me sentais inutile : En effet, beaucoup de missions étaient passées avant nous et avaient déjà réalisé beaucoup de choses à l’orphelinat Amour et Manon ainsi que dans le cadre des consultations médicales, ce qui ne nous laissait pas beaucoup d’initiatives à prendre.

Cependant, le contact avec ce peuple africain, si souriant et chaleureux m’a convaincue d’y rester. Nous avons même eu la chance d’être conviés le soir, dans un village très reconnaissant envers l’action de MH (association MISSION HUMANITAIRE), nous montrant ainsi l’aide nécessaire que MH doit continuer à donner dans cette région car ce n’est que sur le long terme que les bénéfices sont visibles.

Mais tout cela, je ne l’ai compris que, lors de la mission au Togo où nous étions en partenariat avec plusieurs associations locales.

L’orphelinat  du Togo « Dieu est Grand » était très loin de ressembler à celui du Bénin exemplaire « AMOUR et MANON » tant au niveau sanitaire qu’éducatif : Ces 70 enfants dont les tout-petits étaient majoritairement en malnutrition avaient besoin de soutien scolaire comme de contacts affectifs ce que nous faisions en passant notre temps à jouer avec eux.

Ayant passé 2 jours dans cet orphelinat, j’ai pu aussi aider à la rénovation des chambres et d’un grand panneau indiquant l’emplacement de l’orphelinat.

Ce qui m’a fait me rendre compte de la nécessité pour MH d’accroître le nombre de missions vers ce pays qui n’attend que notre aide, tant les choses à faire et à apporter y sont nombreuses.

C’est au cours de cette mission que je me suis sentis vraiment utile.

Mais ceci n’aura de profit que si notre action est relayée régulièrement, c’est pourquoi je vous recommande vivement de partir en mission au Togo avec MH (MISSION HUMANITAIRE), vous ne serez pas déçu.

N’ayant pas de résidence fixe comme au Bénin, nous étions logés dans divers hôtels toujours dans un cadre très charmant au fur et à mesure que nous changions de villages, je pense que c’est un petit plus, qui ne vous déplaira pas.

Bon voyage à tous !

Laury

De Natacha, Assistante sociale

Mission humanitaire au Bénin en 2014

Tout commença lors d’un séminaire à Azay le rideau en mars 2014.

J’avais depuis plusieurs années pour projet de partir en mission humanitaire en Afrique.

Beaucoup de questionnement : je suis assistante sociale. Quelle aide vais-je pouvoir apporter, vais-je être utile, etc. ?

Un séminaire qui s’est alors déroulé sur un weekend où les échanges avec l’équipe de l’association « mission humanitaire », les autres potentiels bénévoles et la présentation par Thierry de l’Association, de son fonctionnement, des diverses missions m’ont rassurée et m’ont permis enfin de me lancer sereinement dans ce projet qui me tenait tant à cœur.

Et hop ! Juin 2014, me voilà dans l’avion direction Cotonou pour 15 jours de mission humanitaire au Bénin, accompagnée d’une Team MH bénévoles exceptionnelle venant de tous milieux, corps de métiers, âges, etc.

Un pied déposé sur le sol du Bénin … Je ne savais pas encore que ce pays, Ouidah, la Team MH, l’équipe locale, la population, les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon », seraient une expérience unique qui m’apporterait autant d’enrichissement sur le plan humain.

Une mission humanitaire plus que complète à la fois humainement, culturellement, des missions médicales et de soutien scolaire, de l’animation et du plaisir tout simplement à partager. Lire la suite de cette entrée »

De Amélie, Etudiante

Bénévolat humanitaire à Madagascar (été 2014)

Une aventure humanitaire au-delà de ce que je pouvais m’imaginer avant de partir.

Madagascar et sa nature unique, paradis de la biodiversité. Des paysages variés, la senteur des épices et une population accueillante.

L’association « Mission Humanitaire » ouvre les yeux sur ces pays qui ont besoin d’une aide médicale.

Être au contact des habitants, leur apporter une aide médicale humanitaire, jouer avec les enfants, donner des vêtements, expliquer comment se laver les mains et se brosser les dents … sont des moments magiques que l’on découvre grâce à M.H. (l’association MISSION HUMANITAIRE).

Je tenais à dire un grand merci à Jean-Luc pour son efficacité et à toute l’équipe sur place (médecins, traducteurs, cuisinières, chef …..) pour leur gentillesse et leur professionnalisme.

C’est l’expérience la plus incroyable de ma vie, la première d’une longue série j’en suis sûr.

Merci à mission humanitaire (MH) et à très vite !

Amélie

*****

(note de la rédaction de MH : un grand merci à Amélie qui a réalisé de superbes photos de la mission et un beau reportage)

De Mélanie, Restauratrice

Mon expérience humanitaire au Bénin

Il est difficile de trouver les mots justes pour décrire cette expérience humanitaire.

Dépaysement total, enrichissement culturel, découverte et échanges avec les populations locales et surtout rencontre avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon ».

Le Bénin, c’est d’abord une culture riche : notre rencontre avec le pontife du Vaudou fut un réel privilège et nous a permis d’appréhender différemment cette religion.

Le Temple des Pythons, la Forêt sacrée et la route des esclaves ont également contribué à nous immerger dans cette culture.

La rencontre avec les populations locales lors des consultations fut aussi très forte en émotion.

Je ne suis pas issue du milieu médical, donc je nourrissais quelques craintes : vais-je vraiment être utile et compétente ?

Mais tout était parfaitement organisé grâce à Léa qui était en Afrique depuis un an et grâce à l’association « Mission Humanitaire« .

Elle connait parfaitement le terrain et est apprécié de tous, c’était une réelle chance de l’avoir pour chef de mission.

Et que dire de notre travail à l’orphelinat « Amour et Manon » ? Les mots me manquent.

L’accueil tellement chaleureux des enfants, le soutien scolaire, notre week-end à la piscine et à la plage, leurs sourires et leur joie de vivre … ces instants passés en leur compagnie étaient juste magiques.

Enfin, tous ces merveilleux moments, j’ai eu la chance de les vivre et de les partager avec une équipe formidable.

Et depuis mon retour, je n’ai qu’une seule idée en tête :

je repars quand ?

 

Mélanie

De Valérie, Manipulatrice en radiologie, VALREAS

Partir en mission humanitaire au Cambodge

Valerie2Avant de partir en mission humanitaire, j’ai ressenti quelques appréhensions.

En quoi puis-je être utile en n’étant pas médecin, partir avec 12 inconnus dans un pays que l’on ne connait pas.

Finalement, tous mes doutes se sont vite envolés.

L’organisation MH (association MISSION HUMANITAIRE) est au point, chacun sait ce qu’il a à faire et comment se rendre utile.

On part avec des inconnus et on revient avec des amis aussi bien parmi les bénévoles que parmi l’équipe des traducteurs.

L’accueil a été très chaleureux, les gens sont toujours souriants malgré leurs conditions de vie assez rudes.

Les stigmates de la guerre sont toujours présents.

Consulter dans des lieux aussi typiques, tels que des pagodes ou sur les villages flottants est merveilleux.

Le seul point négatif est ce sentiment d’impuissance de ne pas pouvoir faire plus pour les gens.

Lorsque l’on revient, la seule envie est de repartir.

Valérie

De Delphine, Conseiller en gestion de patrimoine, Chateauroux

Mission humanitaire au Cambodge

J’ai souvent pour habitude de dire que rien arrive par hasard … Depuis longtemps, je souhaitais, sans le réaliser, partir en mission humanitaire.

Et puis un soir, je clique, re clique … et je tombe sur un site … LE SITE  de MH (MISSION HUMANITAIRE) !!

On en discute entre amies, et bingo inscription pour le séminaire .. et … départ vers le Cambodge le 23 mars 2014 !

J’ai beau chercher et retourner mes phrases et mes mots je crois que rien ne pourra exprimer ce que j’ai ressenti et vu là bas .. IL FAUT LE VIVRE.

La mission humanitaire au Cambodge a la particularité d’être itinérante, les consultations ont eu lieu dans plusieurs villages, différents les uns des autres,  mais le moment le plus fort  sera sans conteste le passage de 3 jours sur les villages flottants où, en étant loin de tout, on se sent au plus près de la population et du groupe.

Immersion et dépaysement complets !

Les appréhensions des 1ères heures laissent place a des souvenirs et des anecdotes aujourd’hui, uniques.

L’organisation bien ficelée de MH  (l’association MISSION HUMANITAIRE) permet de se sentir efficace sur chacun des postes même lorsque l’on ne vient pas du milieu médical, on peut aussi bien être « l’assistant du médecin », que recevoir les patients, préparer les médicaments  ou occuper les enfants.

On peut rire à 11h05, et avoir le cœur serré a 11h15, préparer un traitement pour l’hypertension le jeudi et jouer à « 1 2 3 soleil » avec les enfants le vendredi.

Je garderai longtemps en mémoire la patience et la sérénité de la population, le sourire et la curiosité des enfants, la première matinée à l’orphelinat « Enzo et Tina » pour préparer la mission.

Et puis, il y a les bénévoles … au fil des jours on apprend chacun à se connaître et à agir ensemble.

Merci à MH (MISSION HUMANITAIRE), à l’équipe sur place (médecins, traducteurs), à Marine, notre chef de mission, de m’avoir permis de vivre cette première, mais certainement pas dernière, mission, telle que je l’avais imaginé.

Delphine

De Alisée, Etudiante, 18 ans

Mission Humanitaire au Bénin, 9 au 21 juin 2014

Une expérience inoubliable

Cela faisait un moment que j’avais envie de partir en mission humanitaire, alors une fois ma majorité acquise, j’ai contacté l’association Mission Humanitaire.

On s’imagine beaucoup de choses avant de partir, et les questions fusent ; et une fois sur place, je n’ai pas été déçue, loin de là, je n’aurais pas imaginé mieux.

La vie en communauté avec les autres bénévoles s’est vraiment bien passée, nous étions un bon groupe qui fonctionnait plutôt bien je pense.

Les missions médicales étaient très intéressantes bien que je n’ai pas de compétences particulières dans le domaine, et la rencontre avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon », ainsi que tous les moments passés avec eux, sont à jamais gravés dans ma mémoire.

Beaucoup d’émotions durant cette mission qui fut enrichissante, bouleversante et surtout extraordinaire.

Merci à l’équipe de Mission Humanitaire pour tout, et j’espère repartir très bientôt avec l’association.

Alisée

De Martine, Cadre informatique, Crosne

Mission humanitaire Madagascar, du 3 au 19 mai 2014

03 mai 2014 : un an jour pour jour après ma première mission humanitaire avec MH (l’association « MISSION HUMANITAIRE« ), me voilà de nouveau dans les airs, 11 heures de vol pour rejoindre Madagascar.

Couleurs, lumière et chaleur sont les premiers mots qui me viennent à l’esprit quand nous débarquons.

Les deux semaines passeront très vite, journées à l’ hôpital d’Ambanja ou consultations dans les villages de brousse, entre l’accueil des patients, l’assistance aux médecins ou la distribution de médicaments, nous apprenons à connaitre les malgaches et tentons de les soigner ou au moins de les soulager avec les moyens mis à notre disposition

… ablation d’un kyste ou arrachage de dents en plein air … Les échanges ne sont pas toujours simples et les mots que nous essayons de retenir pas toujours convaincants mais en tout cas, cela les amuse, et nous aussi.

Et puis, il y a cette visite à la prison, « quartier » des femmes, enfin plus exactement un coin de l’établissement avec une petite cour de quelques mètres carrés où elles font à manger et une pièce dans laquelle elles tiennent à quinze, allongées sur des nattes.

Une mère est là, prostrée, un bébé dans les bras, toute la détresse du monde dans le regard … Elle a été arrêtée la veille , et deux de ses enfants de 8 et 12 ans sont complètement seuls chez elle sans argent.

Nous devons faire quelque chose … MH est là, ainsi qu’Angela, la directrice pays pour MISSION HUMANITAIRE, une femme formidable, et en une semaine, la mère est sortie de prison, a retrouvé ses Martinemadaenfants et va prendre un nouveau départ toujours grâce à Angela et à MH.

Je n’oublierai ni son regard quand nous l’avons rencontrée, ni son visage quand nous sommes revenues lui annoncer que ses enfants étaient en sécurité et que nous allions nous occuper d’elle.

C’est cela et toutes les belles rencontres de bénévoles ou de malgaches qui me donne envie de repartir en mission humanitaire avec MH, encore et encore …

Merci à Chantal et à Annick nos 2 chefs de mission, merci à tous et à très bientôt !

Vèlouma !

Martine

Connexion Tribu MH
:
: