Transformer la passion en actions 
Autres témoignages

De Katia, Conseillère commerciale

Une mission humanitaire au Bénin en 2014

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai toujours eu cette envie de partir un jour aux services des autres en tant que bénévole dans les pays défavorisés.

Et puis vient ce jour où je me rends au séminaire d’Azay-Le-Rideau pour un premier échange. J’ai été très bien reçue par l’équipe MH (MISSION HUMANITAIRE) et Thierry qui m’a donné une vision très positive des actions que l’on pouvait mener.

Je prends donc la décision de partir très vite en février 2014 au Bénin pour une mission humanitaire.

L’Afrique, je ne connais pas, mais je ressens une grande attirance pour ce continent. Et quelle fut ma surprise en arrivant ! Dès l’instant ou j’ai posé les pieds sur le sol Béninois, j’ai été envahie par une sensation de bien être, le sentiment d’être là où l’on m’attendait depuis longtemps.

Dès le premier jour de la mission, nous avons eu l’opportunité de rencontrer le roi du Vaudou, qui m’a laissé intimidée. Puis nous sommes allés à la rencontre du peuple Béninois qui nous a accueillit en improvisant des danses et des chants … ça y est, je commence à m’imprégner de la culture Africaine … les odeurs, le climat, l’ambiance…

Le jour d’après, nous avons eu l’immense joie de faire la connaissance des enfants de l’orphelinat « Amour & Manon« .

Là encore, beaucoup d’émotions et un moment inoubliable par un accueil chaleureux et émouvant. Ce sont des enfants adorables et si attachants dès les premiers instants. Lire la suite de cette entrée »

De Patrice, retraité, Biarritz

Ma mission humanitaire au Bénin

Je suis revenu transformé et enchanté de ce voyage humanitaire : on était 10 personnes avec la chef de mission, Léa jeune femme très dynamique, souriante, sûre d’elle et qui a managé tout ce monde avec beaucoup de diplomatie et d’efficacité.

Il n’y a pas eu un seul faux pas durant le séjour.  On a eu même droit à être reçu par le Roi du Vaudou dans son Palais de Ouidah.

Les 9 autres bénévoles : 3 infirmières de 22  27 et 52 ans 1 femme médecin, et 4 autres personnes non médicales entre 49 ans et 65 ans. On s’est tous très bien entendus.

Les journées étaient bien remplies, entres les consultations médicales dans les écoles et dans les villages. La population est demandeuse car les occasions de se soigner sont rares.

Les béninois étaient très ravis de notre venue, car en plus ont leur donnait des conseils de santé et d’hygiène.

Je suis passé dans tous les postes de travail, soins, régulation, pharmacie et assistant de médecin ; poste que je préférai, les médecins étaient béninois et ils aimaient plaisanter.

Durant les W E on s’occupait des 28 enfants qui sont dans un orphelinat « AMOUR et MANON » directement géré par « Mission Humanitaire« .

Entre leur faire réciter leurs leçons, puis les distraire : jeux, sport piscine. Ils ont joué aussi à la pelote basque grâce à des palas que j’avais amenées, quel plaisir de les voir s’amuser et rire … Ils nous ont de suite appelé tous « tonton » et « tata ».

Certains d’entre eux étaient très affectueux et voulaient savoir quand on allait revenir, c ‘est pour dire si notre présence était attendue. Lire la suite de cette entrée »

De Michèle, Fonctionnaire aviation civile, de Eguilles

Ma première mission humanitaire, destination Bénin 2014

De retour du Bénin depuis quelques jours, j’ai encore un peu de mal à réaliser ce que j’ai vécu là-bas.

micheles1Superbe mission humanitaire,  sans aucune déception car très proche de ce que j’avais imaginé en consultant le site MISSION HUMANITAIRE (MH) et en participant au séminaire.

La découverte est pourtant bien au rendez-vous, dans les émotions, les lieux, les échanges avec les enfants de l’orphelinat AMOUR et MANON, le travail en parfaite harmonie avec l’équipe locale qui est constituée de personnes adorables.

micheles2Nous avons effectué une partie de cette mission humanitaire dans des villages de brousse, des villages de pêcheurs, des écoles pour la partie mission médicale. J’ai vraiment aimé cette partie de la mission car elle m’a permis de faire certaines choses que je n’aurais jamais imaginé possibles, « régulation » des personnes qui arrivent pour bénéficier d’une consultation médicale, assistance aux médecins béninois, Hassan et Noel, distribution des médicaments aux patients.

Ça a été vraiment très fort de rencontrer les villageois et leurs enfants. Nous avons eu la chance d’être invités à passer une soirée dans le  village de Sikilé. C’était hors du temps et vraiment formidable.

micheles3Je garde pour la fin les émotions ressenties avec les enfants de l’orphelinat AMOUR et MANON qui nous ont apporté leur confiance, leurs envies, leurs sourires, leurs danses …  ça a été une vraie bouffée d’énergie à chaque rencontre.

Je ne sais pas mesurer encore ce que nous avons pu apporter mais je mesure chaque jour un peu plus ce que j’ai reçu, ce que toutes ces rencontres continuent de m’apporter.

Merci à tous ceux qui ont fait partie de cette mission humanitaire avec qui j’ai aimé partager tous ces moments et bien sûr à notre chef de mission Léa, sans qui c’est sûr ça n’aurait pas pu être aussi bien.

De Karine, Médecin généraliste, La Chaussée Saint Victor

Ma première expérience humanitaire au Togo

Quelle joie ce fut de réaliser le rêve de partir faire de l’humanitaire !

Quitter mon cabinet médical, les problèmes d’une société codifiée, enfermée où les patients me répètent que c’est de plus en plus difficile de se soigner en France … alors, allons voir ailleurs ce qu’il se passe, allons témoigner de ce que c’est, de ne RIEN avoir, si ce n’est son sourire, son cœur et sa générosité.

karinetogoJ’ai été accueillie par une population, douce, respectueuse, souriante, pudique qui m’a apportée énormément de chaleur humaine, alors que l’on enchainait les consultations, j’avais l’impression de leur apporter si peu d’espoir, moi qui ne suis là que quelques jours. Mais les médecins Béninois me rassuraient et me disaient que notre présence est une bénédiction pour eux.

J’ai également rencontré Edmond et Espoir, les responsables des associations Togolaises, SOSVOL et A2VA, avec qui  MH (MISSION HUMANITAIRE) va désormais travailler ; ils sont formidables, professionnels et nous avons tous liés de belles amitiés avec eux.

Un grand merci aussi à Stella, Aicha, Léontine, Paul … nos traducteurs, Pauline, sage-femme qui m’a accueillie à bras ouverts et avec qui j’ai fais deux accouchements.  Nous avons rendu visite aux enfants de l’orphelinat d’Amoussoukopé  où tout est à faire et où le combat continue pour nourrir et s’occuper des 70 enfants .

J’ai vécu une belle aventure humaine avec mes compagnons de voyage, car partir en mission humanitaire, c’est aussi vivre et découvrir une équipe de bénévoles, tous aussi passionnés et volontaires que moi.

Je ne suis qu’au début de mon aventure humanitaire, je souhaite aller plus loin et grandir avec l’humanitaire car cette mission m’a confirmée que j’avais ma place ici et … là-bas …

De Caroline, Puéricultrice, Palaiseau

Ma mission humanitaire au Bénin -juillet 2013

Pour une première expérience dans la mission humanitaire, celle-ci est pleinement réussie : l’association « MISSION HUMANITAIRE » est très sérieuse et véhicule des valeurs fortes, ainsi j’ai été fière de la représenter lors de ma mission au Bénin.

J’y ai découvert un pays, une région, une population, une façon de vivre, tout ceci dans le partage du groupe de bénévoles qui étaient tous plus impliqués les uns que les autres, et de notre chef de mission, Léa, qui nous a poussé chaque jour à prendre conscience que ce qui nous semble être un petit rien, leur apporte beaucoup au fil des missions.caroline

Les enfants de l’Orphelinat Amour et Manon nous ont offert un accueil chaleureux et leurs nombreux sourires et échanges m’ont donné chaud au cœur.

J’ai appris ma grossesse au moment de partir là-bas; aujourd’hui, j’aime à penser que j’ai transmis à mon futur garçon cette envie de vivre à son tour un jour, cette folle expérience MH. Peut-être le referons-nous ensemble ?! …

De Emilie, 26 ans, acheteur BTP

Une expérience humanitaire au Bénin

Une fabuleuse aventure, de belles rencontres et de fortes émotions.

Un réel esprit d’équipe, un vrai partage et une belle cohésion !

Merci à MISSION HUMANITAIRE (MH) de m’avoir fait découvrir cette extra-expérience ! Merci à mes camarades (les copines et copain !) de m’avoir soutenu lors de moments douloureux, Merci à mon Chef, Didier pour ces belles surprises et Merci à tous Les Béninois !!

emilie_benin_13Je ne suis issue ni du domaine médical, ni du milieu scolaire et pourtant à aucun moment je me suis sentie « hors jeu », « inutile ». Et puis quelle richesse !! J’ai tant appris, on m’a tant donné !!

Ces images sont gravées là, dans ma tête, de si beaux souvenirs, je ne pourrais oublier ces villageois, les enfants de l’école Bon Berger et ceux de l’orphelinat Amour et Manon, une sacrée leçon de vie ! Mais il me manque les mots, je ne pourrais tout exprimer, alors j’ajouterai encore un MERCI.

Bonne journée à vous tous !!

Émilie

De Jeremy, Ingénieur électricien, Grenoble

Les « Yovos » sont là !

Mission au Bénin du 28/07/2012 au 09/08/2013

Voici quelques mots pour partager avec vous cette expérience unique que je viens de réaliser avec MH (MISSION HUMANITAIRE) début août 2013.

« Une rencontre » fantastique avec les autres bénévoles qui ont tous joués leur rôle pour garantir une ambiance au top durant toute la mission.

« Un dépaysement » total lors de notre arrivée au Bénin avec ses couleurs, ses traditions, ses habitants, ses religions et sa musique.

jeremybenin« De la joie » partagée tous les après midi avec les enfants de l’orphelinat Amour et Manon et de l’école Bon Berger de Ouidah.

« De la rigueur » à travers nos tâches quotidiennes humanitaires dans nos deux pôles d’activités : médical et scolaire

« Des saveurs » à travers la nourriture locale découverte tors de notre périple.

« Des rires » tout au long de la mission avec les nombreuses personnes rencontrées (enfants, guides, bénévoles, professeurs, chauffeurs et logisticiens) et à travers l’apprentissage de la danse locale.

« De l’action » lors de nos déplacements et lors de nos interventions médicales.

« De l’écoute » lors des débriefing chaque soir après des journées bien remplies

« De l’émotion » durant de la mission à travers le regard des gens et des enfants rencontrés.

« Des souvenirs » à jamais dans mon esprit

« Une volonté » de repartir vivre ce type d’expérience.

Merci et bravo à MH pour son implication et sans qui ce genre de mission ne serait pas si bien organisée.

De Elodie, Informaticienne, Grenoble

Ma première mission au Bénin … mais certainement pas la dernière !

Ça faisait plusieurs années que ça me trottait dans la tête et ça y est c’est cet été au mois d’Août 2013 que je me suis lancée avec l’ONG Mission Humanitaire.

En sortant du séminaire j’étais déjà enchantée mais vivre l’expérience c’est encore une autre dimension.

Les deux semaines passées au Bénin étaient absolument magiques ! Cela fait maintenant 3 semaines que je suis rentrée mais il n’y a pas un jour où je ne pense pas aux moments partagés là-bas.

Ce voyage a été une expérience humaine riche et intense et une véritable immersion culturelle. J’ai découvert ce beau pays d’Afrique où les gens vivent avec peu de ressources matériels mais affichent une telle joie de vivre.

J’ai reçu énormément, notamment de la part des enfants si attachants et souriants. Nous sommes intervenus à l’école Bon Berger ainsi qu’à l’orphelinat Amour et Manon pour du soutien scolaire ainsi que des activités de loisirs. Nous avons été très bien accueillis, ils nous ont de suite intégrés. Ces enfants sont très demandeurs et leur motivation est pleine d’espoir. On s’y attache vite, l’émotion prend le dessus et les quitter n’a pas été facile …

elodiebJ’ai aussi découvert le milieu médical que je ne connaissais pas et j’ai beaucoup appris grâce aux membres de l’équipe. Comme quoi, même en n’étant pas du milieu professionnel, on peut se rendre utile, et il y en a toujours besoin. Nous avons apporté des soins aux villages voisins et avons ainsi pu être directement confronté aux populations.

J’ai été impressionnée par la gentillesse des béninois et touchée par leurs petites intentions envers nous.

Si ce séjour s’est agréablement bien déroulé, c’est en partie grâce à notre super chef de mission Léa qui a su nous transmettre ses valeurs et je la remercie beaucoup pour tout ce qu’elle a fait. Sans oublier, les intervenants sur place : Hote, Brice, Pierre-Paul, Léonie, Thomas … Je souhaite également remercier l’équipe dynamique avec qui j’ai partagé cette expérience inoubliable. Chacun a amené un petit bout de lui qui nous a permis de mener à bien cette mission dans une ambiance plus que conviviale.

Ce fut une expérience enrichissante unique à  tous niveaux, de très belles rencontres, une belle leçon de vie !

Je suis enchantée d’avoir pu réaliser cette mission humanitaire. Je crois que comme beaucoup, j’ai été contaminée. En effet, je n’ai qu’une envie en revenant ici, repartir !

Tous ces souvenirs resteront dans un coin de ma tête et mon cœur pour toujours.

De Jean-Luc, 61 ans, Retraité, Caen

Après le Cambodge le Bénin …

De retour depuis quelques jours de mission humanitaire  au Bénin, ma première mission de certification, je ne trouve pas de mots pour vous dire combien cette mission fut enrichissante. J’y ai découvert un pays que je ne connaissais pas et ce fut un vrai bonheur, la joie de vivre des enfants de l’orphelinat AMOUR ET MANON, curieux de tout, leurs sourires  malicieux, leur besoin de tendresse attentifs au soutien  scolaire que nous leur avons modestement donné.

SONY DSCNous avons été immergé dans le pays par une visite de Ouidah son temple des pythons, sa porte du non-retour et surtout par la rencontre du pontife du Vaudou qui nous a permis de mieux comprendre ce peuple si attachant.

L’action de l’association MISSION HUMANITAIRE au BÉNIN est diversifiée, gestion de l’orphelinat AMOUR ET MANON ou 33 enfants de tous âges vivent.

L’action médicale humanitaire auprès des populations  dans des villages perdus dans la lagune ou nos jeunes infirmières ont exercé leur talent, ces villages sont suivis tous les trois mois par l’association MISSION HUMANITAIRE (MH) et il y a fort à faire.

Le soutien et le suivi scolaire de l’école Bon Berger ou nous sommes accueillis à bras ouverts. Les enfants sont très demandeurs, attentifs au cours que nous leur avons donnés mais ne dédaigne  pas une partie de foot un atelier de scoubidous ou des coloriages.

Je me suis découvert un gout pour le soutien scolaire pourtant ce n’était pas toujours facile.

Cette mission fut pour moi une grande leçon d’humilité auprès de ces gens qui vivent avec presque rien mais qui ont toujours le sourire, nous préparant des noix de coco pour nous remercier. Lire la suite de cette entrée »

De Aurélie, Chargée Marketing & Communication

Ma mission humanitaire au Bénin – été 2013

Ça fait aujourd’hui 3 semaines que je suis rentrée de mission et ça y est, tout est digéré, je peux vous raconter : voici le récit d’une aventure boulversifiante, d’un voyage extraordinaire avec ces belles rencontres que j’y ai faites, ce beau pays que j’ai découvert et cette autre vie qui existe ailleurs…

aureliewUn voyage dépaysant de 13 jours que j’ai partagé avec 8 bénévoles extraordinaires, des personnes formidables, animées de la même envie, et qui venaient rechercher la même chose que moi.

Quoi ? On ne le sait pas vraiment… Mais c’est sûr, on pense tous avoir trouvé ce petit quelque chose qu’en cherchait. Nous étions donc une équipe formidable encadrée par une association incroyable. Merci notamment à Thierry, notre chef de mission, pour sa passion qu’il nous a transmise pendant ces 2 belles semaines.

Entre mission médicale et mission éducative, j’ai passé 15 jours dans ce beau pays qu’est le Bénin. Au programme, découverte de villages perdus au fin fond de la brousse, à soigner des adultes et des enfants qui, pour certains, n’avaient même probablement jamais vu de blancs.

Et puis, nous avons aussi mis en place un centre aéré à l’école privée Sagace de Ouidah. Nous avons appris aux enfants à s’amuser, rire et profiter. On leur a appris à jouer dans les règles du jeu, qu’on met des limites et qu’on peut être stricte sans les frapper pour autant. Ce n’était pas tout le temps facile mais les enfants nous ont drôlement simplifié la tâche. Ils étaient adorables, faciles et ne demandaient qu’à se faire câliner. Alors, bon, on ne s’est pas fait prier : on a câliné, on a bichonné, on a rigolé… Lire la suite de cette entrée »

Connexion Tribu MH
:
: