Créateur de vocations humanitaires 
Autres témoignages

De Nicolas, Infirmier, ST MAXIMIN LA STE BAUME

Ma première mission de bénévolat humanitaire au Bénin

Mon sentiment est que durant les 27 années passées, je n’avais jamais rencontré d’être « Humain » au sens noble du terme, c’est désormais chose faite avec cette belle équipe de MISSION HUMANITAIRE, ainsi que tout le personnel extraordinaire sur place.

Chose encore plus magnifique et qui force le respect et l’admiration, c’est que ce magnifique peuple Béninois, qui porte une lourde histoire, a énormément à nous apprendre à nous Européens qui croyons tout savoir sur tout !

Le décor est planté, bienvenue sur les Terres des véritables valeurs humaines.

Le point positif de cette mission est que nous avons pu agir à 2 niveaux : dans les villages alentours et au sein de l’orphelinat.

Les consultations médicales organisées chaque jour dans les villages plus ou moins éloignés de Ouidah apportent leurs lots de rencontres atypiques et réellement enrichissantes. C’est avec plaisir que l’on voit que l’intervention de toute l’équipe est nécessaire et attendue par les populations. Issu du corps médical ou pas, chacun a un rôle important à jouer et contribue à l’efficacité de l’intervention.

Exif_JPEG_PICTURELe partage de simples choses avec les enfants de l’orphelinat « Amour et Manon » est immédiat et l’attachement authentique. Les conditions difficiles, dans lesquelles ils évoluent, n’entachent en rien leur optimisme et leur envie de croquer la vie.

Leurs regards et leurs sourires sont une source inépuisable de bonheur, qui restera ancrée en moi. Depuis je ne peux m’empêcher de penser à eux chaque jour.

En relisant ces quelques lignes, je me rends compte que résumer cette expérience au Bénin est tout simplement trop réducteur tant elle a été intense et remplie d’émotions…  Les mots me manquent…

Nous n’avons pas sauvé le Monde, ni changé leur quotidien en si peu de temps, mais nous faisons partie d’une chaine de volontaires qui effectuent un travail de fond qui amène à la pérennisation de l’action et qui sur le moyen ou long terme changera leur vie.

Chacun apporte sa « pierre » à l’édifice alors si il y a une petite flamme en vous qui vous dit « pourquoi pas moi ? » n’hésitez plus une seconde…

Et qui sait, on se croisera peut être là-bas car une chose est sûre : je reverrai les enfants et le Bénin !

Merci à Corinne, Thierry, Marine, Léa et Éric d’avoir cultivé mon envie de partir durant le séminaire.

Et merci à Léa (encore), Tamara, Lætitia, Nelly, Maeva, Dalia, Martine, Michelle, Pierre, Jean Claude et Alfred (dit Alberto delaVega Del Sol) d’avoir partagé (certes sans le vouloir) les 10 jours les plus forts de mon existence jusqu’à aujourd’hui.

Connexion Tribu MH
:
: