Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Lise, Infirmière, Marcq en Baroeul

Ma première mission humanitaire – novembre 2013

OLYMPUS DIGITAL CAMERAJ’ai vécu ma première mission humanitaire au Cambodge, dans un pays où cohabite le beau, le dur, le laid !

Un panel d’émotions jour après jour, la rencontre d’un peuple à la fois chaleureux, généreux et attachant.

lisecambodge_2Nous arrivions à échanger malgré la barrière de la langue et grâce aux interprètes.

J’ai gardé des souvenirs plein la tête, une expérience humaine enrichissante, en immersion totale surtout sur les villages flottants …

C’était un autre monde ! Quel bonheur d’être dans un pays ou personne ne s’énerve, c’est apaisant et puis ils ont tellement de bon sens…

Je suis ravie d’avoir contribué à l’amélioration de leur bien être.

Merci à toute l’équipe MH (MISSION HUMANITAIRE)

A très bientôt

Lise

De Sylvie, Professeur de Théâtre

Expérience humanitaire au Bénin – 2013

Pour ma part les premiers mots formulés, au retour de mission, furent pour ma fille, après un enlacement de plusieurs minutes.

Ce dimanche s’allonge en douceur,  pour me retrouver et récupérer de la fatigue que je n’avais pas soupçonnée.

sylviebeninJe n’ai pas de grandes découvertes fondamentales à délivrer,  car j’ai le sentiment chaque soir au débriefing, d’avoir confié avec sincérité ce qui m’habitait quotidiennement.

Je suis simplement encore plus empreint d’une force terrestre appelée Amour.

Et je sais que je ne fais pas fausse route en empruntant des chemins qui m’attirent pour parvenir à le vivre, le partager, l’offrir et le recueillir.

C’est pourquoi aujourd’hui,  repue de cette grande aventure humaine, je peux savourer en solitaire,  tous ces instants magiques,  forts, émouvants,  qui viennent de s’écouler.

sylvie_benin13Je rythme quelques souvenirs présents sur fond de jolis prénoms qui résonnent en moi. Des rires en cascades avec les filles et le garçon !  De la complicité avec ma chambrée,  mon docteur et mon infirmière.  Des gestes que je ne savais réaliser, des choses qui étaient en moi, et que j’ai mis à jour,  pour aller au bout de mon rêve.

Je remercie M.H (MISSION HUMANITAIRE) et mon chef de mission de m’avoir fait confiance en m’offrant l’opportunité de cette fabuleuse partie de ma vie. Elle sera, vivra longtemps en moi.

Je vais fermer les yeux,  pour retrouver des regards d’enfants. Pour entendre le silence des mercis de tous ces gens que l’on a aidés.

A très bientôt

Sylvie

De Clélia, agent de service hospitalier, Saint broladre

Témoignage d’une mission au Bénin   23/09/13 – 05/10/13

Quand je suis allée au séminaire au mois de juin, je ne pensais pas que fin septembre, je serais du voyage pour une mission au Bénin.

J’y allais avec plein de questions, de doutes, qui ce sont envolés à la fin du week-end à Azay le Rideau. Je n’avais plus qu’une envie « PARTIR » !

cleliaLe 23 septembre, le jour du départ, commençait pour moi, une nouvelle aventure humaine. C’est pleine de motivations mais aussi d’appréhensions que je suis arrivée à OUIDAH. Je suis repartie cependant avec pleins de beaux souvenirs, remplie de joie et d’amour et l’envie de repartir dés que possible.

Cette mission avec mes 3 collègues ( Élodie, Mickaël, François -Régis), et avec Léa notre CHEF DE MISSION a été des plus formatrices. Pouvoir à la fois apprendre le fonctionnement des BÉNINOIS à travers leur culture, tout en aidant dans les villages est très constructeur.

Être auprès des enfants de l’orphelinat, aussi bien pour du soutien scolaire que pour des jeux, était également enrichissant. J’ai découvert en côtoyant les villageois et les enfants de « Amour et Manon » une force qui les habitent, qui leur permet de continuer à aller de l’avant, malgré tous les obstacles qui embûche leur chemin. Ils vont à l’essentiel et se montrent vis à vis de nous, toujours chaleureux, en passant par dessus leur tristesse. Ils ont une volonté de s’en sortir et d’avancer. Lire la suite de cette entrée »

De Jeanne, Infirmière

Mission au Cambodge juillet 2013

Après avoir été au séminaire, on ne peut être que convaincu de partir et de vivre l’expérience mission humanitaire.

jeanne1C’est le 5 Juillet que notre aventure humaine a débuté avec notre excellente chef de mission Cathy (qui a été au top tout le long de notre mission). Atterrissage à Phnom Penh, changement radical de température, changement d’accueil (avec des sourires par milliers !) et prise de contact avec nos traducteurs (Soprano, Soraya, Nime et Jackson) et notre équipe de médecins (notre Vuthi international, Vitou et Dara).

Le premier village a été pour nous la découverte d’une population chaleureuse, généreuse, un partage immense malgré la barrière de la langue, un échange fabuleux qui passait par des regards, des gestes …. Mais aussi la découverte d’une autre culture avec d’autres coutumes.

Nous avons eu l’occasion de faire des soins que jamais je n’aurais pensé faire, nous avons vu des choses douloureuses, mais on en ressort plus grands et fiers de ce que nous avons pu apporter à cette population.

jeanne2Voir les sourires des enfants lors des activités, leurs éclats de rire, la joie sur le visage de leurs parents, voilà notre plus belle récompense !!

Une expérience fabuleuse, enrichissante, hors du commun. Une aventure humanitaire à VIVRE. Voilà quelques mots qui peuvent, selon moi, définir cette mission.

J’en ai pris pleins les yeux et pleins le cœur.

Encore un énorme merci à notre chef de mission qui nous a permis de vivre cette aventure sans faille, et à mon équipe avec qui on a pu créer des liens très forts !

Repartir ? Oh que OUI !

De Laurence, chargée de communication

MON AVENTURE AU BÉNIN – AOUT 2013

Comment résumer en quelques lignes une 1ère mission humanitaire !

Se faire plaisir, se sentir utile, un rêve, un besoin… Quelques soient nos motivations pour partir, ce voyage est une aventure unique qui va au-delà de tout ce que j’ai pu imaginer tant ce que j’ai vécu sur place est à mille lieux de mon quotidien.

Ce voyage à OUIDAH m’a fait découvrir un peuple, une culture, un mode de vie encore inconnus pour moi et aux travers desquels j’ai beaucoup appris.

laurencebeninJe me suis enrichie de cette population que ce soit avec les enfants de l’école Bon Berger, de l’orphelinat Amour et Manon ou avec les villageois rencontrés lors des missions médicales. Les futilités n’existent pas, on va à l’essentiel. Leur joie de vivre, leur sens de l’accueil, leur gentillesse, leur solidarité est une vraie leçon de vie. « En aide scolaire… En animatrice… En pharmacienne… En infirmière/masseuse… » J’ai profité de chaque instant parmi eux, je me sentais à ma place en accord avec mes valeurs et ma personnalité.

Un regard, un sourire, une main tendue, des éclats de rires, des chants, des danses, des câlins… tous ces moments de partage et d’émotions intenses restent gravés au fond du cœur plus que les paroles.

SANYO DIGITAL CAMERAJ’ai partagé 2 semaines magiques avec une « famille formidable » de 14 personnes, une belle entente entre nous faite de respect, d’écoute et d’entraide. Personne ne se prenait au sérieux et tout était prétexte pour la blague et le rire. MERCI à mes camarades de mission. MERCI également au personnel Béninois, à Léa pour son investissement auprès des enfants d’Amour et Manon et bien sûr à Didier, notre CHEF de mission, qui nous a fait partager son amour de l’Afrique, toujours à l’écoute et près à se dépasser pour nous faire plaisir et répondre à nos attentes. Je vous garde toutes et tous dans mon cœur.

Merci à Mission Humanitaire de m’avoir permis de vivre ces moments uniques et inoubliables.

C’était ma 1ère mission humanitaire…. et je pense déjà à la prochaine !

De Adeline, Infirmière, Annecy

Ma mission au Bénin

Je suis infirmière et je souhaitais depuis plusieurs années participer à une mission humanitaire.

Et ça y est ! je me suis lancée avec Mission Humanitaire, j’y ai pris goût, et s’est inscrit en moi une forte envie de poursuivre dans cette direction.

adelinebeninCe fut une très belle aventure, l’Afrique telle que je l’imaginais belle et tragique à la fois, où l’on se laisse surprendre au fil des jours, par des rencontres, toujours plus riches et émouvantes, où avoir une petite main dans la sienne devient ce qu’il y a de plus précieux, plonger son regard dans un autre, en capter l’intensité, s’en sentir bouleversé et où un sourire, un rire devient la chose la plus importante.

Merci à tous les membres de cette équipe, Aurélie, Virginie, Lucie, Audrey, Juliette, Philippe (ou Gilles!), Yves, Suzanne, Angélique et Thierry, pour ce qu’ils sont et ce qu’ensemble nous avons pu être.

Merci à toute l’équipe de Mission Humanitaire, pour la passion qu’ils ont réussi à me transmettre, pour leurs belles actions, et pour l’organisation qui nous a permis de travailler dans de bonnes conditions.

Je me rends compte du travail déjà accompli par MH, et que tant de choses restent encore à faire, mais je suis fière et heureuse d’avoir pu apporter ma contribution à ce changement.

La rencontre et le partage avec les enfants de l’orphelinat Amour et Manon et l’école Sagace restera un souvenir impérissable …

De Jean-Luc, 61 ans, Retraité, Caen

Après le Cambodge le Bénin …

De retour depuis quelques jours de mission humanitaire  au Bénin, ma première mission de certification, je ne trouve pas de mots pour vous dire combien cette mission fut enrichissante. J’y ai découvert un pays que je ne connaissais pas et ce fut un vrai bonheur, la joie de vivre des enfants de l’orphelinat AMOUR ET MANON, curieux de tout, leurs sourires  malicieux, leur besoin de tendresse attentifs au soutien  scolaire que nous leur avons modestement donné.

SONY DSCNous avons été immergé dans le pays par une visite de Ouidah son temple des pythons, sa porte du non-retour et surtout par la rencontre du pontife du Vaudou qui nous a permis de mieux comprendre ce peuple si attachant.

L’action de l’association MISSION HUMANITAIRE au BÉNIN est diversifiée, gestion de l’orphelinat AMOUR ET MANON ou 33 enfants de tous âges vivent.

L’action médicale humanitaire auprès des populations  dans des villages perdus dans la lagune ou nos jeunes infirmières ont exercé leur talent, ces villages sont suivis tous les trois mois par l’association MISSION HUMANITAIRE (MH) et il y a fort à faire.

Le soutien et le suivi scolaire de l’école Bon Berger ou nous sommes accueillis à bras ouverts. Les enfants sont très demandeurs, attentifs au cours que nous leur avons donnés mais ne dédaigne  pas une partie de foot un atelier de scoubidous ou des coloriages.

Je me suis découvert un gout pour le soutien scolaire pourtant ce n’était pas toujours facile.

Cette mission fut pour moi une grande leçon d’humilité auprès de ces gens qui vivent avec presque rien mais qui ont toujours le sourire, nous préparant des noix de coco pour nous remercier. Lire la suite de cette entrée »

De Michel, Chef de mission, France

Hommage aux bénévoles

Au fil des missions que j’encadre  pour Mission Humanitaire ce qui me surprend toujours, c’est moins l’évolution des pays et des populations  que nous soutenons que l’engagement des bénévoles pour nos actions humanitaires.

Que ce soit au Cambodge, au Bénin, à Madagascar, ou en Inde en mission de courte durée, mission médicale ou de soutien à un orphelinat, qu’ils viennent de tous horizons, de couches sociales différentes, et quelque soit leur âge, je retrouve toujours auprès de chacun d’eux une même motivation : la volonté de donner, d’être utile, de partager

Au-delà de grands mots qui pourraient marquer cet engagement : solidarité, humanisme…. c’est le plus souvent le cœur qui parle.

Mais ce projet individuel devient très vite un projet collectif et là encore j’admire cette  capacité  à  intégrer  une équipe, à se frotter aux autres !! Exigence de partage, de tolérance…

michelcEnfin il y a la rencontre avec ceux qui  souffrent ou qui ont besoin d’aide. L’affec alors l’emporte. Les moments d’immenses bonheurs sont parfois ternis par le sentiment d’être inutiles mais là encore, votre investissement, votre disponibilité  viennent compléter les actions médicales et les sourires que vous recueillez, les dessins qui vous sont remis sont bien la preuve que vous avez réussi à donner un peu de réconfort et de bonheur. Souvenez vous des fous rire des enfants et le regard des adultes pendant une partie de un, deux, trois soleil.

Une tribu ? Oui nous faisons parti d’un clan de ceux qui aident, qui donnent, qui espèrent……… mais sans vous Mission Humanitaire ne pourrait survivre.

Un grand merci à  vous médecins, infirmières, bénévoles à Barbara, Jean, Karine, Malika…. et à vous tou(te)s avec qui j’ai partagé des expériences exceptionnelles.

A bientôt

Michel

De Aïcha, Infirmière, Le Soler

Mission Bénin, Mai 2013

La mission de mai au bénin ! Une aventure exceptionnelle, une expérience unique et hors du commun à des milliers de km de chez nous, dans un pays chaleureux et accueillant !

aichaLes béninois ont peu, comparé aux européens, mais ils sont souriants, généreux et reconnaissants!

La mission du mois de mai a été essentiellement médicale, étant infirmière je me suis sentie dans mon élément et très utile.

Et la mission a pris tout son sens une fois sur place, en voyant le sourire des enfants et la reconnaissance des parents.

Je remercie MISSION HUMANITAIRE (MH) pour m’avoir donné l’opportunité de réaliser une telle mission, ainsi que tous les membres de l’association au bénin, notre chef de mission et mon groupe de mission, pour avoir rendu cette mission encore plus appréciable !

Aicha

De Mathilde, puéricultrice, Angers

Mission Février-Mars 2013

Cela fait maintenant deux mois que je suis rentrée du Cambodge, après deux missions effectuées, deux mois nécessaire pour prendre du recul sur cette merveilleuse aventure.

C’était un projet que j’avais depuis plusieurs années, à la fin de mes études, je me suis lancée !

mathilde2Au fur et à mesure des consultations itinérantes nous avons découvert une population tellement attachante et accueillante.

En tant qu’infirmière, les soins étaient parfois difficiles. A cause du manque de moyens, nous n’étions pas toujours satisfaits du travail effectué mais les remerciements et sourires de tout ces gens aident à oublier.

mathilde1Outre la partie médicale qui était très intéressante, je me suis vraiment amusée lors des activités coloriage, les 1 2 3 soleil géants ou encore l’apprentissage du brossage des dents.

Et les paysages, quels paysages !! C’était une vraie chance de partir consulter au fin fond d’un village à 1h de piste malgré la place « tape cul » du fond du bus ! C’est grâce à cela que nous avons découvert un Cambodge authentique.

J’ai hâte de repartir à la découverte d’une nouvelle population !! Quand on a le virus, il ne nous quitte plus !

De Mathilde, puéricultrice à Angers

Mission Février-Mars 2013

Connexion Tribu MH
:
: