Transformer la passion en actions 
Autres témoignages

De Michèle, Fonctionnaire de l’aviation civile

Ma mission humanitaire au Bénin

De retour du Bénin depuis quelques jours, j’ai encore un peu de mal à réaliser ce que j’ai vécu là-bas.

Superbe mission humanitaire,  sans aucune déception car très proche de ce que j’avais imaginé en consultant le site MH (association MISSION HUMANITAIRE) et en participant au séminaire.

La découverte est pourtant bien au rendez-vous, dans les émotions, les lieux, les échanges avec les enfants de l’orphelinat Amour et Manon, le travail en parfaite harmonie avec l’équipe locale qui est constituée de personnes adorables.

Nous avons effectué une partie de la mission humanitaire dans des villages de brousse, des villages de pêcheurs, des écoles pour la partie médicale. J’ai vraiment aimé cette partie de la mission car elle m’a permis de faire certaines choses que je n’aurai jamais imaginé possible, « régulation » des personnes qui arrivent pour bénéficier d’une consultation médicale, assistance aux médecins béninois, Hassan et Noël, distribution des médicaments aux patients.

Cela a été vraiment très fort de rencontrer les villageois et leurs enfants. Nous avons eu la chance d’être invités à passer une soirée dans le village de Sikilé, c’était hors du temps et vraiment formidable.

Je garde pour la fin les émotions ressenties avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon »  qui nous ont apporté leur confiance, leurs envies, leurs sourires, leurs danses ….  cela a été une vraie bouffée d’énergie à chaque rencontre.

Je ne sais pas encore trop mesurer ce que nous avons pu apporter mais je mesure chaque jour un peu plus ce que j’ai reçu, ce que toutes ces rencontres continuent de m’apporter.

Merci à tous ceux qui ont fait partie de cette mission humanitaire, avec qui j’ai aimé partager tous ces moments et bien sûr à notre chef de mission Léa, sans qui c’est sûr ça n’aurait pas pu être aussi bien.

De Camille, Etudiante, Bordeaux

Ma mission humanitaire au Bénin

Étudiante en école de commerce, j’ai décidé de donner 2 semaines de mon été 2014 (juin) pour aller aider et vivre une expérience humanitaire inoubliable au Bénin.

A peine rentrée, qu’une chose en tête : repartir !

Entre consultations médicales dans différents villages et dans une école, soutien scolaire a l’orphelinat « AMOUR et MANON », piscine avec les enfants, plage et jeux avec les enfants d’Amour et Manon, nous n’avons pas vu le temps passer.

Avec une super équipe de 10 bénévoles, accompagnée d’une chef de mission extra, expérience humainement et culturellement très très enrichissante.

De Alisée, Etudiante, 18 ans

Mission Humanitaire au Bénin, 9 au 21 juin 2014

Une expérience inoubliable

Cela faisait un moment que j’avais envie de partir en mission humanitaire, alors une fois ma majorité acquise, j’ai contacté l’association Mission Humanitaire.

On s’imagine beaucoup de choses avant de partir, et les questions fusent ; et une fois sur place, je n’ai pas été déçue, loin de là, je n’aurais pas imaginé mieux.

La vie en communauté avec les autres bénévoles s’est vraiment bien passée, nous étions un bon groupe qui fonctionnait plutôt bien je pense.

Les missions médicales étaient très intéressantes bien que je n’ai pas de compétences particulières dans le domaine, et la rencontre avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon », ainsi que tous les moments passés avec eux, sont à jamais gravés dans ma mémoire.

Beaucoup d’émotions durant cette mission qui fut enrichissante, bouleversante et surtout extraordinaire.

Merci à l’équipe de Mission Humanitaire pour tout, et j’espère repartir très bientôt avec l’association.

Alisée

De Patrice, retraité, Biarritz

Ma mission humanitaire au Bénin

Je suis revenu transformé et enchanté de ce voyage humanitaire : on était 10 personnes avec la chef de mission, Léa jeune femme très dynamique, souriante, sûre d’elle et qui a managé tout ce monde avec beaucoup de diplomatie et d’efficacité.

Il n’y a pas eu un seul faux pas durant le séjour.  On a eu même droit à être reçu par le Roi du Vaudou dans son Palais de Ouidah.

Les 9 autres bénévoles : 3 infirmières de 22  27 et 52 ans 1 femme médecin, et 4 autres personnes non médicales entre 49 ans et 65 ans. On s’est tous très bien entendus.

Les journées étaient bien remplies, entres les consultations médicales dans les écoles et dans les villages. La population est demandeuse car les occasions de se soigner sont rares.

Les béninois étaient très ravis de notre venue, car en plus ont leur donnait des conseils de santé et d’hygiène.

Je suis passé dans tous les postes de travail, soins, régulation, pharmacie et assistant de médecin ; poste que je préférai, les médecins étaient béninois et ils aimaient plaisanter.

Durant les W E on s’occupait des 28 enfants qui sont dans un orphelinat « AMOUR et MANON » directement géré par « Mission Humanitaire« .

Entre leur faire réciter leurs leçons, puis les distraire : jeux, sport piscine. Ils ont joué aussi à la pelote basque grâce à des palas que j’avais amenées, quel plaisir de les voir s’amuser et rire … Ils nous ont de suite appelé tous « tonton » et « tata ».

Certains d’entre eux étaient très affectueux et voulaient savoir quand on allait revenir, c ‘est pour dire si notre présence était attendue. Lire la suite de cette entrée »

De Delphine, Professeur, Saint Brevin les pins

Mission humanitaire au Bénin

Il y a cinq mois jour pour jour, nous nous envolions vers un pays inconnu… je dis « nous » mais ce 27 juillet à l’aéroport nous étions 14 étrangers, qui allions vivre 15 jours ensemble, à la découverte d’un peuple merveilleux ; mais ça, nous ne le savions pas encore.

Quand on décide de partir en mission humanitaire, on s’imagine des tas de choses mais ce que l’on vit là-bas est bien plus fort et intense que tout ce que l’on peut imaginer.

Arrivés sur place je me souviendrai toujours de ce paysage : fabuleux décor orangé parsemé de palmiers .. des hommes, des femmes, des enfants … souriant, heureux, méfiants parfois, farceurs souvent : un grain de malice dans les yeux, un bout d’Afrique dans le cœur.

delphine2013Mais surtout je me souviendrai de cet accueil à l’orphelinat, un accueil chanté, dansé, partagé … nous étions honorés d’assister à ce spectacle : un premier contact pudique et joyeux à l’image de tout ce que l’on a pu vivre pendant ces 2 semaines.

Une journée d’immersion à la rencontre du dieu Python (frais collier!), du roi du Vaudou (et du sodabi :) , de danses traditionnelles et d’une forêt restée sacrée, nous ont permis de découvrir une culture richissime, et de comprendre, voire peut-être d’anticiper un peu mieux, les difficultés que nous allions rencontrer.

Parce que partir en mission humanitaire, c’est aussi se confronter à un choc des cultures. Pour ma part le choc, je l’ai éprouvé lors des missions d’éducation à l’école « Bon Berger » … c’est aussi ce qui a forgé mon respect vis-à-vis de ses enseignants et mon attachement aux enfants de cette école. Lire la suite de cette entrée »

De Hélène, Documentaliste, Paris

Ma première mission humanitaire au Bénin

15 jours au Bénin avec une équipe de 14 sympathiques bénévoles menée  de main « de chef de mission »  par un dynamique Didier : c’est l’expérience unique que je viens de vivre avec Mission Humanitaire.

Partagée entre un programme médical et un programme  de soutien scolaire, j’ai exécuté des taches variées :

Les consultations médicales m’ont permis selon le poste occupé ( régulation- infirmerie- pharmacie) d’établir des contacts différents avec la population.

helene_benin_13Belles rencontres et dialogue avec  les patients à la régulation au moment de l’enregistrement et de la création du dossier ( prise de taille-poids-tension).

De l’égard et de la délicatesse à l’infirmerie ( pansements et massages). De la vigilance et de l’attention à la pharmacie ( explications des posologies).

Le soutien scolaire a été pour moi plus complexe à aborder. Problème de connaissances (mes années « collège » sont très loin maintenant ) et de pédagogie (de nombreux élèves maîtrisent mal  le français ce qui rend la transmission difficile).

J’ai pu cependant aider quelques élèves à surmonter certaines difficultés et à acquérir certaines notions. J’ai pu établir avec eux des relations de confiance.

A ces différentes tâches, il faut également ajouter la richesse de la vie de groupe qui a permis à chaque membre de la mission de trouver sa place et de s’épanouir au sein du groupe.

Je suis ravie de cette première expérience qui a été pour moi une véritable leçon de vie.

J’envisage de repartir prochainement pour une nouvelle mission humanitaire avec MH.

Hélène

De Caroline, Puéricultrice, Palaiseau

Ma mission humanitaire au Bénin -juillet 2013

Pour une première expérience dans la mission humanitaire, celle-ci est pleinement réussie : l’association « MISSION HUMANITAIRE » est très sérieuse et véhicule des valeurs fortes, ainsi j’ai été fière de la représenter lors de ma mission au Bénin.

J’y ai découvert un pays, une région, une population, une façon de vivre, tout ceci dans le partage du groupe de bénévoles qui étaient tous plus impliqués les uns que les autres, et de notre chef de mission, Léa, qui nous a poussé chaque jour à prendre conscience que ce qui nous semble être un petit rien, leur apporte beaucoup au fil des missions.caroline

Les enfants de l’Orphelinat Amour et Manon nous ont offert un accueil chaleureux et leurs nombreux sourires et échanges m’ont donné chaud au cœur.

J’ai appris ma grossesse au moment de partir là-bas; aujourd’hui, j’aime à penser que j’ai transmis à mon futur garçon cette envie de vivre à son tour un jour, cette folle expérience MH. Peut-être le referons-nous ensemble ?! …

De Stéphanie, Professeur des écoles, Saint Hilaire du harcouet

Mon séjour à Ouidah, au Bénin

Enrichissement, sourires, découvertes, échanges, ouverture, émotions …

Voici quelques uns des mots qui me viennent à l’esprit quand je pense à ces 2 semaines passées aux côtés des béninois.

On a beau s’y préparer, l’attendre, l’imaginer, tant qu’on n’y est pas, on ne se rend pas compte de ce qu’est une mission humanitaire.

Tout n’est pas rose bien sûr, mais c’est une expérience formidable, dont on rentre enrichi et un peu changé je crois.Orphelinat AMOUR et MANON

Ce que j’ai fait  là bas est une goutte d’eau mais qui n’est pas inutile. Et les échanges avec les béninois mais aussi avec les autres volontaires m’ont beaucoup apporté.

C’était ma première mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE mais j’espère sincèrement qu’il y en aura d’autres.

J’espère que les enfants de l’orphelinat AMOUR et MANON se portent bien, ainsi que tous les gens qui s’occupent d’eux.

A bientôt,

Stéphanie

De Clélia, agent de service hospitalier, Saint broladre

Témoignage d’une mission au Bénin   23/09/13 – 05/10/13

Quand je suis allée au séminaire au mois de juin, je ne pensais pas que fin septembre, je serais du voyage pour une mission au Bénin.

J’y allais avec plein de questions, de doutes, qui ce sont envolés à la fin du week-end à Azay le Rideau. Je n’avais plus qu’une envie « PARTIR » !

cleliaLe 23 septembre, le jour du départ, commençait pour moi, une nouvelle aventure humaine. C’est pleine de motivations mais aussi d’appréhensions que je suis arrivée à OUIDAH. Je suis repartie cependant avec pleins de beaux souvenirs, remplie de joie et d’amour et l’envie de repartir dés que possible.

Cette mission avec mes 3 collègues ( Élodie, Mickaël, François -Régis), et avec Léa notre CHEF DE MISSION a été des plus formatrices. Pouvoir à la fois apprendre le fonctionnement des BÉNINOIS à travers leur culture, tout en aidant dans les villages est très constructeur.

Être auprès des enfants de l’orphelinat, aussi bien pour du soutien scolaire que pour des jeux, était également enrichissant. J’ai découvert en côtoyant les villageois et les enfants de « Amour et Manon » une force qui les habitent, qui leur permet de continuer à aller de l’avant, malgré tous les obstacles qui embûche leur chemin. Ils vont à l’essentiel et se montrent vis à vis de nous, toujours chaleureux, en passant par dessus leur tristesse. Ils ont une volonté de s’en sortir et d’avancer. Lire la suite de cette entrée »

De Emilie, 26 ans, acheteur BTP

Une expérience humanitaire au Bénin

Une fabuleuse aventure, de belles rencontres et de fortes émotions.

Un réel esprit d’équipe, un vrai partage et une belle cohésion !

Merci à MISSION HUMANITAIRE (MH) de m’avoir fait découvrir cette extra-expérience ! Merci à mes camarades (les copines et copain !) de m’avoir soutenu lors de moments douloureux, Merci à mon Chef, Didier pour ces belles surprises et Merci à tous Les Béninois !!

emilie_benin_13Je ne suis issue ni du domaine médical, ni du milieu scolaire et pourtant à aucun moment je me suis sentie « hors jeu », « inutile ». Et puis quelle richesse !! J’ai tant appris, on m’a tant donné !!

Ces images sont gravées là, dans ma tête, de si beaux souvenirs, je ne pourrais oublier ces villageois, les enfants de l’école Bon Berger et ceux de l’orphelinat Amour et Manon, une sacrée leçon de vie ! Mais il me manque les mots, je ne pourrais tout exprimer, alors j’ajouterai encore un MERCI.

Bonne journée à vous tous !!

Émilie

Connexion Tribu MH
:
: