Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

Daphné, 22 ans, étudiante en sciences politiques et sociales, Padoue (Italie)

Mission humanitaire à Pondichéry (août 2014)

Je suis partie en mission humanitaire à Pondichéry, en Inde du Sud, cet été, une immersion dans la vie quotidienne indienne, je recommande cela à tout le monde !

C’est la première mission avec MH (l’association MISSION HUMANITAIRE), pour ma mère Chantal et moi.

Nous avions décidé de nous engager ensemble dans cette aventure indienne et de partager notre passion commune du voyage et du contact humain ; cela a été pour nous deux une expérience incroyable.

Nous étions donc que des filles et des femmes en mission humanitaire (14 !), d’âges disparates et de formations différentes.

La mission humanitaire est pourtant « médicale », et nous avions que deux infirmières dans l’équipe, et bien cela n’a pas été du tout un handicap !

Notre équipe était dynamique, enthousiaste et enjouée, on s’est bien entendu au fil des jours que ce soit sur le terrain ou à la maison MH.

Nous sommes d’ailleurs encore en contact grâce aux réseaux sociaux et au travail de Mathilda, qui s’est chargée de récupérer toutes nos photos afin que nous puissions les partager par Internet.

Il est vrai que lorsqu’on part en mission humanitaire, c’est « à la rencontre de l’autre », et on ne pense pas forcément que « l’autre » peut-être tout simplement une personne du groupe ou bien un membre de l’équipe locale. Lire la suite de cette entrée »

De Christelle, Conseillère C.A.F, Meriel

Mission humanitaire au Bénin en 2014

La mission au Bénin a été très positive pour moi.

Nous étions hébergés dans de bonnes conditions. Merci à Thomas pour ses délicieux repas.

L’équipe locale a été accueillante et soutenant. Nous avons passé de très bon moments.

Les journées étaient assez denses. Nous n’avions pas le temps de nous ennuyer.

La première journée nous a permis de découvrir l’histoire de la ville de Ouidah et les croyances de la population.

Nous avons fait des missions médicales dans les villages et les écoles.

Cela nous a permis de découvrir une population accueillante et d’une culture, bien différente de la notre mais d’une grande richesse.

Nous sommes également allés à l’orphelinat « Amour et Manon », où nous avons partagé des moments agréables avec les enfants, notamment lors du soutien scolaire, des jeux et de la sortie au musée.

Cette mission humanitaire a été très riche pour moi.

Je suis travailleur social et aujourd’hui je suis en capacité de mieux comprendre la population que j’accompagne dans mon travail.

Cela m’a vraiment permis d’enrichir mes pratiques et mes connaissances pour mieux accompagner les familles, içi en France.

MERCI à l’association MH (MISSION HUMANITAIRE)

De Aurélie, Infirmière

Mission humanitaire Madagascar, du 3 au 19 mai 2014

Tout a commencé le jour de mes 25 ans …

Ça y est je m’envole pour Madagascar … c’est partie pour l’aventure.

On commence fort avec un voyage de plus de 12h mais qui passe tout seul devant l’excitation de cette première mission avec l’association « Mission Humanitaire » (MH).

Première rencontre avec le groupe à l’aéroport et c’est partie pour 15 jours en « colocation » tous ensembles ….

Cette mission humanitaire était purement médicale et c’était ce que je recherchais d’ailleurs. Étant infirmière, j’étais heureuse de faire une mission médicale.

Pendant 15 jours nous nous sommes déplacés dans les villages de brousse et aussi à l’hôpital d’Ambanja, à la rencontre des Malgaches pour leur apporter un peu d’aide médicale, leur permettre de voir un médecin, notre soutien et de leur fournir les médicaments nécessaire ainsi que les soins dont ils peuvent avoir besoin.

Mes premiers jours ont été impressionnants … Dès notre première journée à l’hôpital d’Ambanja, j’enchainais pansement sur pansement (tous les jours n’ont pas été surbooké en pansement mais le premier oui).

Je me suis vite dit que je venais d’apprendre en quelques jours ici, plus qu’en 2 ans à l’hôpital en France…. et ça me plaisait énormément.

En tant qu’infirmière je n’ai pas occupé que le poste d’infirmière mais j’ai aussi assisté les médecins (j’ai beaucoup appris à leurs cotés) j’étais aussi à l’accueil des personnes et à la pharmacie.

Les jours se sont enchainés avec en moyenne 130 consultations, avec de très belles rencontres (dont l’équipe Malgache et notre directrice pays qui est unique et vraiment géniale) et parfois des soins impressionnants.

Ce fut une expérience humanitaire très enrichissante et très intéressante.

Madagascar est un pays magnifique, coloré, accueillant et à découvrir. Dès mon arrivée sur cette île, j’en suis tombée amoureuse et c’est pourquoi j’y reste jusqu’en septembre …

De Dominique, Instrumentiste aide-opératoire

Mission humanitaire au Cambodge

Première expérience d’exception en mission humanitaire au Cambodge … j’ai toujours eu une envie insatiable d’ailleurs mais un raz le bol croissant de jouer les touristes voyeurs,  sans réelle proximité avec les habitants, bien à l’abri dans notre culture confortable et protégée par nos voyagistes …

domica

Avec l’association « MISSION HUMANITAIRE« , je viens de vivre l’immersion totale dont je rêvais, dans la vie cambodgienne, entourée de sourires et de gentillesse de tous ceux dont nous tentons d’apaiser les maux !

Je pense que j’aurai des difficultés maintenant à envisager de voyager différemment, tant ces semaines m’ont touchée …

Car la seule vraie richesse de l’aventure que procure la découverte , n’est-elle pas le partage, et l’autre !!!

Dominiquedomicam

De Cyril, Etudiant en Master

Mission humanitaire au Bénin

Une première mission humanitaire très enrichissante, forte en émotions.

Une véritable leçon de vie.

Des paysages magnifiques et des Béninois incroyables. Aucune futilité, on va à l’essentiel.

Un bel engagement de Léa et MH (MISSION HUMANITAIRE) pour les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon ».

Une petite frayeur sur une mission médicale mais sans conséquences tragiques pour la personne (impressionnant sang froid du docteur Hassan).

cyrilVoilà pour le passage sentimental, sûrement moins long que celui des filles …

Concernant le groupe et l’organisation : une bonne prise en considération par le chef de groupe concernant la différence de chacun (rythme, attentes, restauration…).

Une bonne organisation, avec une très bonne immersion dans la culture et les mœurs locaux, indispensable à mon sens. Merci à l’association « MISSION HUMANITAIRE« .

Une efficacité dans nos missions, tant médicale que scolaire, avec une réelle prise aux sérieux de notre mission, tant sur la préparation que sur la réalisation de nos actions.

Un groupe solidaire, avec une bonne cohésion, de l’entraide, du respect, de l’écoute. Une équipe béninoise à nos soins. Merci à vous !

Une frustration, envie de faire plus, d’aller plus loin, mais bon … ce sera pour une prochaine mission …

De Vanessa, Ingénieur, Rennes

Ma première mission humanitaire

Pour ma première mission humanitaire avec MH (MISSION HUMANITAIRE) j’ai eu la chance de participer à la mission d’évaluation au Togo.

Nous sommes arrivés à Lomé, accueillis par l’équipe Béninoise, et Espoir et Edmond, présidents des associations locales A2VA et SOSVOL.

Au cours de cette mission, nous devions apporter une aide humanitaire médicale à la population d’Amoussoukopé, et à l’orphelinat « Dieu est grand », en collaboration avec Espoir et Edmond dans le but de valider l’installation d’une antenne MISSION HUMANITAIRE au Togo.

A peine arrivé, on ne pense plus à soi, on veut juste donner du temps, dispenser des soins, offrir des sourires. Mais très vite on s’aperçoit que l’on va plus recevoir que donner ….

vanessaJe garde en tête de magnifiques souvenirs, comme les regards malicieux des enfants, une petite main qui se glisse dans la mienne à l’orphelinat, ou lorsque Pauline, l’accoucheuse du village, me permet d’assister à un accouchement. Mais également les nombreux moments de rires, de fous rires et de partages avec toute l’équipe.

Et malgré ce que l’on peut penser, notre présence s’avère utile lorsque l’on voit que grâce à cette mission une brûlure au visage ne laissera pas de marque sur la joue de ce garçon, ou que la petite fille de 6 mois complètement « dénutrie » va pouvoir suivre un programme de nutrition et être sauvée.

C’est une incroyable aventure humaine et humanitaire, une belle leçon de vie, des rencontres riches en émotions avec des personnes extrêmement dévouées.

Merci à tous d’être vous.

Vanessa, Rennes.

De Serge, Retraité du Ministère de la Défense

Mission Humanitaire au TOGO (23 novembre 2013)

Évaluer les possibilités d’installer une antenne de MISSION HUMANITAIRE (MH) au Togo c’est étudier les possibilités d’héberger une équipe de  quinze bénévoles, de leur permettre de travailler dans un environnement sécurisé, de leur permettre de se déplacer. Il faut également tester les circuits d’approvisionnement notamment celui des médicaments.

En bref il faut travailler sur une logistique précise qu’il est nécessaire d’étudier avec les  correspondants locaux. C’est la tâche qui, supervisée par Le Boss de MH, a été réalisée à Amoussoukopé et dans sa région du 23 novembre au 4 décembre 2013.

sergetogoCette mission n’aurait pas pu se faire sans une étude préalable réalisée sur le terrain en septembre 2012 par Annick et Françoise.

Après une courte étape à Lomé où nous avons été accueillis par une équipe de MH venue du Bénin , nous avons fait la connaissance de deux présidents d’associations togolaises à savoir Edmond, président de SOSVOL-TOGO et Espoir, président d’A2VA-TOGO.

Arrivés à Amoussoukopé, l’étape principale de notre mission, la population ainsi que les autorités locales nous ont réservé un accueil chaleureux. Nous garderons  tous en mémoire le bruit des tambours, les danses, les palabres, sans oublier la boisson traditionnelle « le sodabi ».

Pendant sept jours, bénévoles français et médecins béninois ont apporté une aide médicale humanitaire à la population. Population digne dont la gentillesse a fait l’unanimité auprès des bénévoles.

Si parfois les conditions ont semblé difficiles, à cause notamment de la chaleur et du nombre important de patients, les deux naissances qui ont eu lieu au cours de notre séjour ont eu pour conséquence de remettre tout le monde en forme en nous  faisant oublier nos petits soucis du moment.

Une mission d’évaluation, comme toute aventure humaine, se construit à partir de rencontres  et celles que nous avons faites au Togo, en particulier avec Edmond et Espoir, nous laissent à penser qu’une collaboration durable pourra s’établir entre MH d’une part et SOSVOL-TOGO et A2VA-TOGO d’autre part.

De Laurence, chargée de communication

MON AVENTURE AU BÉNIN – AOUT 2013

Comment résumer en quelques lignes une 1ère mission humanitaire !

Se faire plaisir, se sentir utile, un rêve, un besoin… Quelques soient nos motivations pour partir, ce voyage est une aventure unique qui va au-delà de tout ce que j’ai pu imaginer tant ce que j’ai vécu sur place est à mille lieux de mon quotidien.

Ce voyage à OUIDAH m’a fait découvrir un peuple, une culture, un mode de vie encore inconnus pour moi et aux travers desquels j’ai beaucoup appris.

laurencebeninJe me suis enrichie de cette population que ce soit avec les enfants de l’école Bon Berger, de l’orphelinat Amour et Manon ou avec les villageois rencontrés lors des missions médicales. Les futilités n’existent pas, on va à l’essentiel. Leur joie de vivre, leur sens de l’accueil, leur gentillesse, leur solidarité est une vraie leçon de vie. « En aide scolaire… En animatrice… En pharmacienne… En infirmière/masseuse… » J’ai profité de chaque instant parmi eux, je me sentais à ma place en accord avec mes valeurs et ma personnalité.

Un regard, un sourire, une main tendue, des éclats de rires, des chants, des danses, des câlins… tous ces moments de partage et d’émotions intenses restent gravés au fond du cœur plus que les paroles.

SANYO DIGITAL CAMERAJ’ai partagé 2 semaines magiques avec une « famille formidable » de 14 personnes, une belle entente entre nous faite de respect, d’écoute et d’entraide. Personne ne se prenait au sérieux et tout était prétexte pour la blague et le rire. MERCI à mes camarades de mission. MERCI également au personnel Béninois, à Léa pour son investissement auprès des enfants d’Amour et Manon et bien sûr à Didier, notre CHEF de mission, qui nous a fait partager son amour de l’Afrique, toujours à l’écoute et près à se dépasser pour nous faire plaisir et répondre à nos attentes. Je vous garde toutes et tous dans mon cœur.

Merci à Mission Humanitaire de m’avoir permis de vivre ces moments uniques et inoubliables.

C’était ma 1ère mission humanitaire…. et je pense déjà à la prochaine !

De Christine, assistante ressources humaines

Ma première mission humanitaire – Bénin Mars 2013

Au Bénin, j’ai découvert « un autre monde ».

christine_2Entre soutien scolaire et consultations médicales, j’ai rencontré des enfants, des hommes et des femmes qui vivent dans une extrême pauvreté, dont la culture est très éloignée de celle du monde occidental, et j’ai parfois été confrontée à des situations difficiles. La population est démunie, elle a besoin d’aide, ne serait-ce qu’en terme d’éducation, les écoles ne possédant pas de livres adaptés pour l’enseignement.

J’ai aussi partagé des moments privilégiés avec des enfants attachants, curieux, qui ont envie d’apprendre et de s’ouvrir au monde extérieur, et des moments de convivialité avec les traducteurs, l’équipe de bénévoles et les encadrants.

christine_3Par ailleurs, je tiens à préciser que les actions menées par Mission Humanitaire s’inscrivent dans la durée. L’orphelinat Amour et Manon en est un bel exemple ; les enfants bénéficient d’un répétiteur pour leurs devoirs scolaires, ils jouent, chantent et dansent.

Voici quelques mots pour illustrer mon ressenti : découverte, partage, émotions fortes, convivialité, rencontres, étonnement, tristesse, gaieté.

J’ai 55 ans, ce fut ma première mission et ma plus belle aventure humaine.

Christine

De Claude, Médecin généraliste, La Verrie

Mission humanitaire : destination Cambodge

Après  presque deux semaines passées ensemble au sein d’une merveilleuse équipe, laissez nous vous exprimer combien ce séjour fut riche à tout point de vue !

Nous étions déjà allés au Cambodge à l’occasion d’un voyage touristique mais pendant la mission  la rencontre quotidienne  avec les habitants nous a comblés  : même si nous n’avons pas pu communiquer par des mots , les regards, les sourires et les poignées de main échangés nous ont permis d’établir un lien avec cette population.

Malgré un rythme de travail soutenu nous avons pu aussi apprécier la beauté des paysages dans leur diversité .

L’exercice médical bien que parfois délicat a été original , parfois improvisé mais toujours sympathique , il a été l’occasion pour Catherine de se découvrir dans un rôle inhabituel.

Nous tenons encore une fois à féliciter notre chef de mission pour la qualité humaine de son encadrement et son efficacité sans faille.

Claude ( et Catherine )

Connexion Tribu MH
:
: