Transformer la passion en actions 
Autres témoignages

De Véronique, Chimiste, Isle Adam (dpt 95)

Expérience humanitaire au Bénin

Me voilà revenue de ma mission humanitaire au Bénin et je ne suis vraiment pas déçue d’avoir osé franchir le pas.

L’aventure humanitaire commence dès l’aéroport de Roissy où nous faisons connaissance avec les autres bénévoles, puis arrivée à l’aéroport de Cotonou.

Le dépaysement est total. Nous sommes accueillis par notre chef de mission et notre chauffeur MH, nous voilà parti pour deux heures de route direction la maison MH (MISSION HUMANITAIRE) où nous attend un repas préparé par nos cuisinières, Tata Salomé et Chantal.

Le lendemain matin, nous plongeons dans la culture béninoise en visitant des lieux symboliques et nous finissons par l’orphelinat Amour et Manon.

Les enfants nous ont réservé un accueil chaleureux, rythmé par de la musique et des danses. Nous tissons alors nos premiers liens avec ces enfants merveilleux et si attachants.

Suivrons ensuite des journées inoubliables de partage et de divertissement à la piscine et à la plage.

Les jours alors s’enchainent et nous sommes soit affectés à des journées éducatives soit médicales.

Les journées éducatives humanitaires se déroulent à l’école « Bon berger » où nous devons faire du soutien scolaire. Les enfants sont attachants et contents de partager des moments d’apprentissage mais aussi de loisirs avec nous.

Concernant les journées médicales humanitaires, nous sommes accompagnés par du personnel local MH qui sont des gens professionnels et d’une grande gentillesse.

Nous allons à la rencontre de populations locales afin de leur prodiguer des soins. Nous avons eu la chance d’être invité par un chef de village et d’avoir pu ainsi passer une soirée exceptionnelle avec cette population ayant une grande joie de vivre.

Tous ces merveilleux moments j’ai pu les partager avec une équipe de bénévole solidaire, dynamique et formidable.

Merci beaucoup à notre chef de mission, qui a vécu sa première mission en tant que chef, il a su gérer son organisation afin que tout se passe pour le mieux.

Merci aux personnels locaux de MH (association MISSION HUMANITAIRE) qui nous ont accueillis avec de grands sourires et humanité.

Donc à ceux qui hésitent, foncez !! Partez en mission humanitaire !

Véronique

De Julien, Assistant site internet, Montmerle sur Saône

Ma mission humanitaire en Inde

2 mois ont passé depuis mon retour de mission humanitaire à Pondichéry, mon corps est ici mais mon esprit est encore là-bas.

Ce fût une expérience humanitaire inoubliable.

Je m’y étais préparé mais rien ne vaut le terrain, une expérience tellement magique qu’elle continue de changer ma vie au quotidien.

Aller à la rencontre du peuple Indien nous donne une belle leçon d’humilité, nous avons rencontré des personnes humbles, souriantes et attachantes, des moments magiques !!!!!

Lors de mon arrivée à l’aéroport, Serge m’a annoncé que nous n’étions que 5 volontaires à partir au lieu de 7 … sur le coup j’ai été quelque peu inquiet, est-ce que nous allions pouvoir remplir notre mission en étant si peu nombreux (il me semble que dans l’histoire de MH, c’était la première fois qu’une mission partait avec un effectif aussi restreint).

Une fois sur place, après avoir fait plus ample connaissance avec mes compagnons de mission, j’ai vite été rassuré, nous n’étions effectivement que 5 bénévoles, mais 5 personnes avec la même envie, nous étions tous là pour faire au mieux pour aider la population indigente. Le fait d’être aussi peu nombreux était à la fois notre faiblesse mais aussi notre force, un groupe soudé, motivé et prêt à relever le défi.

De plus, les personnes qui partaient avec nous dans les villages ont été très efficaces, nous avons eu un petit temps d’adaptation pour apprendre à tous travailler ensemble.

Une petite pensée à Abou, qui a été très présent pour nous aider en mission, partager sa culture, nous guider lors des sorties sur nos journée Off.

La maison MH (MISSION HUMANITAIRE) était pleine de vie, c’était génial avec des moments de partage, des moments de vie magiques !!!

Je n’ai pas les mots pour qualifier ce que cette mission m’a apporté, au départ on part pour aider les autres mais au final on finit par recevoir autant et plus que ce que l’on donne.

J’espère sincèrement pouvoir repartir l’année prochaine en mission (Cambodge) avec MH (l’association MISSION HUMANITAIRE).

Dommage que MH soit basé aussi loin de chez moi, à quand une antenne de MH sur Lyon ou sa région ?

Je demande cela car faire le séminaire, partir en mission c’est déjà génial !!!!!! mais s’investir dans MH serait le petit plus ^^

Bonne journée,

Julien

De Véronique, Déléguée générale

2ème mission humanitaire en 2014 avec la même association

21 Juillet 2014 : départ, 15 jours pour découvrir la culture tibétaine : une sacré belle opportunité de rencontres de 18 mois à 80 ans !

Objectif peinture : réfection de la maison des prières de la maison de retraite OPH. Pas question de mollir !

Si les pensionnaires tibétains rencontrés ne parlaient pas l’anglais, leurs regards, leurs sourires et leur présence de chaque instant (!) attentive et bienveillante fut un réel soutien indispensable pour mener à bien ces travaux pendant la mousson.

Quant à nos autres expériences de rencontres avec les enfants de la crèche, à l’école, ou avec les jeunes moines du Monastère furent tout au autant de beaux et intenses souvenirs gravés pour longtemps dans ma mémoire.

Cette mission humanitaire fut aussi un beau succès grâce à l’implication et à la sensibilité de Bertrand, notre Chef de mission qui nous a sacrément guidés, et à une équipe de bénévoles enthousiaste et pleine de dynamisme.

Mais aussi grâce à Ama et Sonam, qui respectivement veillaient attentivement sur notre quotidien et notre bel accueil dans les camps.

Nous avons ensuite quittés les camps de réfugiés tibétains pour l’orphelinat indien de Gopalpur.

26 adorables chérubins indiens pleins de joie, de respect et de bienveillance entre eux, et qui apprenaient avec envie tout ce qu’ils pouvaient.

Quelle leçon de vie ! Que d’émotion …

La maison leur offre un toit et des repas.

Le dévouement du directeur et de sa famille leur apporte une belle éducation, et très souvent des rires dans la complicité.

Mais ce n’est pas suffisant. Alors, si vous souhaitez les aider, n’attendez pas, ils ont besoin de notre soutien et de parrains ….  🙂

Merci à l’association « MISSION HUMANITAIRE » avec qui je compte bien repartir en mission !

Véronique

De Clélia, Agent de service hospitalier, Saint Broladre

Mission humanitaire Bénin – Togo

Une mission humanitaire pour moi, c’est comme un « don du sang ».

On donne une partie de son temps, de soi, pour essayer d’aider des inconnus.

Quand je me rends en mission humanitaire, je n’y suis pas pour dormir dans des hôtels 4 étoiles.

Mais j’y suis pour toutes ces personnes qui nous attendent, le sourire aux lèvres, parce qu’elles savent que l’on fera de notre mieux pour les aider.

J’y vais pour des rencontres, des partages qui resteront graver (qu’ils soient positifs ou négatifs), aussi bien, avec tous les autres bénévoles qui viennent dans le même but que moi, qu’avec toutes les populations locales que l’on rencontre durant notre séjour humanitaire.

C’est un échange avant tout, l’égocentrisme et la solitude n’y ont pas leurs places !

Cette fois encore, en retournant au Bénin, en découvrant le Togo, j’ai pu apprécier, découvrir, partager, avec des personnes que je connaissais et avec celles que je ne connaissais pas.

Après ma première mission humanitaire, c’est ce qui m’avait donné envie de repartir, je n’ai pas regretté un seul instant. J’y ai trouvé ce que j’y étais venue rechercher. Lire la suite de cette entrée »

Daphné, 22 ans, étudiante en sciences politiques et sociales, Padoue (Italie)

Mission humanitaire à Pondichéry (août 2014)

Je suis partie en mission humanitaire à Pondichéry, en Inde du Sud, cet été, une immersion dans la vie quotidienne indienne, je recommande cela à tout le monde !

C’est la première mission avec MH (l’association MISSION HUMANITAIRE), pour ma mère Chantal et moi.

Nous avions décidé de nous engager ensemble dans cette aventure indienne et de partager notre passion commune du voyage et du contact humain ; cela a été pour nous deux une expérience incroyable.

Nous étions donc que des filles et des femmes en mission humanitaire (14 !), d’âges disparates et de formations différentes.

La mission humanitaire est pourtant « médicale », et nous avions que deux infirmières dans l’équipe, et bien cela n’a pas été du tout un handicap !

Notre équipe était dynamique, enthousiaste et enjouée, on s’est bien entendu au fil des jours que ce soit sur le terrain ou à la maison MH.

Nous sommes d’ailleurs encore en contact grâce aux réseaux sociaux et au travail de Mathilda, qui s’est chargée de récupérer toutes nos photos afin que nous puissions les partager par Internet.

Il est vrai que lorsqu’on part en mission humanitaire, c’est « à la rencontre de l’autre », et on ne pense pas forcément que « l’autre » peut-être tout simplement une personne du groupe ou bien un membre de l’équipe locale. Lire la suite de cette entrée »

De Liliane, Aide-soignante

Ma mission humanitaire au Bénin et au Togo (2 pays en une seule mission)

Je suis rentrée depuis plusieurs semaines et je suis toujours aussi nostalgique !

Merveilleuse mission humanitaire qui ne vous laisse pas indemne humainement.

Je n’exprime pas facilement mes sentiments et pourtant je pourrai écrire des pages !

J’ai aimé partager avec cette population si adorable, si souriante malgré les conditions de vie. Ces enfants joueurs, curieux, si attachants, que ce soit durant les consultations médicales, dans les villages de brousse ou de pêcheurs, ou dans les orphelinats !

Une seule frustration, le sentiment de n’avoir pas fait assez !!

Je repartirai en mission humanitaire !!

J’ai rencontré des gens merveilleux, les bénévoles, l’équipe MH (association MISSION HUMANITAIRE), les associations « sosvol » et notre chef de mission.

Merci à tous,

Liliane

De Mylène, 42 ans, Responsable communication, Hyères

Mission humanitaire au Cambodge, juillet 2014

Sans connaissance médicale particulière, partir avec l’association « MISSION HUMANITAIRE » (MH) a été une grande chance d’être utile et de vivre des rencontres authentiques !

Une équipe à taille humaine, une organisation rodée, la motivation et la convivialité des équipes sur place et un super chef de file, Eric …

Tout cela fait que cette expérience humanitaire risque bien de « faire des petits ».

Cette mission itinérante m’a fait découvrir des populations de coins reculés du Cambodge, et a créé des liens avec les khmers, qui m’ont touchée au cœur… »,

Mylène

De Daniel, Médecin, Avignon

Témoignage de mission au Bénin

Je suis de retour de ma troisième mission humanitaire avec l’association « MISSION HUMANITAIRE » (MH).

Ma seule envie est de repartir avec Mission Humanitaire.

Chaque année, mes congés sont différents grâce à MH.

Quelle belle expérience encore une fois.

Très belle équipe de bénévoles, âgés entre 17 ans la plus jeune et 62 le doyen, venus de tous les horizons, mais avec un objectif commun pendant quelques jours : aider les populations locales du Bénin.

Mais comme cela arrive à la fin de chaque mission, ce sont finalement les populations locales qui nous on aidé.

Et oui, au retour de chaque mission on revient transformés de l’intérieur.

Chaque mission c’est une bouffée d’oxygène et de vie dans ce monde à l’envers, où les valeurs de nos ancêtres ont du mal à survivre, alors qu’en mission, ces valeurs sont toutes présentes, naturellement.

Ouf que ça fait du bien !! Très bon chef de mission ainsi que la chef qui était en formation avec nous.

Côté mission médicale humanitaire, elle-même, nous avons collaboré avec les populations des villages de communautés locales, autour de Ouidah.

Là-bas, j’ai la chance de pouvoir exercer la médecine autrement. C’est la clinique à l’état pur. Ça demande la musculation de neurones au maximum. C’est un bon défi.

Ça nous ramène aux sources de la médecine et le pourquoi de ma vocation. Et c’est très beau !!

Et que dire des enfants de l’orphelinat « Amour et Manon ». Ces 28 enfants sont souriants, bien éduqués, travailleurs à l’école, plein de joie et en très bonne santé mentale et physique.

Bravo à son Directeur Pierre Paul et à l’association « Mission Humanitaire » qui soutient intégralement l’orphelinat.

Grâce à eux et aux bénévoles comme nous, leur avenir sera bien différent dans un pays où les besoins sont partout.

Comme j’ai dit, ma seule envie est de repartir en mission avec l’association « Mission Humanitaire » lors de mes prochaines vacances.

Alors, vive les prochaines vacances, vite, vite !!!

Daniel

De Camille, Etudiante en prévention

Partir en mission humanitaire : première expérience au Bénin

Pour ma première mission humanitaire, j’ai adoré le principe de la mission mixte (Bénin / Togo) c’est juste TOP ! J’ai pris conscience de beaucoup de choses là-bas…

Ma mission humanitaire m’a permis une découverte extraordinaire de deux pays, deux cultures différentes, de personnes superbes et aussi de moi-même !

Là-bas, les valeurs humaines telles que l’amitié, la famille et le partage prennent vraiment tous leur sens.

Que ce soit au service médical ou à l’orphelinat « AMOUR et MANON », les journées passent toujours trop vite.

De retour en France depuis quelques jours maintenant, j’ai pris un peu du recul sur  la vie en général et j’essaie de relativiser.

Je souhaite même changer d’orientation professionnelle ; puisque maintenant je vais rechercher une activité dans le domaine de l’humanitaire.

Cette mission humanitaire avec l’association « MISSION HUMANITAIRE » restera une expérience inoubliable et bénéfique pour moi.

Aujourd’hui, je n’ai qu’une hâte : repartir pour une nouvelle mission humanitaire.

Je recommande ! Aussi, je tiens à remercier toute l’équipe de l’Association « Mission Humanitaire » pour leur sérieux et bien sûr tous les bénévoles qui m’ont accompagné cette première fois !

Camille

De Laury, 19 ans, Etudiante en prépa commerciale

Mission humanitaire Bénin – Togo

En juillet 2014, je suis partie en mission humanitaire mixte c’est à dire une semaine au Bénin puis une semaine au Togo.

Autant vous dire, que dès la première semaine au Bénin, je voulais retourner en France, tant je me sentais inutile : En effet, beaucoup de missions étaient passées avant nous et avaient déjà réalisé beaucoup de choses à l’orphelinat Amour et Manon ainsi que dans le cadre des consultations médicales, ce qui ne nous laissait pas beaucoup d’initiatives à prendre.

Cependant, le contact avec ce peuple africain, si souriant et chaleureux m’a convaincue d’y rester. Nous avons même eu la chance d’être conviés le soir, dans un village très reconnaissant envers l’action de MH (association MISSION HUMANITAIRE), nous montrant ainsi l’aide nécessaire que MH doit continuer à donner dans cette région car ce n’est que sur le long terme que les bénéfices sont visibles.

Mais tout cela, je ne l’ai compris que, lors de la mission au Togo où nous étions en partenariat avec plusieurs associations locales.

L’orphelinat  du Togo « Dieu est Grand » était très loin de ressembler à celui du Bénin exemplaire « AMOUR et MANON » tant au niveau sanitaire qu’éducatif : Ces 70 enfants dont les tout-petits étaient majoritairement en malnutrition avaient besoin de soutien scolaire comme de contacts affectifs ce que nous faisions en passant notre temps à jouer avec eux.

Ayant passé 2 jours dans cet orphelinat, j’ai pu aussi aider à la rénovation des chambres et d’un grand panneau indiquant l’emplacement de l’orphelinat.

Ce qui m’a fait me rendre compte de la nécessité pour MH d’accroître le nombre de missions vers ce pays qui n’attend que notre aide, tant les choses à faire et à apporter y sont nombreuses.

C’est au cours de cette mission que je me suis sentis vraiment utile.

Mais ceci n’aura de profit que si notre action est relayée régulièrement, c’est pourquoi je vous recommande vivement de partir en mission au Togo avec MH (MISSION HUMANITAIRE), vous ne serez pas déçu.

N’ayant pas de résidence fixe comme au Bénin, nous étions logés dans divers hôtels toujours dans un cadre très charmant au fur et à mesure que nous changions de villages, je pense que c’est un petit plus, qui ne vous déplaira pas.

Bon voyage à tous !

Laury

Connexion Tribu MH
:
: