Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

Daphné, 22 ans, étudiante en sciences politiques et sociales, Padoue (Italie)

Mission humanitaire à Pondichéry (août 2014)

Je suis partie en mission humanitaire à Pondichéry, en Inde du Sud, cet été, une immersion dans la vie quotidienne indienne, je recommande cela à tout le monde !

C’est la première mission avec MH (l’association MISSION HUMANITAIRE), pour ma mère Chantal et moi.

Nous avions décidé de nous engager ensemble dans cette aventure indienne et de partager notre passion commune du voyage et du contact humain ; cela a été pour nous deux une expérience incroyable.

Nous étions donc que des filles et des femmes en mission humanitaire (14 !), d’âges disparates et de formations différentes.

La mission humanitaire est pourtant « médicale », et nous avions que deux infirmières dans l’équipe, et bien cela n’a pas été du tout un handicap !

Notre équipe était dynamique, enthousiaste et enjouée, on s’est bien entendu au fil des jours que ce soit sur le terrain ou à la maison MH.

Nous sommes d’ailleurs encore en contact grâce aux réseaux sociaux et au travail de Mathilda, qui s’est chargée de récupérer toutes nos photos afin que nous puissions les partager par Internet.

Il est vrai que lorsqu’on part en mission humanitaire, c’est « à la rencontre de l’autre », et on ne pense pas forcément que « l’autre » peut-être tout simplement une personne du groupe ou bien un membre de l’équipe locale. Lire la suite de cette entrée »

De Samuel, Gestionnaire à ERDF, La Roche sur Yon

Mission à Pondichéry du 2 au 16 juillet 2014

Pour tous les 5, c’était notre première mission d’aide humanitaire.

Nous sommes partis avec un handicap, notre effectif, 6 avec notre chef de mission, Serge.

Du jamais vu chez MH ! (association MISSION HUMANITAIRE).

Mais très vite, cet handicap s’est transformé en un atout.

Nous formions une équipe solidaire, pleine d’énergie, de bonne humeur, avec des compétences différentes qui nous ont été très utiles.  » Une équipe qui déchire » comme disait Julien.

Nous avons vécu dans un autre monde. Nous avons apprécié l’accueil chaleureux dans les villages, de travailler avec les locaux, les days off.

Prévoir son aspirine pour l’inventaire des médicaments !

Cette mission humanitaire a été pour chacun d’entre nous une formidable aventure humaine.

Nous sommes fiers d’y avoir participé.

Samuel, Julien, Isabelle, Hélène et Jeff

De Amélie, Etudiante

Bénévolat humanitaire à Madagascar (été 2014)

Une aventure humanitaire au-delà de ce que je pouvais m’imaginer avant de partir.

Madagascar et sa nature unique, paradis de la biodiversité. Des paysages variés, la senteur des épices et une population accueillante.

L’association « Mission Humanitaire » ouvre les yeux sur ces pays qui ont besoin d’une aide médicale.

Être au contact des habitants, leur apporter une aide médicale humanitaire, jouer avec les enfants, donner des vêtements, expliquer comment se laver les mains et se brosser les dents … sont des moments magiques que l’on découvre grâce à M.H. (l’association MISSION HUMANITAIRE).

Je tenais à dire un grand merci à Jean-Luc pour son efficacité et à toute l’équipe sur place (médecins, traducteurs, cuisinières, chef …..) pour leur gentillesse et leur professionnalisme.

C’est l’expérience la plus incroyable de ma vie, la première d’une longue série j’en suis sûr.

Merci à mission humanitaire (MH) et à très vite !

Amélie

*****

(note de la rédaction de MH : un grand merci à Amélie qui a réalisé de superbes photos de la mission et un beau reportage)

De Marion, Manipulatrice Radio, Paris

Une aventure humanitaire au Bénin

Une très belle aventure …

Ce lundi matin nous nous apprêtons à nous envoler pour Cotonou … Rencontre avec les bénévoles à l’aéroport, le lien se tisse très rapidement.

La mission est lancée !

Cette belle aventure humanitaire commence, nous faisons la rencontre de notre chef de mission qui nous accueille à la maison MH (Association MISSION HUMANITAIRE) de Ouidah.

Les jours défilent à grande vitesse mais ne se ressemblent pas. Séjour très dépaysant. Nous allons dans différents villages, de brousses mais aussi de pécheurs.

Grand moment d’excitation lorsque nous allons à la rencontre des habitants de Ahouandji et que nous devons charger notre matériel sur une pirogue pour partir en mission humanitaire médicale dans le village qui nécessite ce mode de transport.

Leur accueil est exceptionnel danse, chant, sourire et rire à foison … !

De grands moments de partage également avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon », soutien scolaire en journée mais aussi journée piscine et plage !

Mission très enrichissante et très forte en émotion.

Il me tarde de repartir en mission humanitaire …

Merci beaucoup à nos deux chefs de mission qui nous ont accueillis avec grande gentillesse et humanité, merci à eux d’avoir géré toute l’organisation pour que la mission se passe extrêmement bien.

Merci également à toute l’équipe MH (association MISSION HUMANITAIRE).

Marion

De Aurélie, Infirmière

Mission humanitaire Madagascar, du 3 au 19 mai 2014

Tout a commencé le jour de mes 25 ans …

Ça y est je m’envole pour Madagascar … c’est partie pour l’aventure.

On commence fort avec un voyage de plus de 12h mais qui passe tout seul devant l’excitation de cette première mission avec l’association « Mission Humanitaire » (MH).

Première rencontre avec le groupe à l’aéroport et c’est partie pour 15 jours en « colocation » tous ensembles ….

Cette mission humanitaire était purement médicale et c’était ce que je recherchais d’ailleurs. Étant infirmière, j’étais heureuse de faire une mission médicale.

Pendant 15 jours nous nous sommes déplacés dans les villages de brousse et aussi à l’hôpital d’Ambanja, à la rencontre des Malgaches pour leur apporter un peu d’aide médicale, leur permettre de voir un médecin, notre soutien et de leur fournir les médicaments nécessaire ainsi que les soins dont ils peuvent avoir besoin.

Mes premiers jours ont été impressionnants … Dès notre première journée à l’hôpital d’Ambanja, j’enchainais pansement sur pansement (tous les jours n’ont pas été surbooké en pansement mais le premier oui).

Je me suis vite dit que je venais d’apprendre en quelques jours ici, plus qu’en 2 ans à l’hôpital en France…. et ça me plaisait énormément.

En tant qu’infirmière je n’ai pas occupé que le poste d’infirmière mais j’ai aussi assisté les médecins (j’ai beaucoup appris à leurs cotés) j’étais aussi à l’accueil des personnes et à la pharmacie.

Les jours se sont enchainés avec en moyenne 130 consultations, avec de très belles rencontres (dont l’équipe Malgache et notre directrice pays qui est unique et vraiment géniale) et parfois des soins impressionnants.

Ce fut une expérience humanitaire très enrichissante et très intéressante.

Madagascar est un pays magnifique, coloré, accueillant et à découvrir. Dès mon arrivée sur cette île, j’en suis tombée amoureuse et c’est pourquoi j’y reste jusqu’en septembre …

De Denis, Webmaster

Une mission humanitaire au Cambodge

De la pensée à la réalité….

Tant d’années à hésiter, pour une aventure aussi grandiose.

Peur de ne pas être à la hauteur …

Grâce à toute l’équipe de l’association « mission humanitaire« , aux propos de Thierry et aux petites phrases de Marine tout au long de cette première mission humanitaire au Cambodge, je crois docteur que j’ai attrapé le virus des missions…..

Je suis rentré avec plein de clichés dans les yeux et dans le cœur.

Partager pendant un instant, la vie de ces personnes, le temps d’une visite médicale vous apporte plus que vous ne pouvez leur donner….

Oses le premier pas, franchis le seuil de mission humanitaire ….

La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter et une aventure à tenter.

Il faut vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie.

A bientôt pour une nouvelle aventure humanitaire

Denis

De Brieuc, Etudiant, Loperhet (dpt 29)

Une expérience humanitaire au Bénin

Partir en Afrique était pour moi un rêve d’enfant !

J’ai toujours été fasciné par ce continent que je rêvais de découvrir. Pour autant avant de fouler le continent noir à l’aéroport de Cotonou, je n’arrivais aucunement à m’imaginer ce qui m’attendais. Maintenant que ça fait plusieurs semaines que je suis rentré, je peux enfin me dire honnêtement que cette expérience était une très belle aventure dont je ne sors pas déçu.

Mes motivations de départ pour le Bénin étaient diverses, évidemment l’envie de découvrir d’une manière plus humaine une culture différente, la volonté de connaître par moi-même le travail d’une ONG sur le terrain avec une mission humanitaire, mais aussi la volonté de me confronter à la réalité du quotidien des autochtones.

Cette mission humanitaire à Ouidah fut principalement tournée vers l’aide scolaire.

phottemNous avons fait du soutien scolaire et de l’animation à l’école de Sagace et à l’orphelinat Amour et Manon.

Mis à part le choc culturel auquel nous avons tous été confronté, c’est surtout la joie des enfants, que ça soit à Sagace ou à l’orphelinat, qui m’a émerveillé. Ces derniers sont naturellement ouverts au dialogue et au partage de moments simples. Cette simplicité des relations m’a réellement donné un bol d’air frais pour ré-aborder ma vie française. Chaque journée était une invitation à découvrir et à s’émerveiller de cette culture béninoise si intéressante et belle.

Au delà de ces aspects touristiques, cette mission humanitaire fut également l’occasion de rencontrer des personnes d’horizons totalement différents dans une ambiance particulièrement propice au partage de ses ressentis, expériences et avis sur l’aventure unique que nous vivions tous. J’ai donc pu faire la connaissance d’un groupe très ouvert et très intéressant, ainsi que celle de Léa notre chef de mission qui nous a guidé durant l’ensemble du séjour. Très à l’écoute des différents questionnements ou attentes des membres du groupe, ce fut un plaisir d’agir à ses côtés.

Je sors donc évidemment grandi de cette aventure humaine et de cette expérience humanitaire qui m’ont réellement permis d’ouvrir mon esprit sur d’autres réalités que la mienne.

Cependant je crois avoir chopé un certain virus là-bas … En effet je suis très impatient de repartir de nouveau pour une mission humanitaire !

De Dominique, Instrumentiste aide-opératoire

Mission humanitaire au Cambodge

Première expérience d’exception en mission humanitaire au Cambodge … j’ai toujours eu une envie insatiable d’ailleurs mais un raz le bol croissant de jouer les touristes voyeurs,  sans réelle proximité avec les habitants, bien à l’abri dans notre culture confortable et protégée par nos voyagistes …

domica

Avec l’association « MISSION HUMANITAIRE« , je viens de vivre l’immersion totale dont je rêvais, dans la vie cambodgienne, entourée de sourires et de gentillesse de tous ceux dont nous tentons d’apaiser les maux !

Je pense que j’aurai des difficultés maintenant à envisager de voyager différemment, tant ces semaines m’ont touchée …

Car la seule vraie richesse de l’aventure que procure la découverte , n’est-elle pas le partage, et l’autre !!!

Dominiquedomicam

De Vanessa, Ingénieur, Rennes

Ma première mission humanitaire

Pour ma première mission humanitaire avec MH (MISSION HUMANITAIRE) j’ai eu la chance de participer à la mission d’évaluation au Togo.

Nous sommes arrivés à Lomé, accueillis par l’équipe Béninoise, et Espoir et Edmond, présidents des associations locales A2VA et SOSVOL.

Au cours de cette mission, nous devions apporter une aide humanitaire médicale à la population d’Amoussoukopé, et à l’orphelinat « Dieu est grand », en collaboration avec Espoir et Edmond dans le but de valider l’installation d’une antenne MISSION HUMANITAIRE au Togo.

A peine arrivé, on ne pense plus à soi, on veut juste donner du temps, dispenser des soins, offrir des sourires. Mais très vite on s’aperçoit que l’on va plus recevoir que donner ….

vanessaJe garde en tête de magnifiques souvenirs, comme les regards malicieux des enfants, une petite main qui se glisse dans la mienne à l’orphelinat, ou lorsque Pauline, l’accoucheuse du village, me permet d’assister à un accouchement. Mais également les nombreux moments de rires, de fous rires et de partages avec toute l’équipe.

Et malgré ce que l’on peut penser, notre présence s’avère utile lorsque l’on voit que grâce à cette mission une brûlure au visage ne laissera pas de marque sur la joue de ce garçon, ou que la petite fille de 6 mois complètement « dénutrie » va pouvoir suivre un programme de nutrition et être sauvée.

C’est une incroyable aventure humaine et humanitaire, une belle leçon de vie, des rencontres riches en émotions avec des personnes extrêmement dévouées.

Merci à tous d’être vous.

Vanessa, Rennes.

De Blandine, Enseignante

Une expérience humanitaire au Bénin

Après plus d’une année à hésiter avant de me lancer, l’aventure humanitaire a commencé par la rencontre d’une famille engagée lors d’un séminaire à Azay-le-Rideau.

La famille « MH » (MISSION HUMANITAIRE).

blandinebL’organisation, les témoignages et les vidéos m’ont rassurés. On en ressort avec une seule envie : partir de suite pour vivre cette expérience.

Me voila alors engagée pour une mission humanitaire de deux semaines au Bénin. Découverte d’une culture bien différente de la notre ; d’une population accueillante et souriante.

blandinecLes enfants de l’orphelinat « AMOUR et MANON » sont très attachants. C’était les vacances, alors les matins il fallait assurer des cours de soutien avant de leur proposer des activités plus ludiques l’après-midi.

Les plus petits sont volontaires et demandent beaucoup d’énergie. Leurs rires et leur joie de vivre sont communicatifs.

Je me suis vraiment sentie utile lors du soutien scolaire à l’école. Les enfants sont très demandeurs et volontaires.

blandinedLes missions médicales nous permettent de partir à la rencontre de population plus reculées. Certains n’ont jamais été consultés et ne savent pas ce qu’est une balance ou un thermomètre. Avec peu de connaissances en médecine j’ai réussi à trouver ma place grâce à bon travail d’équipe. Parfois nous sommes confrontés à la barrière de la langue avec les béninois plus âgées mais leurs yeux et leurs regard savent nous remercier.

Encore merci à Léa notre chef de mission, à nos cuisinières, à nos deux chauffeurs ainsi qu’à notre super équipe de bénévoles.

Bonne humeur, travail, entraide, danses et bonnes blagues ont été de la partie … Superbe expérience humaine !!!

Difficile de repartir avec le sentiment de ne pas avoir donné assez par rapport ce qu’ils ont pu nous apporter …

Pour y remédier je ne vois qu’une seule chose : REPARTIR !

Blandine

Connexion Tribu MH
:
: