Ensemble, pour un monde plus solidaire 
Autres témoignages

De Delphine, Professeur, Saint Brevin les pins

Mission humanitaire au Bénin

Il y a cinq mois jour pour jour, nous nous envolions vers un pays inconnu… je dis « nous » mais ce 27 juillet à l’aéroport nous étions 14 étrangers, qui allions vivre 15 jours ensemble, à la découverte d’un peuple merveilleux ; mais ça, nous ne le savions pas encore.

Quand on décide de partir en mission humanitaire, on s’imagine des tas de choses mais ce que l’on vit là-bas est bien plus fort et intense que tout ce que l’on peut imaginer.

Arrivés sur place je me souviendrai toujours de ce paysage : fabuleux décor orangé parsemé de palmiers .. des hommes, des femmes, des enfants … souriant, heureux, méfiants parfois, farceurs souvent : un grain de malice dans les yeux, un bout d’Afrique dans le cœur.

delphine2013Mais surtout je me souviendrai de cet accueil à l’orphelinat, un accueil chanté, dansé, partagé … nous étions honorés d’assister à ce spectacle : un premier contact pudique et joyeux à l’image de tout ce que l’on a pu vivre pendant ces 2 semaines.

Une journée d’immersion à la rencontre du dieu Python (frais collier!), du roi du Vaudou (et du sodabi :) , de danses traditionnelles et d’une forêt restée sacrée, nous ont permis de découvrir une culture richissime, et de comprendre, voire peut-être d’anticiper un peu mieux, les difficultés que nous allions rencontrer.

Parce que partir en mission humanitaire, c’est aussi se confronter à un choc des cultures. Pour ma part le choc, je l’ai éprouvé lors des missions d’éducation à l’école « Bon Berger » … c’est aussi ce qui a forgé mon respect vis-à-vis de ses enseignants et mon attachement aux enfants de cette école. Lire la suite de cette entrée »

De Hélène, Documentaliste, Paris

Ma première mission humanitaire au Bénin

15 jours au Bénin avec une équipe de 14 sympathiques bénévoles menée  de main « de chef de mission »  par un dynamique Didier : c’est l’expérience unique que je viens de vivre avec Mission Humanitaire.

Partagée entre un programme médical et un programme  de soutien scolaire, j’ai exécuté des taches variées :

Les consultations médicales m’ont permis selon le poste occupé ( régulation- infirmerie- pharmacie) d’établir des contacts différents avec la population.

helene_benin_13Belles rencontres et dialogue avec  les patients à la régulation au moment de l’enregistrement et de la création du dossier ( prise de taille-poids-tension).

De l’égard et de la délicatesse à l’infirmerie ( pansements et massages). De la vigilance et de l’attention à la pharmacie ( explications des posologies).

Le soutien scolaire a été pour moi plus complexe à aborder. Problème de connaissances (mes années « collège » sont très loin maintenant ) et de pédagogie (de nombreux élèves maîtrisent mal  le français ce qui rend la transmission difficile).

J’ai pu cependant aider quelques élèves à surmonter certaines difficultés et à acquérir certaines notions. J’ai pu établir avec eux des relations de confiance.

A ces différentes tâches, il faut également ajouter la richesse de la vie de groupe qui a permis à chaque membre de la mission de trouver sa place et de s’épanouir au sein du groupe.

Je suis ravie de cette première expérience qui a été pour moi une véritable leçon de vie.

J’envisage de repartir prochainement pour une nouvelle mission humanitaire avec MH.

Hélène

De Caroline, Puéricultrice, Palaiseau

Ma mission humanitaire au Bénin -juillet 2013

Pour une première expérience dans la mission humanitaire, celle-ci est pleinement réussie : l’association « MISSION HUMANITAIRE » est très sérieuse et véhicule des valeurs fortes, ainsi j’ai été fière de la représenter lors de ma mission au Bénin.

J’y ai découvert un pays, une région, une population, une façon de vivre, tout ceci dans le partage du groupe de bénévoles qui étaient tous plus impliqués les uns que les autres, et de notre chef de mission, Léa, qui nous a poussé chaque jour à prendre conscience que ce qui nous semble être un petit rien, leur apporte beaucoup au fil des missions.caroline

Les enfants de l’Orphelinat Amour et Manon nous ont offert un accueil chaleureux et leurs nombreux sourires et échanges m’ont donné chaud au cœur.

J’ai appris ma grossesse au moment de partir là-bas; aujourd’hui, j’aime à penser que j’ai transmis à mon futur garçon cette envie de vivre à son tour un jour, cette folle expérience MH. Peut-être le referons-nous ensemble ?! …

De Stéphanie, Professeur des écoles, Saint Hilaire du harcouet

Mon séjour à Ouidah, au Bénin

Enrichissement, sourires, découvertes, échanges, ouverture, émotions …

Voici quelques uns des mots qui me viennent à l’esprit quand je pense à ces 2 semaines passées aux côtés des béninois.

On a beau s’y préparer, l’attendre, l’imaginer, tant qu’on n’y est pas, on ne se rend pas compte de ce qu’est une mission humanitaire.

Tout n’est pas rose bien sûr, mais c’est une expérience formidable, dont on rentre enrichi et un peu changé je crois.Orphelinat AMOUR et MANON

Ce que j’ai fait  là bas est une goutte d’eau mais qui n’est pas inutile. Et les échanges avec les béninois mais aussi avec les autres volontaires m’ont beaucoup apporté.

C’était ma première mission avec l’association MISSION HUMANITAIRE mais j’espère sincèrement qu’il y en aura d’autres.

J’espère que les enfants de l’orphelinat AMOUR et MANON se portent bien, ainsi que tous les gens qui s’occupent d’eux.

A bientôt,

Stéphanie

De Clélia, agent de service hospitalier, Saint broladre

Témoignage d’une mission au Bénin   23/09/13 – 05/10/13

Quand je suis allée au séminaire au mois de juin, je ne pensais pas que fin septembre, je serais du voyage pour une mission au Bénin.

J’y allais avec plein de questions, de doutes, qui ce sont envolés à la fin du week-end à Azay le Rideau. Je n’avais plus qu’une envie « PARTIR » !

cleliaLe 23 septembre, le jour du départ, commençait pour moi, une nouvelle aventure humaine. C’est pleine de motivations mais aussi d’appréhensions que je suis arrivée à OUIDAH. Je suis repartie cependant avec pleins de beaux souvenirs, remplie de joie et d’amour et l’envie de repartir dés que possible.

Cette mission avec mes 3 collègues ( Élodie, Mickaël, François -Régis), et avec Léa notre CHEF DE MISSION a été des plus formatrices. Pouvoir à la fois apprendre le fonctionnement des BÉNINOIS à travers leur culture, tout en aidant dans les villages est très constructeur.

Être auprès des enfants de l’orphelinat, aussi bien pour du soutien scolaire que pour des jeux, était également enrichissant. J’ai découvert en côtoyant les villageois et les enfants de « Amour et Manon » une force qui les habitent, qui leur permet de continuer à aller de l’avant, malgré tous les obstacles qui embûche leur chemin. Ils vont à l’essentiel et se montrent vis à vis de nous, toujours chaleureux, en passant par dessus leur tristesse. Ils ont une volonté de s’en sortir et d’avancer. Lire la suite de cette entrée »

De Emilie, 26 ans, acheteur BTP

Une expérience humanitaire au Bénin

Une fabuleuse aventure, de belles rencontres et de fortes émotions.

Un réel esprit d’équipe, un vrai partage et une belle cohésion !

Merci à MISSION HUMANITAIRE (MH) de m’avoir fait découvrir cette extra-expérience ! Merci à mes camarades (les copines et copain !) de m’avoir soutenu lors de moments douloureux, Merci à mon Chef, Didier pour ces belles surprises et Merci à tous Les Béninois !!

emilie_benin_13Je ne suis issue ni du domaine médical, ni du milieu scolaire et pourtant à aucun moment je me suis sentie « hors jeu », « inutile ». Et puis quelle richesse !! J’ai tant appris, on m’a tant donné !!

Ces images sont gravées là, dans ma tête, de si beaux souvenirs, je ne pourrais oublier ces villageois, les enfants de l’école Bon Berger et ceux de l’orphelinat Amour et Manon, une sacrée leçon de vie ! Mais il me manque les mots, je ne pourrais tout exprimer, alors j’ajouterai encore un MERCI.

Bonne journée à vous tous !!

Émilie

De Adeline, Infirmière, Annecy

Ma mission au Bénin

Je suis infirmière et je souhaitais depuis plusieurs années participer à une mission humanitaire.

Et ça y est ! je me suis lancée avec Mission Humanitaire, j’y ai pris goût, et s’est inscrit en moi une forte envie de poursuivre dans cette direction.

adelinebeninCe fut une très belle aventure, l’Afrique telle que je l’imaginais belle et tragique à la fois, où l’on se laisse surprendre au fil des jours, par des rencontres, toujours plus riches et émouvantes, où avoir une petite main dans la sienne devient ce qu’il y a de plus précieux, plonger son regard dans un autre, en capter l’intensité, s’en sentir bouleversé et où un sourire, un rire devient la chose la plus importante.

Merci à tous les membres de cette équipe, Aurélie, Virginie, Lucie, Audrey, Juliette, Philippe (ou Gilles!), Yves, Suzanne, Angélique et Thierry, pour ce qu’ils sont et ce qu’ensemble nous avons pu être.

Merci à toute l’équipe de Mission Humanitaire, pour la passion qu’ils ont réussi à me transmettre, pour leurs belles actions, et pour l’organisation qui nous a permis de travailler dans de bonnes conditions.

Je me rends compte du travail déjà accompli par MH, et que tant de choses restent encore à faire, mais je suis fière et heureuse d’avoir pu apporter ma contribution à ce changement.

La rencontre et le partage avec les enfants de l’orphelinat Amour et Manon et l’école Sagace restera un souvenir impérissable …

De Ornella, Service civique associatif

Ma mission au Bénin

Marraine d’une petite fille depuis un an dans l’orphelinat « Amour et Manon », je suis partie au Bénin en mai 2013, avec l’association www.mission-humanitaire.fr afin de la rencontrer et de vivre une expérience magique.

Une fois arrivée sur place nous avons commencé par visiter plusieurs lieux à Ouidah afin de s’immerger dans la culture, et mieux comprendre la place de l’esclavagisme dans l’histoire béninoise.

ornellaLes jours suivant nous nous sommes mis au travail : notre mission été axée sur l’éducation (soutien scolaire) et sur le médical (consultations d’enfants et de leurs parents dans des écoles).

Sans oublier nos visites quotidiennes dans l’orphelinat Amour et Manon. J’ai ainsi pu rencontrer ma filleule et les 32 autres enfants.

En tant que marraine je me suis aperçu que l’aide donnée à ses enfants tous les mois n’est pas vaine et qu’elle leur permet de pouvoir se vêtir, manger et être logés dans des conditions décentes. Que de sourires et de moments fabuleux passés avec ses enfants pleins de vie et toujours souriants. La musique a rythmé notre voyage !

Même sur ce laps de temps assez court, nous avons tout de même pu contribuer, chacun à notre manière, à apporter notre petit « plus » dans leur quotidien.

Et c’est remplis de nostalgie que nous sommes retournés en France. Toutes ces rencontres et ces moments passés resteront à jamais gravés en nous.

Merci à mon équipe d’enfer avec qui j’ai passé de merveilleux moments, et à Marine, notre super chef de mission !
Ornella

De Aïcha, Infirmière, Le Soler

Mission Bénin, Mai 2013

La mission de mai au bénin ! Une aventure exceptionnelle, une expérience unique et hors du commun à des milliers de km de chez nous, dans un pays chaleureux et accueillant !

aichaLes béninois ont peu, comparé aux européens, mais ils sont souriants, généreux et reconnaissants!

La mission du mois de mai a été essentiellement médicale, étant infirmière je me suis sentie dans mon élément et très utile.

Et la mission a pris tout son sens une fois sur place, en voyant le sourire des enfants et la reconnaissance des parents.

Je remercie MISSION HUMANITAIRE (MH) pour m’avoir donné l’opportunité de réaliser une telle mission, ainsi que tous les membres de l’association au bénin, notre chef de mission et mon groupe de mission, pour avoir rendu cette mission encore plus appréciable !

Aicha

De Peggy, auxiliaire de puériculture, Dordogne

Mission humanitaire au Bénin, avril 2013

Pour moi l’humanitaire était un projet réfléchi depuis plusieurs années. Suite à une recherche sur internet, je me suis inscrite au séminaire de l’ONG MISSION HUMANITAIRE pour y participer en octobre 2012. Celui ci  m’a donné encore plus l’envie d’aboutir à mon projet de parcourir un pays d’Afrique en tant que bénévole.

Je suis donc partie avec l’équipe en avril 2013 au Bénin. J’y ai donc trouvé une solidarité entre missionnaires. Nous avons regroupé cette solidarité pour accomplir nos actions de manière efficace et dans une sérénité la plus totale. Notre travail en équipe a été très fructueux sur le terrain.

Aussi, prendre connaissance des différences culturelles est primordial pour accomplir nos actions de manière plus objective.

Mission humanitaire au BéninC’est le but de l’immersion culturelle organisée en début de mission.

Même si nous avons l’impression d’apporter une goutte d’eau dans l’océan, nous prenons conscience de jour en jour que le résultat est visible sur du long terme. C’est plutôt rassurant. Chaque équipe apporte son grain de sable pour finaliser les objectifs.

Nous avons apporté des soins auprès de la population,  nous y avons investi toute notre énergie auprès de ces civilisations défavorisées. Mais les plus beaux moments vécus en mission, c’est le bonheur aux enfants que l’on apporte en tant que bénévole…

Le plus beau des cadeaux est le sourire qui apparait sur le visage des enfants dans les villages et dans les écoles, par notre disponibilité  que nous leur offrons …

On prend conscience également que la fondation Pierrefond sauve certains de ces enfants de cette misère des rues par l’intermédiaire de l’orphelinat « Amour et Manon ». Lire la suite de cette entrée »

Connexion Tribu MH
:
: