Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Antonine, Neuropsychologue

Mission humanitaire Inde, Octobre 2018

Première mission humanitaire pour moi : je n’ai pas été déçue !

Je souhaitais partir avec un organisme en lequel je pourrais avoir confiance, et en Inde, pays qui me fascine.

Mission humanitaire m’a permis de partir en toute sécurité, tout en travaillant au plus près de la population locale pour mon plus grand ravissement !

Les échanges avec les enfants, la joie des habitants de nous voir arriver dans les villages pour leur apporter les soins auxquels ils n’ont pas recours et la participation à une campagne de dépistage de la lèpre m’ont permis de me sentir utile pour la population et m’ont apporté beaucoup de joie.

Notre chef de mission et l’équipe de bénévole, c’était juste génial, nous avons passé un super moment tous ensemble et malgré mon retour une partie de moi est restée en Inde !

De Christophe, infirmier libéral

Mission Cambodge 2018

Première mission humanitaire pour moi, je suis parti avec mon épouse qui était déjà partie avec MISSION HUMANITAIRE.

Ce fût un bon moment de vie inoubliable !

La mission était essentiellement médicale, à travers des villages plus ou moins isolés. Le pays et ses habitants sont très attachants.

Bien sûr, on ne reste pas indifférent à la grande pauvreté que l’on peut voir, mais les Cambodgiens nous ont beaucoup donnés notamment avec leur sourire, leur gentillesse, et leur grand respect d’autrui.

Encore aujourd’hui, il me suffit de penser à ses instants merveilleux auprès d’eux pour reprendre plein de courage, car ils inspirent vraiment beaucoup d’admiration.

L’organisation parfaite, notre chef de mission tout aussi parfait, les médecins, traducteurs, tous les membres de la mission et bien sûr les cambodgiens ont facilité l’adaptation et le sentiment de se sentir bien et utile.

Bref, que du BONHEUR ! On en redemande et à bientôt pour une nouvelle mission.

De Véronique, retraitée

Mission Bénin – Togo, Octobre 2018

Depuis 20 ans l’envie de partir en mission humanitaire me titillait, mais les contraintes de la vie ne m’ont pas permises de réaliser ce rêve avant mon 60ème anniversaire.

Après plusieurs mois de recherches et d’indécision, je franchis le pas et choisis M.H. (l’association MISSION HUMANITAIRE), dans la foulée je m’inscris au séminaire..1ère grande épreuve…partir seule dans un cadre inconnu.

Ravie à l’issu du séminaire, tout semble correspondre à mes attentes : sérieux, honnêteté, organisation, pérennité des actions, convivialité..et surtout j’ai le sentiment que les bénévoles non issus du milieu médical ont quand même un rôle actif à jouer au sein de la mission. Je m’inscris donc dans la foulée pour la mission Bénin/Togo d’octobre 2018 avec quand même un peu d’appréhension.

Je ne vais pas vous raconter la mission, ce serait trop long, mais simplement mon ressenti, mes émotions, mes sentiments.
Durant la préparation au départ notre chef de mission a été très présente et d’une aide efficace, c’est rassurant.

Une fois à l’aéroport et dès les premiers contacts, les appréhensions s’envolent, ne subsistent que l’envie et l’excitation du départ.

Nous avons eu la chance d’être une équipe formidable où jeunes, moins jeunes, équipes locales n’ont formé qu’un seul et même groupe empreint d’une même motivation, d’une même dynamique, le tout vécu dans la joie, la bonne humeur et l’efficacité.

Chaque jour un poste différent à tenir, chaque soir un debrief…et chaque jour son lot d’émotions…génial !!

Quelle richesse, quel partage, quels échanges, quelle belle leçon de vie que cette mission !!!

J’ai vraiment eu le sentiment que l’on a été utiles, que l’on a contribué à apporter un peu de soulagement, de considération à toutes ces personnes si souvent délaissées au sein de leur propre pays, d’avoir également aidé et soutenu les équipes locales, qui avec leur peu de moyens se battent pour tenter d’améliorer les conditions de leurs concitoyens.

Émotionnellement, tous nous ont rendu au centuple le peu qu’on a pu leur donner.

Merci à tous pour avoir contribué à faire de cette mission un moment d’exception. Merci et bravo à M.H. pour son sérieux, son organisation, son implication.

Vivement la prochaine mission….

De Catherine, préparatrice en pharmacie d’officine

Mission Inde du sud, octobre 2018

J’ai vécu ma première mission de bénévole humanitaire en Inde du Sud avec l’association MISSION HUMANITAIRE.

J’ai partagé ce grand moment avec une équipe formidable, soudée et motivée.

Lors des missions, nous avons eu des accueils très chaleureux, notamment de la part de deux chefs de village et d’un directeur d’école très attentionné.
Nous avons été privilégiés d’avoir pu aller dans des lieux inédits et de recevoir autant de bienveillance et reconnaissance lors de nos missions.

La barrière de la langue est bien réelle, mais, un sourire, un regard rempli de gratitude en dit beaucoup.
Nos missions se sont toujours déroulées avec efficacité et bonne humeur.

J’ai découvert une population pauvre très digne, des enfants remplis de joie lors des activités avec eux, et un pays d’une belle richesse culturelle et culinaire.

L’équipe locale a toujours été disponible et extrêmement sympathique.
Un grand merci à Florent, notre chef de mission.

Je suis revenue en France comblée et heureuse d’avoir contribué à cette à belle action et prête à repartir !

Catherine

De Valérie et Catherine

Mission Dehradun, Mars 2018

Nous sommes 2 collègues de travail au sein d’un centre hospitalier.

Au cours d’une conversation, nous avons échangé sur notre volonté de participer à une mission humanitaire.
Après une recherche sur internet , nous avons choisi de contacter l’association MISSION HUMANITAIRE (MH).

Le weekend d’intégration a été un vrai moment d’échange et de partage. Nous sommes reparties convaincues par le projet de MH et l’organisation des différentes missions.

Nous avons alors fait le choix en 2016 de participer à la mission Inde du sud. Cette première mission a été vraiment une découverte multiple, le pays, la culture.

Nous avons été profondément bouleversées par tous ses moments de partage, de solidarité et de bienveillance entre la population et l’équipe MH.

 

Nous avons été séduites par ce pays et sa population. Nous avons donc décidé de repartir en mars 2018 sur la mission Dehradun.
Ce séjour était différent, avec une rencontre de la population des montagnes très éloignée des centres médicaux. Plusieurs heures de 4X4 étaient nécessaires pour se rendre sur les villages.
L’accueil des villageois a été chaleureux et bouleversant.

 

Nous pensions partir en mission humanitaire pour apporter une aide et un soutien à la population. L’énergie et le temps que nous avons consacré à MH n’est rien en regard de tout ce que nous avons reçu.
Ces missions ont changé notre vision de la vie et nos jugements sur les difficultés au quotidien.

 

Regarder nos photos nous replongent dans ces moments inoubliables et toujours avec le même plaisir.
Merci à l’organisation MH, de nous avoir permis de participer à ses missions en toute sécurité.

Au plaisir de repartir avec MH.
Valérie et Catherine

De Véronique, Chimiste, Isle Adam (dpt 95)

Expérience humanitaire au Bénin

Me voilà revenue de ma mission humanitaire au Bénin et je ne suis vraiment pas déçue d’avoir osé franchir le pas.

L’aventure humanitaire commence dès l’aéroport de Roissy où nous faisons connaissance avec les autres bénévoles, puis arrivée à l’aéroport de Cotonou.

Le dépaysement est total. Nous sommes accueillis par notre chef de mission et notre chauffeur MH, nous voilà parti pour deux heures de route direction la maison MH (MISSION HUMANITAIRE) où nous attend un repas préparé par nos cuisinières, Tata Salomé et Chantal.

Le lendemain matin, nous plongeons dans la culture béninoise en visitant des lieux symboliques et nous finissons par l’orphelinat Amour et Manon.

Les enfants nous ont réservé un accueil chaleureux, rythmé par de la musique et des danses. Nous tissons alors nos premiers liens avec ces enfants merveilleux et si attachants.

Suivrons ensuite des journées inoubliables de partage et de divertissement à la piscine et à la plage.

Les jours alors s’enchainent et nous sommes soit affectés à des journées éducatives soit médicales.

Les journées éducatives humanitaires se déroulent à l’école « Bon berger » où nous devons faire du soutien scolaire. Les enfants sont attachants et contents de partager des moments d’apprentissage mais aussi de loisirs avec nous.

Concernant les journées médicales humanitaires, nous sommes accompagnés par du personnel local MH qui sont des gens professionnels et d’une grande gentillesse.

Nous allons à la rencontre de populations locales afin de leur prodiguer des soins. Nous avons eu la chance d’être invité par un chef de village et d’avoir pu ainsi passer une soirée exceptionnelle avec cette population ayant une grande joie de vivre.

Tous ces merveilleux moments j’ai pu les partager avec une équipe de bénévole solidaire, dynamique et formidable.

Merci beaucoup à notre chef de mission, qui a vécu sa première mission en tant que chef, il a su gérer son organisation afin que tout se passe pour le mieux.

Merci aux personnels locaux de MH (association MISSION HUMANITAIRE) qui nous ont accueillis avec de grands sourires et humanité.

Donc à ceux qui hésitent, foncez !! Partez en mission humanitaire !

Véronique

De Julien, Assistant site internet, Montmerle sur Saône

Ma mission humanitaire en Inde

2 mois ont passé depuis mon retour de mission humanitaire à Pondichéry, mon corps est ici mais mon esprit est encore là-bas.

Ce fût une expérience humanitaire inoubliable.

Je m’y étais préparé mais rien ne vaut le terrain, une expérience tellement magique qu’elle continue de changer ma vie au quotidien.

Aller à la rencontre du peuple Indien nous donne une belle leçon d’humilité, nous avons rencontré des personnes humbles, souriantes et attachantes, des moments magiques !!!!!

Lors de mon arrivée à l’aéroport, Serge m’a annoncé que nous n’étions que 5 volontaires à partir au lieu de 7 … sur le coup j’ai été quelque peu inquiet, est-ce que nous allions pouvoir remplir notre mission en étant si peu nombreux (il me semble que dans l’histoire de MH, c’était la première fois qu’une mission partait avec un effectif aussi restreint).

Une fois sur place, après avoir fait plus ample connaissance avec mes compagnons de mission, j’ai vite été rassuré, nous n’étions effectivement que 5 bénévoles, mais 5 personnes avec la même envie, nous étions tous là pour faire au mieux pour aider la population indigente. Le fait d’être aussi peu nombreux était à la fois notre faiblesse mais aussi notre force, un groupe soudé, motivé et prêt à relever le défi.

De plus, les personnes qui partaient avec nous dans les villages ont été très efficaces, nous avons eu un petit temps d’adaptation pour apprendre à tous travailler ensemble.

Une petite pensée à Abou, qui a été très présent pour nous aider en mission, partager sa culture, nous guider lors des sorties sur nos journée Off.

La maison MH (MISSION HUMANITAIRE) était pleine de vie, c’était génial avec des moments de partage, des moments de vie magiques !!!

Je n’ai pas les mots pour qualifier ce que cette mission m’a apporté, au départ on part pour aider les autres mais au final on finit par recevoir autant et plus que ce que l’on donne.

J’espère sincèrement pouvoir repartir l’année prochaine en mission (Cambodge) avec MH (l’association MISSION HUMANITAIRE).

Dommage que MH soit basé aussi loin de chez moi, à quand une antenne de MH sur Lyon ou sa région ?

Je demande cela car faire le séminaire, partir en mission c’est déjà génial !!!!!! mais s’investir dans MH serait le petit plus ^^

Bonne journée,

Julien

De Clélia, Agent de service hospitalier, Saint Broladre

Mission humanitaire Bénin – Togo

Une mission humanitaire pour moi, c’est comme un « don du sang ».

On donne une partie de son temps, de soi, pour essayer d’aider des inconnus.

Quand je me rends en mission humanitaire, je n’y suis pas pour dormir dans des hôtels 4 étoiles.

Mais j’y suis pour toutes ces personnes qui nous attendent, le sourire aux lèvres, parce qu’elles savent que l’on fera de notre mieux pour les aider.

J’y vais pour des rencontres, des partages qui resteront graver (qu’ils soient positifs ou négatifs), aussi bien, avec tous les autres bénévoles qui viennent dans le même but que moi, qu’avec toutes les populations locales que l’on rencontre durant notre séjour humanitaire.

C’est un échange avant tout, l’égocentrisme et la solitude n’y ont pas leurs places !

Cette fois encore, en retournant au Bénin, en découvrant le Togo, j’ai pu apprécier, découvrir, partager, avec des personnes que je connaissais et avec celles que je ne connaissais pas.

Après ma première mission humanitaire, c’est ce qui m’avait donné envie de repartir, je n’ai pas regretté un seul instant. J’y ai trouvé ce que j’y étais venue rechercher. Lire la suite de cette entrée »

Daphné, 22 ans, étudiante en sciences politiques et sociales, Padoue (Italie)

Mission humanitaire à Pondichéry (août 2014)

Je suis partie en mission humanitaire à Pondichéry, en Inde du Sud, cet été, une immersion dans la vie quotidienne indienne, je recommande cela à tout le monde !

C’est la première mission avec MH (l’association MISSION HUMANITAIRE), pour ma mère Chantal et moi.

Nous avions décidé de nous engager ensemble dans cette aventure indienne et de partager notre passion commune du voyage et du contact humain ; cela a été pour nous deux une expérience incroyable.

Nous étions donc que des filles et des femmes en mission humanitaire (14 !), d’âges disparates et de formations différentes.

La mission humanitaire est pourtant « médicale », et nous avions que deux infirmières dans l’équipe, et bien cela n’a pas été du tout un handicap !

Notre équipe était dynamique, enthousiaste et enjouée, on s’est bien entendu au fil des jours que ce soit sur le terrain ou à la maison MH.

Nous sommes d’ailleurs encore en contact grâce aux réseaux sociaux et au travail de Mathilda, qui s’est chargée de récupérer toutes nos photos afin que nous puissions les partager par Internet.

Il est vrai que lorsqu’on part en mission humanitaire, c’est « à la rencontre de l’autre », et on ne pense pas forcément que « l’autre » peut-être tout simplement une personne du groupe ou bien un membre de l’équipe locale. Lire la suite de cette entrée »

De Liliane, Aide-soignante

Ma mission humanitaire au Bénin et au Togo (2 pays en une seule mission)

Je suis rentrée depuis plusieurs semaines et je suis toujours aussi nostalgique !

Merveilleuse mission humanitaire qui ne vous laisse pas indemne humainement.

Je n’exprime pas facilement mes sentiments et pourtant je pourrai écrire des pages !

J’ai aimé partager avec cette population si adorable, si souriante malgré les conditions de vie. Ces enfants joueurs, curieux, si attachants, que ce soit durant les consultations médicales, dans les villages de brousse ou de pêcheurs, ou dans les orphelinats !

Une seule frustration, le sentiment de n’avoir pas fait assez !!

Je repartirai en mission humanitaire !!

J’ai rencontré des gens merveilleux, les bénévoles, l’équipe MH (association MISSION HUMANITAIRE), les associations « sosvol » et notre chef de mission.

Merci à tous,

Liliane

Connexion Tribu MH
:
: