Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Aurélia et Florian, Banquiers, Lille

Mission mixte Bénin-Togo

Nous sommes partis en mission au Bénin et au Togo. Il s’agissait d’une mission mixte permettant de découvrir deux pays différents d’un point de vue humanitaire. Cette aventure était pour nous un projet de couple qui s’est avérée être une très belle expérience.

Au Bénin, nous avons découvert un pays où l’association MISSION HUMANITAIRE est très bien implantée depuis plusieurs années. Notre action sur place a été de deux natures : médicale et éducative.

Nous avons réalisé des consultations médicales au sein de différents villages. Nous avons également réalisé du soutien scolaire le matin et des activités diverses avec les enfants d’une maison de protection à l’enfance. Nous avons pu réaliser des activités manuelles comme de la peinture, la confection de bracelets ou des activités sportives.

 

Au Togo, nous avons mené les mêmes actions au sein de deux villages : consultations médicales et animation pour les enfants des villages. Nous avons également réalisé de l’évaluation pour les prochaines missions.

Cette première expérience dans l’humanitaire a vraiment été enrichissante pour nous, tant en terme de dépaysement que de rencontres et d’apprentissage. En effet, venant du domaine de la finance, nous étions totalement novices pour mener les actions éducatives ou médicales.

C’est pourquoi l’association MISSION HUMANITAIRE est l’ONG à choisir pour une première mission. D’abord elle permet d’intervenir dans ces domaines sans expérience préalable, mais surtout son encadrement et son sérieux sont rassurants à l’étranger.

Nous avons particulièrement apprécié la mission mixte, qui nous a permis de découvrir deux pays, avec leurs spécificités et des besoins différents. Nous avons pu évaluer l’impact de l’association sur le développement local de par son implantation depuis plusieurs années au Bénin.

Ce qui nous a particulièrement plu, c’est d’avoir pu être au contact direct des populations,  découvrir leur culture et leur mode de vie.  Nous avons pu rencontrer de belles personnes et créer de beaux échanges notamment avec les enfants des villages et de la maison de protection à l’enfance.

De Fanny, étudiante, à Tours

Mission Bénin

Quand j’étais petite, mon papa me disait tout le temps que pour être heureuse, il fallait voyager avec deux sacs : l’un pour donner, l’autre pour recevoir. Et puis un jour, j’ai écouté mon papa plus attentivement et je me suis dit qu’il serait peut-être temps de remplir mon sac à dos et de partir aider ces personnes à l’autre bout du monde.

C’est ainsi que je me suis retrouvée au Bénin, avec l’envie de compléter la belle et grande chaîne de l’association MISSION HUMANITAIRE.

Là-bas, à 6 heures d’avion de la Tour Eiffel, j’ai croisé la route de personnes chaleureuses et accueillantes, j’ai échangé des sourires, des poignées de main, des regards. J’ai dansé, chanté et j’ai grandi aussi. J’ai été émue par les « merci » des anciens et le courage des plus petits. J’ai partagé le quotidien d’un autre peuple, riche d’une autre fortune que celle de nos portes monnaies occidentaux.

Un grand Merci à l’équipe locale pour tous les souvenirs que vous m’avez laissé.

Merci aussi à notre chef de mission qui a su nous épauler, nous écouter, et parfois même nous supporter, tout en assurant notre sécurité.

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE pour ces actions que vous réalisez aux quatre coins du monde.

Je repars en France avec le cœur grandi et la foi en la vie. Et ça, mon papa avait raison, elle est là, la véritable clé du Bonheur.

« Car on ne fait jamais de grandes choses, seulement de petites, mais avec un grand Amour », Mère Teresa

De Virginie, Professeur, Paris

Mission Bénin/Togo

Partir en mission, c’était un rêve de petite fille.  « Ne rêve pas ta vie, vis tes rêves », à 28 ans j’étais enfin prête.  Globe-trotteuse, je souhaitais voyager autrement, me rendre utile auprès des populations indigentes.

J’ai tapé « mission humanitaire » sur internet et je suis tombée sur le site de l’association MISSION HUMANITAIRE. Me voici partie quelques semaines après pour le séminaire à Azay-Le-Rideau. C’était totalement l’idée que je me faisais d’une mission humanitaire : communication transparente sur la répartition des dons, organisation vraiment bien réfléchie, aider et travailler en équipe avec des associations locales pour mieux cibler les besoins, témoignages d’anciens bénévoles captivants…

A la fin du séminaire,  à 100 % convaincue par le discours passionné de toute l’équipe MH, je me suis décidée (choix difficile, on a envie de faire toute les missions), ce sera le Bénin/Togo.

Jusqu’au départ, pas de stress, MH nous tient au courant de toutes les démarches à suivre et des documents à remplir (Visa, billets d’avions, dons, contact avec les autres bénévoles et chef de mission, cahier de mission…).

Retour en France et je reviens de deux semaines de mission mixte au Bénin/Togo. C’est une expérience magique, inoubliable et une très belle aventure humaine grâce à notre chef de mission, aux équipes de traducteurs locales (La fraiche rosée et SOSVOL) et à une équipe de bénévoles au top, bienveillante et solidaire. Un grand bravo à Léa qui a su partager son amour pour l’Afrique et gérer d’une main de maître l’organisation de cette mission.

Des activités très variées et enrichissantes au contact des populations : séances de prévention pour les enfants (paludisme, hygiène, …), prévention hygiène et santé auprès des adultes (maladies hydro-fécales, consultations pré-natales, etc), consultations médicales, soutien scolaire et animation dans une école auprès des CP, CE et CM, et enfin construction de latrines dans un collège.

Nous avons aussi pu découvrir la culture locale : visite de la maison de protection à l’enfance « Amour et Manon », du temple des pythons, de la route des esclaves et du marché local à Ouidah au Bénin, soirée avec les équipes locales, repas au bord de l’océan et marché à Lomé, immersion culturelle (tissage de panier, récolte de maïs, fabrication de l’huile de palme…), visite de Kpalimé et de sa cascade…

Je n’oublierai pas les échanges avec les populations de Wonougba, de Aïdohoué, de Kodjè, le sourire des enfants… On donne un peu de soi et l’on reçoit tellement.

A peine deux semaines et des liens se sont déjà tissés avec les autres bénévoles et les traducteurs sur place. Quelle chance d’avoir vécu cette aventure, elle restera gravée dans ma mémoire. Je repars l’été prochain pour une autre mission.

« Tchoko, Tchoko ça va aller, ça va aller … »

De Caroline, Infirmière, Poitiers

Mission Bénin

Lors de ma mission humanitaire au Bénin, j’ai réalisé du soutien scolaire auprès des enfants de la maison de protection à l’enfance « Amour et Manon ». J’ai passé d’agréables moments de jeux avec eux. J’ai également participé à la réalisation de consultations médicales dans les villages de pêcheurs et de brousse.

Ce fût une expérience enrichissante humainement mais aussi professionnellement. J’ai eu l’impression que la population locale faisait beaucoup de choses avec peu de moyens. Avec les autres bénévoles, nous avons œuvré pour le même objectif : donner de notre temps.

Je remercie l’association MISSION HUMANITAIRE d’avoir organisé cette mission. J’envisage sérieusement de repartir avec cette association !

De Cathy, Secrétaire

Mission Bénin-Togo,

Que pourrai-je dire, sinon que cela était au-delà de mes espérances ?

L’ambiance dans l’équipe était formidable, Fabrice, notre chef de mission a veillé à ce que tout se passe bien pour chacun d’entre nous et pour que la mission soit efficace.

Je n’ai aucune compétence dans le domaine médical et j’avais peur de ne pas être utile. Mais finalement, tout le monde a sa place et chaque poste a son importance.

Je reviens de cette mission la tête et le cœur remplis de beaux souvenirs et de moments forts en émotion. Que de belles rencontres !
La prévention hygiène et santé avec les enfants était un grand plaisir à chaque fois, leurs sourires et leur bonne humeur me manquent déjà.

J’ai été très étonnée par le système Sodis (purification de l’eau) qui est une invention géniale et qui améliore la vie des villageois qui en bénéficient. Je suis heureuse d’avoir participé à son installation.

J’espère avoir la possibilité de repartir en mission avec MH et je voudrais dire à ceux qui hésitent encore à partir : « Allez-y ! Sautez le pas ! Les missions avec MH sont bien organisées, on se sent en sécurité et surtout c’est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie ».

De Catherine, médecin radiologue, Tours

Mission itinérante Bénin,

Une aventure inoubliable avec une équipe de 4 bénévoles avec qui l’alchimie s’est faite dès la rencontre à l’aéroport.

Une aventure inoubliable avec Léa, notre chef de mission, très professionnelle et humaine, toujours disponible, à l’écoute et de bonne humeur. Merci pour tout !

Une aventure inoubliable avec 3 équipes locales qui se sont succédé au fil de notre mission itinérante. De très belles rencontres avec des Béninois très impliqués dans un meilleur avenir pour leur pays, que ce soit dans le domaine médical ou nutritionnel.

Le contact émouvant avec la population de tous ces villages où pauvreté voire misère n’empêchent pas les enfants de chanter et de danser. Une très belle leçon de vie …

Un emploi du temps très chargé pour assurer au mieux l’objectif médical de cette mission.

Une organisation très structurée traduisant le professionnalisme et le sérieux de l’association MISSION HUMANITAIRE.

Quelques breaks détente bien appréciés Et tous les jours de très belles rencontres et des échanges très enrichissants.

Une seule envie : repartir au plus vite en mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE et revivre une expérience humaine extraordinaire.

De Évelyne, Médecin généraliste, Morbihan

Mission humanitaire au Bénin,

L’envie de découvrir d’autres horizons et de donner du temps à des personnes qui en ont besoin m’ont conduit à ma première mission médicale avec l’association MISSION HUMANITAIRE.

Je suis partie avec de nombreuses appréhensions mais fus rassurée par la présence de médecins béninois lors des consultations dans les villages de brousse et écoles. Au sein de notre petite équipe de bénévoles, nous nous sommes très bien entendus et soutenus.

J’ai particulièrement apprécié les moments avec les enfants de la maison de protection à l’enfance « Amour et Manon », forts en bonheur et émotions, notamment leur accueil en chants et en danses.

Je craignais les petites plaintes de mes patients à mon retour mais fus en fait ravie de retrouver les moyens dont nous disposons en France.

Cela permet de relativiser pas mal de choses …

Je remercie l’association MISSION HUMANITAIRE qui est très sérieuse pour cette belle expérience !

De Annaëlle, étudiante en sciences sociales, Bagneux (92)

Ma mission humanitaire au Bénin

Je viens de revenir du Bénin … Mon esprit et mon cœur sont toujours sur cette terre magnifique, à la culture vraiment très enrichissante et chaleureuse. Les mots me manquent pour essayer de décrire tout ce que je ressens, car c’est une aventure humanitaire unique et indescriptible. Vous ne pouvez pas vous en rendre compte tant que vous n’y êtes pas allés !

Lors du séminaire de formation, l’association MISSION HUMANITAIRE nous apprend qu’il faut faire une mission pour les autres évidemment, mais avant tout pour soi. Nous prenons beaucoup de plaisir à aider les autres lors des missions humanitaires médicales (très bien organisées avec une équipe locale MH attachante) et lors des visites à la maison de protection à l’enfance « UN TOIT POUR LA VIE », accueillant des enfants extraordinaires qui nous apprennent beaucoup …

Au sein de la mission humanitaire, sont également organisées des journées d’immersion culturelle qui sont nécessaires pour se ressourcer et mieux comprendre l’histoire du pays, et donc des populations.

J’avais quelques craintes avant de partir concernant la partie médicale – étant donné que je n’ai aucune compétence dans ce domaine – mais finalement, ce que l’association MISSION HUMANITAIRE attend de nous n’est pas compliqué. La chose la plus dure que nous avons dû affronter, c’est finalement le retour en France !

Pour participer à une mission humanitaire, il suffit juste d’avoir un cœur, du temps (12 jours sur toute une vie, ce n’est pas grand chose), et un peu d’argent (mais finalement, avec la déduction des impôts, cela revient à payer pratiquement que le prix du billet d’avion).

A vous de franchir le pas maintenant, n’attendez pas que les choses arrivent comme vous le souhaitez, mais décidez ce qui arrive !

Personnellement j’y retourne l’été prochain avec l’association MISSION HUMANITAIRE

Merci à l’association MISSION HUMANITAIRE et à cette merveilleuse équipe (aussi bien française que locale) !

De Véronique, Chimiste, Isle Adam (dpt 95)

Expérience humanitaire au Bénin

Me voilà revenue de ma mission humanitaire au Bénin et je ne suis vraiment pas déçue d’avoir osé franchir le pas.

L’aventure humanitaire commence dès l’aéroport de Roissy où nous faisons connaissance avec les autres bénévoles, puis arrivée à l’aéroport de Cotonou.

Le dépaysement est total. Nous sommes accueillis par notre chef de mission et notre chauffeur MH, nous voilà parti pour deux heures de route direction la maison MH (MISSION HUMANITAIRE) où nous attend un repas préparé par nos cuisinières, Tata Salomé et Chantal.

Le lendemain matin, nous plongeons dans la culture béninoise en visitant des lieux symboliques et nous finissons par l’orphelinat Amour et Manon.

Les enfants nous ont réservé un accueil chaleureux, rythmé par de la musique et des danses. Nous tissons alors nos premiers liens avec ces enfants merveilleux et si attachants.

Suivrons ensuite des journées inoubliables de partage et de divertissement à la piscine et à la plage.

Les jours alors s’enchainent et nous sommes soit affectés à des journées éducatives soit médicales.

Les journées éducatives humanitaires se déroulent à l’école « Bon berger » où nous devons faire du soutien scolaire. Les enfants sont attachants et contents de partager des moments d’apprentissage mais aussi de loisirs avec nous.

Concernant les journées médicales humanitaires, nous sommes accompagnés par du personnel local MH qui sont des gens professionnels et d’une grande gentillesse.

Nous allons à la rencontre de populations locales afin de leur prodiguer des soins. Nous avons eu la chance d’être invité par un chef de village et d’avoir pu ainsi passer une soirée exceptionnelle avec cette population ayant une grande joie de vivre.

Tous ces merveilleux moments j’ai pu les partager avec une équipe de bénévole solidaire, dynamique et formidable.

Merci beaucoup à notre chef de mission, qui a vécu sa première mission en tant que chef, il a su gérer son organisation afin que tout se passe pour le mieux.

Merci aux personnels locaux de MH (association MISSION HUMANITAIRE) qui nous ont accueillis avec de grands sourires et humanité.

Donc à ceux qui hésitent, foncez !! Partez en mission humanitaire !

Véronique

De Ninon, Etudiante

Mission humanitaire au Bénin

Magique, intense, exceptionnelle, riche, hors du temps …

Voici les premiers mots qui me viennent en tête lorsque je repense à l’expérience que j’ai vécu au Bénin, en mission humanitaire bénévole.

12 jours au cœur de l’Afrique, auprès d’une population chaleureuse, souriante, et tellement accueillante.

Le Bénin, son histoire, ses couleurs, ses odeurs, sa musique, ses danses, sa joie de vivre, ses pistes, ses beignets, sa pâte rouge et sans oublier l’orphelinat « Amour et Manon » Une grande bouffée d’oxygène dans notre quotidien rythmé, stressant et matérialiste.

Parce que donner le sourire à un enfant en l’emmenant à la piscine, se cotiser pour offrir un vélo à un adolescent qui marche 5h par jour pour étudier, ou encore se rendre en pirogue dans un village pour réaliser des consultations médicales humanitaires, ça n’a pas de prix !

12 jours de mission humanitaire, qui, grâce au professionnalisme de MH, l’ONG « MISSION HUMANITAIRE », aux compétences des employés locaux et à la motivation et à la bonne humeur quotidienne du groupe de bénévoles, nous a permis de consulter plus de 650 personnes isolées et de suivre une quarantaine d’enfants en soutien scolaire.

Une expérience inoubliable !

Il faut vraiment le vivre pour prendre conscience de l’intensité de l’aventure humaine que représente une mission humanitaire.

Je remercie MH « MISSION HUMANITAIRE » de m’avoir permis de réaliser mon rêve et félicite Jean Philippe pour sa mission en tant que chef de mission.

Ninon

Connexion Tribu MH
:
: