Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Véronique, Chimiste, Isle Adam (dpt 95)

Expérience humanitaire au Bénin

Me voilà revenue de ma mission humanitaire au Bénin et je ne suis vraiment pas déçue d’avoir osé franchir le pas.

L’aventure humanitaire commence dès l’aéroport de Roissy où nous faisons connaissance avec les autres bénévoles, puis arrivée à l’aéroport de Cotonou.

Le dépaysement est total. Nous sommes accueillis par notre chef de mission et notre chauffeur MH, nous voilà parti pour deux heures de route direction la maison MH (MISSION HUMANITAIRE) où nous attend un repas préparé par nos cuisinières, Tata Salomé et Chantal.

Le lendemain matin, nous plongeons dans la culture béninoise en visitant des lieux symboliques et nous finissons par l’orphelinat Amour et Manon.

Les enfants nous ont réservé un accueil chaleureux, rythmé par de la musique et des danses. Nous tissons alors nos premiers liens avec ces enfants merveilleux et si attachants.

Suivrons ensuite des journées inoubliables de partage et de divertissement à la piscine et à la plage.

Les jours alors s’enchainent et nous sommes soit affectés à des journées éducatives soit médicales.

Les journées éducatives humanitaires se déroulent à l’école « Bon berger » où nous devons faire du soutien scolaire. Les enfants sont attachants et contents de partager des moments d’apprentissage mais aussi de loisirs avec nous.

Concernant les journées médicales humanitaires, nous sommes accompagnés par du personnel local MH qui sont des gens professionnels et d’une grande gentillesse.

Nous allons à la rencontre de populations locales afin de leur prodiguer des soins. Nous avons eu la chance d’être invité par un chef de village et d’avoir pu ainsi passer une soirée exceptionnelle avec cette population ayant une grande joie de vivre.

Tous ces merveilleux moments j’ai pu les partager avec une équipe de bénévole solidaire, dynamique et formidable.

Merci beaucoup à notre chef de mission, qui a vécu sa première mission en tant que chef, il a su gérer son organisation afin que tout se passe pour le mieux.

Merci aux personnels locaux de MH (association MISSION HUMANITAIRE) qui nous ont accueillis avec de grands sourires et humanité.

Donc à ceux qui hésitent, foncez !! Partez en mission humanitaire !

Véronique

De Julien, Assistant site internet, Montmerle sur Saône

Ma mission humanitaire en Inde

2 mois ont passé depuis mon retour de mission humanitaire à Pondichéry, mon corps est ici mais mon esprit est encore là-bas.

Ce fût une expérience humanitaire inoubliable.

Je m’y étais préparé mais rien ne vaut le terrain, une expérience tellement magique qu’elle continue de changer ma vie au quotidien.

Aller à la rencontre du peuple Indien nous donne une belle leçon d’humilité, nous avons rencontré des personnes humbles, souriantes et attachantes, des moments magiques !!!!!

Lors de mon arrivée à l’aéroport, Serge m’a annoncé que nous n’étions que 5 volontaires à partir au lieu de 7 … sur le coup j’ai été quelque peu inquiet, est-ce que nous allions pouvoir remplir notre mission en étant si peu nombreux (il me semble que dans l’histoire de MH, c’était la première fois qu’une mission partait avec un effectif aussi restreint).

Une fois sur place, après avoir fait plus ample connaissance avec mes compagnons de mission, j’ai vite été rassuré, nous n’étions effectivement que 5 bénévoles, mais 5 personnes avec la même envie, nous étions tous là pour faire au mieux pour aider la population indigente. Le fait d’être aussi peu nombreux était à la fois notre faiblesse mais aussi notre force, un groupe soudé, motivé et prêt à relever le défi.

De plus, les personnes qui partaient avec nous dans les villages ont été très efficaces, nous avons eu un petit temps d’adaptation pour apprendre à tous travailler ensemble.

Une petite pensée à Abou, qui a été très présent pour nous aider en mission, partager sa culture, nous guider lors des sorties sur nos journée Off.

La maison MH (MISSION HUMANITAIRE) était pleine de vie, c’était génial avec des moments de partage, des moments de vie magiques !!!

Je n’ai pas les mots pour qualifier ce que cette mission m’a apporté, au départ on part pour aider les autres mais au final on finit par recevoir autant et plus que ce que l’on donne.

J’espère sincèrement pouvoir repartir l’année prochaine en mission (Cambodge) avec MH (l’association MISSION HUMANITAIRE).

Dommage que MH soit basé aussi loin de chez moi, à quand une antenne de MH sur Lyon ou sa région ?

Je demande cela car faire le séminaire, partir en mission c’est déjà génial !!!!!! mais s’investir dans MH serait le petit plus ^^

Bonne journée,

Julien

Daphné, 22 ans, étudiante en sciences politiques et sociales, Padoue (Italie)

Mission humanitaire à Pondichéry (août 2014)

Je suis partie en mission humanitaire à Pondichéry, en Inde du Sud, cet été, une immersion dans la vie quotidienne indienne, je recommande cela à tout le monde !

C’est la première mission avec MH (l’association MISSION HUMANITAIRE), pour ma mère Chantal et moi.

Nous avions décidé de nous engager ensemble dans cette aventure indienne et de partager notre passion commune du voyage et du contact humain ; cela a été pour nous deux une expérience incroyable.

Nous étions donc que des filles et des femmes en mission humanitaire (14 !), d’âges disparates et de formations différentes.

La mission humanitaire est pourtant « médicale », et nous avions que deux infirmières dans l’équipe, et bien cela n’a pas été du tout un handicap !

Notre équipe était dynamique, enthousiaste et enjouée, on s’est bien entendu au fil des jours que ce soit sur le terrain ou à la maison MH.

Nous sommes d’ailleurs encore en contact grâce aux réseaux sociaux et au travail de Mathilda, qui s’est chargée de récupérer toutes nos photos afin que nous puissions les partager par Internet.

Il est vrai que lorsqu’on part en mission humanitaire, c’est « à la rencontre de l’autre », et on ne pense pas forcément que « l’autre » peut-être tout simplement une personne du groupe ou bien un membre de l’équipe locale. Lire la suite de cette entrée »

De Natacha, Assistante sociale

Mission humanitaire au Bénin en 2014

Tout commença lors d’un séminaire à Azay le rideau en mars 2014.

J’avais depuis plusieurs années pour projet de partir en mission humanitaire en Afrique.

Beaucoup de questionnement : je suis assistante sociale. Quelle aide vais-je pouvoir apporter, vais-je être utile, etc. ?

Un séminaire qui s’est alors déroulé sur un weekend où les échanges avec l’équipe de l’association « mission humanitaire », les autres potentiels bénévoles et la présentation par Thierry de l’Association, de son fonctionnement, des diverses missions m’ont rassurée et m’ont permis enfin de me lancer sereinement dans ce projet qui me tenait tant à cœur.

Et hop ! Juin 2014, me voilà dans l’avion direction Cotonou pour 15 jours de mission humanitaire au Bénin, accompagnée d’une Team MH bénévoles exceptionnelle venant de tous milieux, corps de métiers, âges, etc.

Un pied déposé sur le sol du Bénin … Je ne savais pas encore que ce pays, Ouidah, la Team MH, l’équipe locale, la population, les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon », seraient une expérience unique qui m’apporterait autant d’enrichissement sur le plan humain.

Une mission humanitaire plus que complète à la fois humainement, culturellement, des missions médicales et de soutien scolaire, de l’animation et du plaisir tout simplement à partager. Lire la suite de cette entrée »

De Delphine, Conseiller en gestion de patrimoine, Chateauroux

Mission humanitaire au Cambodge

J’ai souvent pour habitude de dire que rien arrive par hasard … Depuis longtemps, je souhaitais, sans le réaliser, partir en mission humanitaire.

Et puis un soir, je clique, re clique … et je tombe sur un site … LE SITE  de MH (MISSION HUMANITAIRE) !!

On en discute entre amies, et bingo inscription pour le séminaire .. et … départ vers le Cambodge le 23 mars 2014 !

J’ai beau chercher et retourner mes phrases et mes mots je crois que rien ne pourra exprimer ce que j’ai ressenti et vu là bas .. IL FAUT LE VIVRE.

La mission humanitaire au Cambodge a la particularité d’être itinérante, les consultations ont eu lieu dans plusieurs villages, différents les uns des autres,  mais le moment le plus fort  sera sans conteste le passage de 3 jours sur les villages flottants où, en étant loin de tout, on se sent au plus près de la population et du groupe.

Immersion et dépaysement complets !

Les appréhensions des 1ères heures laissent place a des souvenirs et des anecdotes aujourd’hui, uniques.

L’organisation bien ficelée de MH  (l’association MISSION HUMANITAIRE) permet de se sentir efficace sur chacun des postes même lorsque l’on ne vient pas du milieu médical, on peut aussi bien être « l’assistant du médecin », que recevoir les patients, préparer les médicaments  ou occuper les enfants.

On peut rire à 11h05, et avoir le cœur serré a 11h15, préparer un traitement pour l’hypertension le jeudi et jouer à « 1 2 3 soleil » avec les enfants le vendredi.

Je garderai longtemps en mémoire la patience et la sérénité de la population, le sourire et la curiosité des enfants, la première matinée à l’orphelinat « Enzo et Tina » pour préparer la mission.

Et puis, il y a les bénévoles … au fil des jours on apprend chacun à se connaître et à agir ensemble.

Merci à MH (MISSION HUMANITAIRE), à l’équipe sur place (médecins, traducteurs), à Marine, notre chef de mission, de m’avoir permis de vivre cette première, mais certainement pas dernière, mission, telle que je l’avais imaginé.

Delphine

Une naissance en mission humanitaire au Cambodge

Une expérience humanitaire inoubliable

Toute l’équipe MH Cambodge (MISSION HUMANITAIRE) en mission à SVEY REANG en février 2014, a eu le grand plaisir d’assister à la naissance d’une petite Cambodgienne Laura, 2.800 kilos, durant nos consultations médicales à SVEY REANG.

Notre infirmière pédiatrique bénévole, Laura, a assisté la sage femme locale lors de cet heureux événement.

La maman qui a souhaité donner le prénom de notre infirmière à son bébé, se porte bien et la petite fille aussi.

Bravo à toute l’équipe bénévole qui était sur place.

Un beau souvenir humanitaire dans les mémoires.

C’est aussi cela la magie des missions humanitaires !

De Katia, Conseillère commerciale

Une mission humanitaire au Bénin en 2014

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai toujours eu cette envie de partir un jour aux services des autres en tant que bénévole dans les pays défavorisés.

Et puis vient ce jour où je me rends au séminaire d’Azay-Le-Rideau pour un premier échange. J’ai été très bien reçue par l’équipe MH (MISSION HUMANITAIRE) et Thierry qui m’a donné une vision très positive des actions que l’on pouvait mener.

Je prends donc la décision de partir très vite en février 2014 au Bénin pour une mission humanitaire.

L’Afrique, je ne connais pas, mais je ressens une grande attirance pour ce continent. Et quelle fut ma surprise en arrivant ! Dès l’instant ou j’ai posé les pieds sur le sol Béninois, j’ai été envahie par une sensation de bien être, le sentiment d’être là où l’on m’attendait depuis longtemps.

Dès le premier jour de la mission, nous avons eu l’opportunité de rencontrer le roi du Vaudou, qui m’a laissé intimidée. Puis nous sommes allés à la rencontre du peuple Béninois qui nous a accueillit en improvisant des danses et des chants … ça y est, je commence à m’imprégner de la culture Africaine … les odeurs, le climat, l’ambiance…

Le jour d’après, nous avons eu l’immense joie de faire la connaissance des enfants de l’orphelinat « Amour & Manon« .

Là encore, beaucoup d’émotions et un moment inoubliable par un accueil chaleureux et émouvant. Ce sont des enfants adorables et si attachants dès les premiers instants. Lire la suite de cette entrée »

De Serge, Retraité du Ministère de la Défense

Mission Humanitaire au TOGO (23 novembre 2013)

Évaluer les possibilités d’installer une antenne de MISSION HUMANITAIRE (MH) au Togo c’est étudier les possibilités d’héberger une équipe de  quinze bénévoles, de leur permettre de travailler dans un environnement sécurisé, de leur permettre de se déplacer. Il faut également tester les circuits d’approvisionnement notamment celui des médicaments.

En bref il faut travailler sur une logistique précise qu’il est nécessaire d’étudier avec les  correspondants locaux. C’est la tâche qui, supervisée par Le Boss de MH, a été réalisée à Amoussoukopé et dans sa région du 23 novembre au 4 décembre 2013.

sergetogoCette mission n’aurait pas pu se faire sans une étude préalable réalisée sur le terrain en septembre 2012 par Annick et Françoise.

Après une courte étape à Lomé où nous avons été accueillis par une équipe de MH venue du Bénin , nous avons fait la connaissance de deux présidents d’associations togolaises à savoir Edmond, président de SOSVOL-TOGO et Espoir, président d’A2VA-TOGO.

Arrivés à Amoussoukopé, l’étape principale de notre mission, la population ainsi que les autorités locales nous ont réservé un accueil chaleureux. Nous garderons  tous en mémoire le bruit des tambours, les danses, les palabres, sans oublier la boisson traditionnelle « le sodabi ».

Pendant sept jours, bénévoles français et médecins béninois ont apporté une aide médicale humanitaire à la population. Population digne dont la gentillesse a fait l’unanimité auprès des bénévoles.

Si parfois les conditions ont semblé difficiles, à cause notamment de la chaleur et du nombre important de patients, les deux naissances qui ont eu lieu au cours de notre séjour ont eu pour conséquence de remettre tout le monde en forme en nous  faisant oublier nos petits soucis du moment.

Une mission d’évaluation, comme toute aventure humaine, se construit à partir de rencontres  et celles que nous avons faites au Togo, en particulier avec Edmond et Espoir, nous laissent à penser qu’une collaboration durable pourra s’établir entre MH d’une part et SOSVOL-TOGO et A2VA-TOGO d’autre part.

De Aurélie, Ingénieur, Annecy

Mission Odisha, 25 sept – 10 oct 2013

Un long voyage, mais quelle satisfaction à l’arrivée !

lili_odishaLes premiers regards échangés avec les chauffeurs tibétains et nous étions déjà sous le charme de cette population si douce, humble et rieuse.

Nous avons découvert les villages, perdus dans les montagnes, ou règnent calme et sérénité. Des mantras volent au gré du vent sur les ponts, dans les jardins, le réveil se fait au son des prières du monastère, à deux pas …

Dès le premier jour le dépaysement est total, on pose les valises dans tous les sens du terme !

Puis la rencontre des enfants de l’école, du personnel médical, des personnes âgées à la maison de retraite, des petits moines du Duddul Monastry … il n’y a pas de mots, des larmes pour évacuer ce trop plein d’émotion.

liliodishaNous avons donc donné, pendant quinze jours, un peu de notre temps et de notre énergie mais nous avons surtout reçu une vraie leçon, un retour à l’essentiel au travers de sourires échangés, de récits confiés, de jeux, de rires …

Le plus merveilleux dans une mission, c’est de vivre un concentré de bonheur au contact de la population mais aussi d’être entouré d’une équipe incroyable. Chantal, notre chef de mission, Geoffrey, Thierry et une team soudée de nanas, de vrais bijoux ! Toutes ces rencontres sont fabuleuses et restent gravées dans mon cœur.

Je parlais de faire une mission depuis des années, je me suis lancée avec MH et de retour en France, je pense déjà aux suivantes.

De Jeremy, Ingénieur électricien, Grenoble

Les « Yovos » sont là !

Mission au Bénin du 28/07/2012 au 09/08/2013

Voici quelques mots pour partager avec vous cette expérience unique que je viens de réaliser avec MH (MISSION HUMANITAIRE) début août 2013.

« Une rencontre » fantastique avec les autres bénévoles qui ont tous joués leur rôle pour garantir une ambiance au top durant toute la mission.

« Un dépaysement » total lors de notre arrivée au Bénin avec ses couleurs, ses traditions, ses habitants, ses religions et sa musique.

jeremybenin« De la joie » partagée tous les après midi avec les enfants de l’orphelinat Amour et Manon et de l’école Bon Berger de Ouidah.

« De la rigueur » à travers nos tâches quotidiennes humanitaires dans nos deux pôles d’activités : médical et scolaire

« Des saveurs » à travers la nourriture locale découverte tors de notre périple.

« Des rires » tout au long de la mission avec les nombreuses personnes rencontrées (enfants, guides, bénévoles, professeurs, chauffeurs et logisticiens) et à travers l’apprentissage de la danse locale.

« De l’action » lors de nos déplacements et lors de nos interventions médicales.

« De l’écoute » lors des débriefing chaque soir après des journées bien remplies

« De l’émotion » durant de la mission à travers le regard des gens et des enfants rencontrés.

« Des souvenirs » à jamais dans mon esprit

« Une volonté » de repartir vivre ce type d’expérience.

Merci et bravo à MH pour son implication et sans qui ce genre de mission ne serait pas si bien organisée.

Connexion Tribu MH
:
: