Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Pauline, Infirmière, Tours

Expérience humanitaire au Bénin

J’ai participé à une mission humanitaire de 12 jours au Bénin et ce fut une très belle expérience.

J’ai  découvert un pays coloré, à la population souriante et accueillante.

Sur place nous formions une équipe de 9 bénévoles, encadrés par Léa notre chef de mission.

L’organisation de la mission a été parfaite, ce qui a garanti une bonne ambiance sur place et des bons moments de rire et de joie au sein de l’équipe.

Je retiens de ces 12 jours, les moments passés avec les enfants de l’orphelinat « AMOUR et MANON« , des instants simples de partage, de joie, de rire, de jeux, de danse et de travail aussi car nous avions du soutien scolaire à effectuer.

Les journées de consultations médicales dans les écoles et les villages où nous étions encadrés par les deux médecins béninois et le staff de traducteurs : encore une fois de grands moments de partage et de découverte au contact d’une population chaleureuse.

Et bien d’autres moments passés à la découverte de ce pays généreux.

Un grand merci à l’équipe de l’association « mission humanitaire » pour toute l’organisation et aux locaux pour leur gentillesse et leur accueil.

De Michèle, Fonctionnaire de l’aviation civile

Ma mission humanitaire au Bénin

De retour du Bénin depuis quelques jours, j’ai encore un peu de mal à réaliser ce que j’ai vécu là-bas.

Superbe mission humanitaire,  sans aucune déception car très proche de ce que j’avais imaginé en consultant le site MH (association MISSION HUMANITAIRE) et en participant au séminaire.

La découverte est pourtant bien au rendez-vous, dans les émotions, les lieux, les échanges avec les enfants de l’orphelinat Amour et Manon, le travail en parfaite harmonie avec l’équipe locale qui est constituée de personnes adorables.

Nous avons effectué une partie de la mission humanitaire dans des villages de brousse, des villages de pêcheurs, des écoles pour la partie médicale. J’ai vraiment aimé cette partie de la mission car elle m’a permis de faire certaines choses que je n’aurai jamais imaginé possible, « régulation » des personnes qui arrivent pour bénéficier d’une consultation médicale, assistance aux médecins béninois, Hassan et Noël, distribution des médicaments aux patients.

Cela a été vraiment très fort de rencontrer les villageois et leurs enfants. Nous avons eu la chance d’être invités à passer une soirée dans le village de Sikilé, c’était hors du temps et vraiment formidable.

Je garde pour la fin les émotions ressenties avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon »  qui nous ont apporté leur confiance, leurs envies, leurs sourires, leurs danses ….  cela a été une vraie bouffée d’énergie à chaque rencontre.

Je ne sais pas encore trop mesurer ce que nous avons pu apporter mais je mesure chaque jour un peu plus ce que j’ai reçu, ce que toutes ces rencontres continuent de m’apporter.

Merci à tous ceux qui ont fait partie de cette mission humanitaire, avec qui j’ai aimé partager tous ces moments et bien sûr à notre chef de mission Léa, sans qui c’est sûr ça n’aurait pas pu être aussi bien.

De Alisée, Etudiante, 18 ans

Mission Humanitaire au Bénin, 9 au 21 juin 2014

Une expérience inoubliable

Cela faisait un moment que j’avais envie de partir en mission humanitaire, alors une fois ma majorité acquise, j’ai contacté l’association Mission Humanitaire.

On s’imagine beaucoup de choses avant de partir, et les questions fusent ; et une fois sur place, je n’ai pas été déçue, loin de là, je n’aurais pas imaginé mieux.

La vie en communauté avec les autres bénévoles s’est vraiment bien passée, nous étions un bon groupe qui fonctionnait plutôt bien je pense.

Les missions médicales étaient très intéressantes bien que je n’ai pas de compétences particulières dans le domaine, et la rencontre avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon », ainsi que tous les moments passés avec eux, sont à jamais gravés dans ma mémoire.

Beaucoup d’émotions durant cette mission qui fut enrichissante, bouleversante et surtout extraordinaire.

Merci à l’équipe de Mission Humanitaire pour tout, et j’espère repartir très bientôt avec l’association.

Alisée

De Stéphanie, Professeur des écoles, Saint Hilaire du harcouet

Mon séjour à Ouidah, au Bénin

Enrichissement, sourires, découvertes, échanges, ouverture, émotions …

Voici quelques uns des mots qui me viennent à l’esprit quand je pense à ces 2 semaines passées aux côtés des béninois.

On a beau s’y préparer, l’attendre, l’imaginer, tant qu’on n’y est pas, on ne se rend pas compte de ce qu’est une mission humanitaire.

Tout n’est pas rose bien sûr, mais c’est une expérience formidable, dont on rentre enrichi et un peu changé je crois.Orphelinat AMOUR et MANON

Ce que j’ai fait  là bas est une goutte d’eau mais qui n’est pas inutile. Et les échanges avec les béninois mais aussi avec les autres volontaires m’ont beaucoup apporté.

C’était ma première mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE mais j’espère sincèrement qu’il y en aura d’autres.

J’espère que les enfants de l’orphelinat AMOUR et MANON se portent bien, ainsi que tous les gens qui s’occupent d’eux.

A bientôt,

Stéphanie

De Clélia, agent de service hospitalier, Saint broladre

Témoignage d’une mission au Bénin   23/09/13 – 05/10/13

Quand je suis allée au séminaire au mois de juin, je ne pensais pas que fin septembre, je serais du voyage pour une mission au Bénin.

J’y allais avec plein de questions, de doutes, qui ce sont envolés à la fin du week-end à Azay le Rideau. Je n’avais plus qu’une envie « PARTIR » !

cleliaLe 23 septembre, le jour du départ, commençait pour moi, une nouvelle aventure humaine. C’est pleine de motivations mais aussi d’appréhensions que je suis arrivée à OUIDAH. Je suis repartie cependant avec pleins de beaux souvenirs, remplie de joie et d’amour et l’envie de repartir dés que possible.

Cette mission avec mes 3 collègues ( Élodie, Mickaël, François -Régis), et avec Léa notre CHEF DE MISSION a été des plus formatrices. Pouvoir à la fois apprendre le fonctionnement des BÉNINOIS à travers leur culture, tout en aidant dans les villages est très constructeur.

Être auprès des enfants de l’orphelinat, aussi bien pour du soutien scolaire que pour des jeux, était également enrichissant. J’ai découvert en côtoyant les villageois et les enfants de « Amour et Manon » une force qui les habitent, qui leur permet de continuer à aller de l’avant, malgré tous les obstacles qui embûche leur chemin. Ils vont à l’essentiel et se montrent vis à vis de nous, toujours chaleureux, en passant par dessus leur tristesse. Ils ont une volonté de s’en sortir et d’avancer. Lire la suite de cette entrée »

De Adeline, Infirmière, Annecy

Ma mission au Bénin

Je suis infirmière et je souhaitais depuis plusieurs années participer à une mission humanitaire.

Et ça y est ! je me suis lancée avec Mission Humanitaire, j’y ai pris goût, et s’est inscrit en moi une forte envie de poursuivre dans cette direction.

adelinebeninCe fut une très belle aventure, l’Afrique telle que je l’imaginais belle et tragique à la fois, où l’on se laisse surprendre au fil des jours, par des rencontres, toujours plus riches et émouvantes, où avoir une petite main dans la sienne devient ce qu’il y a de plus précieux, plonger son regard dans un autre, en capter l’intensité, s’en sentir bouleversé et où un sourire, un rire devient la chose la plus importante.

Merci à tous les membres de cette équipe, Aurélie, Virginie, Lucie, Audrey, Juliette, Philippe (ou Gilles!), Yves, Suzanne, Angélique et Thierry, pour ce qu’ils sont et ce qu’ensemble nous avons pu être.

Merci à toute l’équipe de Mission Humanitaire, pour la passion qu’ils ont réussi à me transmettre, pour leurs belles actions, et pour l’organisation qui nous a permis de travailler dans de bonnes conditions.

Je me rends compte du travail déjà accompli par MH, et que tant de choses restent encore à faire, mais je suis fière et heureuse d’avoir pu apporter ma contribution à ce changement.

La rencontre et le partage avec les enfants de l’orphelinat Amour et Manon et l’école Sagace restera un souvenir impérissable …

De Suzanne, étudiante

Une expérience humanitaire été 2013 au Bénin

30 juin : départ pour le Bénin.

C’est parti pour 2 semaines dont je me souviendrais probablement pendant très longtemps.

On y a vécu des moments très forts, avec une équipe au top !

Je remercie les bénévoles, le chef de mission, les employés béninois de MISSION HUMANITAIRE, et tous ceux qui m’ont permis de vivre une incroyable expérience.

suzanneCe séjour a tout d’abord été un grand moment de partage : il y a eu de très belles rencontres avec les habitants des villages environnants, et surtout avec les enfants de l’orphelinat Amour et Manon et de l’école Sagace. Dur de ne pas s’attacher à eux !! Et quelle joie de réussir à intégrer chez eux de petits changements, même s’ils sont minimes. Chaque membre de l’équipe a pu apporter sa petite touche personnelle, son originalité, ce qui a permis de travailler de manière enrichissante, le tout dans la bonne humeur !

Pour ma part, passionnée de sport, j’ai décidé d’organiser un tournoi de football, qui s’est très bien déroulé. J’ai beaucoup apprécié le fait d’avoir évoluée dans le cadre sécurisé, réfléchi, mis en place par l’association MISSION HUMANITAIRE, tout en ayant une certaine part de liberté pour monter des projets plus personnels.

On ressent également que la mission n’est pas juste une action ponctuelle mais qu’elle s’inscrit dans un projet conçu sur le long terme visant de réels changements.

Et maintenant, je n’ai qu’une envie : repartir !! Et rééditer ce tournoi de football avec, espérons-le, une victoire de l’orphelinat Amour et Manon à la clé !

De Virginie, Infirmière

Ma mission humanitaire au bénin

Comment décrire cette expérience unique en quelques lignes …. Dés notre arrivée nous avons été très bien accueillis, la découverte des lieux, la rencontre avec le roi du vaudou, le premier contact avec les enfants de l’orphelinat, c’est la découverte d’un autre monde, une autre culture …

virginiecNous avons ensuite débuté les missions médicales, en tant qu’infirmière il a fallu s’adapter aux lieux, aux moyens qui sont bien différents de ce qu’on a l’habitude d’utiliser en France. Au fur et à mesure de la journée, nous avons vu défiler les gens du village et tous nous remerciaient de ce qu’on pouvait leur apporter …

Nous avons bien sûr été confrontés quelques fois  à des situations plus difficiles, où face au manque de moyens, nous étions dans l’incapacité d’aider certaines personnes … En effet il est quasiment impossible dans ces pays de mettre en place un traitement à long terme, de soigner des plaies chroniques …

Il faut donc sensibiliser les gens à se prendre en charge, car nous ne sommes là que pour quelques jours …. Comme tous, je me suis posée cette question : suis-je vraiment utile ? C’est quand on revoit certains villageois quelques jours plus tard qui viennent nous remercier que l’on se dit que ça en vaut vraiment la peine.

Et c’est grâce à des missions comme celle-ci que ces personnes pourront s’en sortir… Alors n’hésitez plus, rejoignez nous !!

Un grand merci à toute mon équipe, à Léa notre chef de mission et mes camarades de chambres avec qui j’ai passé de très bon moments …

Merci à tous pour cette aventure magique….

De Laurence, Médecin généraliste, Cayenne

Mission humanitaire au Bénin

J’ai participé à la mission au Bénin du mois de décembre 2012 dans la ville de Ouidah.

Nous nous sommes rendus dans 3 villages différents et 2 écoles, ainsi que quotidiennement à l’orphelinat « Amour et Manon ».

Dans les écoles, nous avons effectué des consultations de dépistage systématique, de la prévention et de l’hygiène.

laurenceLes pathologies les plus fréquemment rencontrées étaient des caries dentaires, des souffles cardiaques, des anomalies de la vision, des teignes et autres affections dermatologiques, quelques cas ou suspicion de paludisme.

Dans les villages, il s’agissait de consultations sur demande. Les villageois qui demandaient à consulter présentaient la plupart du temps des affections respiratoires virales ou bactériennes, des hypertensions artérielles connues ou non/ traitées ou non, des affections rhumatologiques (lombalgies, arthrose),des plaintes gastriques.

J’ai été impressionnée par la très bonne organisation sanitaire de ces villages même si quelques progrès restent à faire. Il y avait toujours les puits (parfois avec filtres) et les sanitaires (toilettes sèches). Sans doute des améliorations restent à faire du point de vue de la nutrition (peu de légumes, nourriture salée, épicée etc).  Je n’ai vu que très peu de diarrhées sévères ou d’enfants gravement dénutris. Quelques mères qui allaitaient leurs petits nourrissons leurs donnaient de l’eau du puits, ce que j’ai déconseillé.

Dans les écoles, les enfants étaient en relativement bonne santé mais j’ai été frappée de voir que certains restaient toutes la journée en classe avec des fièvres à 39° sans oser se plaindre.

Cette mission m’a beaucoup plu. Il s’agissait de ma première mission ainsi que de mon premier voyage en Afrique. J’admire le fait qu’avec très peu de moyens, ces personnes arrivent à se débrouiller et rester dignes.

Connexion Tribu MH
:
: