Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Martine, Psychologue

Mission humanitaire à Madagascar

Ma cinquième mission avec MH , et toujours de nouvelles découvertes, selon les pays, les conditions de travail, les participants etc …

A Madagascar, les besoins d’aide médicale sont majeurs et les « assistants » comme moi ne chôment pas : régulation, premières données pour orienter les consultants, pharmacie, contacts à extérieur de l’hôpital …

martine1Bref tout ce qui gagne du temps pour bien s’occuper des patients. En tant que « psy », quelques entretiens de soutien dans des situations difficiles car il n’y a aucune structure dans ce domaine ;Dans l’hôpital , il n’y a pas d’eau courante , pas d’électricité … donc les priorités sont ailleurs !

Le sentiment d’être utile et le désir que notre ONG MISSION HUMANITAIRE continue à organiser de nouvelles missions, en liaison avec les politiques, espérant que les prochaines élections favoriseront un changement ds ce pays magnifique et abandonné.

Martine

De Michel, Belgique

Ma première mission humanitaire à Madagascar

Ayant déjà à multiples reprises voyagé en Asie et en Afrique, j’avais déjà été confronté à la pauvreté … et j’avais décidé d’entreprendre une mission humanitaire pour faire quelque chose de concret.

michelArrivé à Madagascar en novembre 2012, quelle fut ma surprise de voir des gens pauvres mais toujours souriants.

Même si je n’avais aucune compétence médicale, je me suis occupé de l’accueil des patients et de l’animation des enfants … un merveilleux contact avec la population locale.

Mais plutôt que des mots, je vous joins la photo d’une petite fille qui a été soignée suite à un accident avec son vélo … INOUBLIABLE !!

Ils ont vraiment besoin de nous,…..de VOUS. Et puis qu’est-ce 15 jours dans une vie ? Vous en ressortirez avec plein de belles émotions et de souvenirs.

Moi je repars l’année prochaine.

Merci MISSION HUMANITAIRE de m’avoir fait vivre cette belle aventure.

Michel de Belgique.

De Corinne, Infirmière, Donville les bains

Ma première mission humanitaire à Madagascar

Déjà 3 semaines depuis le retour de Mada !  .. des images plein la tête .. des émotions plein le cœur .. !

J’ai vraiment apprécié cette première mission , une équipe formidable , soudée , solidaire et menée par une merveilleuse chef de mission !

Merci à Chantal , si humaine et si efficace , qui a bossé « dur » pour que tout se passe bien et que les choses bougent !!

madagascarUn peu déstabilisée au début car je m’attendais à plus de soins infirmiers et à une collaboration / échange avec les infirmières locales .. il n’y a pas d’infirmières à l’hôpital , pas d’eau , pas d’électricité  .. passé un bref moment de « solitude « , je me suis dit qu’il fallait s’adapter et vite s’adapter .. aborder les choses de façon plus pratique et plus globale ; nous étions la première mission « active » donc il y a tout à faire !! et il faudra plusieurs missions pour « installer » notre activité au sein de l’hôpital .

J’ai beaucoup appris , j’ai découvert la « régulation » , appris à travailler avec le système D , à organiser une pharmacie  ( .. au milieu des crottes de chauve-souris .. :)).

J’ai découvert ce qu’est la mise en place d’une mission : établir les contacts , constituer un réseau avec les différentes autorités ( au prix d’une danse malgache avec la police locale :)).

J’ai appris à composer avec la culture locale avec les moyens locaux et j’ai rencontré des gens merveilleux.

Et à travers tout cela , on apprend toujours un peu sur soi ..

Concernant le recensement / aux puits , la mise en place a été laborieuse ; tous conscients de l’importance de l’enjeu nous étions assez découragés face à l’ampleur de la tâches avec des « moyens » et des infos trop limités . Malgré tout la démarche était intéressante et nous a permis un vrai contact/échange avec la population .

Voilà .. je suis fière et heureuse d’avoir vécu cette expérience si enrichissante, je vous remercie de m’avoir permis de la vivre !

Je suis prête à repartir !!

Corinne ( alias coco .. pour mes amis de la mission :))

De Serge, retraité 61 ans, NANCY

Témoignage Mission à Madagascar du 11 au 25/11/2012

En retraite depuis quelques années, j’ai décidé de consacrer une partie de mes activités à aider les plus démunis.

Grâce à « MISSION HUMANITAIRE » j’ai pu me revenir à Madagascar, après plus de quarante ans de vie professionnelle.

sergemada1_0Intégré dans une équipe d’assistance médicale, j’ai vu, pendant deux semaines, médecins et infirmières se consacrer à soulager une population en grande difficulté. Mais cette mission ne serait une réussite sans la participation de bénévoles qui comme moi ne sont pas des professionnels de santé : accueillir les familles, remplir une fiche pour chaque patient, distribuer les médicaments en fonction des prescriptions médicales telles sont les tâches qui m’ont été confiées.

Deux semaines passionnantes, une équipe solidaire, une population accueillante, dans un pays francophone, le tout  me donne évidemment envie de tenter une deuxième aventure.

A tous ceux qui comme moi bénéficient d’une retraite et d’une bonne santé, je voudrais les encourager à s’engager dans ce type d’action, vous serez largement récompensé par des sourires au quotidien.

Serge, 61 ans, retraité

De Patricia, éducatrice, mission au Bénin

En mission humanitaire 1 mois au Bénin

Il n’y a rien de plus magique que le sourire d’un enfant qui profite de chaque moment de bonheur que nous lui apportons.

patricia2J’ai passé un mois au Bénin et si j’avais pu arrêter le temps, je l’aurai fait à ce moment là.

Si comme moi vous aimez aider les populations, si vous aimez les enfants et ressentez le besoin de donner de votre temps, alors n’hésitez pas.

patricia1

C’est au Bénin que vous devez aller.

Comme Patricia, participez à une mission humanitaire au Cambodge, au Bénin, en Inde, à Madagascar, etc.

Toute l’équipe de MISSION HUMANITAIRE vous souhaite une merveilleuse année 2013

De Philippe, Technicien supérieur, Rungis

Ma mission humanitaire à Madagascar

Nous sommes mi décembre et curieusement cette année je n’arrive pas à rédiger ma lettre au père Noël …

mada_1Comme par hasard je reviens de mission à Madagascar, mission qui a été pour moi assez dure sur le plan psychologique.

Cette dernière s’est passée entièrement à l’hôpital d’Ambanja, qui est le reflet de la pauvreté et de l’insalubrité.

Parallèlement nous avons réalisé une enquête sur l’approvisionnement en eau et l’installation de latrines au sein de la population.

C’est une expérience très forte mais très enrichissante.

mada_2Être accueillis avec le SOURIRE par des femmes et des hommes n’ayant pas de sanitaires et puisant l’eau pour leur quotidien est quelque chose d’inimaginable qui déclenche en soi beaucoup d’interrogations. Notamment que va devenir ce peuple chaleureux et souriant si personne ne l’aide à se remonter ?

Je crains que leur déclin économique ne s’aggrave et que leur avenir soit affecté.
C’était ma deuxième mission avec l’ONG MISSION HUMANITAIRE et j’ai revu et rencontré des « anciens ».
Il suffit d’en faire une pour comprendre le pourquoi des choses……….

De Eric, Infirmier, Vic en Bigorre

Ma mission d’évaluation à Madagascar, juillet 2012

La quatrième mission avec MISSION HUMANITAIRE, mais sans aucun doute celle qui aura le plus comblé ma soif d’aide, de partage, « d’humanitaire ».

Une mission très dure physiquement et psychologiquement, mais avec un tel retour humain et professionnel que j’ai encore plus, pris conscience du bienfait de nos actions et je me suis senti peut être, encore plus utile qu’ailleurs. Il y a tant à faire sur jc_madagascarle plan sanitaire que je ne sais vraiment pas par où commencer mais j’espère faire parti de ceux qui les aiderons à sortir de cette misère.

Un challenge est à relever !!!

Merci à toute l’équipe « d’experts »qui m’a accompagnée dans cette aventure. vivement la prochaine.

ERIC

Connexion Tribu MH
:
: