Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Virginie, Professeur, Paris

Mission Bénin/Togo

Partir en mission, c’était un rêve de petite fille.  « Ne rêve pas ta vie, vis tes rêves », à 28 ans j’étais enfin prête.  Globe-trotteuse, je souhaitais voyager autrement, me rendre utile auprès des populations indigentes.

J’ai tapé « mission humanitaire » sur internet et je suis tombée sur le site de l’association MISSION HUMANITAIRE. Me voici partie quelques semaines après pour le séminaire à Azay-Le-Rideau. C’était totalement l’idée que je me faisais d’une mission humanitaire : communication transparente sur la répartition des dons, organisation vraiment bien réfléchie, aider et travailler en équipe avec des associations locales pour mieux cibler les besoins, témoignages d’anciens bénévoles captivants…

A la fin du séminaire,  à 100 % convaincue par le discours passionné de toute l’équipe MH, je me suis décidée (choix difficile, on a envie de faire toute les missions), ce sera le Bénin/Togo.

Jusqu’au départ, pas de stress, MH nous tient au courant de toutes les démarches à suivre et des documents à remplir (Visa, billets d’avions, dons, contact avec les autres bénévoles et chef de mission, cahier de mission…).

Retour en France et je reviens de deux semaines de mission mixte au Bénin/Togo. C’est une expérience magique, inoubliable et une très belle aventure humaine grâce à notre chef de mission, aux équipes de traducteurs locales (La fraiche rosée et SOSVOL) et à une équipe de bénévoles au top, bienveillante et solidaire. Un grand bravo à Léa qui a su partager son amour pour l’Afrique et gérer d’une main de maître l’organisation de cette mission.

Des activités très variées et enrichissantes au contact des populations : séances de prévention pour les enfants (paludisme, hygiène, …), prévention hygiène et santé auprès des adultes (maladies hydro-fécales, consultations pré-natales, etc), consultations médicales, soutien scolaire et animation dans une école auprès des CP, CE et CM, et enfin construction de latrines dans un collège.

Nous avons aussi pu découvrir la culture locale : visite de la maison de protection à l’enfance « Amour et Manon », du temple des pythons, de la route des esclaves et du marché local à Ouidah au Bénin, soirée avec les équipes locales, repas au bord de l’océan et marché à Lomé, immersion culturelle (tissage de panier, récolte de maïs, fabrication de l’huile de palme…), visite de Kpalimé et de sa cascade…

Je n’oublierai pas les échanges avec les populations de Wonougba, de Aïdohoué, de Kodjè, le sourire des enfants… On donne un peu de soi et l’on reçoit tellement.

A peine deux semaines et des liens se sont déjà tissés avec les autres bénévoles et les traducteurs sur place. Quelle chance d’avoir vécu cette aventure, elle restera gravée dans ma mémoire. Je repars l’été prochain pour une autre mission.

« Tchoko, Tchoko ça va aller, ça va aller … »

Connexion Tribu MH
:
: