Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Marion, expérience humanitaire à Madagascar, novembre 2019

Marion est conseillère en économie sociale et familiale de profession. Elle souhaite nous donner son témoignage sur sa mission humanitaire réalisée en Novembre 2019 à Madagascar.

Retour sur quinze jours de mission.

En premier lieu, mon ressenti avant le départ. J’appréhendais le choc, pas spécialement culturel mais plus de modes de vie, de conditions de vie et la pauvreté à laquelle j’allais pouvoir être exposée. Également, j’avais aussi quelques aprioris sur le concept « maison MH », avec les « privilèges » que cela implique et je pensais dommageable de ne pas vivre 100% l’aventure en immersion complète dans le pays.

Avec le recul de la mission, je trouve que la prise en charge MH est vraiment bien et nécessaire au bon déroulé de nos journées. Ces journées sont longues et chargées en fatigue et en émotions. Sans cela, nous devrions faire un choix entre de l’énergie pour les journées en mission et l’intendance quotidienne. Apriori disparu ✔️

L’ambiance générale de ce groupe était top, nous étions unis lorsqu’il le fallait, pour agir en faveur de la population.

enfants groupe de personnes MHD’une façon générale, un grand merci à l’équipe locale pour leur disponibilité, leur temps et leur gentillesse.

Pour ce qui est de la mission en elle-même, j’ai été agréablement surprise de me sentir si utile alors que nous intervenions dans un domaine dans lequel je ne suis pas qualifiée.

Chaque poste est important, chaque personnalité est utile et donne vie au groupe.

Nous avons toujours été très bien reçu dans les villages dans lesquels nous avons agis. Tant de gentillesse, générosité, prévenance de la part des villageois ; « ceux qui en ont le moins en donne le plus » prend tout son sens.

femme enfant biberon MHL’action de MH dans ces villages est utile et permet d’impulser un peu de responsabilité chez les populations rencontrées. La prévention devrait peut-être prendre une place plus importante dans la mission, en parallèle des consultations médicales. Ceci afin de pouvoir agir en amont des problèmes de santé.

Je rentre en France la tête pleine de souvenirs et de moments gravés à jamais. Une expérience unique, et qui le reste au fils des missions je pense.

paysage montagnes MH

 

En conclusion, la seule question que je me pose en rentrant : repartir à Madagascar pour percevoir l’impact de nos actions et personnellement sentir une suite dans mon action ou aller donner de mon temps auprès d’autres populations ?

De Sarah, 23 ans, Étudiante en master 2 de Santé Publique à Nancy

Je m’appelle Sarah, j’ai 23 ans et je suis étudiante en master 2 de Santé Publique à Nancy. Je suis partie du 12 au 27 septembre pour la mission humanitaire au Cambodge.

Le jeudi 12 septembre 2019 , un projet merveilleux se concrétisait enfin, à savoir cette première aventure humanitaire au Cambodge, qui restera sûrement un des plus beaux souvenirs de ma vie.

groupe d enfants aventure humanitaireC’est à la fois heureuse et stressée que je m’envolais pour Phnom Penh avec notre chef de mission, Serge et 4 autres bénévoles, tout aussi bienveillants les uns que les autres.

Une fois arrivés, il est clair que le climat est surprenant , la circulation aussi ! Mais c’était que du bonheur d’arriver enfin à destination pour commencer cette aventure humanitaire.

Le souvenir le plus marquant durant ces 2 semaines reste pour moi la rencontre avec les enfants de l’orphelinat Enzo et Tina. Cet accueil très chaleureux et tout ces sourires m’ont énormément touché et c’est avec plaisir que nous avons participé aux spectacles de danses (petit clin d’œil à Sébastien pour le Krama 😉).

Durant les consultations médicales, l’organisation était très optimale et la bonne ambiance régnait. Puis les premiers patients arrivent et on réalise vraiment ce que l’on est entrain de faire.

C’est tellement surprenant et beau de voir que de simples choses peuvent donner le sourire aux populations.

Les gens étaient très reconnaissants et venaient nous remercier à chaque fin de consultation et j’ai trouvé ça vraiment magique !

Dans l’ensemble, la mission correspondait réellement à ce que l’on nous présente lors du séminaire; honnêtement c’était même au delà de mes attentes et je n’aurai pas pensé vivre aussi bien mon aventure.

groupe de personnes aventure humanitaireBien sûr si je l’ai vécu aussi bien c’est avant tout grâce à notre belle équipe. Nous étions peu nombreux mais soudés, je tiens à remercier Serge pour sa bienveillance et son écoute, mais aussi l’ensemble des bénévoles Laeticia, Sébastien, Chantal et Corinne. Merci également à l’équipe Cambodgienne, Theary et Tongsoir qui ont été parfaits avec nous. Merci également aux médecins Smey et Young qui sont tellement simples et humbles , sans oublier notre chauffeur Thorn sans qui nous n’aurions pu aller faire ces consultations.

C’est avec un mélange d’émotions, de joie et de tristesse que nous avons bouclé cette mission sur le 1000 ème consultant, oui 1000 tout pile c’était assez marrant !

C’est touchant et beau de se dire qu’on a pu venir en aide à 1000 personnes. Ça semble peut être minime comparé à toute l’aide dont ce pays a besoin ; mais si chacun apporte sa petite pierre à l’édifice alors oui, on peut faire avancer les choses !

Merci MH pour cette belle aventure humanitaire qui j’espère, n’était que la première parmi une longue liste !

De Mathilde, étudiante (une expérience humanitaire au Cambodge)

Ma mission au Cambodge était une expérience humanitaire incroyable et très enrichissante.

C’était une première pour moi.
Nous étions 8 bénévoles, toutes des filles et nous avons décollé pour Phnom Penh en juin 2019.
La mission humanitaire était itinérante, nous changions d’endroit tous les 2-3 jours. Ce qui nous a permis de voir des paysages très variés et toujours magnifiques.
groupe de personne assises experience humanitaire incroyable

Ne faisant pas mes études dans une filière médicale, je redoutais de mon utilité dans la mission. Mais tout le monde a finalement trouvé sa place. Que ce soit le poste accueil ou pharmacie, nous avons tous été très efficaces.

 

Nous avons réussi à voir 859 patients en 8 jours de consultations.

La mission était très bien organisée et encadrée.
Quel que soit le village, les habitants ont tous été adorables et reconnaissants envers nous, et les enfants très joueurs.
Nous avons même eu droit à deux jours d’immersion culturelle, durant lesquels notre traducteur Vat nous a appris pleins de choses sur l’histoire, les croyances et la religion cambodgiennes.

Un grand merci à l’équipe cambodgienne de MISSION HUMANITAIRE avec qui nous nous sommes très bien entendus, ainsi qu’à Michèle, notre cheffe de mission qui a été au top (une expérience humanitaire incroyable).

Je repartirai sans hésitation avec l’association MISSION HUMANITAIRE, le plus tôt possible !

Une expérience humanitaire au Bénin-Togo juillet 2019

Blandine nous raconte sa troisième mission, avec MISSION HUMANITAIRE :

Une belle expérience humanitaire.

Ce fut une merveilleuse expérience humanitaire, la troisième avec MH et la première avec mon mari.

Le choix d’une mission combinée, deux pays francophones, deux décors, deux fois plus de rencontres.

deux personnes peindre experience humanitaireDeux pays en une mission. C’était l’opportunité de découvrir deux fois plus de choses avec une partie médicale et une partie restauration d’une école.
Nous avons beaucoup appris des représentants de nos ONG partenaires au Bénin et au Togo. Les échanges permettent de comprendre plus rapidement les enjeux, les croyances, les difficultés.

Partir en mission c’est aussi créer un lien fort en quelques heures ou quelques jours avec des villageois, leurs enfants, juste parce que vos cheveux, votre sourire, l’attention que vous leur portée est nouvelle et les rend heureux, un lien simple et fort.

Être plus riche en repartant qu’en arrivant, une leçon de vie, une claque, accepter de repousser ses limites et constater qu’on en est capable.

Blandine

Mission humanitaire au Cambodge

Jade, une étudiante de 20 ans, a réalisé sa première mission humanitaire. Elle souhaite nous raconter cette aventure inoubliable.

Mon premier départ en mission humanitaire au Cambodge.

Depuis toujours j’ai eu envie de partir donner de ma personne dans des pays qui en avait besoin. Le départ de mes parents il y 8 ans avec l’association Mission Humanitaire m’avait encore plus motivée.

etudiante humanitaire au camboge avec bebeCette année j’ai sauté le pas. Je me posais beaucoup de questions quant à l’organisation, la sécurité une fois là-bas, si j’allais pouvoir m’adapter au pays ou non ou autre.

Mission Humanitaire, grâce à son séminaire, m’avait bien préparé aux us et coutumes du Cambodge, ce qui m’a énormément rassuré et donné confiance pour le grand jour.

Ce fût une expérience incroyable. Notre cheffe de mission était exceptionnelle, l’équipe locale était vraiment au top et attachante tout comme la population. L’organisation était parfaitement gérée sur place (même en cas de soucis technique), au niveau de la sécurité il en va de même.

J’ai pu faire ma mission sans me méfier de quoique ce soit, sans avoir peur ni de rien ni de personne.

A peine rentrée et je pense déjà à mon prochain départ avec Mission Humanitaire !

C’est vraiment une association de confiance qui a de beaux projets pour aider ces pays. Bravo à vous et merci de m’avoir aidé à passer une première mission humanitaire inoubliable.
Jade, 20ans, étudiante

Mission humanitaire en Inde

Humanitaire en Inde. Virginie, Vétérinaire, rentre d’une mission humanitaire ; elle souhaite nous raconter sa mission :

« Petite, je voulais devenir médecin humanitaire… les hasards de la vie m’ont conduits à soigner les animaux et rester très sédentaire, mais MH (l’association MISSION HUMANITAIRE) m’a permis de réaliser mon rêve !

humanitaire en inde personnes assisesEt me voilà partie en mission humanitaire en pour le sud de l’Inde, avec 6 autres femmes, d’horizons différents mais tellement complémentaires, et notre chouette chef de mission Michèle.

La mission s’est déroulée comme elle nous avait été décrite lors du séminaire : 5 jours intenses de consultations médicales dans 5 villages différents, qui ne connaissaient pas encore MH, 3 jours de soins et dépistage de la lèpre, 1 jour de détente bienvenu, et enfin 2 jours de peinture dans l’école “d’Ozi”, soutenue par MH. Pas de “surprise” donc.

Ce que je n’avais pas prévu, c’est d’avoir un coup de foudre inexplicable pour ce pays haut en couleurs, sale, bruyant et si riche en contrastes ! Les indiens sont de grands enfants terriblement attachants !!

Voilà, MISSION HUMANITAIRE m’aura permis de me rendre un peu utile envers cette population tellement accueillante et reconnaissante, de vivre une “aventure” toutefois très encadrée, d’appréhender, un peu, une nouvelle culture et de découvrir…. Ganesh !!

Quinze jours n’auront évidemment pas été suffisants ! Je retournerai en Inde avec MH, c’est sûr ! »

Mission humanitaire au Cambodge

Sylvie, Responsable pôle famille, nous raconte sa mission humanitaire :

Au retour de ma première mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE en Inde, je le savais, j’allais repartir !

Ainsi, inscription faite pour la mission au Cambodge avec une belle « nouveauté », nous partons en couple ! Les billets d’avion, la feuille de route, le 1er contact du chef de mission, les présentations par mails, la collecte des dons, la préparation des bagages : le compte à rebours est lancé ! L’envie, la joie, l’impatience, les émotions se succèdent.

Nous sommes 13 bénévoles d’âges et d’horizons différents, animés par la même envie : procurer du bien-être à la population. Vivre un moment riche et particulier, dans le cadre de la mission. Donner et recevoir, avec plaisir et enthousiasme, simplicité et authenticité !

En premier lieu direction vers des provinces et villages plus ou moins éloignés, isolés et touchés par la pauvreté : les accueils et consultations médicales s’organisent dans des pagodes, écoles, en collaboration avec une équipe locale souriante, disponible, à notre écoute et opérationnelle !

Nous recevons quotidiennement un accueil chaleureux des enfants comme des adultes, de belles rencontres, surprises, découvertes. Une population avec son histoire, son traumatisme et sa ressource, avec ses codes et rituels, son état de pauvreté, d’isolement et cette résilience perceptible.

Un vrai partage plein d’humanité, un esprit de solidarité, la considération et la reconnaissance des uns et des autres. La population est au rendez-vous avec les aléas du temps et des trajets à parcourir. Les personnes patientent et acceptent cette « prise en soin » par toute l’équipe « MH ».

Je suis rentrée avec le sentiment d’avoir accompli une mission réussie grâce à l’implication et l’engagement de chacun et tous. Un grand Merci avant tout à la population cambodgienne pour nous avoir accueilli et pour nous faire confiance. Merci également à l’engagement du staff local sans qui rien ne pourrait se passer. Merci à notre chef de mission « expert, pilote, coordinateur » dans sa manière d’agir, réagir, tenir la mission avec détermination et ce groupe complice, chaleureux et plein d’humanité et de créativité !

Mission humanitaire de Véronique, médecin généraliste

Véronique, Médecin généraliste

Mission Andrah Pradesh, Janvier 2019 (une équipe humanitaire)

Expérience humaine, culturelle, émotionnelle et professionnelle très riche. Au sein d’une équipe humanitaire où chacun avait son parcours de vie et ses projets bien individualisés. Mais nous étions réunis par le même souhait de donner de notre temps, de nos finances, des rires et des sourires à des populations inconnues. En réalité, ces populations étaient pleines de surprises et de contrastes, de reconnaissance et de joies de nous accueillir humblement dans leur village ou même dans leur propre maison.

equipe humanitaire personnes dans la rue boeufQuel bonheur de les voir rire en nous croisant, demander de multiples selfies, remercier pour les quelques minutes accordées. Nous inviter à manger avec 3 ou 4 personnes. Ils étaient présent pour prévenir nos moindres besoins, visiter leur tour Eiffel, fêter l’anniversaire de Maëla chez OM Foundation avec feu d’artifices sur la terrasse !

On ne s’arrêtera pas sur la pollution empêchant de voir le ciel bleu. Ni sur les klaxons permanents, ni sur la saleté des villes. Mais plutôt sur la propreté de nos visiteurs, et des quelques maisons vues de l’intérieur. Sur les saris lumineux et colorés des femmes, sur les sourires magnifiques recueillis de partout masquant une pauvreté réelle mais pleine de dignité et de force.

equipe humanitaire 3 enfantsLes deux points forts ont été la peinture des préaux d’une école et une journée de mission dans une école pour enfants handicapés : accueil inoubliable, chants et danses soulevant les larmes, joie et sourires encore et toujours….

Équipe humanitaire formidable y compris notre chef de mission Lauriane.
Aucun problème pendant toute cette mission même s’il a fallu sans cesse s’adapter au fonctionnement des Indiens. Après tout, sûrement le secret pour devenir plus zen….

Logement parfait, le même pendant tout le séjour.

Si nous n’avons sauvé personne, au moins espérons nous avoir apporté du bonheur à toutes les personnes rencontrées. Ce qui est certain c’est que nous en sommes revenus différents, heureux et tellement plus riches.

De Hélène, Responsable en communication

Mission Inde, novembre 2018

Partir en mission humanitaire me trottait dans la tête depuis quelques années.

Début 2018, je me suis décidée. J’ai envoyé ma demande d’inscription à l’association MISSION HUMANITAIRE. J’ai participé au séminaire.

La présentation de l’Organisation de Solidarité Internationale m’a définitivement convaincue de concrétiser mon projet, également de partir avec MH.

Indépendamment de cette décision personnelle, je tenais à sensibiliser mon entourage. Ainsi, des sponsors (entreprises) et mécènes (particuliers) ont soutenu le projet. Suite à l’organisation de plusieurs collectes, ce sont 45 kgs de dons (sous vêtements et produits d’hygiène) qui ont transité jusqu’en Inde.

Merci encore à eux !

Début novembre, ce fut le grand départ pour Dehradun dans le Nord du pays. Un mélange d’excitation et d’appréhension. Le cœur ouvert et le soutien de mes proches (dont mes 2 enfants), comme grande motivation. L’expérience est allée au-delà de mes attentes.

Nous étions un groupe de 5 bénévoles auquel s’ajoutait Michèle, notre « extraordinaire » cheffe de mission.

Immersion totale au cœur du pays, de sa population. Les tuks tuks, la musique indienne, les couleurs, les épices, la circulation urbaine dense et rythmée par les coups de klaxons… Le contact avec la population fut chaleureux. J’ai mémorisé une multitude de visages, où se dessinaient des sourires spontanés et sincères. La barrière de la langue fut un frein. Pour autant, les regards, les mains tendues, l’expression des visages font que la communication est partagée.

Chaque journée fut différente, unique. Nous avons participé à l’organisation de consultations médicales, de travaux au sein d’une école et d’une maison de l’enfance. Partager le quotidien de ces enfants tout en améliorant leur environnement nous a procuré un immense plaisir. Nous sommes aussi intervenus quelques jours en montagne. Les paysages étaient à couper le souffle malgré le froid H24. Les habitants étaient réservés, reconnaissants aussi.

Le lieu des missions variait, ainsi que les tâches. Malgré mon manque de compétences dans le domaine médical, je me suis sentie à ma place.

L’organisation est pensée pour que l’on puisse vivre l’expérience dans les meilleures conditions, sans stress parasitaire. Ce fut enrichissant et motivant.

Que d’émotions vécues en l’espace de 2 semaines. Des situations parfois difficiles, des moments de joie aussi. On ne rentre pas en France en étant la même. Une partie de mon cœur est resté en Inde. J’y retournerai, c’est une certitude !

 

De Michèle, Chef de mission

Mission Inde Octobre / novembre 2018

De retour dans mon pays de prédilection l’Inde, je retrouve la sérénité dans ces paysages grandioses que nous trouvons dans l’Inde du Nord, sur les contreforts de l’Himalaya à 2370 m d’altitude.

Ces populations accueillantes qui ne voient des médecins que lorsque l’association Mission humanitaire se déplace dans leur village. De ces enfants, craintifs et heureux à la fois mais qui se rapprochent très vite de nous, de ces couleurs chatoyantes, de ces odeurs d’épices que nous respirons à peine descendues de l’avion.

Deux équipes de 9 et 5 bénévoles, tous avides de rencontres formidables.

Tous les bénévoles ont vécu des moments inoubliables, de partage, de fous rires, d’ interrogations sur la culture, le mode de vie, les croyances. Ils ont aussi partagé le froid dans la montagne, les couvertures.

Tous étaient prêts à donner de leur temps, de leur énergie, de leur sourire et ils ont tous reçu au centuple. Ils ont donné, ils ont reçu.

 

Au total 745 personnes vues en consultation, 4 chantiers terminés dont 1 dans une école.

Une expérience inoubliable qui restera gravée dans leur cœur, et je suis sûre que je les reverrais dans une autre mission tellement le lien était fort. Je les attends…

Connexion Tribu MH
:
: